Angelina & Kevin love for ever


Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 chapitre 20 : lune de miel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: chapitre 20 : lune de miel    Dim 1 Nov - 21:39


-         Ce que je vous aime, Md Fisher.
-         Répète-le encore.
-         Je t’aime.
-         Non, l’autre partie, la fin.
-         Md Fisher.
-         Voilà, c’est ce passage que j’adore.
-         Tu as pensé à demain ?
-         A demain ?
-         A demain, à après-demain, à dans dix ou même trente ans quand nous serons vieux et nous aurons des petits enfants.
-         J’aime bien, mon chéri, dit-elle en souriant.
-         Et que penses-tu de ça ?
Il l’embrassa.
-         J’aime bien ça aussi. C’est même ce que je préfère.
 
 
****
 
Cane, Lyly et leurs enfants avaient regagné à leur tour Genoa City. Harmony ayant obtenu un poste de serveuse dans le café de Dayzee resta vivre à Los Angeles. Le Père Todd était parti pour une mission en Inde. Mac et JT étaient repartis pour Washington, quand à Paul, une de ses enquêtes devait le mener à Los Angeles. Cane et Lyly partirent boire un café au Neon Ecarlate, Michael et Christine se trouvaient là-bas ainsi qu’Eden qui travaillait.
Lorsque Michael vit les Ashby, il comprit. Il regarda Lyly qui le regarda en retour.
-         Comment s’est passé ce mariage ?
-         Michael, pardonnez-moi mais je ne suis autorisée à vous en parler.
-         Je vois. Vous n’avez pas transmis mon message à Kevin.
-         Kevin était littéralement fou de bonheur, je ne l’avais encore jamais vu comme ça. Je ne voulais pas tout gâcher.
-         De toute façon je lui ai laissé un message mais il n’a pas répondu.
-         Il n’a peut-être pas eu le temps de l’écouter. C’était l’effervescence la plus totale la bas. Peut-être vous en parlera t’il lorsque Angelina et lui seront rentrés de leur lune de miel.
-         J’en conclus qu’ils ne sont pas rentrés avec vous ?
-         Kevin et Angelina se sont éclipsés avant la fin de la fête qui a suivi la cérémonie religieuse. Et je suppose que vous ignorez où ils sont allés ?
-         Angelina elle-même l’ignorait.
-         Vraiment, Lyly ?
-         Oui, vraiment ! Écoutez, Michael, je ne suis pas une de vos accusée lors d’une de vos enquêtes. C’est moi, Lyly et Kevin et Angelina sont avant tout mes amis donc même si je savais quelque chose je ne vous le dirai pas. Si Kevin veut vous pardonner, il le fera.
 
C’est ce moment que Gloria choisi pour arriver accompagnée comme à l’accoutumé par Chloe et sa fille Deliah. Elle entendit la fin de la conversation.
-         Qu’est-il arrivé à mon Kevin, pourquoi n’est-il pas rentré à la maison ?
Lyly soupira.
-         Angelina et lui sont en voyage de noce.
En entendant le nom d’Angelina, Gloria manqua de s’étrangler.
-         Ang…An… Angelina ! non ! ne me dites pas qu’elle a réussi à remettre le grappin sur mon Kevin ?!
-         Ça suffit, Gloria, vous n’allez pas recommencer. Angelina n’a mis le grappin sur personne. Kevin l’a épousée de son propre chef. Personne ne l’a obligé.
-         C’est impossible ! Jamais mon Kevin ne tomberait amoureux d’une fille pareille !
 
***
 
Dans la cuisine de la résidence Fisher, Angelina ouvrit le réfrigérateur et à sa grande surprise découvrit qu’il était remplit.
-         Chéri, quand as-tu acheté tout ça ?
-         J’ai tout commandé par internet et j’ai demandé à la voisine de bien vouloir tout réceptionner lorsque le livreur sera passé.
-         Mon petit mari pense vraiment à tout, dit-elle en l’attrapant par la taille avant de lui donner un baiser.
-         A tout en effet. Et à toi en particulier. J’ai un cadeau de mariage pour toi.
-          C’est vrai ? Qu’est-ce s’est ?
-         Viens !
Kevin la prit par la main et allèrent ensemble jusqu’au salon où il ouvrit son ordinateur et lui montra le site internet qu’il avait fait pour elle.
-         Qu’est-ce s’est ?
-         Un site internet que j’ai réalisé pour toi.
Le visage d’Angelina se ferma.
-         Kevin, je ne suis pas Chloe. Je n’en ai rien à faire de devenir millionnaire. Tout ce qui compte pour moi c’est toi et la famille que j’ai envie de fonder avec toi.
-         Angelina, qu’est que tu racontes ? Voyant, mon amour, je sais bien que tu n’es pas Chloe. Tu es même aux antipodes et c’est pour ça que je t’aime.
-         Alors pourquoi refais-tu un site ? L’expérience de « Cliquer Vendu » ne t’a pas suffi ? Et d’ailleurs je ne suis pas une experte en mode loin de la !
-         Chérie, calme-toi. Ce site n’a rien à voir avec cliqué vendu. Il n’y a rien à vendre, rien à acheter sur ce site. Ce n’est pas lui qui nous rapportera de l’argent. Cela n’a rien à voir. C’est juste un site pour promouvoir ta musique. Pour te faire connaitre le plus largement possible par des fans du monde entier. Je l’ai construit lorsque je pensais que nous allions nous marier avant que l’on ne tombe dans leur piège et que tu en ailles.
Lorsque Kevin prononça ces derniers mots, Angelina eut un pincement au cœur en le sentant si triste. Elle se blotti dans ses bras.
-         Pardonne-moi, mon amour, je t’ai mal jugé. Je ne voulais pas te faire de la peine. Je suis désolée.
-         Fait moi plaisir la prochaine fois, ne te compare plus jamais à elle ! Elle est mon passé. Tu es mon présent et mon futur.
-         Je te demande pardon.
Puis Angelina eut un léger fou rire.
-         Tu imagines nous sommes encore en lune de miel et nous avons déjà notre première dispute.
-         Tant mieux, cela nous donnera une bonne occasion de nous réconcilier sous l’oreiller, dit-il en l’attrapant par sa taille tout en l’embrassant.
-         Avec plaisir mais d’abord j’ai moi aussi un cadeau de mariage.
Elle tendit un paquet rectangulaire à son mari qui le déballa en un rien de temps.
-         Angelina ! chérie, mais c’est…
Angelina sourit.
-         Le dernier model d’IPAD. Je savais que tu en rêvais.
-         Merci, mon amour.
Kevin l’embrassa.
-         Tu vas pouvoir travailler le site internet encore plus facilement avec ça, dit-elle en riant.
Il rit à son tour.
-         Je le ferai. Dès notre retour de voyage.
-         Quel voyage ? Chéri, nous rentrons à peine de voyage.
-         Notre voyage de noce. Nous sommes encore en lune de miel, l’aurais tu oublié ?
-         Apres la nuit d’hier ? Comment veut tu que j’oublie ?
Il sourit.
-         Alors comme ça nous repartons ? Je croyais que nous allions rester à Genoa.
-         Je t’avais promis que notre nuit de noce se passerait chez nous mais je ne t’ai pas promis que nous ne partions pas en voyage de noce juste après.
-         C’est vrai mais comme nous rentrons à peine d’un voyage.
-         C’était diffèrent. Cette fois c’est notre voyage de noce à l’instar de n’importe quel couple de jeunes mariés. 
-         Où partons-nous ? Tu veux bien me le dire cette fois ?
-         Aux chutes du Niagara.
-         Aux chutes du… Kevin, c’est là que nous sommes allés la première fois lorsque je t’ai…
Kevin sourit.
-         Et cette fois nous y retournons non pour nous cacher de Carmine ou je ne sais qui qui voudrait nous tuer mais en tant que jeunes mariés.
Angelina lui sauta au cou.
-         J’ai toujours adoré cet endroit. En particulier à cette époque de l’année où les feuilles d’automne prennent une couleur d’or.
-         Je m’en souviens, tu m’en avais parlé.
Les yeux d’Angelina brillaient de joie.
-         Je t’aime, Kevin.
-         Je t’aime moi aussi.
Ils s’embrassèrent un long moment. Lorsque leurs lèvres se détachèrent Kevin dit :
-         Allons préparer nos bagages. Lorsque nous rentrerons à la maison il nous faudra la décorer pour Halloween et acheter des bonbons si nous ne voulons pas que les enfants du voisinage nous jettent un sort.
Angelina se mit à rire.
-         Qui sait peut être que l’année prochaine à cette époque de l’année je serai entrain de coudre le premier déguisement de notre premier enfant ?
-         Ma chérie, essayerais tu de me dire que tu es enceinte ?
-         Non, non pas encore, dit-elle en riant, mais j’espère l’être sous peu.
Kevin lui sourit.
 
***
 
Au Neon Ecarlate Gloria était furibonde. Chloe était dans le même état.  Tout en servant le café, Eden les regardait.
Victoria arriva en courant suivi de près par Abby.
-         Chloe, Gloria, j’ai fait aussi vite que j’ai pu. La nounou avait du retard. Que se passe-t-il ?
-         Asseyez-vous, Victoria si vous ne voulez pas avoir une attaque comme celle que nous venons d’avoir Chloe et moi.
-         Vous me faites peur, Gloria, que se passe-t-il ?
-         C’est le pire jour de ma vie et pourtant croyez moi j’en ai connu des sombres mais celui-ci est le pire.
-         Que se passe-t-il, Gloria ? Il est arrivé un malheur à Jeffrey ? Il vous a de nouveau quitté ?
-         C’est pire que ça.
-         Pire ?
-         Kevin a épousé Angelina, finit par lâcher Chloe.
-         Quoi ? Non ! hurla Abby. Il n’a pas pu épouser cette abrutie.
-         Oh si il a fait. Notre plan pour les séparer a lamentablement échoué. Même cet idiot de Carmine n’a pas réussi.
-         Ne traite pas Carmine d’idiot il n’a rien d’un idiot.
-         Ne me dis pas que tu en pince encore pour lui ?
-         Cela ne te regarde pas.
-         Cela me regarde dès le moment où cela a des répercussions sur moi.
-         Attends tu ne pensais tout de même pas qu’il allait retourner avec cette abrutie d’Angelina ?
-         C’était le plan convenu.
-         Non le plan convenu était de séparer Kevin et Angelina et le reste ne te regardait pas.
-         Ca suffit toutes les deux ! Ce n’est pas le moment de vous quereller. Nous devons unir nos forces et trouver une solution pour les séparer une fois pour toute.
-         Victoria a raison. Nous devons trouver une solution afin de les séparer définitivement. Mon Kevin doit vous revenir, Chloe. Michael, tu es le procureur tu dois pouvoir faire annuler leur mariage.
-         Et pour quel motif le ferais-je, Gloria ?
-         Tu l’as fait la première fois tu peux le refaire.
-         Michael ne fera rien.
-         Vous, Christine, je vous ai déjà dit de vous mêler de ce qui vous regarde.
-         Et toi, Gloria, je t’ai déjà dit de parler à ma femme sur un autre ton et elle a raison : je ne ferai strictement rien pour annuler ce mariage. Bon sang, Gloria, Angelina a fait une tentative de suicide et Kevin a bien failli sombrer dans l’alcoolisme. Cela ne t’a pas suffi ? Kevin l’aime et c’est pour ça qu’il a épousé. Donc non je ne tenterai rien pour annuler ce mariage.
-         Kevin m’appartient. Il m’a toujours appartenu. Il me reviendra.
-         Kevin n’appartient à personne qu’à lui-même, je crois.
-         Qu’est qui te prend de me dire ça, Eden ? Je te croyais de mon côté ?
-         Eh bien tu t’es trompée. En fait je ne voulais pas prendre parti et rester neutre mais j’ai réalisé qu’au final qu’en faisant ca je prenais fait et cause pour vous et contre Kevin et au final il ne me parle plus. J’ai envie de retrouver nos anciennes relations et c’est pourquoi je vous demanderai de quitter ce café.
-         Je te demande pardon ? fit Chloe outrée.
-         Tu m’as bien entendu : quitte ce café. Il appartient à Kevin et je ne pense pas qu’il sera ravi de te voir ici lorsqu’il rentrera de sa lune de miel.
-         Cette affaire appartient à mon mari. J’ai le droit d’y être.
-         Ex-mari, Chloe. Ex.
-         Fiche moi la paix, Lyly.
-         Je te ficherai la paix lorsque tu la ficheras à mes deux meilleurs amis : Kevin et Angelina. Sa femme !
-         Lyly, n’employez jamais ce terme devant moi en parlant d’Angelina.
-         Il faudra bien vous habitué pourtant, Gloria. Kevin l’aime et il a l’épousé.
-         Lyly a parfaitement résumé la situation, dit une voix masculine en arrivant.
Au son de cette voix tout le monde se retourna dans sa direction. Sur le pas de la porte se tenait Kevin main dans la main avec Angelina.
-         Kevin, Angelina, je vous croyez en lune de miel.
Lyly s’avança vers eux et les embrassa.
-         Nous y sommes. Ma femme et moi voulions passer notre nuit de noce chez nous. Nous ne faisons que passer avant de partir pour l’aéroport.
-         Kevin, ne me dit pas que tu as fait l’amour à cette abrutie dans notre maison ? Dans notre chambre ? Dans notre lit ?
-         Primo, Chloe, cela n’a jamais été notre maison. Tu m’as menti. Mais ce n’est qu’un mensonge parmi tant d’autre. Je ne compte plus. Deuxio j’ai fait refaire toute la tapisserie quand tu es partie. J’ai tout remis en état. Quant à « notre » lit. Je m’en suis débarrassé en le donnant à une œuvre de charité.
-         Tu fais une énorme erreur, Kevin. Une énorme erreur.
-         Non, Chloe. Mon erreur fut d’avoir annulé mon mariage pour t’épouser. Mais Dieu merci cette époque de ma vie est révolue. Aujourd’hui je suis le plus heureux des hommes grâce à Angelina.
-         Je suis très heureux pour vous. J’ai toujours su que vous étiez fait l’un pour l’autre.
-         Merci, Devon. On vous attend Roxanne et toi, dit Angelina.
Devon se mit à rire.
-         Devon, tu voudras bien remercier ton père de notre part à tous deux pour tout ce qu’il a fait pour nous.
-         Et ta mère aussi. Sans son intervention je serais morte aujourd’hui.
-         C’est entendu je leur dirai.
-         Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous féliciter tous les deux.
-         Merci, Kyle.
-         Christine, nous ne nous connaissons pas vraiment toutes les deux mais je tenais à vous remercier. Vous avez toujours été loyale envers nous. Vous pouvez me croire Kevin et moi nous apprécions ce fait.
-         Ma femme a raison. Vous êtes le seul membre de ma prétendue famille à nous avoir soutenus dès le début.
-         Mais de rien. Je suis vraiment très heureuse pour vous et je vous souhaite à tous deux tout le bonheur du monde.
-         Merci, Christine.
Michael et Eden étaient restés en retrait près du bar. Ils finirent par s’avancer vers le jeune couple.
-         Kevin, as-tu eu mon message ?
-         Je l’ai eu.
-         Tu n’as pas rappelé.
-         Au cas où tu l’aurais oublié, Michael, j’étais en pleine préparation pour mon mariage.
-         Acceptes-tu mes excuses ?
-         Non, Michael, tu ne vas tomber dans le panneau toi aussi ? Tu ne vas accueillir cette fille dans notre famille.
Michael n’eut pas le temps de répondre. Kevin le fit à sa place.
-         Gloria, « cette fille » a un nom ! C’est Angelina ! Et il se trouve que c’est MA FEMME !
-         Tais-toi, malheureux, tu ne sais pas ce que tu dis. Tu n’as plus les idées claires.
-         Bien au contraire. Elles n’ont jamais étés aussi nettes. Je n’ai jamais été plus heureux. De toute façon, je ne suis pas passé pour t’entendre me dire que je fais une erreur. Ma femme et moi allons partir en voyage de noce mais j’étais juste passé pour voir si l’affaire tourne bien.
-         Tout va bien, Kevin, dit Eden qui n’avait encore rien dit.
-         Pas tant que ça apparemment. Que font-elles encore ici ?
-         Kevin, je suis ta mère et Chloe est ta femme.
-         Ma femme s’appelle Angelina ! et quand à toi tu n’es plus ma mère. Comme je te l’ai dit je me demande même si j’en ai un jour eu une où ce fut un effet d’optique ?
-         Kevin…
Kevin l’interrompit et se tourna vers Eden.
-         Je te charge de tout diriger comme tu l’as fait jusqu’à présent à l’exception d’une seule chose : à mon retour, je ne veux plus les voir ici.  Eden répondit par un silence.
Kevin et Angelina étaient sur le point de partir lorsqu’Eden les interpella.
-         Kevin, Angelina !
Ils se retournèrent.
-         Je voulais vous dire… je suis contente de vous revoir.
Kevin la toisa sans rien dire puis passa son bras autour de la taille d’Angelina et ensemble quittèrent le café.
 
***
 
Eden était chez elle assise sur son canapé en compagnie de Michael.
-         Il me déteste.
-         Mais non, il ne te déteste pas. Il est colère mais ça lui passera.
-         Tu étais là non, tu as vu son regard lorsque je leur ai dit que j’étais contente de les revoir. Il ne m’a même pas répondu. Il m’en veut et je peux le comprendre. A sa place je m’en voudrais aussi.
-         Eden, nous pensions tous faire au mieux. Tu te souviens de comment était Angelina à son arrivée à Genoa.
-         Bien sûr mais Kevin avait de l’affection pour elle et cette affection s’est transformé en amour. Un amour que l’on ne rencontre qu’une fois dans sa vie et que certain passe parfois toute leur vie à chercher sans jamais le rencontrer.
-         Très bien que veux-tu que nous fassions à présent, Eden ? Nous avons fait une erreur de jugement. Oui Kevin est bel et bien tombé amoureux d’Angelina. Qu’on le veuille ou non c’est ainsi. Nous devons l’accepter.
-         Michael, ce n’est pas en t’entendant parler ainsi que Kevin nous pardonnera nos erreurs. Il saura que nous n’acceptons son mariage qu’à contre cœur.
Michael soupira.
-         Que suggères-tu ?
-         Lorsqu’ils rentreront nous devrions apprendre à mieux connaitre Angelina. Si Kevin l’aime autant elle doit certainement avoir des qualités.
-         C’est une gentille fille et je sais qu’elle aime Kevin. Le seul problème… mon Dieu elle est si différente de Chloe !
-         Aux antipodes tu veux dire. C’est peut pour ça que Kevin l’aime autant. Michael, nous avons bien failli le perdre lorsqu’elle est partie. Je ne sais pas pour toi mais je n’ai pas envie de revoir ce cauchemar à nouveau avec le risque de perdre Kevin pour toujours.
Michael soupira.
-         Non. Non moi non plus je n’en ai pas du tout envie. Tu as raison, apprenons à la connaitre et peut être nous surprendras-t-elle. Malheureusement je doute qu’un jour Gloria ne change d’avis.
 
***
 
Au Gloworm Gloria était totalement effondré. Elle se confia à Jeffrey.
 
-         Mon Kevin a totalement perdu la raison. Il vient de conclure la plus grande mésalliance que l’on puisse imaginer.
-         Mon petit sucre d’orge, cela ne doit pas être si terrible. Tu as bien failli te marier avec Angelo.
-         Comment peux-tu comparer ? Je croyais que tu m’avais quitté et Angelo était là pour moi. De plus il n’est pas aussi stupide que sa fille et pour finir je te rappellerai que les circonstances étaient différentes à l’époque.
-         Oui, tu croyais que je t’avais quitté, tu me l’as déjà dit.
-         Ce n’est pas ça. En ce temps-là nous ne connaissions pas encore Chelsea. Nous ignorions que tu avais une fille qui allait se marier à un Newman. Tu imagines un peu ton petit fils appeler cette fille : tante Angelina ? De quoi ça aurait l’air ?
 
***
 
Apres plusieurs heures de vol Kevin et Angelina arrivèrent à destination. A leur descente d’avion, Kevin loua une voiture. Une heure plus tard ils arrivèrent devant un motel où Kevin se gara. Angelina fut surprise.
-         Kevin, c’est le motel où nous étions arrêtés lorsque je t’avais fait quitter le pays le jour de ton mariage avec…
Kevin posa son doigt sur les lèvres d’Angelina.
-         Chut. Ne gâche pas ce moment en prononçant son nom. Elle est à des millions d’années lumières de nous. Elle ainsi que le reste du monde. Dans ce motel nous étions seuls au monde et nous le serons encore mais à la différence que cette fois nous dormirons dans le même lit.
Angelina se mit à rire et elle plaqua ses lèvres sur celles de Kevin.
-         Tu es dingue, on te la déjà dit ?
-         Seulement de toi, dit-il en l’attirant dans ses bras pour l’embrasser. Nous rentrons ?
-         Je vous suis, cher ami.
Kevin la regarda et sourit. Angelina avait prononcé cette expression de « cher ami » en français.
Ils rentrèrent au motel. Angelina regarda tout autour d’elle et sourit tout en donnant un baiser à Kevin.
-         Merci, mon amour. C’est vraiment le paradis ! il n’y a ni maitre d’hôtel, ni garçon d’étage pour nous servir comme à LA ou au lac Tahoe mais ici nous sommes vraiment seuls au monde.  Ne te méprends pas surtout, j’aime beaucoup les Forrester et les Spencer et je leur serai éternellement reconnaissante de ce qu’ils ont fait pour nous mais leur monde ne sera jamais le mien.
-         Le nôtre.  Il ne sera jamais le nôtre. Rassure toi, ma chérie, je ne me méprends pas sur tes paroles. Je ressens exactement la même chose et c’est aussi pour cette raison que j’ai choisi ce motel et non un hôtel haut standing. Bien sûr j’aurais pu en choisir un autre mais je me suis dit que celui-ci avait une importance pour nous.
-         Tu n’aurais pas pu mieux choisir, dit-elle en l’embrassant.
-         Que dirais tu de dormir un peu ? Le voyage fut long et demain une longue journée nous attend si nous voulons aller voir les chutes. En cette période de l’année le paysage est magnifique.
-         Dormir ? Mr Fisher, avouez, est ce bien ce que vous avez dans la tête ?
-         J’ai parlé de dormir moi ? dit-il l’air indigné.
-         J’ai probablement mal compris.
-         Je confirme, Md Fisher.
Il la prit par la main et la coucha sur le lit où il commença à l’embrasser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com En ligne
 
chapitre 20 : lune de miel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dernier, promis!! [VALIDEE]
» Lune de Miel. [ Attende de validation ]
» Les normes des 100 jours de lune de miel ne sont pas respectées
» Alvéole De Lily-Miel...
» Un soir de pleine lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Retrouvailles-
Sauter vers: