Angelina & Kevin love for ever

Angelina & Kevin love for ever

Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGaleriePublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Adam
Derniers sujets
» Diana Degarmo à New York
Sam 16 Mar - 19:38 par Angelina Fisher

» Le mensonge
Mar 12 Mar - 21:00 par Angelina Fisher

» Diana Degarmo en concert
Mer 6 Mar - 23:02 par Angelina Fisher

» Grossesse et mariage
Dim 3 Mar - 22:59 par Angelina Fisher

» Greg
Ven 1 Mar - 19:38 par Angelina Fisher

» Greg dans son personnage dans DOL
Ven 1 Mar - 10:53 par Angelina Fisher

» Lune de miel et retour à la realité
Ven 15 Fév - 20:57 par Angelina Fisher

» A la vie à l'Amour
Mer 30 Jan - 13:04 par Angelina Fisher

» Le pouvoir de l'Amour
Dim 13 Jan - 13:47 par Angelina Fisher

Mars 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 La mort d'Angelo

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
Angelina Fisher

Messages : 438
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 49
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: La mort d'Angelo   Jeu 27 Déc - 23:05


Angelo Veneziano marchait dans la rue, quand une voiture aux vitres teintées passa à son niveau, et d’une main gantée, lui tira dessus avec un automatique. Angelo s’écroula tandis que la voiture prit la fuite.
 
Encore sous l’effet de la nouvelle, Kevin et ses amies étaient sous le choc mais pour des raisons différentes car ni Colleen ni Mack n’avaient connaissance de la relation qui unissait Kevin à Angelo Veneziano.
-                     Qui était ce type, pourquoi vouloir tuer Victor Newman ? Qui pourrait bien vouloir sa mort ?
-                     Probablement une personne à qui Victor aurait fait du mal. Je connais plus d’un dans ce cas.
-                     Ton oncle Jack par exemple ?
-                     Victor Newman est un être sans cœur, mais jamais oncle Jack n’engagerait de tueur à gage pour l’éliminer. Kevin, est ce va ? s’enquit Colleen en voyant l’attitude de son meilleur ami. Je ne te savais pas si proche de Victor Newman, mais de toute façon il va bien.
-                     Eh bien, le chevalier noir doit vraiment avoir une bonne étoile pour veiller sur lui. Même un gars de la mafia n’arrive pas à l’atteindre. Au contraire c’est lui qui meurt. J’aurais presque pite de ce pauvre type.
-                     Heureusement qu’Abby ne t’entend pas parler ainsi de son père biologique.
-                     Angelina ! 
-                     Quoi ?
Kevin était totalement bouleversé.
-                     Angelina !
-                     Angelina ? Non, la victime si tant est que l’on puisse le qualifier de « victime », s’appelle Angelo. C’est un homme. Qui est Angelina ? demanda Colleen.
Kevin n’eut pas le temps de répliquer que Michael débarquait au café.
-                     Kevin, je t’ai cherché de partout !
En voyant son visage déconfit, Michael comprit : son frère était au courant. C’est le moment que Gloria choisi pour débarquer.
-  Michael, Kevin, est-ce vrai ce que l’on raconte au journal télévisé ? Angelo serait… mort ?
-  Gloria c’est vrai.
- C’est impossible ! Angelo est un truand mais il ne peut pas avoir fait ce dont on l’accuse. C’est tout simplement impossible ! Angelina, mon Dieu, Angelina, je dois la retrouver. Elle va avoir besoin d’aide, de réconfort. Son père était tout pour elle : elle ne doit pas rester seule dans un moment pareil.
- Bien sûr, Vas-y et transmet lui mes condoléances.
- Kevin ! dis-lui que je ne crois pas à ces mensonges. Angelo n’était pas un assassin, dit Gloria.
Kevin quitta le café laissant son frère et sa mère pensif sous le regard abasourdi de ses deux amies et Jack Abbott.
-         - Michael, qui est cette Angelina ? demanda Colleen.
-         - L’ex-femme de Kevin, dit Michael en soupirant.
-         -  Ex-femme ? Je croyais que son ex-femme était cette peste de Chloe Mitchell ?
- Avant son mariage avec Chloe, Kevin fut marié à Angelina. Leur mariage fut annulé. Angelo l’avait en quelque sorte piégé dans un mariage dont il ne voulait pas.
-   Angelo ? L’homme qui vient de mourir ? Kevin le connaissait ? Comment ?
-     Il fut un temps où Angelo résida à Genoa city. Kevin était impliqué dans ses affaires.
-   Non ! Non, Michael, Kevin est mon meilleur ami et je ne le vois pas trempé dans les affaires d’assassinat contre Victor Newman ou n’importe qui d’autre. Il a tout fait pour aider ma grand-mère lorsque celle-ci fut enlevée.
-  En effet, Mack, tu as raison. Kevin n’est pas un assassin. Pas plus que ne l’était Angelo. Du moins à l’époque. C’était un truand impliqué dans des affaires illégales mais en aucun cas un criminel. Toujours est-il qu’Angelina vint retrouver son père à Genoa et en même temps tenta de lancer sa carrière de chanteuse. Elle y arriva grâce à l’aide de Devon. Quand son mariage fut annulé, Angelina partie vivre à LA avec son père et plus personne n’entendit parler d’eux à Genoa City.
-   Nous devions même nous marier mais j’étais amoureuse de Jeffrey.
-  Kevin semble tenir encore beaucoup à Angelina.
-   Il avait beaucoup d’affection pour elle.
 Paul arriva au café à la recherche de Kevin.
-   Michael, serais tu par hasard où est Kevin, je n’arrive pas à le joindre par téléphone.
-  Il est allé à Los Angeles.
-   Quoi ? aboya Paul, furieux.-  À Los Angeles ? Sans m’avertir ?
-  Il est allé retrouver Angelina.
-  Angelina Veneziano ? Est-il devenu fou ?
- Paul, tu l’ignores sans doute mais il fut un temps où Kevin et Angelina furent mariés et en dépit de tout, Kevin tient encore beaucoup à elle.
-   Michael, c’est la fille d’un mafieux. Kevin court au-devant du danger.
- Écoute, Paul, j’ai connu Angelo Veneziano quand il vivait ici. Lui et ma mère ont même failli se marier...
-  Je suis au courant, Lauren m’en a parlé.
-    Lauren ? Qu’a-t-elle à y voir ?
Paul prit une profonde inspiration avant de répondre.
-  Je mène l’enquête sur la tentative d’assassinat sur Victor, le FBI est sur le coup et grâce à Kevin nous avons découvert la clé qui nous manquait. Tout nous ramène à Angelo Veneziano.
-   C’est impossible ! J’ai connu Angelo, ce n’était pas un meurtrier.
-   Gloria, je crains hélas de devoir vous décevoir. Angelo Veneziano faisait partie d’un réseau mafieux excessivement dangereux dont il était le cerveau de l’affaire. Il faut rappeler Kevin immédiatement. Il ne doit pas aller voir cette Angelina. Elle est peut-être liée à l’affaire.
-   C’est du délire. Angelo était un truand mais ce n’était pas un dangereux criminel comme tu sembles le penser. Quant à Angelina, elle n’a jamais rien fait d’illégal de toute sa vie. Jamais je n’empêcherai Kevin d’aller lui apporter du réconfort.
 
 Dans l’avion qui volait vers Los Angeles, Kevin était pensif. Angelo mort. En dépit de tout ce qui avait pu se passer, il avait toujours eu une profonde affection quasi filiale envers Angelo. Bien sûr il n’était pas respectueux des lois mais à l’époque il ne l’était pas non plus. Et Angelina. Mon Dieu, Angelina. Son père était tout pour elle.
 
         Au Neon Ecarlate, Colleen et Mackenzie assistèrent à toute la conversation entre Michael et Paul. Après le départ de ce dernier Colleen dit :
« Michael, es-tu certain que Kevin ne risque rien en allant auprès de cette fille ? »
-         Angelina est une chouette fille, Colleen. Je ne lui ai jamais connu un brin de méchanceté. Tu peux demander à Lily ou à Devon si tu ne me crois pas.
-         Devon et Lyly ? Qu’ont-ils à y voir ?
-         C’est Devon qui a lancé sa carrière.
-         Attendez, Michael, vous voulez dire que cette Angelina dont nous parlons et la même personne que la chanteuse ?
-         Oui, Mack. Elle-même.
-         Tu la connais ?
-         Je n’irais pas jusqu’à dire cela. Disons que j’ai eu l’occasion de la rencontrer quand je vivais à Washington. Je lui avais demandé de venir chanter pour les œuvres dont je m’occupe. J’ignorai qu’elle avait vécu à Genoa City. En même temps elle n’avait aucune raison de m’en parler puisqu’elle ignorait elle aussi les liens qui m’y rattache.
-         Mais son père était un assassin. Tous ces crimes… c’est abominable. Michael, es-tu sûr qu’elle n’est pas la complice de son père ?
-         Colleen, Angelo n’était pas un assassin. Croyez-moi.
-         Il était pourtant lié à la mafia.
-         Les journalistes racontent n’importe quoi.
-         Colleen, si tu tiens à conserver l’amitié de Kevin, ne répète plus jamais ça. Comme je te l’ai dit, malgré l’annulation de leur mariage, Kevin tien énormément à Angelina et il éprouvait une profonde amitié pour Angelo. Ce n’était pas un honnête homme. Il commit bien des choses illégales, mais cet assassin que les journaux décrivent : non ce n’est pas lui.
-         Comment peux-tu en être aussi sur, Michael ?
-         Crois-moi, Colleen, dans mon métier, j’ai eu plusieurs fois affaire à des meurtriers sans foi ni loi dont j’ai assuré la défense. Angelo Veneziano n’était pas cela.
Colleen resta un moment silencieuse.
-         Je te crois, Michael.
 
  Kevin débarqua à Los Angeles, sauta dans un taxi et prit la direction de chez Angelina. Il ne l’avait pas revu depuis l’annulation de leur mariage. Lorsque cette dernière ouvrit la porte, quelle ne fut pas sa surprise en le voyant.
-         Kevin ! Qu’est ce tu fais là ?
-         Angelina. Je comprends que tu sois surprise de me voir. Puis je entrer ? 
Angelina s’écarta pour le laisser entrer. Elle n’avait pas tellement changé excepté ses cheveux qu’elle portait court désormais. Kevin sourit.
-         Tu as coupé tes cheveux ? Ça te va bien.
-         Merci. Qu’est ce tu fais ici ?
-         Je suis venu voir comment tu allais et voir si tu n’avais pas besoin d’aide ?
-         C’est mon père qui t’a demandé de venir ?
-         Ton père ?
-         Tu l’as revu avant sa mort ? Je sais que vous aviez gardé le contact les premiers temps. Tu étais inquiet pour Chloe quand Carmine était à Genoa City. Comment va-t-elle en fait ? Est-elle au courant que tu es ici ? Tu as fait un long voyage pour venir jusqu’ici. Je m’en voudrais de te retenir trop longtemps loin d’elle.
Angelina était sur la défensive pour masquer sa souffrance. Kevin la connaissait suffisamment pour le comprendre et ne pas lui en vouloir. C’est donc le plus calmement du monde qui lui répondit, même si en cet instant précis, il n’avait qu’une envie : celle de la serrer dans ses bras pour apaiser son chagrin.
-         Chloe va bien aux dernières nouvelles.
-         Sait-elle que tu es ici ? Je ne voudrais pas qu’elle s’inquiète inutilement d’un éventuel autre enlèvement. Il y’a longtemps que je ne suis plus amoureuse de toi.
-         J’ignore si elle est au courant de ma visite mais de toute façon cela ne la regarde pas. Chloe et moi sommes divorcés.  Elle est à New-York où elle réalise ses rêves. Aux dernières nouvelles elle est mariée à un richissime homme d’affaire new-yorkais qui cède au moindre de ses caprices.
Angelina le regarda, surprise.
-         Je suis désolée, je ne savais pas. Papa n’en a pas parlé.
-         Comment l’aurait-il pu ? Je n’ai pas revu ton père depuis des années.
-         Alors ce n’est pas lui qui t’a demandé de venir me voir une fois qu’il serait mort ?
-         Bien sûr que non !
-         Alors qui te l’a demandé ?
-         Personne. Je suis venu de moi-même pour voir comment tu allais et si je pouvais faire quelque chose pour t’aider.
-         Comme tu peux le peux le constater je vais bien, je suis en pleine forme. Je n’ai même jamais été aussi bien. Tu peux rentrer chez toi. Je n’ai besoin d’aucune aide sauf si tu peux faire revenir mon père à la vie.
Kevin sourit tristement.
-         Excuse-moi. J’ignore pourquoi j’agis ainsi. Je m’en prends à toi alors que tu n’as rien fait de mal. Pardonne-moi. Je suis désolée.
-         Bien sûr je te pardonne. Angelina, tu n’as pas à t’excuser. Tu viens de perdre ton père, tu souffres alors tu t’en prends au premier venu. C’est naturel.
-         Accepterais-tu une tasse de café pour me faire pardonner si tu as le temps ?
-         Bien volontiers, dit-il en souriant.
-         J’en ai pour quelques minutes.
Angelina revint bientôt avec le café.
-         Merci, dit-il quand elle lui tendit la tasse. J’ai toujours adoré ton café.
Elle sourit.
-         Parle-moi de toi, Angelina, que deviens tu ? Ta carrière rencontre un grand succès au vu du nombre d’abonnés sur ta page, mais en dehors de ça que deviens tu ? Est-ce il y’a quelqu’un dans ta vie ?
Angelina reçu comme un coup de poignard dans son cœur à l’évocation de cette question. Comment Kevin pouvait il poser une telle question ? Aurait-il oublié combien elle l’aima au point de se sacrifier pour lui donner ce qu’il voulait. Pourtant elle essaya de répondre le plus naturellement possible.   
-         Il n’y a pas grand-chose à dire. La musique me prend tout mon temps. Je n’ai pas le temps pour autre chose. Et comment vont Michael, Est-il toujours procureur ? Lauren, Gloria ? Le Neon Ecarlate ? Toi. 
Kevin ne réalisa pas le mal qu’il lui fit avec cette question somme toute banale.
-         Michael va bien. Il n’est plus le procureur depuis longtemps. Il a démissionné pour reprendre son travail d’avocat. Lauren et lui ont divorcé depuis deux ans environ. Il a refait sa vie avec Christine Blair : son premier amour avec lequel il a un fils. Blair.
-         Que s’est-il passé avec Lauren ? Je les croyais mariés pour la vie.
-         C’est ce que tout le monde pensait mais Lauren l’a trompé avec un autre homme et Michael ne lui a pas pardonné.
-         Je suis désolée.
-         C’est de l’histoire ancienne désormais, comme je te l’ai dit il a refait sa vie avec Christine Blair et il n’a jamais été plus heureux. Gloria est fidèle à elle-même. Elle travaille pour Jabot Cosmétique.
-         Qu’est devenu le Gloworm ?
-         Il a brulé il y’a quelques années et malgré l’assurance, Gloria ne le rouvrit pas. Le Neon Ecarlate ne m’appartient plus. Chloe ne le trouvait pas assez chic alors elle la vendu sans m’en parler.
-         Je suis désolée que ton mariage n’ait pas fonctionné. Je sais combien tu l’aimais.
-         Je ne lui suffisais pas. Elle voulait un train de vie que j’étais incapable de lui offrir même en travaillant 24 h /24. Depuis notre divorce je travaille en tant qu’hackeur pour la police de Genoa City.
-         Te voilà du bon côté de la loi désormais, dit-elle en souriant.
Il rit.
-         Qui aurait cru qu’un jour Kevin Fisher serait un homme honnête travaillant au service du bien.
-         Tu as toujours été quelqu’un de bien, Kevin. Notre mariage en fut la preuve. Tu m’as épousé pour protéger celle que tu aimais.
-         Et qui n’avait nul besoin d’être protégé. Mais ne parlant plus d’elle, ce n’est pas pour ça que je suis ici. Angelina, dis-moi honnêtement : comment vas-tu ?
Angelina le fixa dans ses prunelles.
-         Tu veux une réponse sincère ?
-         Bien sûr !
Angelina soupira.
-         Je ne sais pas. Je ne sais pas du tout comment je vais. Je n’arrive pas encore à réaliser qu’il n’est plus là. Je m’attends à le voir franchir le seuil de cette porte à tout moment grommelant parce que un client l’aurait mis de mauvaise humeur ou parce que un fournisseur n’aurait pas livré la marchandise à temps.
-         Un client ? Un fournisseur ? Dans quoi Angelo travaillait il ?
-         Il dirigeait un restaurant : Il Giardino. Du moins c’est qu’il me faisait croire.
-         Il n’était plus ton manager ?
-         Non, cela ne l’a jamais intéressé. Après mon retour de Paris, quand j’étais censée venir chanter pour le gala des arts à Genoa City, Devon était furieux que je ne sois pas venu et a rompu le contrat qui nous liait et c’est à ce moment-là que Papa m’a annoncé qu’il ne voulait plus s’occuper de la production mais de réaliser son rêve d’ouvrir un restaurant italien. Je l’ai cru. Je lui ai fait confiance, mais il m’a menti. En réalité il n’a eu de cesse de me mentir et il a poursuivi ses sales petites combines ! Que faisait-il à Genoa City ? Pourquoi s’en prendre à Victor Newman ? Quel est le lien de cet homme avec la mafia ? Il m’avait promis d’arrêter mais au lieu de ça il a empiré passant d’escroc à un criminel de la pègre. Pourquoi a-t-il fait ça ? Pourquoi ? J’n’y comprends rien, Kevin, J’n’y comprends rien !
D’instinct elle se jeta dans les bras de Kevin et éclata en sanglot.
-         Excuse-moi, dit-elle quand elle se fut calmée. Je n’aurais pas dû réagir comme je l’ai fait. Ce n’est pas correct.
-         Angelina, tu n’as pas à t’excuser vis-à-vis de moi. Nous ne sommes pas des étrangers l’un pour l’autre. Nous avons même été mariés, tu ne te souviens pas ? dit-il essayant de détendre un peu l’atmosphère et surtout lui redonner le sourire, ce qui ne manqua pas d’arriver.
-         Comment le pourrais-je ?
Il sourit en retour.
-         Il se fait tard. Je vais aller me prendre une chambre d’hôtel. Je reviendrai demain matin et les jours suivants jusqu’à que tu ailles mieux.
Kevin était sur le point de partir quand Angelina le rappela.
-         Kevin !
Il se retourna.
-         Merci !
-         De rien, dit-il en souriant.
Il mit la main sur la poignée quand elle le rappela de nouveau.
-         La chambre d’ami est très confortable si tu le souhaites et tu économiseras le prix d’une chambre d’hôtel maintenant que tu es du bon côté de la loi, tu ne dois pas être bien riche. Non que tu le fusses auparavant mais cela m’a toujours été bien égal. 
Il sourit.
-         Je te remercie, j’accepte avec plaisir.
-         Viens, je te montrer ta chambre.
 
 Allongé sur son lit dans la chambre d’ami, Kevin réfléchissait quand son téléphone sonna. Appel entrant Michael. Il décrocha.
-         Allo !
-         Ou es-tu ?
-         Chez Angelina.
-         Comment va-t-elle ? Elle tient le coup ?
-         Plus ou moins. Ça tombe bien que tu appelles, j’allais le faire. Tu voudrais bien prévenir Paul que je risque de rester plus longtemps que prévu. Je ne veux pas la laisser toute seule dans son état.
-         J’ai bien peur que Paul ne t’accorde pas une demi-journée supplémentaire.
-         Quoi ? Pourquoi cela ? Il n’a pas besoin de moi pour l’instant puisque j’ai résolu la dernière affaire… Oh mon dieu, Michael ! Est-ce cette clé… Non, non ce n’est pas possible. Michael, dis-moi qu’elles ne sont pas liées. Ce mot de passe n’avait rien à voir avec Angelo Veneziano ?
Comme Michael ne répondait pas, Kevin le rappela.
-         Tu es toujours là ?
-         Je suis là.
-         Pourquoi ne répondais-tu pas ? Michael, est-ce les deux affaires sont liées ?
-         Oui, Kevin, et ce n’est pas tout. Paul et Ronan sont tous deux persuadés qu’Angelina est impliquée elle aussi.
-         Quoi ? hurla-t-il, mais c’est absurde ! C’est totalement grotesque ! Angelina n’est pour rien dans toute cette affaire, dit-il en parlant plus bas pour ne pas la réveiller. Angelina n’a jamais fait de mal à une mouche. Elle est toujours restée en dehors des magouilles de son père, alors faire partie de la pègre : non ! Jamais ! Pas Angelina. Jamais de la vie !
 
 
 
 
 
 
 
   
 

<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
La mort d'Angelo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin
» Rumeur sur une eventuelle mort de Preval?
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Protection rapprochée-
Sauter vers: