Angelina & Kevin love for ever

Angelina & Kevin love for ever

Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGaleriePublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Adam
Derniers sujets
» Quand les femmes s'en mêle
Colin passe à l'action  Icon_minitimeHier à 22:15 par Angelina Fisher

» Independence Day
Colin passe à l'action  Icon_minitimeJeu 4 Juil - 22:31 par Angelina Fisher

» Revelation
Colin passe à l'action  Icon_minitimeJeu 4 Juil - 21:49 par Angelina Fisher

» Un retour de flamme
Colin passe à l'action  Icon_minitimeVen 14 Juin - 22:23 par Angelina Fisher

» Machievelique Hillary
Colin passe à l'action  Icon_minitimeMer 5 Juin - 17:01 par Angelina Fisher

» L'instint maternel
Colin passe à l'action  Icon_minitimeMer 29 Mai - 21:47 par Angelina Fisher

» Angelina
Colin passe à l'action  Icon_minitimeSam 25 Mai - 17:38 par Angelina Fisher

» Diana Degarmo enfant
Colin passe à l'action  Icon_minitimeVen 17 Mai - 12:17 par Angelina Fisher

» Colin passe à l'action
Colin passe à l'action  Icon_minitimeVen 10 Mai - 21:53 par Angelina Fisher

Juillet 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Angelina Fisher
Colin passe à l'action  Vote_lcapColin passe à l'action  Voting_barColin passe à l'action  Vote_rcap 

Partagez
 

 Colin passe à l'action

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
Angelina Fisher

Messages : 457
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 49
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

Colin passe à l'action  Empty
MessageSujet: Colin passe à l'action    Colin passe à l'action  Icon_minitimeVen 10 Mai - 21:53


Dans l’avion qui le ramenait à Genoa city Kevin ne cessait de penser à ce qui venait de se passer. Ainsi donc son beau-père que tout le monde croyait mort, y compris sa propre fille, sa femme adorée, était bel et bien vivant et vivait sous une fausse identité à l’autre bout du pays. Identité qu’il lui fut remise en échange d’un accord entre lui et son patron. Il ne pouvait s’empêcher d’être en colère. Il était encore dans cet état lorsque l’avion amorça son atterrissage. À sa descente d’avion il se rendit directement au poste de police et entra sans frapper au bureau de Paul qui se trouvait justement en compagnie de Ronan.
-         Kevin, je n’ai t’ai pas entendu arriver. J’ai eu le doyen et il m’a chargé de te remercier. Tu as vraiment fait du bon boulot. Pour la peine tu vas pouvoir prendre quelques jours de congé. Hormis quelques cambriolages et dépassement de limite de vitesse. Rien qui nécessite ton aide.
-         Ton bureau est un peu sale, tu ne trouves pas ?
-         Quoi ? Pourquoi te soucies tu de ça ?
-         Je me disais que tu aurais peut-être besoin d’un agent d’entretien.
-         Un agent d’entretien ? Visiblement tu veux me faire passer un message. De quoi s’agit-il ?
-         Un message ? Je dis simplement que le ménage laisse à désirer, je ne vois pas quel message je voudrais bien faire passer.
-         Bon allez, Kevin, je n’ai pas de temps à perdre. Visiblement tu as quelque chose à me dire alors crache le morceau ou sort de ce bureau ! 
-         Il parait que Kenneth Ford est un très bon agent d’entretien.
-         Kenneth Ford ?
-         Ce nom ne te dit rien ?
-         Pourquoi je devrais ?
-         Laisse-moi te rafraichir la mémoire : Kenneth Ford, agent d’entretien à l’université du Vermont.
Ronan commençait à s’impatienter et le fit savoir.
-         Manifestement tu as quelque chose à me dire alors cesse de tourner autour du pot et crache le morceau !
-         Je me disais simplement que Kenneth Ford pourrait nettoyer ton bureau. C’est un agent excellent. Du moins c’est ce que semble penser un certain « mort » répondant au nom d’Angelo Veneziano.
Le visage de Ronan se métamorphosa.
-         Eh oui, Ronan, je sais tout. Angelo m’a tout raconté.
-         Alors tu sais ? Comment l’as-tu appris ?
-         Peu importe comment je l’ai appris, comment avez vu pu Paul et toi me cacher une information pareille ?
-         C’est Paul qui en a eu l’idée pour lui éviter la prison. Il s’est souvenu de lui à l’époque où il habitait Genoa City. Il savait que c’était un de tes amis. De plus Angelo n’était pas un danger pour la société. Il n’est qu’un pion dans une organisation criminelle de grande envergure.
-         Je comprends maintenant pourquoi Paul et toi ne vouliez pas que j’enquête pour savoir qui avait tué mon beau-père.
-         Tu es très doué dans ce que tu fais et tu aurais pu tout ficher en l’air si tu avais découvert la vérité. Kevin, cette affaire va bien au-delà d’Angelo ou de Victor. Tu dois oublier ce que tu as vu. C’est impératif de n’en parler à personne !
-         Ronan, nous parlons de mon beau-père, ma femme a le droit de savoir que son père n’est pas mort.
-         Non, Kevin ! Personne, je dis bien personne ne doit savoir qu’Angelo Veneziano est vivant. Tu ne devrais même pas le savoir. Si cela s’apprenait cela risquerait de faire saboter l’enquête.
-         Tu me parle d’enquête mais je parle de ma famille ! Il s’agit tout de même du père de ma femme, le grand père de mes enfants.
-         Kevin, nous ignorons tout de ces criminels. Pour le moment nous n’arrivons pas à savoir ni qui ils sont ni leur mode opératoire qui est totalement aléatoire. Il est impératif de nous laisser faire notre travail sans intervenir.
-         Kevin, dit Paul qui venait d’arriver, si tu aimes ta femme comme je crois que tu l’aimes, alors ne lui dit rien. Si cela venait à s’ébruiter alors cela risquerait de les alerter et ils pourraient bien non seulement tué Angelo mais aussi d’autres personnes.
-         Je dois savoir, Paul, est ces gens sont une menace pour ma femme, mes enfants ?
-         Tant qu’Angelina pense qu’Angelo est mort, non. Elle n’est pas liée à tout ça. Lauren avait raison.
-         Bien sûr qu’elle n’a rien à voir avec ces mafieux… Lauren ? Que vient-elle faire là-dedans ? Est-ce elle sait ?
-         Qu’Angelo n’est pas mort ? Non. Bien sûr que non. Elle n’est pas au courant. Souviens-toi, je ne voulais pas que tu partes à Los Angeles. J’avais refusé de te donner le congé que tu souhaitais.
-         Je m’en souviens.
-         Je ne voulais pas car Ronan et moi devions mener une enquête sur elle afin de savoir si Angelo ne nous mentait pas en disant qu’elle n’y était pour rien.
-         Ça j’aurais pu vous le dire si vous me l’aviez demandé.
-         Tu étais trop impliqué. Depuis le début tu as foncé tête baissée dans cette affaire qui ne te regardait pas.
-         Évidement que j’étais impliqué : Angelina est ma femme !
-         Elle ne l’était pas au moment où tout cela a débuté.
-         C’est vrai, mais nous avions déjà été marié et malgré l’annulation de notre mariage j’avais encore beaucoup d’affection pour elle.
-         C’est ce que Lauren m’a dit.
-         Encore une fois qu’est ce Lauren vient faire dans toute cette affaire si elle n’est pas au courant pour Angelo ?
-         Je devais savoir si oui ou non Angelina était impliquée. Michael étant ton frère j’ai préféré le laisser en dehors de toute cette affaire. A fortiori qu’il est un représentant du système. J’étais hors de moi quand tu l’as ramené à Genoa City. Je ne la connaissais pas et même si Angelo nous avait assuré que sa fille n’y était pour rien je devais m’en assurer. Alors je me suis tourné vers la seule personne en qui je pouvais avoir confiance : Lauren. Elle m’a expliqué votre histoire et m’a assuré qu’Angelina n’avait rien à voir avec son père. Malgré tout je devais en être sûr à 100% j’ai demandé à certains de mes anciens contacts de l’époque où j’étais détective privé de mener une enquête approfondie à son sujet car naturellement je ne pouvais le faire à titre officiel.   
Kevin le fusilla du regard.
-         Autrement dit on peut remercier Lauren sinon tu aurais continué à perdre ton temps à enquêter sur une innocente.
-         Je suis le chef du département de police de Genoa city, Kevin. Il est de mon devoir d’assurer la sécurité à tous ses habitants.
Kevin posa son arme et son badge sur le bureau de Paul.
-         Que fais-tu ?
-         Je démissionne !
-         Ne soit pas ridicule voyant. N’en fait pas une affaire personnelle.
-         Tout ce qui touche de près ou de loin à ma femme me concerne.
Tout à tour Kevin toisa Paul puis Ronan avant de leur tourner le dos et disparaitre. 
-         Il va se calmer et revenir.
-         J’en doutes, Ronan.
 
 
          Angelina était au club en compagnie de celles qui étaient devenues ses meilleures amies depuis son mariage : Colleen, Abby mais aussi Cassie Newman. Cette dernière était devenue la victime des machinations d’Hillary et Colin. Celle-ci étant devenue extrêmement proche de Victoria Newman-Helstrom, réussi à la convaincre que Cassie représentait un danger potentiel pour Newman Entreprise et qu’il convenait de l’en écarter. Ce qui ne manqua pas de semer la zizanie au sein de la famille Newman. Nick et Sharon prenant la défense de leur fille tandis que Victor inquiet pour son entreprise préféra donner un congé sans solde à sa petite fille en attendant d’éclaircir l’affaire.
Attablée en compagnie de ses amies Cassie fit un point sur la situation.
-         Voilà où j’en suis. Je suis mise à l’écart de l’entreprise familiale. Victoria étant persuadée que je suis morte et ne suis qu’une usurpatrice voulant lui voler Newman Entreprise.
-         Victoria a toujours considéré Newman Entreprise comme son héritage à elle seule.
-         C’est ce que Papa m’a dit. Elle la poussé à bout jusqu’à ce qu’il quitte Newman Entreprise mais de toute façon il n’a jamais vraiment aimé y travailler alors que moi si. Angelina, qu’est ce qui ne va pas ?
    Pendant que Cassie parlait, une serveuse était venue resservir les quatre amies et ce fut après avoir bu une gorgée qu’Angelina commença à se sentir mal. Abby et Colleen qui écoutaient Cassie leur faire une mise au point de sa situation prêtèrent attention à leur autre amie. Cette dernière, le visage crispé sous le poids de la douleur, mit une main sur son ventre.
-         Mon bébé. Mon bébé.
    Furent les seuls mots qu’elle réussit à articuler.
-         Angelina, que se passe-t-il ? demanda Colleen inquiète de voir son amie dans cet état.
-         Mon bé-bé. J’ai…mal.
-         J’appelle une ambulance, dit Abby tout en composant le 911.
-         911, que puis-je pour vous ?
-         Envoyez-nous une ambulance à l’Athletic Club. Une femme enceinte de huit mois se trouve mal.
-         Est-elle consciente ?
-         Oui mais elle souffre énormément.
-         Très bien ne vous inquiétez pas une ambulance va arriver.
Durant la conversation téléphonique entre Abby et le centre du 911, Colleen et Cassie s’occupèrent d’Angelina qui souffrait de plus en plus. Aucune d’elle ne se rendirent compte de la présence d’Hillary cachée derrière un pot de fleur qui la rendait invisible mais d’où elle pouvait aisément voir ce qui se passait à la table des quatre amies. Elle était ainsi cachée quand elle vit Devon arriver. Très rapidement elle s’assit et fit mine de lire le menu. Mais lorsque ce dernier passa il ne put s’empêcher de voir son amie souffrir et s’enquit sur sa santé.
-         Que se passe-t-il ?
-         Angelina se trouve mal. Une ambulance va arriver, dit Abby.
L’ambulance arriva et posa les questions d’usage. Ce fut le moment qu’Hillary choisi de sortir de sa cachette et d’aller au-devant d’eux et fit mine de s’inquiéter.
-         Devon, que se passe-t-il ? j’étais à la salle de gym quand j’ai entendu la sirène d’ambulance s’arrêter ici.
-         Je n’en sais encore rien, je viens d’arriver et j’ai vu Angelina dans cet état.
Entre temps Angelina s’était évanouie et tandis qu’un médecin s’occupait d’elle, un ambulancier tentait d’en apprendre plus à son sujet.
-         De combien de mois la patiente est-elle enceinte ?
-         Je ne sais plus exactement, dit Colleen confuse, je dirais sept-huit mois.
-         A-t-elle des antécédents médicaux, allergie ?
-         Je ne saurais le dire.
-         A-t-elle de la famille que nous pouvons joindre ?
-         Oui, son mari, mais il n’est pas en ville actuellement.
-         Très bien, dit un autre ambulancier, nous la conduisons au Memorial Hospital.
-         OK, je vous suis avec ma voiture.
-         Et quant à moi je vais essayer de joindre Kevin, dit Cassie.
-         Je viens moi aussi. Angelina est une amie, je veux m’assurer qu’elle obtienne les meilleurs soins.
-         Devon chéri, ne pense-tu pas qu’il serait préférable de laisser son mari gérer ça ?
-         Gérer quoi ? Tu as entendu Colleen, Kevin n’est pas en ville actuellement et je veux juste m’assurer qu’elle obtienne les meilleurs soins, rien d’autre.
L'arrivé de Devon perturba Hillary qui à aucun instant n'avait prévu sa venue, de ce fait, c'est sans attendre qu'elle dût agir.
-         Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’être trop nombreux à l’hôpital. Il y’a de grandes chances pour que ce ne soit pas grave. Angelina à peut-être manger quelque chose qui ne lui aurait pas convenu ou une fausse alerte. Il est inutile de s’alarmer.
Devon écouta attentivement sa femme.
-         Tu as probablement raison. C’est surement trois fois rien.
-         Je t’appelle dès que j’en sais plus, dit Abby avant de disparaitre.
 
 
Après avoir quitté le poste de police, Kevin roula sans but à travers la ville. Ses pensées passant d’Angelo, à Paul et Ronan. Il éprouvait une telle colère envers ces trois hommes. Devait-il en parler à Angelina ou au contraire devait il se taire à jamais ? Avait-il légitimement le droit de cacher à l’amour de sa vie ? D’un autre coté si ces hommes qui pensaient avoir tué Angelo étaient aussi dangereux alors son devoir n’était-il pas de protéger sa famille ? Il était perdu dans ses pensées quand son téléphone portable sonna indiquant un appel entrant de Cassie. Cassie et lui étaient sortis ensemble à une certaine période de leur vie après son divorce avec Chloe antérieurement au moment où il tenta derechef de se remettre avec cette dernière avant qu’il ne rompe définitivement tout lien avec elle antérieurement au retour d’Angelina dans sa vie. Malgré tout cela Cassie et lui restèrent bons amis et aujourd’hui elle comptait comme l’une des meilleures amies de sa femme. C’est pourquoi il sourit en voyant son nom s’affichait sur l’écran. Son portable posé sur kit main libre il donna l’ordre de répondre.
-         Salut, Cassie !
Cassie ne savait pas trop comment annoncer la nouvelle à Kevin. D’autant plus qu’elle-même n’avait pas encore eu d’infos depuis l’arrivée aux urgences.
-         Salut ! Tu es encore en déplacement dans le Vermont ?
-         Non, je suis rentré à Genoa City.
-         Oh. Tu n’es pas chez toi, je présume ?
-         J’allais le faire. Il me tarde de retrouver ma femme et mon fils.
-         Angelina n’est pas à la maison.
-         Ah non ? Comment le sais-tu ? Vous êtes ensemble ? Où êtes-vous je peux venir vous retrouver où est-ce une réunion exclusivement féminine ? dit-il d’un ton taquin.
-         Kevin…Cassie marqua une pause qui n’échappa pas à Kevin.
-         Cassie, tu es là ?
-         Kevin, il faudrait que tu viennes tout de suite au Memorial.
-         À l’hôpital ? Pourquoi tu es malade ?
-         Je vais bien.
-         Dans ce cas pourquoi veut tu que je vienne te rejoindre là-bas ? Cassie, que se passe-t-il ?
-         C’est Angelina.
-         Quoi Angelina ?
Soudain il réalisa.
-         Il est arrivé quelque chose à Angelina ? Cassie, dis-moi ? Est-ce ma femme va bien ?
-         Angelina a été transporté d’urgence à l’hôpital. 
-         J’arrive tout de suite !
Kevin changea sa trajectoire et prit le chemin de l’hôpital son cœur battant à la chamade.
 
Juste après le départ d’Abby, Hillary s’excusa auprès de Devon prétextant un besoin urgent. Ce dernier inquiet pour son amie en parlait à sa femme étant à des années lumières de soupçonner ce qui se préparait derrière son dos.
-         Je suis certaine que c’est trois fois rien. Il arrive parfois que des femmes aient des fausses alertes.
-         J’espère que cela ne t’arrivera jamais car je serais fou d’inquiétude.
Elle s’efforça de sourire.
-         Si tu veux bien m’excuser, je dois aller me repoudrer le nez. Je ne serai pas longue.
Hillary se leva et se dirigea vers les toilettes d’où elle sortit son téléphone cellulaire de son sac à main.  
-         L’heure est venue. Elle a été transportée au Memorial.
-         Tout est en place, ne t’inquiète pas.
-         Colleen, Abby et Cassie sont avec elle. Son mari est en mission je ne sais où.
-         Je gère la situation. Ne te fait aucun souci.
-         Nous ne pouvons pas nous permettre d’échouer. Le moindre faux pas et nous sommes perdus.
-         Rassure-toi, mon sucre d’orge, nous n’échouerons pas. À nous les millions de dollars. Notre équipe est sur place prête à agir dès mon signal.
-         Alors c’est le moment.
Tenant d’une main le téléphone avec lequel il parlait avec sa femme/maitresse et de l’autre, Colin actionna un signal qui fut capté par une équipe en blouse blanche qui se précipita à l’entrée des urgences.
-         Voilà qui est fait, ma colombe. Angelina est entre les mains de nos hommes il n’y a plus qu’à attendre.
-         À nous les millions de dollars !
-         À nous les millions de dollars !
-         Colin, je veux te voir. J’ai envie de toi. C’est trop dur de te voir tous les jours avec cette mégère sans pouvoir te toucher, te sentir entre mes cuisses.
-         Moi aussi j’ai envie de toi, ma colombe. J’ai autant envie de toi que toi de moi, alors ce soir, aussitôt que le bébé sera en vol en direction de Los Angeles, l’argent sur notre compte, on se rejoindra à l’appartement et attends toi à monter dans les étoiles, ma déesse. 
-         Il me tarde, dit-elle le sourire aux lèvres. Je dois te laisser maintenant et aller retrouver Devon et feindre l’inquiétude.
-         Tout ça ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Le piratage est en route, la fusion de Newman et Chancellor est pour bientôt. Aussitôt que ces sociétés auront fait faillite et seront en liquidation judiciaire, il nous suffira de le racheter pour une bouchée de pain et d’en faire une fusion. Ceci en plus du commerce juteux que va nous rapporter la vente d’enfant et d’organe. À nous les milliards.
-         Ce que je t’aime quand tu parles comme ainsi. Cela me donne encore plus envie de toi.
-         Va chez Femnore et achète-toi le déshabillé le plus sexy qui soit. Ce soir c’est la fête !
 
Arrivé à l’hôpital Kevin vit ses amies et se précipita à leur rencontre.   
-         Ou est Angelina ? Que s’est-il passé ? dit-il sur un ton angoissé.
-         Elle a été prise en charge aussitôt arrivée à l’hôpital. Nous n’avons pas de nouvelles depuis, dit Colleen.
-         Qu’est ce qui s’est passé ? Cassie ne m’a presque rien dit au téléphone. Elle m’a juste dit de venir au plus vite au Memorial. Qu’est ce qui s’est passé ?
-         Kevin ! Je suis contente que tu sois arrivé ! Comment va Angelina, demanda Cassie qui venait d’arriver.
-         Nous n’avons pas encore de nouvelles pour le moment, répondit Colleen.
-         Que s’est-il passé ? J’ai parlé à Angelina hier soir et à aucun moment elle ne m’a signalé le moindre problème.
-         Nous avions toutes quatre rendez-vous pour déjeuner à l’Athletic Club ce midi. Angelina ne voulait pas venir car elle n’avait personne pour garder Graham mais Tante Ashley qui n’avait pas envie d’aller travailler aujourd’hui s’est gentillement proposé de garder Becky et Graham alors Angelina n’avait plus de raison de refuser. Tout allait bien jusqu’au dessert. Angelina a commandé une salade de fruit et c’est alors qu’elle a commencé à se sentir mal en se tordant de douleur.
-         Une salade de fruit ? Qu’y avait-il dans cette salade ?
-         Rien d’autre que des fruits de saison, dit Abby, d’ailleurs j’ai pris la même chose et je vais bien.
 
Au club, Devon s’inquiétait de ne pas avoir de nouvelles. Maligne Hillary fit mine de s’inquiéter également.
-         Cela commence à être long. Si cela avait une simple indigestion Abby m’aurait déjà appelé depuis longtemps.
-         Pourquoi ne l’appelles-tu pas toi-même ?
-         J’ai essayé mais elle a éteint son téléphone.
C’est alors que le téléphone d’Hillary vibra.
-         Opération réussie cinq sur cinq. Retrouve-moi à l’appartement.
Hillary s’efforça de rester impassible bien elle jouissait intérieurement
-         Pourquoi n’irais-tu pas voir ce qui s’y passe ?
-         Cela ne te dérange pas ?
-         Pourquoi voudrais-tu que cela me dérange ?
-         Angelina et toi n’êtes pas ce que l’on pourrait appeler les meilleures amies du monde.
-         En effet mais c’est ton amie. Il est normal que tu sois inquiet à son sujet. Préviens-moi quand tu auras du nouveau.
-         Quelle femme tu es ! J’ai une chance folle de t’avoir et notre futur enfant aura lui aussi de la chance de t’avoir pour mère.
Hillary s’efforça de sourire.
-         On se retrouve ce soir à la maison.
-         Non. Je veux dire je ne pense pas. Une de mes anciennes amies du lycée est en ville pour la soirée et souhaite me voir. Elle n’est que de passage et repart demain. Nous allons surement bavarder toute la nuit. Je rentrerai surement très tard.
-         Amuse-toi bien alors !
 
 
À l’hôpital, Kevin attendait inquiet des nouvelles de sa femme Les minutes semblaient être des heures et les heures des journées entières. Le personnel hospitalier allait et venait pourtant personne n’était en mesure de lui donner la moindre nouvelle.  Las d’attendre, il se dirigea une fois de plus vers le bureau d’accueil.
-         Avez-vous des nouvelles de ma femme ? Angelina Fisher. Elle a été transportée en ambulance il y des heures maintenant et je n’ai toujours aucune nouvelle.
-         Angelina Fisher dites-vous ?
-         Oui, Fisher. F I S H E R, dit-il en épelant une à une lettre par lettre.
-         Je vais voir ce que je peux faire.
L’hôtesse d’accueil regarda sur son ordinateur.
-         Angelina Fisher, ah oui j’ai trouvé ! Elle a été conduite au bloc opératoire pour un accouchement.
-         Quoi ? Au bloc ? Accouchement ? Non, vous devez vous tromper. Ma femme est uniquement enceinte de trente-six semaines. Elle est rentrée ici pour une indigestion pas pour accoucher.
-         Je suis désolé, monsieur mais c’est ce qui est écrit.
-         Où est le docteur Campbell ? C’est le médecin qui s’occupe de ma femme, je veux lui parler.
-         Le docteur Campbell ne travaille pas aujourd’hui. C’est le docteur Shirley qui a pris en charge votre épouse.
-         Très bien où est-il ?
-         Tenez, justement le voilà !
Le docteur Shirley était un homme entre deux âge, de race caucasienne, cheveux grisonnant et de corpulence moyenne. Kevin alla à sa rencontre.
-         Docteur Shirley ?
-         Oui ?
-         Je suis Kevin Fisher, vous êtes occupé de ma femme Angelina Fisher. Elle a été admise ici après s’être sentie mal au restaurant probablement dû à une indigestion. Comment va-t-elle ?
-         Qui vous a dit qu’il s’agissait d’une indigestion ?
-         Je ne vois pas ce que cela pourrait être d’autre. Ma femme est en parfaite santé.
-         Et enceinte ! Du moins elle l’était.
Sur le moment Kevin ne prêta pas attention à l’emploi du passé et répondit dans sa lancée.
-         Oui bien sur elle est enceinte mais elle et notre bébé se portent bien.
-         Je regrette, monsieur, mais je suis au regret de vous dire que votre bébé n’a pas survécu.
 

<3>3<3<3<3<3
Colin passe à l'action  Kevine10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Colin passe à l'action
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» QU'EST-CE QUI SE PASSE EN GUADELOUPE?
» Un RP où y'a de l'action! >
» Une Ombre passe... [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Protection rapprochée-
Sauter vers: