Angelina & Kevin love for ever

Angelina & Kevin love for ever

Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGaleriePublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Adam
Derniers sujets
» Quand les femmes s'en mêle
Le mensonge  Icon_minitimeHier à 22:15 par Angelina Fisher

» Independence Day
Le mensonge  Icon_minitimeJeu 4 Juil - 22:31 par Angelina Fisher

» Revelation
Le mensonge  Icon_minitimeJeu 4 Juil - 21:49 par Angelina Fisher

» Un retour de flamme
Le mensonge  Icon_minitimeVen 14 Juin - 22:23 par Angelina Fisher

» Machievelique Hillary
Le mensonge  Icon_minitimeMer 5 Juin - 17:01 par Angelina Fisher

» L'instint maternel
Le mensonge  Icon_minitimeMer 29 Mai - 21:47 par Angelina Fisher

» Angelina
Le mensonge  Icon_minitimeSam 25 Mai - 17:38 par Angelina Fisher

» Diana Degarmo enfant
Le mensonge  Icon_minitimeVen 17 Mai - 12:17 par Angelina Fisher

» Colin passe à l'action
Le mensonge  Icon_minitimeVen 10 Mai - 21:53 par Angelina Fisher

Juillet 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Angelina Fisher
Le mensonge  Vote_lcapLe mensonge  Voting_barLe mensonge  Vote_rcap 

Partagez
 

 Le mensonge

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
Angelina Fisher

Messages : 457
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 49
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

Le mensonge  Empty
MessageSujet: Le mensonge    Le mensonge  Icon_minitimeMar 12 Mar - 21:00


Quelques mois s’étaient écoulés depuis le mariage de Colleen et Alex. Daniel n’y ayant pas trouvé sa place à Genoa City repartit pour Savannah avec Lucy. Daisy, ne voulant pas être séparée de sa fille les suivit. Angelina en était rendue à son troisième trimestre de grossesse et comme le voulait la tradition ses amies lui organisèrent un baby shower. La fête se déroula dans la bonne humeur avec la question qui leur taraudaient l’esprit : quel serait le sexe de l’enfant. Kevin et Angelina n’ayant pas voulu connaitre le sexe.
Colleen, qui allait devenir la marraine, leur offrit un landau trois en un tout terrain.
-         Avez-vous une idée du prénom, demanda Abby.
-         Kevin et moi sommes tombés d’accord mais nous ne dirons rien avant la naissance, dit Angelina en souriant.
La journée se poursuivit dans la bonne humeur se clôturant avec l’apparition du traditionnel gâteau de couche.
 
 
De son côté Kevin passa la journée en compagnie d’Alex au Neon Ecarlate.
-         Comment se passe ta vie de jeune marié ?
-         Le mieux du monde, répondit Alex. Et la tienne ? Toujours aussi amoureux ? dit-il en souriant.
-         Chaque jour d’avantage, répondit Kevin avec un large sourire.
-         Profite encore de tes nuits tranquilles cela ne durera plus très longtemps.
Kevin rit.
-         Angelina et moi attendons avec impatience l’arrivée de notre bébé. Tout est prêt à la maison pour l’accueillir.
-         Et vous n’avez aucune idée du sexe ?
-         Nous ne voulons pas le savoir, ce n’est pas l’essentiel. Garçon ou fille se sera notre bébé : le fruit de notre amour et c’est tout ce qui compte.
Alex sourit.
-         À vous voir tous les deux cela me pousse à demander à Colleen si elle voudrait devenir mère même si cela fait peu de temps que nous sommes mariés. Après tout Angelina et toi étiez jeunes mariés lorsqu’elle est tombée enceinte.
-         En effet mais nous n’avions rien programmé. Notre bébé a été conçu la première fois où nous avons fait l’amour.
-         Crois-tu que Colleen refuserait si je lui en parlais ?
-         Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir : pose lui la question et tu verras sa réponse. En parlant de question, j’en ai une pour toi : y’a-t-il du nouveau concernant l’enquête en rapport avec le meurtre de mon beau-père ?
-         J’n’en sais rien, je ne suis pas sur l’affaire.
-         Je pensais que tu l’étais.
-         Ils m’ont retiré de l’affaire.
-         Ils ?
-         Paul et Ronan. Ce sont eux qui s’en occupe désormais.
-         Et pas toi ? Pourtant tu étais sur l’affaire dès le début toi aussi.
-         En effet mais ils ont jugé bon de me la retirer.
-         Pourquoi ?
-         Ils estiment être suffisamment de deux pour la traiter.
-         Alors sur quoi travaille tu ?
-         Des affaires de cambriolages : rien de bien passionnant. Des affaires que même un jeune officier de police de première année serait traité.
-         Tu plaisantes ?
-         En ai-je l’air ?
-         Leur as-tu demandé la raison ?
-         Tu me prends pour qui ? Bien sûr je l’ai fait !
-         Et alors ?
-         Et alors ils m’ont tout simplement répondu qu’en ce moment il n’y avait rien de bien passionnant. Quelques conflits de voisinage, des fugues d’adolescents… rien de plus.
-         Je vois. Je suis dans la même situation. Je n’ai vraiment plus rien à faire en ce moment. Ah si l’autre jour j’ai pu réunir une petite fille et son lapin qui s’était égaré.
-         Dans une clé USB ? railla Alex.
-         Paul ne laisse plus approcher le logiciel de crack. Tu veux savoir ce que je crois ? j’ai le sentiment étrange qu’on nous cache quelque chose et je découvrirai ce que c’est.
 
 
Pendant ce temps-là de l’autre côté de la ville, à l’Athletic Club, une femme qui de toute évidence faisait tout pour ne pas être reconnue frappa à une porte. Un homme portant une perruque et dont le visage était masqué par un masque vint ouvrir.
-         J’ai bien cru que cette fichue fête ne finirait jamais.
-         De quelle fichue fête parles-tu ?
-         Du baby shower d’Angelina, bien sûr ! Quoi d’autre ? Sais-tu qu’auprès d’elle je suis obligée de jouer la parfaite petite amie de Devon ? Devon ! S’il n’était pas l’héritier de cette vielle momie de Katherine Chancellor, je ne me serais même pas approchée ! Chaque fois que nous faisons l’amour, je suis obligée de prendre un tas de médocs pouvoir coucher avec lui et faire mine de jouir.
L’homme au moins de trente ans son ainé, rit tout déboutonnant le chemisier la jeune femme.
-         Soit patiente. Je sais à quel point tout cela est difficile, ma femme me fait le même effet, mais nous avons besoin d’eux pour arriver à nos fins. Si cet imbécile d’Angelo Veneziano avait fait le boulot pour lequel il était payé cela nous aurait facilité la tâche. Mais il a fallu qu’il loupe sa cible. Heureusement j’avais engagé un homme de confiance pour le surveiller et faire le boulot au cas où il ne serait pas parvenu.
-         Pourquoi ne lui avoir pas demandé de tuer aussi Victor Newman après avoir tué Angelo ?
-         J’aurais pu mais j’ai jugé bon d’y aller prudemment. Personne ne doit remonter la piste jusqu’à moi. Cette transaction doit pouvoir se faire en douceur. J’y travaille, et toi ma beauté, tu vas m’y aider. Quand nous aurons atteint notre but plus rien ne nous retiendra dans ce trou perdu du Wisconsin et toi et moi nous ferons le tour du monde sur mon yacht.
Colin et Hillary étaient à présent tous deux allongés sur le lit. Il la pénétra celle-ci cria de jouissance et Colin lui donna un orgasme.
 
Au poste de police Paul et Ronan étaient en pleine conversation.
-         Kevin ne lâche pas l’affaire, il veut savoir qui a tué Angelo Veneziano.
-         Il est impératif qu’il ne sache rien.
-         Je suis d’accord mais c’est une véritable teigne. Fort heureusement il est à des années lumières de la vérité mais il risque de la découvrir tôt ou tard.
-         C’est pourquoi il va nous falloir inventer quelque chose qui soit suffisamment crédible pour qu’il lâche l’affaire.
-         J’ai peut-être une idée. J’ai reçu ce matin un mail de mes collègues du FBI de New-York. William Robertson connu pour ses appartenances à la mafia a été abattu ce matin à l’aube par la police du Main au moment où il tentait de forcer un barrage de police. Il était recherché par nos services depuis longtemps. Nous attendions le bon moment pour pouvoir l’arrêter. Qu’en pensez-vous, Paul ?
-         Cela me parait une excellente idée. Cela permettrait à Kevin d’arrêter sa quête et de passer enfin à autre chose.
-         Parfait alors on fait comme ça ! Justement le voilà !
Kevin entra au poste et se dirigea vers la machine à café quand Paul vint à lui.
-        Kevin ! Tu tombes bien j’allais te téléphoner.  J’ai du nouveau concernant la mort de ton beau-père. Kevin qui allait se servir une tasse de café s’arrêta net en voyant l’air grave et le ton solennel de Paul.
-         Il a été arrêté ? Où ça ? Ici à Genoa City ? Puis je le voir ? Paul, j’ai quantité de question à lui poser.
-         Je crains que cela ne puisse pas être possible.
-         Pourquoi ?
-         Il n’est pas ici.
-         Non ? Ou alors ? New-York ?
-         Kevin, le meurtrier d’Angelo ne pourra répondre à tes questions ni à celle de quelqu’un d’autre. Il a été abattu cette nuit par les douaniers au moment où tentait de forcer un barrage de police pour pénétrer illégalement au Canada.
-         Il est…mor…mort ? bégaya Kevin.
-         Oui.
-         Alors l’affaire s’arrête là ? Je ne saurai jamais pourquoi mon beau-père a tenté de tuer Victor Newman ni même ce qu’il faisait dans la mafia la plus redoutable.
-         J’aurais aimé savoir moi aussi. Malheureusement cela ne va pas être possible. William Robertson était le chainon manquant. Lui mort, l’affaire s’arrête là pour nous.
 
Sur le chemin qui le menait à chez lui, Kevin ne cessait de penser à ce qu’il allait devoir dire à Angelina. Comment pourrait-il expliquer à sa femme qu’ils ne sauront jamais pourquoi son père était-il devenu un criminel et pourquoi avait-il été tué. En voyant son mari, le visage d’Angelina s’illumina. Il s’avança vers elle, la serra dans ses bras et l’embrassa d’un long baiser langoureux.
-         Comment s’est passée ta petite fête ? Les filles et toi vous êtes bien amusées ?
-         C’était sympa. Les filles ont gâté notre bébé. Regarde un peu ce que Colleen a offert à notre fils, dit-elle en lui montrant le landau.
Kevin sourit.
-         Il est magnifique. Colleen est une amie formidable.
-         Tout le monde a été très gentil, même Abby. Nos rapports se sont nettement améliorés.
-         J’avais remarqué. J’en suis ravi. Je savais que lorsqu’ils feraient tous ta connaissance ils ne pourraient que t’aimer. Comment pourrait-il en être autrement d’ailleurs ? dit-il en l’attrapant par sa taille et lui donnant un baiser sur ses lèvres. Ne pas t’aimer est impossible.
Angelina l’embrassa.
Le visage de Kevin s’assombrit après s’être détaché des bras d’Angelina. Celle-ci s’en rendit aussitôt compte.
-         Que se passe-t-il, mon amour ? Un problème au bureau ?
-         Mon amour, je ne sais pas comment te dire ça…je ne vais pas pouvoir tenir une promesse que je t’ai faite.
-         De quelle promesse parle-tu ?
-         De celle concernant ton père : nous ne saurons jamais pourquoi il a intégré la mafia et encore moins pourquoi il a tenté d’assassiner Victor Newman. Je t’avais fait la promesse de retrouver son meurtrier et tenter d’obtenir des explications…William Robertson, le mafieux qui a tué ton père est mort. Il a été tué par la police des frontières au moment où il s’apprêtait à braver un barrage de police entre la frontière américaine et canadienne. Il est mort en emportant son secret et celui d’Angelo. Pardonne-moi, mon amour.
Angelina resta silencieuse tout au long des explications de Kevin. Quand il eut fini, elle sourit et s’avança vers lui.
-         Je n’ai rien, absolument rien à te pardonner. Mon amour, tu n’es pour rien si cet abruti a décidé de franchir un barrage. Nous ne saurons jamais ce qui a poussé mon père à s’enrôler dans la mafia. C’était mon père et je l’aimais mais il a choisi pour je ne sais quelle raison de rejoindre la mafia en sachant ce qu’il risquait. Ceci appartient désormais au passé. Je ne veux plus en parler. Concentrons sur le présent et notre avenir, dit-elle en caressant son ventre. C’est le dénouement positif de toute cette sale affaire. Sans cela tu ne serais jamais venu me voir à Los Angeles et ce petit bonhomme n’aurait jamais été conçu.
Kevin sourit et passa ses bras autour de sa taille.
-         Tu veux savoir ce que je crois ? Je suis persuadé que même si ton père n’était pas mort nous nous serions retrouvés. Je vous aime, Md Fisher.
-         Je vous aime, Mr Fisher.
Ils s’embrassèrent.

<3>3<3<3<3<3
Le mensonge  Kevine10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Le mensonge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RPFB] Un mensonge en entraîne un autre
» [Terminée] Charbon Ardent - "Le mensonge blessera toujours moins que la vérité"
» Animation n°2 : deux vérités, un mensonge - INSCRIPTION
» Course... Assée matinale. {Feat. Alex Parker
» Mensonges et corruption (PV Elizabeth et Mim)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Protection rapprochée-
Sauter vers: