Angelina & Kevin love for ever

Angelina & Kevin love for ever

Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 13 : La Rupture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Chapitre 13 : La Rupture    Jeu 1 Oct - 21:48


-         Angelina, dit-il avec un large sourire. Je constate avec plaisir que tu te souviens encore de mon nom.
-         Tu n’as pas répondu à ma question : que fais-tu ici ?
-         Je peux entrer ?
-         Non !
-         Bien moi j’ai à te parler, dit-il en rentrant contre la volonté d’Angelina.
-         Carmine ! Je ne t’ai pas autorisé à entrer sort de chez moi !
-         Chez toi ? Ma pauvre Angelina comme tu peux être naïve. Ce n’est pas chez toi ici c’est chez Kevin.
-         Au cas où tu l’ignorerais Kevin et moi sommes fiancés et nous allons bientôt nous marier.
-         Te marier ? Je ne sais pas si je dois te féliciter ou te présenter mes condoléances.
-         Je ne te demande ni l’un ni l’autre, je te demande juste de sortir de chez moi si tu ne veux pas que je te fasse jeter dehors par la police.
-         Je vais m’en aller mais pas avant que tu n’entendes ce que j’ai à te dire.
Angelina voulu décrocher son téléphone mais Carmine l’en empêcha.
-         Attends : écoute d’abord ce que j’ai à te dire et ensuite tu décideras de ce qui te reste à faire.
-         Dis-moi d’abord ce que tu fais ici ?
-         Je suis revenu pour toi, Angelina.
-         Pour moi ? Tu n’es probablement pas au courant mais je suis fiancée. Kevin et moi sommes fiancés.
-         Je suis revenu pour te sauver avant qu’il ne soit trop tard.
-         Me sauver ? De quoi ?
-         De qui plutôt : de Kevin avant qu’il ne te fasse d’avantage de mal.
-         Kevin me faire du mal ? Tu délires ! Kevin ne me ferait jamais aucun mal.
-         Il t’en a pourtant fait en te laissant tomber pour Chloe.
-         Et d’un c’est du passé. De deux cela ne te regarde pas et de trois cela ne s’est pas passé comme ça. Il sortait déjà avec elle lorsque je l’ai piégé. Kevin aurait pu m’en vouloir mais il n’en fut rien et aujourd’hui nous allons nous marier. Je ne sais même pas pourquoi je te raconte tout ça parce que cela ne te regarde pas.
-         Tu te trompes au sujet de Kevin et c’est pourquoi je suis là. Tu dois savoir la vérité.
Apres avoir quitté le manoir Kevin se rendit au Neon Ecarlate. A cette heure-ci il n'y avait pas encore foule. Il s’installa à une table et ouvrit son ordinateur portable et se mit à travailler en souriant.
-         à voir le sourire sur ton visage il est évident que tu n’es pas en train de travailler sur ta compta.
-         Mack, dit-il en souriant. Effectivement je ne suis pas en train de faire la compta.
-         Sur quoi travailles-tu ?
-         Je te le dirais si tu me promets de ne pas à en parler à Angelina.
-         Promis je ne dirais rien.
-         Je suis en train de créer son site internet. Je lui offrirai en guise de cadeau de mariage.
-         C’est un super cadeau qui montre bien ton amour pour elle. J’ai été très fière de toi tout à l’heure. Tu as sur remettre Chloé à sa place. Je t’avouerais qu’au début j’ai eu peur en te voyant.
-         Peur ?
-         Peur que tu ne retournes avec elle.
-         Je ne ferai jamais ça à Angelina. Je l’aime.
-         Je sais.
-         Je peux te faire une confidence, Mack ?
-         Bien sûr !
-         J’ai l’impression n’avoir jamais aimé avant elle. Cela peut paraitre idiot je sais. J’ai été marié deux fois et je les ai aimé l’une et l’autre avant que cela ne tourne au désastre bien que dans le cas de Jana ce n’était pas vraiment sa faute mais malgré tout je n’ai jamais ressenti pour aucune d’entre elle ce que je ressens pour Angelina.
-         Angelina est une femme formidable. Elle est venue plusieurs fois à Washington chanté bénévolement en faveur de l’association dont je m’occupe qui aide les sans-abris.
-         Je l’ignorais mais en même temps je n’en suis pas surpris. Angelina est très humaine. Lorsque je l’ai retrouvé à LA elle chantait pour le restaurant chez Dayzee qui œuvre pour donner à manger aux miséreux de Skid Row.
-         Tu parles de Dayzee Leigh Forrester ?
-         Je suppose. Je ne la connais pas vraiment.
-         Je connais bien Dayzee. Nous avons souvent eu l’occasion de travailler ensemble : elle pour la côte ouest et moi la côte est. Je ne savais pas qu’Angelina la connaissait.
-         J’ignore à quel point elles se connaissent. Angelina parle très peu de sa vie à LA. Elle ne semblait pas vraiment heureuse.
-         Probablement parce que tu lui manquais. Mais c’est du passé désormais. Dans quelques jours Angelina et toi seraient mariés et vous passerez toute votre vie ensemble. Et je suis certaine que l’année prochaine à la même période Dylan aura un nouveau copain ou copine, dit-elle avec le sourire.
Kevin sourit.
-         Angelina et moi en avons discuté et nous d’accord tous les deux pour  ne pas attendre.
-         Et vous avez raison ! C’est la meilleure des choses. Crois en mon expérience, dit JT en arrivant.
Kevin rit.
-         JT Helstrom ! Qui aurait cru. Si quelqu’un m’avait dit il y’a quelques années qu’un jour nous serions là toi, moi et Mack à parler de mon futur mariage je l’aurais envoyé consulter un psy.
Mack se mit à rire.
-         Colleen aurait été si contente et si fière de nous voir ainsi.
-         Elle t’avait pardonné bien avant moi. Tu étais devenu son meilleur ami.
-         Et elle la mienne. Angelina et moi avons l’intention d’appeler notre première fille Colleen. Enfin si Tracy n’y vois pas d’inconvénient.
-         Je suis sûr qu’elle sera d’accord.
 
Chez Kevin et Angelina, Carmine raconta à la jeune femme tout ce Kevin disait sur elle en son absence.
-         Tu mens ! Kevin n’aurait jamais dit des choses pareilles.
-         C’est pourtant la vérité je t’assure. Je ne voudrais pas te paraitre cruel ou insensible mais Kevin ne t’aime pas : il ne t’a jamais aimé et ne t’aimera jamais. Revient à la raison, Angelina. Les gens comme nous ne font pas parti du même monde que les Newman ou les Abbott.
-         Kevin n’est ni l’un ni l’autre.
-         Peut-être pas mais regarde autour de toi, quels sont ses amis ? Victoria Newman, Abby Newman, Billy Abbott…
-         Adam n’est pas son ami !
-         Arrête un peu de te voiler la face. Lorsque il était marié à Chloé, Adam et lui était associé en affaire et sa demie sœur Chelsea est mariée avec lui.
-         Tu crois vraiment que ces gens seront prêts à t’accueillir dans leur monde ? J’en sais quelque chose crois moi je suis sorti avec l’une d’entre elle.
-         Kevin se moque des préjugés. Il n’est pas comme ça. Il m’a demandé en mariage et offert cette bague, dit-elle en lui montrant sa main.
-         Il se moque surtout de toi en prétendant t’aimer. Tu n’étais pas là au gala des arts tu n’as pas vu comme il prenait soin de Chloé. Il se fichait complètement que tu sois là ou non tant que sa chère Chloé ne stresse pas.
-         C’était sa femme c’est naturel.
-         Etais-ce une raison ? Lorsque je lui ai fait remarquer que j’étais sur qu’il n’avait pas agi ainsi avec toi il m’a envoyé valser en disant qu’il avait beaucoup prit sur lui lorsque il était avec toi. Crois-moi, Angelina ce que je dis est la vérité.
-         Sors d’ici ! Sors d’ici tout de suite, hurla la jeune femme au bord des larmes. Fout le camp de chez moi et surtout ne revient jamais !
-         Ce ne sera jamais chez toi ici, Angelina. Réveille-toi avant que ce ne soit trop tard.
Carmine sortit de la maison laissant Angelina en larmes. Elle s’écroula sur le sofa et éclata en sanglot lorsque son portable l’informa d’un sms entrant.
-         Pardonne moi, Angelina mais Charlie est malade, la baby Sitter est en vacance & Cane a 1 RDV c Jabot. Lyly.
C’en était trop pour la jeune femme qui eut soudain l’impression que le sort s’acharnait contre elle.
Au Neon Ecarlate Kevin avait passé sa journée à travailler sur le site internet d’Angelina lorsque il regarda l’heure. Angelina devait être rentrée de Chicago. Il décida de rentrer chez lui pour la retrouver.
 
-         Angelina, tu es rentrée ? J’ai vu ta voiture au garage.
En entendant la voix de Kevin, Angelina s’essuya ses larmes et tacha de faire bonne figure.
-         Je suis là, dit-elle d’une voix étranglée par les sanglots qu’elle tentait tant bien que mal de dissimuler.
Kevin l’attira dans ses bras et l’embrassa.
-         Comment s’est passée ta journée ? Est-ce ta robe est prête ? il me tarde de te voir avec.
-         Je ne suis pas allée à Chicago, dit-elle essayant de paraitre naturel.
-         Comment ça ? Pourquoi ?
-         Lyly m’a envoyé un sms. Charlie était malade et n’avait personne pour le garder.
-         C’est dommage. Si j’avais su je serais rentré plus tôt à la maison et nous aurions pu passer la journée ensemble mais j’ai une idée : que dirais tu si je venais avec toi demain à Chicago nous passerions la journée rien que tous les deux. Qu’en dis-tu, ma chérie ? une journée rien que tous les deux. Cela ne nous est plus arrivé depuis le lac Tahoe et tu as ma parole je n’assisterai pas à ton dernier essayage : je resterai à l’extérieur de la boutique. Je ne veux pas nous porter malheur, dit-il moitié sérieux moitié sur le temps de la plaisanterie, et le reste de la journée nous ferions l’école buissonnière qu’en dis-tu ? dit-il en l’attirant dans ses bras.
-         Ce ne sera pas nécessaire, dit-elle en s’extirpant des bras de Kevin.
-         Lily vient avec toi demain ?
-         J’n’en sais rien.
Kevin commença à réaliser que quelque chose n’allait pas. Il s’en inquiéta.
-         Chérie, est ce ça va ? Tu n’as pas l’air comme d’habitude.
-         Tu as vu Chloé ce matin ?
-         Oui et je lui ai dit très clairement de ne plus rien espérer sur un éventuel avenir entre elle et moi : que c’était bel et bien terminé. Désormais tu es la seule qui compte. Angelina, tu vas bien ? Tu n’as pas l’air bien. Si c’est ce contretemps avec Lily qui te contrarie ma proposition tiens toujours. J’adorerais passer cette journée avec toi, loin de tout ce stress, loin de Genoa City.
-         Ce ne sera pas nécessaire. Je ne voudrais pas que tu prennes encore sur toi pour passer du temps avec moi. Je ne voudrais pas t’imposer ce calvaire une fois encore. Une fois de trop.
-         Quoi ? fit Kevin qui n’y comprenait rien. Chérie de quoi est-ce tu parles ? Depuis quand passer du temps avec toi est-il devenu un calvaire ?
-         Ce n’est pas ce que tu as toujours dit à tout le monde lorsque je vivais encore à LA ? je t’ai fait vivre un enfer, n’est-ce pas, Kevin ? Exactement comme le fit Daisy avec Daniel ? Si je t’ai fait vivre un tel enfer pourquoi est tu revenu me chercher ? Pourquoi m’avoir laissé croire que tu m’aimais ?
-         Je ne t’ai pas laissé croire. Je t’aime, Angelina. Je t’aime plus que je n’ai jamais aimé.
-         Chloé avait raison : je suis une abrutie. Il faut vraiment que je le sois pour avoir pu penser ne serais qu’une fraction de seconde qu’un homme comme toi pourrait tomber amoureux d’une fille aussi stupide que moi.
-         Angelina, je t’interdis de dire une chose pareille. Tu n’es pas une abrutie. Si il y a un abruti dans l’histoire ce serait plutôt moi pour n’avoir laissé aucune chance à notre mariage tant j’étais obsédé par Chloé. Mais pourquoi parles-tu de tout ça maintenant ? Chérie, qu’est qui se passe ?
-         S’il te plait, Kevin, cesse de m’appeler « chérie ! » réserve ce mot à celle que tu aimes vraiment : Chloé !
-         Quoi ? dit Kevin qui ne comprenait pas ce qui était en train de se passer, Chloé ? mais pourquoi veut tu que le dise à Chloé. Je ne suis plus amoureux d’elle.
-         Tu n’as pas répondu à ma question, Kevin. Pourquoi es-tu venu me retrouver à Los Angeles ? Pourquoi as t’il fallut que tu viennes me voir chanter et venir ensuite dans ma loge. Je t’avais donné ce que tu voulais. Malgré ce que j’éprouvais et éprouverai toujours je n’avais jamais cherché à communiquer avec toi afin que tu puisses être enfin heureux avec celle que tu aimais. Mais tu es venu. Tu es venu et tu m’as dit ce que je désirais entendre depuis si longtemps et je t’ai cru. Tu m’as demandé en mariage. Pourquoi, Kevin ? Pourquoi as-tu fais tout ça si la vie avec moi était si terrible. Puisque il t’a fallu tellement prendre sur toi…
Angelina ne put finir sa phrase. Elle éclata en sanglot. Kevin ne disait mot. Voulant la consoler il voulut entourer Angelina de ses bras mais celle-ci le repoussa.
-         Angelina, qui t’as raconté tout ça ?  est-ce Chloé est venue te voir pour te raconter tout ça après mon départ ?
Angelina secoua la tête en signe de négation.
-         Dans ce cas qui t’a raconté tout ça ?
-         Qu’est ça peut faire qui me la dit ? peux-tu le nier ? Kevin ? peux-tu me dire en me regardant droit dans les yeux que tu n’as jamais dits ça ? Regarde-moi, Kevin, regarde-moi bien pour une fois et dis que tout ceci n’est pas vrai. Dis-moi que tu n’as jamais dit n’avoir jamais considéré cette maison comme la mienne, dis-moi n’avoir jamais dit qu’à chaque fois que nous prenions le petit déjeuner tu voyais Chloé assise à ma place. Dis le moi, Kevin, dit-elle d’un ton suppliant.
Kevin ne disait mot.
-         Ton silence est éloquent.
-         Angelina, tu savais que je n’étais pas amoureux de toi à l’époque. Je ne te l’ai jamais caché.
-         C’est vrai mais nous étions amis ou du moins c’est que j’ai cru mais il semblerait que là encore je me sois trompée.
-         Mais bien sûr que non ! Oui nous étions amis et aujourd’hui je t’aime. Je t’aime, Angelina.
-         Comme tu aimais Chloé ?
-         Non pas comme j’aimais Chloé. Notre histoire n’a rien à voir avec elle.
-         Elle a tout à voir au contraire puisque c’est elle la vraie femme de ta vie. Ta mère et tes amis avaient raison. Je me suis bercer d’illusion un point c’est tout.
-         Non, ils n’ont pas raison ! Tu ne t’es pas bercée d’illusion puisque je t’aime à un point qu’on ne peut décrire avec des simples mots. Chloé a raison sur un point mais elle se trompe de personne : il y’a bien un abruti dans notre couple mais l’abruti c’est moi. Je suis un abruti pour n’avoir donné aucune chance à notre mariage, d’avoir été obsédé par Chloé. Un abruti pour avoir attendu aussi longtemps pour venir te retrouver.
-         Je dormirai dans la chambre d’ami ce soir et je m’en irai demain matin dès l’aube et je t’en supplie n’essaye plus de me revoir. N’essaye plus d’entrer en contact avec moi d’un moyen où un autre. S’il te plait, Kevin, peut tu faire ça pour moi ? C’est la seule chose que je te demande. Tu n’entendras plus jamais parler de moi.
Angelina regarda sa main et vit sa bague de fiançailles à son doigt. Elle la fixa et la mort dans l’âme tenta de la retirer. En voyant le geste qu’elle s’apprêtait à faire Kevin tressaillit.
-         Angelina, non !
Il posa sa main sur la sienne l’empêchant ainsi de retirer sa bague.
-         Je ne veux pas que tu retires cette bague.
-         Elle n’est pas à moi, Kevin. Elle est le symbole de quelque chose qui n’a jamais existé en dehors de mon imagination.
-         Ce qui se passe entre nous est bien réel et cette bague est le symbole de notre amour, Angelina.
-         Arrête, s’il te plait. Laisse-moi m’en aller. Tu vas pouvoir reconstruire ta famille en donnant à Deliah ce qu’elle voulait : te revoir avec sa mère.
-         Deliah ne me reverra pas avec sa mère parce que cela n’arrivera jamais. C’est toi que j’aime et ça du plus profond de mon cœur.
Les larmes coulaient sur les yeux d’Angelina.
-         Pourquoi fais-tu ça, Kevin ? ce n’est pas ton genre de chercher à te venger alors pourquoi joue tu à ce petit jeu malsain ? Tu penses sans doute que je n’ai pas suffisamment souffert en te voyant épouser Chloé ? Non ne réponds pas. Je sais ce que tu dois penser : que je l’ai probablement bien mérité après ce que je t’ai fais endurer. Tu sais quoi, tu as raison.
-         Angelina je n’ai jamais pensé une telle chose. Je t’en supplie, ma chérie ne les laisse pas Chloé, ma mère et leurs amis détruire ce que nous sommes en train de construire.
-         Cela n’a rien à voir avec Chloé, Kevin ! S’il n’en avait tenu qu’à elle je n’aurais pas eu aussi mal. Ce sont tes mots, Kevin non ceux de Chloé, Michael, ou Gloria ni même d’Abby. Lorsque je t’ai demandé si s’était vrai ton silence fut éloquent.
-         Oui c’est vrai je l’avais dit mais ce n’était pas moi. Je veux dire ce n’était plus vraiment moi à l’époque. J’étais amoureux de Chloe, ou devrais-je dire obsédé et elle m’avait comme qui dirait envouté.
-         Envouté ? c’est l’excuse la plus ridicule que jamais entendu.
-         Oui envouté. Je faisais tout ce qu’elle voulait : pas plus que ce site en association avec Adam Newman. Le réveil fut rude, Katherine la plus grande Dame que je n’ai jamais connu venait de nous quitter. C’est alors que je me suis à mit réfléchir sur ce que je voulais vraiment dans la vie. Plus je réfléchissais plus les souvenirs que nous avions partagés me revenaient en mémoire. La radio était allumée et soudain je t’ai entendue. Ce fut le déclic. J’ai compris alors que tout ce que j’avais toujours désiré j’aurais pu l’avoir avec toi. Aujourd’hui nous avons une chance, Angelina. Plus qu’une chance en fait si nous le voulons vraiment.
-         Le seul problème, Kevin : c’est que je ne te crois plus. Je vais m’en aller. N’essaye pas de me retrouver.
-         Non, Angelina, non ! Je t’en prie, reste ! Nous sommes si près du but, Angelina. Ma chérie, dans moins de dix jours maintenant nous serons enfin mari et femme. Et cette fois, ma chérie ce sera pour de bon.
Angelina secoua la tête en signe de négation.
-         C’est fini, Kevin. Je t’aime et je t’aimerai jusqu’à la fin de mes jours mais tu ne m’appartiens pas. Tu ne m’as jamais appartenu. Adieu !
Angelina quitta la maison en pleurant.
-         Angelina !
Kevin poussa un hurlement qui retentit dans la nuit noire.
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Chapitre 13 : La Rupture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Retrouvailles-
Sauter vers: