Angelina & Kevin love for ever


Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 3 : Le lac Tahoe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Chapitre 3 : Le lac Tahoe    Sam 29 Aoû - 17:36


-      Kevin, dit-elle d’une voix émue, tu es sérieux ? tu veux vraiment m’épouser ?
-       Je n’ai été plus sérieux, dit-il un genou toujours à terre.
Un large sourire illumina le visage d’Angelina.
-       C’est oui, Kevin !
-      Oui ?
-     Oui, mon amour, oui, je veux devenir ta femme ! ou le redevenir enfin je ne sais plus, dit-elle les larmes aux yeux.
Kevin se releva, la souleva du sol et la fit tournoyer en  tout en l’embrassant.
-         Je t’aime, Angelina.
-         Je t’aime moi aussi.
Kevin sortit alors de sa poche un écrin noir et le présenta à Angelina. A l’intérieur se trouvait un magnifique saphir bleu de forme ovale serti de diamant monté sur un anneau de platine d’aspect antique de six centimètres.
Angelina porta ses mains à sa bouche.
-         Kevin…
La jeune femme ne put prononcer d’autre mot. Kevin sourit, prit sa main gauche dans la sienne et passa l’anneau de fiançailles à son annulaire.
Les larmes montèrent aux yeux d’Angelina.
-         Si tu savais comme je t’aime. Je n’espérais plus que ce jour viendrai. J’avais perdu tout espoir t’entendre me dire un jour que tu m’aimais.
D’un revers de la main Kevin lui sécha ses larmes.
-         Je te demande pardon, ma chérie de m’être comporté de la sorte.
-         Tu ne pouvais pas : tu n’étais pas prêt, mais c’est fini maintenant, n’est-ce pas ?
-         Oui, oui, ma chérie c’est bien fini. Tu es la seule : la seule femme que je veuille dans ma vie et comme mère pour mes enfants.
Malgré ses larmes Angelina ne put s’empêcher de sourire en se jetant au cou de Kevin qui l’embrassa langoureusement.
-         Que dirais tu si on louait une voiture partir  à l’aventure dans les rues de L.A et plus largement de la Californie pour fêter cela ? On s’arrêtera au grès du vent et selon nos envies
-         Rien que nous deux ?
-       Rien que nous deux, dit-il en souriant. Personne d’autre juste toi et moi. Sans portable, sans GPS et sans réseaux sociaux.
Angelina sourit. Il lui prit la main et allèrent à la recherche d’une voiture à louer.
-         Que fais-tu ? demanda Angelina à Kevin qui avait sorti son portable pour envoyer un sms. Je croyais que l’on avait dit pas de portable ?
-         J’écris juste à ton père.  Je ne voudrais pas qu’il lance des hommes à notre recherche comme la dernière fois.
Angelina se mit à rire.
-         Aucun risque cette fois. Mon père t’adore.
-         J’aime beaucoup ton père moi aussi mais j’aime encore mieux sa fille, dit-il en l’embrassant.
Angelina rit.
-         Tu es fou à lier.
-         Non. Juste fou de toi.
Puis Kevin posa le portable dans le coffre à l’arrière.
-    A partir de maintenant plus de portable, plus de GPS… plus aucune technologie du  vingt-et-unième siècle. Juste toi, moi et cette vielle carte du… Kevin regarda la date d’inscription de la carte de route : 1953 !
-         Prête ma chérie à faire un bon de soixante en arrière ?
-         Prête !
Kevin mit le contact et démarra la veille voiture non sans avoir au préalable échangé un baiser avec Angelina et partirent au gré du vent en direction du nord de la Californie s’arrêtant au gré de leur envie et besoin. Comme ils se l’étaient promis ils laissèrent téléphone portable, ordinateur et tablette dans le coffre de la voiture. Ils étaient seuls au monde et cela leur convenait.   
Au final au bout de trois jours et trois heures de voyage ils arrivèrent au lac de Tahoe appelé aussi  la baie d’émeraudes.
-         Kevin, arrête la voiture tu veux bien ?
Kevin s’exécuta et coupa le moteur et en sortirent tout deux.
-         Regarde, Kevin : c’est magnifique !
La vue était d’une beauté à couper le souffle. Devant eux s’étaler un lac au couleur émeraude.
Kevin passa sa main autour de son cou.
-         C’est époustouflant !
-         Oui, c’est vraiment magnifique acquiesça t’il. 
-         Si on s’arrêtait quelques jours au moins jusqu’à la fête de l’Indépendance : tu veux bien ?
-         Tout ce que tu voudras, mon amour.
Ils firent quelques pas au hasard.
-         J’aimerais tellement qu’on se marie dans un tel endroit.
-         Et qu’est qui nous en empêche ?
-         Je n’aimerais pas que cela se passe comme la première fois.
-         C’est très simple il me suffit de passer un coup de téléphone à ton père pour lui demander de venir nous rejoindre et trouver un prêtre pour nous marier.
-         Tu oublies ton frère, ta mère, Jeffrey et tous tes amis de Genoa city. Je t’aime, Kevin, je t’aime et j’aimerais t’épouser aujourd’hui avant demain : tu sais bien mais la dernière fois nous nous sommes mariés en catimini et je t’ai forcé la main. Cette fois je voudrais que notre mariage ait lieu au vu et su de tout le monde. Tu sais quand j’étais petite je rêvais de me marier dans une magnifique robe blanche et papa me conduirai jusqu’à l’autel où m’attendrais l’homme dont je serais follement amoureuse. Cet homme, Kevin, je l’ai enfin trouvé. Tu es cet homme dont j’ai tant rêvé, dit-elle en le regardant dans les yeux.
-         Et toi, Angelina, tu es la femme que j’ai attendu toute ma vie. Je n’ai jamais éprouvé pour personne ce que je ressens pour toi, et moi non plus je ne veux pas que notre mariage se déroule en catimini comme la dernière fois. Je ne veux pas non plus d’un mariage dans un ashram comme avec Jana ou encore au pied levé comme ce fut le cas avec Chloé. Cette fois ci moi aussi j’aimerais un mariage dans la tradition entouré de notre famille et nos amis mais l’un n’empêche pas l’autre. Si tu veux que nous nous mariions au lac Tahoe alors c’est ici que nous nous nous marierons. Il nous suffira de réunir tous ceux qui comptent pour nous.
-         Tu n’aimerais pas te marier à Genoa City ?
-         Ma chérie, je veux t’épouser et peu importe si je t’épouse à Genoa, au lac Tahoe ou sur les montagnes russes je m’en fous ! Tout ce qui compte c’est t’épouser. Rien d’autre n’a d’importance. C’est toi la mariée et à toi de décider du lieu où aura lieu la cérémonie.
Angelina eu un faible sourire.
-         Allez viens, allons voir si il reste une chambre à louer dans ce coin de Paradis. Demain nous aurons tout le temps de jouer les touristes.
-         Kevin, attends ! Je ne sais pas comment te demander ça…
-         Angelina, tu peux me demander ce que tu veux, ma chérie, qui y’a-t-il ?
-         Tu vas me prendre une idiote.
-         Jamais je ne dirai cela sur toi. Dis-moi ce qui se tracasse.
-         Rien, si ce n’est…Aujourd’hui n’est pas une journée comme les autres Tu viens de me demander de t’épouser… j’aimerais que nous passions la nuit à la belle étoile à admirer le crépuscule. Tu veux bien ? 
-         Bien sûr, chérie, dit-il en souriant.  
Blottit l’un contre ils s’endormirent à la nuit tombée. Le lendemain Kevin et Angelina passèrent leur journée à faire du tourisme sur le lac. Cela dit Angelina semblait ailleurs.
-         Ça va, ma puce ?
Angelina s’efforça de sourire.
-         Bien sûr. Pourquoi ça n’irait pas. Je suis ici dans cet endroit magnifique et avec toi. Que pourrais-je vouloir de plus ?
-         Pourquoi ais je le sentiment que quelque chose te tracasse. Dis-moi ce que c’est.
-         Il n’y a rien je t’assure.
-         Angelina, je te connais trop bien pour savoir quand tu mens et c’est le cas en ce moment.
Elle regarda sa bague de fiançailles.
-         Elle est vraiment magnifique. Kevin, si tu savais à quel point je t’aime. Je t’ai toujours aimé depuis le premier jour mais j’avais perdu tout espoir de te voir un jour éprouvé les mêmes sentiments pour moi. Je n’y croyais plus. Et puis il y’a eu ce soir où tu es apparu comme par enchantement dans ma loge et nous voilà à nous préparer à célébrer ensemble le jour  l’Indépendance.
-         Qu’y a-t-il, ma chérie ? Angelina, tu m’inquiètes.
-         Que va-t-il se passer à présent ?
-         A présent ? Eh bien je vais demander ta main à ton père.
-         Tu es sérieux, dit-elle en riant presque, tu vas vraiment demander ma main  à mon père ?
-         Évidement je le suis. Ma chérie, je te l’ai dit cette fois je veux respecter la Tradition et la tradition exige d’un homme de demander la main de la jeune fille à son père.
-         Tu es fou, tu le sais, dit-elle en riant.
-         Je suis surtout fou de toi, répondit-il en l’embrassant. 
-         Je m’inquiète pas pour papa ; il t’adore depuis toujours. Je suis certaine qu’il t’accordera ma main.
-         Mais ? parce que il y’a un « mais » n’est-ce pas ?
Angelina le regarda dans ses yeux.
-         J’ai peur, Kevin, j’ai très peur que ta famille et tes amis ne m’accepte pas après tout ce que je t’ai fait endurer. Je t’ai obligé à m’épouser en t’éloignant de la femme que tu aimais.
-         Oui et ensuite tu t’es sacrifié en lui avouant toute la vérité mais c’est du passé tout ça.  Aujourd’hui Chloé et moi sommes divorcés et je t’aime. Je t’aime, Angelina. Je suis venu à Los Angeles pour te revoir. Personne ne m’oblige à t’épouser.
-         Ta mère aimait beaucoup Chloé. N’oublie pas qu’elle lui avait demandé d’être sa demoiselle d’honneur lorsqu’elle a cru épouser mon père. M’acceptera-t-elle comme belle fille ? rien n’est moins sure.
-         Ma mère t’acceptera lorsqu’elle saura à quel point je t’aime et je désire t’épouser.
Kevin plaqua ses lèvres sur celle d’Angelina.
 
Au lac de Genova la mésentente entre Abby et Eden finit par gâcher l’atmosphère. Ca plus le fait qu’il n’y avait pas assez de place dans le chalet pour tout le monde il fut décidé de regagner au plus vite Genoa City.
-         Pas mécontente de regagner enfin la civilisation. C’est fou comme le café du Néon Ecarlate m’a manqué, dit Abby.  
-    Faut toujours que tu exagère. Nous n’étions pas non plus dans un coin paumé, répliqua Devon.
-         Quoi ? tu oublies que nous n’avions pas de réseau. Comment voulais tu que je sache ce que ce dit sur les réseaux sociaux ?
-         Ah oui, tiens tu me fais penser j’ai oublié de rallumer le mien.
-         Tu l’avais éteint ?
-       A quoi m’aurait il servit ? comme tu viens de le dire nous n’avions pas de réseau. Cela m’a permis de gagner de la batterie.
-         Tiens un message d’Angelina.
-         Angelina ? Angelina Veneziano ?
-         Qui d’autre ? répondit Devon amusé.
-         Ne me dis pas que tu travailles toujours pour cette fille ?
-         Je croyais que tu l’aimais bien ?
-         Oui jusqu’à ce qu’elle nous lâche le jour du gala des arts. Ce jour fut un véritable désastre : Angelina nous lâche, la tempête au Canada, le camion qui n’arrivait pas… heureusement j’ai eu la bonne idée de prendre la place de Chloé dans le coffre de la voiture de Carmine. Cela m’a permis de faire de la bonne publicité et d’échapper ainsi aux moqueries sur les réseaux sociaux.
-         Tu vois tout s’est bien terminé finalement et tu as gagné combien de fan depuis ce jour-là ? Mille, deux mille ?
-         Environ cinq mille.
-     Tu es vraiment la fille la plus superficielle que je connaisse, dit Eden en servant le café.
-         Et toi tu es la fille la plus rabat-joie, démoralisante que je connaisse.
-         En tout cas moi j’ai de vrais amis et non des amis virtuels.
-         Ah oui qui donc ? dis-moi qui sont tes amis ? Michael ? Ah non zut c’est ton frère.
-         Kevin ? c’est pour ainsi dire ton demi-frère.
-         Çà suffit toutes les deux vous n’allez pas recommencer.
-         En parlant de Kevin, dit Gloria qui gérait le café en absence de Kevin, l’un de vous saurez quand il va se décider à rentrer ? demain c’est le 4 juillet. Il va y avoir un monde fou je ne peux pas à la fois gérer le Néon Ecarlate et le Glorwon.
-         Non il n’a contacté aucun de nous mais ne vous inquiétez pas, Gloria, occupez-vous du Glorwon et je m’occuperai du Néon Ecarlate.
-         Je te remercie, Eden. Cela me soulage.
-         Sainte Eden, toujours prête à rendre service, railla Abby.
-         Quoiqu’il en soit j’espère que Kevin ne va plus tarder à revenir. Ce café lui appartient et pourtant il ne semble guère s’en préoccuper maugréa Gloria.  
-         Kevin n’est pas là ? intervint Michael.
-         Quand est tu rentré de Floride ? demanda Gloria.
-         Hier. Avec Christine nous avons fini plus tôt ce que nous devions faire alors nous avons décidé de rentrer passer le 4 juillet ici avec tout le monde.
-         Pas tout le monde. Kevin est parti dieu sait où et reste injoignable, répliqua Eden.
-         Comment ça il ne t’a pas dit où il allait ?
-         Non : il m’a juste confié les clés du café et il est partit.
-      Ce ne s’est pas exactement passé comme ça. En fait avec Devon nous voulions passer les fêtes de l’indépendance au chalet de ma famille et nous avons demandé à Noah et Kyle de venir avec nous avec leurs petites amies respectives. Or Noah a eu la mauvaise idée de venir avec ta sœur. Comme ce fut les plus mauvaises vacances que j’ai jamais passé et cerise sur le gâteau internet ne passait pas au chalet impossible pour l’héritière mise à nue de rester en contact avec mes fans. Je pensais être débarrassée d’Eden mais elle et Noah nous ont suivis.
-         J’habite ici je te rappelle !
-      OK, OK, les filles vous pourrez vous disputer à souhait à un moment opportun mais cela ne me dit pas où se trouve Kevin.
-         Nous lui avons suggéré de venir avec nous mais il a refusé prétextant qu’il avait d’autre projet, dit Eden.
-         Projet quel projet ?
-         Personne n’en sait rien.
-     Je n’aime pas ça. Kevin ne va pas bien en ce moment. La mort de Md Chancellor lui a vraiment fichu un sale coup au moral.
-   Oui, il n’avait vraiment pas besoin de ça juste quelques mois après son divorce avec Chloé. J’étais pourtant certaine qu’elle était la femme de sa vie ! d’habitude mon instinct de mère ne me trompe jamais.
-         Si cela peut vous rassurez, Michael, Kevin semblait aller très bien avant son départ.
-         Devon, il ne vous aurait pas dit où il comptait se rendre par hasard ?
-         Depuis le départ d’Angelina, Kevin et moi ne sommes plus tellement proche. S’il avait dû se confier à quelqu’un ce ne serait certainement pas à moi.
-         Je n’aime pas ça.
-   Michael, en tant que procureur peut être pourrais-tu lancer un avis de recherche pour disparation inquiétante pour retrouver ton frère ?
-         J’aimerais, Gloria, mais en l’état actuel des choses tout porte à croire que Kevin a disparu volontairement.
-         En même temps rien ne dit que Kevin ne reviendra pas à Genoa city. Il n’a rien changé à son mode de vie.
-         Il est peut être allé retrouver une fille ?
-         Tu ne penses vraiment qu’à ça, railla Abby à son cousin.
-         Kyle n’a pas peut être pas tort.
-         Merci, Eden ! enfin quelqu’un de mon côté.
-         Depuis le début je suis persuadé que Kevin est allé retrouver Chloé à New York.
Le visage de Gloria s’illumina.
-         Eden, tu penses vraiment que c’est possible.
-         Je n’en sais rien, Gloria, je crois que tout est possible.


 ***
-     Kevin, tu devrais écrire à ta famille. Tu es parti depuis plusieurs jours maintenant ils doivent probablement s’inquiéter.
-         Serais ce une façon détournée de me dire que tu en as déjà marre d’être seule avec moi et tes fans te manquent, dit-il sur un ton taquin.
Angelina se mit à rire.
-         Mais non, idiot. Je dis simplement ça pour toi. Papa sait que nous en sommes ensemble.
-         Et il aura la plus belle des surprises à notre retour, dit-il en l’embrassant langoureusement.
 
 
A Genoa City, Gloria était aux anges au point où elle ne se rendit même compte que Michael avait commandé un café.
-         Gloria ! je t’ai demandé un café bien noir !
-         Excuse-moi, Michael j’étais en train de rêver tout éveillée. Michael et si ta sœur avait raison, si Kevin était allé retrouver Chloé pour se réconcilier avec elle ?
-         Gloria, je ne pense pas que cela arrivera. Leur mariage fut un échec. Ils n’étaient heureux ni l’un ni l’autre au bout du chemin.
-         Tout est de la faute d’Angelina. C’est elle l’unique responsable de l’échec du mariage de Kevin et Chloé.
-         Je ne vois pas ce qu’Angelina vient faire la dedans. Elle a tourné la page je te signale.
-         Peut-être mais si elle n’avait pas kidnappé mon Kevin en l’empêchement de se marier avec Chloé à Noël comme ils l’avaient prévu.
-         Cela n’aurait rien changé. Chloé et Kevin n’étaient pas faits pour vivre ensemble tout comme Lauren et moi.
-         C’est diffèrent : Lauren t’a trompé avec Carmine. Chloé n’a pas trompé ton frère.
-         Non mais elle la rendu malheureux en faisant de sa vie un enfer.
-         C’est de la faute de ton frère aussi il aurait dû être plus à son écoute.
-         Plus à son écoute ? Gloria je ne sais vraiment pas ce qu’il te faut : il a toujours cédé à la moindre de ses envies.
-         Il a obligé à vivre dans la maison où il a vécu avec cette chanteuse.
-    Cette chanteuse a un nom, Gloria et il se trouve que c’est une de mes meilleures artistes.
-         Ne le prenez pas mal, Devon, je ne dis pas ça pour vous mais pour cette fille cette… Angelina, dit-elle en grimaçant.

 
-         Kevin, regarde cette vue c’est à couper le souffle !
 A l’horizon s’étendait un magnifique coucher de soleil avec des montagnes en arrière-plan et dont les rayons reflétaient sur le lac lui donnant une couleur violette.
Main dans la main Kevin et Angelina marchaient au crépuscule.
-         C’est vrai c’est magnifique.
-         C’est le plus beau coucher de soleil que j’ai jamais vu ! regarde toutes ces couleurs !
-         C’est magnifique, ma chérie. Aimerais tu que nous revenions ici pour la célébration de notre mariage ou nous pourrions y revenir pour notre lune de miel ?
Angelina se retourna vers lui et lui sourit.
-         Kevin, mon amour, promets-moi de ne pas te moquer de moquer de moi si je te disais où j’aimerais que nous passions notre première nuit ?
-         Je ne me moquerai jamais de toi. Tu le sais.
-         Chez nous, Kevin. Dans notre maison à Genoa City.
Kevin sourit.
-         Il en sera fait comme tu voudras, mon amour.
Angelina lui sourit en retour.
-         Je me suis décidée pour notre mariage. J’aimerais qu’il est lieu dans une  superbe église où papa me conduira jusqu’à l’autel au son de la marche nuptiale où tu m’attendras et ensuite nous agenouillerons sur le prie Dieu où se déroulera la messe jusqu’à l’échange de nos vœux. Tu veux bien ?
-         Bien sûr je le veux. Paul Williams a un frère prêtre ; le père Tod,  nous pourrions lui demander de célébrer notre mariage à moins que ta famille n’en connaisse un.
-         Non, Kevin. Le père Todd sera parfait j’en suis sure.
-        Maintenant que nous avons réglé le déroulement de notre cérémonie de mariage il ne reste plus qu’un léger problème à résoudre.
-         Je ne vois pas quel problème, dit-elle moitié riant moitié pleurant en jetant ses bras autour du cou de Kevin.
-         Nous n’avons toujours pas fixé de date.
-         Ah oui ça, dit-elle en souriant.
-         Oui, ça, dit-il sur le même ton.
-         En tout cas il y’a deux dates que je n’aimerais pas. Pas à Noël ni en mars.
-         En effet cela ne me semble pas une bonne idée, répondit Kevin en souriant. Angelina, ma chérie, s’il n’en tenait qu’à moi je t’amènerai séance tenante devant un juge de paix qui nous mariera mais je veux t’offrir le mariage de tes rêves. Alors que dirais tu de nous marier au printemps prochain ? Au mois de mai lorsque la nature renait de ses cendres.
-         Le mois de mai me semble parfait notre mariage. C’est plus beau des symboles pour représenter notre amour.
 Ils s’embrassèrent langoureusement. La passion aidant ils tombèrent sur le sable dans les bras l’un de l’autre et firent l’amour pour la première fois de leur histoire.
Le lendemain tous les Etats Unis célébraient le 237 eme anniversaire des Etats Unis d’Amérique. 
Au lac Tahoe comme partout dans le pays la fête se clôtura par un lâcher de feux d’artifice.
-         Regarde, ma chérie.
-       C’est magnifique, mon amour. C’est le plus beau feu d’artifice que j’ai jamais vu.
-         L’année prochaine lorsque nous admirons le feu d’artifice nous serons mari et femme.
Angelina se retourna vers Kevin en souriant avant de l’embrasser.
-         Je t’aime, tu sais.
-         Je t’aime moi aussi, dit-il en répondant à son baiser.
Le lendemain à l’aube ils reprenaient la route en direction de Los Angeles. Angelina avait un regard mélancolique. Kevin lui prit la main.
-         Tout va bien, ma chérie.  Ce n’est pas la fin bien au contraire ce n’est que le début de notre histoire.
-         J’ai quand même peur de ce qui se passera une fois que toute ta famille saura pour nous.
-         Angelina, ils n’ont rien à dire. Je t’aime et tu m’aimes. C’est la seule chose qui compte.
-         Ta mère et ton frère ne m’ont jamais vraiment porté dans leur cœur.
-         C’est diffèrent cette fois lorsque ils verront à quel point je t’aime.
-         C’est plutôt moi qui devrais m’inquiéter, dit-il sur le ton de la plaisanterie.  La dernière fois ton père voulait ma mort.
Angelina se mit à rire. Kevin rit également puis échangèrent un rapide baiser. Angelina tourna le bouton de la veille radio de la voiture où l’unique station qui fonctionnait passait de vieux tubes des années cinquante et soixante. Ils se regardèrent tous deux et se mirent à rire. Kevin mit le contact et démarra la voiture.



En dépit de leur impatience d’annoncer à Angelo leurs fiançailles, Kevin et Angelina continuèrent à faire l’école buissonnière sur le chemin du retour. S’amusant à s’arrêter en divers endroits profitant du bonheur simple d’être enfin ensemble et ce n’est finalement que trois jours après avoir quitté le lac Tahoe qu’ils arrivèrent à Los Angeles. Kevin gara la voiture dans l’allée d’Angelo et Angelina ouvrit la porte. Ils entrèrent main dans la main un immense sourire éclairant leurs visages.
-       Vous voilà enfin tous les deux ! j’allais envoyer des hommes à votre recherche !
Kevin passa sa main sur les épaules d’Angelina.
-         Papa, Kevin t’a envoyé un sms pour te dire que nous étions ensemble et tu n’avais pas à t’inquiéter.
-         Ma princesse, ce sms remonte à plus d’une semaine et depuis silence radio !
-         Je suis désolé, Angelo. Avec Angelina nous voulions être un peu seuls tous les deux.
Angelina et Kevin se regardèrent d’un regard complice qui n’échappa pas à Angelo.
-         C’est quoi ce regard ? que complotez-vous ? la dernière fois que vous êtes échappés en catimini vous êtes revenus mariés. Est-ce encore le cas cette fois ?
Kevin se mit à rire.
-         Non pas exactement.
-         Ça veut dire quoi pas exactement ?
-         Papa, laisse parler Kevin, s’il te plait.
-         Bon très bien. Kevin qu’à tu à dire pour justifier ceci ?
Encouragé par Angelina, Kevin prit une profonde inspiration avant de se lancer.
-         Angelo, il y a longtemps vous m’avez confiance pour me confier votre bien le précieux : votre fille ! Je n’ai pas été à la hauteur de vos attentes. Obnubiler que j’étais par Chloé et j’en suis désolé. Seulement les choses ont changé. Comment dire avec le temps je me suis rendu compte à quel point Angelina me manquait. Seulement je ne voulais pas intervenir dans sa vie si elle était heureuse et c’est pourquoi je vous ai envoyé un SMS auquel vous m’avez répondu positivement. Grâce à vous  j’ai eu le courage de venir à Los Angeles et revoir Angelina ont confirmé ce que je savais tout au fond de mon cœur. Je suis amoureux fou de votre fille et aujourd’hui je vous demande la permission d’épouser votre fille.
  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Chapitre 3 : Le lac Tahoe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Retrouvailles-
Sauter vers: