Angelina & Kevin love for ever

Angelina & Kevin love for ever

Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enquête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Enquête    Mar 9 Fév - 21:53


-         Vous vous rendez compte que nous sommes au beau milieu de la nuit ?
-         Oui, Angelo, nous le savons. Tout ce que nous vous demandons c’est de bien vouloir garder vos petites filles.
-         Où allez-vous vêtus comme ça tous les deux ?
-         Nous pouvons rien te dire, papa.
-         OK, c’est encore un de vos plans comme la dernière fois. Les enfants il va falloir apprendre à vous confier un peu plus. Vous le savez pourtant je suis de votre coté.
-         Nous le savons, Angelo, et c’est la raison pour laquelle nous ne voulons pas vous impliquer. C’est quelque chose que nous devons faire seuls ma femme et moi.
-         Quelque chose comme sauter d’une fenêtre en feu sans attendre l’échelle de secours.
-         C’était un acte de foi entre nous.
-         Un acte de foi ? Kevin, on t’a déjà dit que tu étais fou ? Tu es fou à lier mais tu rends ma fille heureuse.
-         Je suis fou, oui : fou d’Angelina, dit-il en attirant sa femme contre lui pour l’embrasser sur son temple. Angelina sourit et lui rendit son baiser.
-         Papa, s’il te plait. Nous perdons du temps. Nous devons faire ça au milieu de la nuit.
-         OK, allez-y ! Quoique vous ayez dans la tête je sais qu’il ne sert à rien de discuter avec vous.
-         Merci, papa ! dit Angelina en donnant un baiser à son père.
-         Oui, merci, papa, répliqua Kevin en plaisantant.
-         Filez avant que je ne change d’avis.
-         Vous êtes prêtes, Md Fisher ? dit-il en tendant sa main à Angelina.
-         Prête !
Angelo les regarda s’en aller et soupira. Kevin était certes un peu fou mais il aimait sincèrement Angelina et jamais celle-ci n’avait été aussi heureuse malgré les épreuves traversées leur amour triomphait toujours.
 
***
 
Ils arrivèrent devant tout à un tas de ruine. Angelina eu du mal à contenir ses larmes. Elle se blottit dans les bras de Kevin qui la serra contre lui en l’embrassant sur sa tête.
-         Ça va aller, ma puce ?
-         Oui.
-         Nous pouvons encore renoncer si tu ne t’en sens pas capable.
-         Ça ira. J’ai besoin de comprendre ce qui s’est passé.
-         Alors viens !
Main dans la main ils franchirent le cap de ce qui était encore il y’a quelques semaines de ça leur maison. Tout n’était que ruine et désolation.
-         Rien, dit Angelina, il ne reste rien de notre maison. Tout est parti en fumée.
-         Oui mais Dieu merci, les jumelles et toi êtes saines et sauves. S’il vous était arrivé malheur…
-         Kevin, tout va bien, dit-elle en l’embrassant sur ses lèvres.
Une heure et demie environ s’était écoulée depuis l’arrivée d’Angelina et Kevin lorsque Angelina mit la main sur quelque chose qui miraculeusement était resté intact.
-         Kevin, vient voir !
-         Tu as trouvé quelque chose, dit-il en accourant ?
-         Regarde, chéri : l’album de notre mariage. Il est encore intact, dit-elle en souriant.
Kevin sourit.
-         Oh et là regarde, s’exclama t’elle ! Le premier album de nos filles. Tout a brulé tout n’est que tristesse et désolation mais l’album de notre mariage et celui de la naissance de nos filles a survécu à l’incendie. C’est un signe du destin tu ne crois pas ?
-         Si, si je le crois, dit-il en la serrant dans ses bras, et tu sais ce que cela signifie ? Toi et moi, mon amour, c’est pour la vie. Et même pour après.
-         Oui, pour l’éternité, dit-elle en l’embrassant.
-         Pour l’éternité. Au fond peu importe comment cet incendie s’est déclenché qu’il soit accidentel ou d’origine criminel ce ne sont que des murs et le vrai foyer c’est lorsque nous sommes tous les quatre réuni. Lorsque nous aurons touché la prime d’assurance nous achèterons une nouvelle maison à Logan comme nous l’avions prévu ou ailleurs ça m’est égal l’essentiel est d’être tous réuni.
-         Kevin, ne doute plus jamais, jamais plus de mon amour pour toi. Je n’ai jamais cessé de t’aimer même lorsque je croyais que tout était fini et qu’il n’y avait aucun espoir : je t’aimais encore.
Kevin l’embrassa amoureusement.
-         Chéri, j’ai envie de toi moi aussi mais nous devons nous remettre au travail avant qu’il ne fasse jour.
-         Tu as raison, dit-il en bougonnant tout en continuant de l’embrasser.
 
Ils ne savaient combien de temps s’était écoulé lorsque Kevin aperçu quelque chose qui brillait sur le sol noirci par les flammes. Il se pencha pour mieux voir l’objet en question et sorti un mouchoir de sa poche pour le saisir.  Il souffla dessus pour en retirer la suie et le regarda plus attentivement avant d’appeler sa femme.
-         Angelina, vient voir !
-          Tu as trouvé quelque chose ?
-         Regarde.
-         Cette boucle d’oreille n’est pas à moi. Je n’ai pas de boucle d’oreille en diamant et je n’ai jamais vu Caroline en porter.
-         Je sais elle appartient à Chloe. Katherine Chancellor le lui avait offert lors de son dernier noël.
-         A quel endroit de la maison l’as-tu trouvé ?
-         Ici même près de la cheminée.
-         Chloe se tenait loin de la cheminée lorsqu’elle est rentrée chez nous.
-         Tu en es sure ?
-         Sure et certaine.
-         Lorsque je l’ai giflé elle a perdu l’équilibre et est tombée sur la tête sur le sofa. Je ne vois pas comment une paire de boucle d’oreille de ce genre-là aurait pu rouler jusqu’à la cheminée.
-         Cela prouve que j’avais raison : Chloe est rentrée derechef chez nous et à mit le feu à notre maison.
-         Kevin, même si moi je te crois, je crains malheureusement que ce ne soit pas suffisant devant un tribunal si nous devons aller jusqu’au procès.
-         Je sais, chérie. Il nous faut d’autres preuves mais comment les trouver ?
-         J’ai une idée ! Chéri, Chloe est-elle au courant de l’installation de caméras devant chez nous ?
-         Je ne crois pas non pourquoi ?
Soudain le visage de Kevin s’illumina et sourit à Angelina.
-         Ma puce, tu penses à ce que je pense ?
Angelina lui sourit. Il la prit dans ses bras et la fit tournoyer au-dessus du sol et l’embrassa.
-         Il est temps de rentrer. Il va bientôt faire jour et ton père va se demander où nous sommes passés. Je parlerai à Michael.
-   Crois-tu qu’il nous laissera les visionner si tu lui disais que nous soupçonnons Chloe ? Michael n’a toujours pas accepté notre mariage.
-         Tu as raison : il nous faudra faire preuve de finesse et de diplomatie. Nous ne lui dirons rien sur nos soupçons au sujet de Chloe. Nous lui dirons simplement que tu t’es souvenue avoir vu un intrus roder autour de notre maison ce jour-là.
Angelina sourit.
-         Kevin, mon amour, tu es génial ! Il est temps de rentrer à l’hôtel à présent il va bientôt faire jour et j’ai très envie de serrer nos filles dans mes bras.
Kevin sourit.
-         N’oublie pas les albums et en route !
-         Aucune chance pour que j’oublie ce miracle.
 
 
***
 
Michael se trouvait dans la suite de Kevin et Angelina.
-         J’ai les résultats de l’enquête de la compagnie d’assurance : il ne s’agit pas d’un accident mais d’un acte criminel. Il y’a eu deux départs de feu diffèrent.
-         C’est également les constations du rapport de police. Il va y avoir une enquête de police. J’ai demandé à visionner les caméras de surveillance.
-          Nous aimerions les voir lorsque tu vas les visionner en compagnie de Paul et Heather.
-         Paul et Heather pourquoi voulez-vous qu’ils soient présent ?
-         Michael, cette nuit Angelina et moi sommes retournés chez nous. Du moins ce qui reste de notre maison.
-         Vous avez fait quoi ?
-         Avant que tu ne continues de t’énerver nous avons trouvé ceci.
Kevin lui tendit le sac plastique contenant la boucle d’oreille.
-         Une boucle d’oreille ? Que veux tu que je fasse d’une boucle d’oreille ?
-         Cette boucle d’oreille ne m’appartient pas, Michael.
-         A ton amie, Caroline peut être ?
-         Non, Michael, je reconnais cette boucle d’oreille. Katherine Chancellor avait offert cette paire de boucle d’oreille à Chloe lors de son dernier noël.
-         Chloe ? Chloe était chez toi, dis Michael réjouit ? je savais bien que tôt ou tard tu reviendrais à la raison. Angelina, je suis navrée pour toi mais tu devais bien te douter qu’un jour où l’autre Kevin retournerait vers Chloe. Christine pourrait s’occuper de votre divorce et fixer les modalités pour le droit de garde…
-         Ne t’emballe pas trop vite, Michael. Je n’ai jamais dit que j’allais quitter ma femme. J’aime Angelina.
-         Mais Chloe et toi ? Kevin, cela ne pouvait pas être l’affaire d’une nuit entre vous ?
-          Je viens de dire que cette boucle d’oreille provient d’une paire offerte à Chloe par Katherine Chancellor lors de son dernier noël et tu en as tiré des conclusions hâtives. Je n’aurais jamais trompé ma femme : je l’aime à la folie.
-         Comment cette boucle d’oreille a-t-elle pu se retrouver chez toi si vous n’avez pas couché ensemble ?
Angelina et Kevin se regardèrent. Regard qui n’échappa pas à Michael.
-         Qui y a-t-il ?
-         Dans combien de temps peut tu obtenir les vidéos de surveillances ?
-         Il me suffit d’obtenir un mandat du juge.
-         Alors demande le et vite et ensuite appelle Paul et Heather demande leur de venir visionner les vidéos de surveillance avec nous.
-         Qu’est-ce que vous me cachez tous les deux ?
-         Appelle-les ainsi que Christine.  
-         Si vous ne dites pas immédiatement ce qui se trame je n’appellerai personne !
-         Très bien je vais te le dire, Michael, mais cela risque de ne pas te plaire.  Non mon mari ne m’a pas trompé avec Chloe. Je l’aime autant qu’il peut m’aimer. Chloe a dû perdre sa boucle d’oreille chez nous le jour de l’incendie. Ce matin-là Kevin venait de partir travailler. Je m’apprêtais à emmener les filles chez le pédiatre ensuite je devais rejoindre Kevin au Neon Ecarlate et nous aurions fini la journée ensemble au parc avec les jumelles. Or rien ne s’est passé comme nous l’avions prévu. D’abord le pédiatre s’est décommandé il avait une convention ou je ne sais trop quoi alors je me suis dit que j’allais rejoindre Kevin plus tôt que prévu. C’est alors que j’ai entendu du bruit venant du bas. J’ai pensé que Kevin était revenu, qu’il aurait oublié quelque chose… mais ce n’était pas lui. C’était Chloe. Elle s’est introduite chez nous par effraction avec un double de clé qu’elle avait conservée. Elle a dit des choses écœurantes sur Kevin alors je l’ai giflé. Elle a perdu l’équilibre en tombant sur le sofa. Cela n’a duré que quelques elle s’est redressée et est sortie en proférant des menaces auxquelles je n’avais alors pas prêté plus d’attention qui ne le fallait. J’ignore combien de temps il s’est écoulé avant que je ne commence à sentir le brulé.  
-         Je vais demander un mandat afin droit aux vidéos de surveillance. Lorsque je l’aurai, je préviendrai Paul, Heather et Christine.
 
 
***
 
 
Après qu’ils eurent visionné la vidéo de surveillance, un silence pesant s’installa dans la pièce. Kevin revit en flash l’incendie qui ravagea sa maison avec sa femme à l’intérieur en proie en flammes. Sa femme, son ange, la mère de ses enfants : l’amour de sa vie. Il ne pouvait rester là sans rien faire pendant qu’à l’extérieur Chloe se la coulait douce alors qu’elle avait tenté de commettre un triple meurtre. Il se devait d’agir. C’était son rôle. Son rôle de mari, son rôle de père. Kevin le savait, il en était fermement convaincu il lui appartenait de faire justice lui-même. Il ne pouvait rien attendre du système avec Michael comme procureur alors qu’il détestait tant Angelina et aurait aimé la voir loin de sa vie. Son sang bouillonnait à l’intérieur de lui. Il se leva et se dirigea vers la porte d’entrée de la chambre d’hôtel.
-      Je vais la tuer. Elle va payer pour ce qu’elle a fait. Je la tuerai, je la tuerai.
-      Kevin, non ! Je t’en prie, mon amour, ne fait pas ça.
-      Kevin, je t’en prie laisse-moi faire mon travail.
-      Ton travail, Michael ? Ton travail ? Quel travail es-tu censé faire ? N’est-il pas de rendre la justice aux victimes ? Ou alors celui d’envoyer les innocents derrière les barreaux d’une prison parce que on ne la supporte pas comme faisant partie des siens ? Si tu avais fait ton travail convenablement depuis le début nous n’en serions pas arrivé là. Chloe aurait déjà dû être en prison à l’heure qu’il est et alors ma femme et mes enfants n’auraient jamais étés en danger de mort.
-        C’est vrai, mon amour, tu as raison, mais si tu fais ça alors c’est toi qui va te retrouver en prison et alors ils auront finalement gagné : nous serons séparés pour de très très nombreuses années et tu ne pourras pas voir nos filles grandir. Tu ne seras pas là lorsqu’elles diront leur premier mot, feront leurs premiers pas, tu louperas tous leurs anniversaires, leur premier jour d’école, leur première dent. Tu ne seras pas là non plus pour les prendre en photo le jour du bal de la promo, pour grincer des dents devant leurs premiers petits copains. Et nous, nous, mon amour, nous n’aurons pas la vie dont nous rêvons : notre famille ne s’agrandira jamais si tu vas en prison. Je t’aime, tu le sais et tu sais aussi que je passerai ma vie à t’attendre s’il le fallait mais je n’ai pas envie de te voir en prison. Et puis toi d’ailleurs tu ne supporterais pas d’être enfermé. Je t’en prie, chéri, pense à tout ce que tu risques si tu la tue.
Tout en parlant Angelina avait la gorge nouée. Les larmes coulaient sur ses yeux. Kevin la serra dans ses bras.
-        Angelina, mon amour, tu n’imagines pas ce que j’ai pu ressentir lorsque je suis arrivé devant la maison et j’ai vu toutes ces flammes en te sachant à l’intérieur. J’ai alors eu peur, oui peur, Angelina, peur comme je n’ai jamais eu peur de toute mon existence. J’ai ressenti une peur pire, bien pire que celles que je ressentais lorsque Tom le terrible m’enfermait dans le placard. Tu peux multiplier cette peur à la puissance X, dit-il les larmes aux yeux. Comment pourrais-je avoir confiance en la justice représentée par mon procureur de frère ?
-   Je sais, chéri, j’ai ressenti la même chose en voyant les flammes ravageaient notre maison. Aussitôt nos filles hors de danger j’ai vu toute notre vie défilée devant mes yeux depuis notre première rencontre. Je cru ne jamais te revoir, ni toi ni les filles. J’ai vu tous nos rêves, nos espoirs partir en fumée. J’étais persuadée que j’allais mourir. Et puis tu es arrivé et tu m’as sauvée. Lorsque nous avons sauté tous les deux je n’avais aucune crainte car nous étions ensemble et je sus alors que quoi qu’il arrive nous le resterons toujours. Kevin, je t’aime, je n’ai pas envie de te perdre et ce qui risque d’arriver si tu la tues.
Angelina se jeta dans ses bras en larmes.
-        Ce ne sera pas pareil cette fois, je ferai mon travail. C’était clairement une triple tentative de meurtre. Je ne ferai pas de compromis.
-        Je ne te crois plus, Michael. Je n’ai plus confiance en toi après tout ce tu as fait à ma femme
-        Il y’a peut-être une solution mais il faut que vous soyez d’accord, Michael. Je pourrais plaider au procès à votre place. Les preuves sont là aucun jury ne pourra l’innocenter ni lui accorder de circonstances atténuantes. De plus je ressortirai l’affaire du viol et du mensonge de Deliah.
-        Heather, vous ne pouvez pas faire ça : Chloe a plaidé coupable et a été condamnée.
-      A une peine d’intérêt général oui. Pas une peine de prison comme cela aurait dû être le cas. Depuis toujours elle n’a eu de cesse de s’en prendre à Angelina et là pour finir elle tente de la tuer elle et ses deux bébés. Aucun jury ne lui accordera de circonstances atténuantes en voyant la vidéo où l’on la voit très clairement en train d’arroser la maison de Kevin et Angelina avec de l’essence avant d’y faire craquer une allumette.
-     L’avocat de la Défense plaidera le crime passionnel. Angelina lui a volé son mari et ce n’est pas la première fois.
-     Chloe et moi n’étions plus mariés depuis plusieurs mois lorsque j’ai été retrouvé Angelina.
-      C’est un crime prémédité de sang-froid. On voit très distinctement Chloe attendre patiemment dans sa voiture de voir Kevin sortir puis s’introduire par effraction chez Kevin et Angelina. On la voit ressortir, puis rerentrer chez eux et ressortir quelques minutes plus tard et mettre le feu tout autour de la maison.
-        Heather, es-tu certaine de pouvoir plaider et gagner ce procès ?
-        Oui, Paul. Sure et certaine.
-  Qu’en pense tu, Christine ?
- Au vu de ce que nous venons de voir et des précédents de Chloe dans sa quête de vengeance il lui sera difficile d’échapper à la prison à vie.
-   Cela ne risque pas de vous porter préjudice dans votre relation avec Daniel ?
-  Daniel est quelqu’un d’intelligent il comprendra que je doive faire mon travail.
 
 
***
 
Lorsqu’ils furent seuls Kevin serra Angelina dans ses bras.
 
-         Ça va ma puce ?
Angelina sourit.
-         Ça va maintenant.
-         Oui c’est ça, dit-il en souriant, c’est ce sourire que je veux voir chaque jour sur ton visage.
-         Je suis désolée, mon amour, c’est vrai que ces derniers mois je ne devais pas être très amusante.
-         Tu n’es pour rien, chérie. C’est cette ville : tout ce qu’ils t’ont fait enduré. Mais nous en serons bientôt débarrassés. J’ai reçu une proposition de rachat pour le Neon Ecarlate et aussitôt notre police d’assurance reçue nous partirons pour une nouvelle vie : un nouveau départ.
-         Kevin, tu en es sur ? Es-tu sur de vouloir partir loin d’ici car tu sais je suis capable d’endurer méchancetés pour toi. Des sacrifices s’il le faut j’en ferais. J’en ai déjà fait et je le referai pour toi. Car il n’y a rien que je ne ferais pour toi pour et nos filles. Je t’aime, Kevin.
-         Moi aussi je t’aime, Angelina. Plus que les mots peuvent le dire et il n’y a rien que je ne ferais pas pour toi. Pour répondre à ta question, la réponse est oui. Oui je veux déménager. Je veux tout recommencer avec toi et nos filles et pourquoi pas agrandir notre famille. Nous avions bien parler de quatorze enfants, dit-il en souriant.
-         Quatorze, tu es sur ? dit-elle en souriant.
-         A moins que ce ne soit seize ou dix-huit, dit-il taquin.
-         Dix-huit rien que ça ?
-         Oh tu en veux davantage ?
-         Au temps que tu voudras, mon chéri à la condition que ce soit toi qui les porte au-delà du huitième ou du neuvième.
-         Je ne serais pas aussi sexy que toi dans ces moments.
-         Sexy ?
-         Sexy oui, dit-il en l’embrassant.
-         Et maintenant je suis sexy, dit-elle entre deux baisers.
-         Oui, dit-il sur le même ton. Encore plus que ça.
Tous les deux tombèrent sur le lit et firent passionnant l’amour.
 
 
 
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Enquête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» Enquête Archéologique (libre)
» L'île noyée... une enquête de Jack Norm...
» L'enquête sur la double nationalité de Michel Martelly
» besoin d'aventure ? d'enquête policière ?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Retrouvailles-
Sauter vers: