Angelina & Kevin love for ever

Angelina & Kevin love for ever

Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGaleriePublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Adam
Derniers sujets
» Diana Degarmo à New York
Sam 16 Mar - 19:38 par Angelina Fisher

» Le mensonge
Mar 12 Mar - 21:00 par Angelina Fisher

» Diana Degarmo en concert
Mer 6 Mar - 23:02 par Angelina Fisher

» Grossesse et mariage
Dim 3 Mar - 22:59 par Angelina Fisher

» Greg
Ven 1 Mar - 19:38 par Angelina Fisher

» Greg dans son personnage dans DOL
Ven 1 Mar - 10:53 par Angelina Fisher

» Lune de miel et retour à la realité
Ven 15 Fév - 20:57 par Angelina Fisher

» A la vie à l'Amour
Mer 30 Jan - 13:04 par Angelina Fisher

» Le pouvoir de l'Amour
Dim 13 Jan - 13:47 par Angelina Fisher

Mars 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 Epilogue

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
Angelina Fisher

Messages : 438
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 49
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Epilogue    Sam 15 Déc - 23:19


Quelques jours plus tard Kevin sortit de l’hôpital et entama sa réduction.
Un matin, après avoir fini sa séance, Kevin était assis sur le sofa, Utah a ses pieds. Angelina le rejoignit.
-         Comment s’est passé ta séance ?
-         Merveilleusement bien. Chaque jour je retrouve un peu plus mes forces. Bientôt je n’aurai plus du tout besoin de chaise roulante ni de béquilles pour me déplacer. Je remarcherai, Angelina, mon amour, je remarcherai, seul comme avant. Je pourrai de nouveau escalader une montagne avec les enfants…
-         Oh, oh, oh, ne va pas trop vite en besogne tu veux. Te voir remarcher seul, sans l’aide de quoique ce soit sera déjà magnifique. La montagne attendra quand un même petit peu. Les rocheuses sont là depuis plusieurs millions d’année, elles t’attendront encore un peu.
-         À vos ordres, Madame ! dit-il en souriant.
Angelina sourit à son tour.
-         Est-ce ça va ? Tu as l’air songeuse.
-         Chéri, j’ai pris une grande décision : je vais quitter Scott et sa maison de production.
-         Quoi ? Mais je croyais que c’était une opportunité pour ta carrière d’être avec une si grande maison de production ?
-         C’est que je pensais moi aussi, mais je me trompais. Chéri, avec eux j’ai l’impression de faire du chiffre, je dois réaliser tant d’album dans l’année avec tant de chansons, même si elles ne plaisent pas, sans oublier ces tournées à l’autre bout du pays voire du monde et mettre en péril mon mariage cela n’en vaut vraiment pas la peine.
-         Angelina, je suis désolé. Pardonne-moi, mon amour, je me suis comporté comme un abruti, j’aurais dû savoir que tu ne me serais jamais infidèle. Cela ne se reproduira plus.
-         En effet car je n’aurai jamais plus de secret pour toi, mais ce n’est pas le seul problème. J’ai envie d’être libre de faire ce que j’ai envie de faire et au moment où je le déciderai, comme par exemple produire un album en duo avec Shirel.
-         Un duo avec Shirel ?
-         Tu n’es pas d’accord ?
-         Mais si ! Évidement je suis d’accord ! Comment pourrais-je m’opposer au souhait le plus cher de notre fille ? Cela fait si longtemps qu’elle en rêve.
-         Lisandro semble vouloir devenir vétérinaire pour la faune sauvage quant à Alana : elle marche sur tes pas. Nos bébés ont grandi bien trop vite. Bientôt ils iront au collège et nous les reverrons qu’une fois de temps en temps. 
Kevin sourit.
-         Tu exagère, nous avons encore le temps pour tout ça. Ils sont encore à l’école élémentaire.
-         Pour l’avant dernière année en ce qui concerne nos deux ainées, mon chéri.
-         Merci je suis au courant, dit-il sur un ton taquin. Mais il reste une bonne dizaine d’année avant le collège. Égoïstement j’aimerais qu’ils aillent tous à une université d’État pourquoi celle de l’Utah mais ce sera à eux de décider en fonction de leurs notes mais aussi de nos moyens. Et puis il y a nos deux derniers qui sont encore à la maternelle.
-         Et par chance pas tous les jours.
Kevin sourit.
-         Et toi, mon amour ? Nous avons parlé de mes projets, l’avenir de nos enfants, mais toi, Kevin Fisher, qu’aimerais tu faire ? Quels sont tes rêves ?
-         Le plus beau de tous s’est réalisé le jour où tu m’as dit oui. Puis la naissance de nos enfants et grâce à cette opération je vais bientôt pouvoir remarcher alors que tout le monde disait que c’était impossible. Mes rêves se sont réalisés. Cependant il y’en a un qui me tient à cœur mais pour cela je vais avoir besoin de toi.
-         De moi ? Comment ça ?
-         De toi, de Shirel un jour surement et pourquoi pas d’autre.
Kevin prit les mains d’Angelina dans les siennes et leur donna un baiser.
-         Ma chérie, te souviens-tu de notre rêve quand nous avons emménager en Utah ?
-         Bien sûr je m’en souviens. Tu voulais créer une startup musicale.
-         Exactement ! Mais je ne l’ai jamais fait.
-         Tellement de choses se sont passées depuis à commencer par l’enlèvement de notre fille, puis ton accident et la plus grosse crise que notre mariage ait connu.
-         Oui mais tout cela est définitivement derrière nous. Dieu merci notre fille est revenue à la maison saine et sauve, mon accident ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir et notre mariage n’a jamais été plus solide. Je t’aime, Angelina.
-         Je t’aime, moi aussi.
-         C’est pourquoi il est grand temps pour moi de m’atteler à monter cette startup avant que quelqu’un d’autre ne le fasse à ma place.
Angelina sourit.
-         Quel en serait le thème ?
-         C’est très simple en fait. L’idée serait de rassemble toutes les données liées aux artistes en un seul endroit : playlists, diffusions radio en passant par les fans sur les réseaux sociaux… qu’en dis-tu ?
-         Je trouve l’idée super !
-         C’est vrai, tu aimes ?
-         J’adore ! Kevin, mon amour, tu dois le faire. Si c’est vraiment ce que tu veux alors fonce !
Kevin sourit.
-         J’irai demain à la banque pour tenter d’obtenir un prêt.
-         Tu l’auras ! En tout cas moi je mise sur toi.
Kevin l’embrassa.
-         Si tu savais comme j’ai hâte de pouvoir à nouveau te toucher, de sentir ta peau contre ma peau… être en toi et te faire l’amour non-stop.
-         Moi aussi j’ai hâte mais tu ne dois pas te bousculer : nous avons tout notre temps.
Kevin sourit. Il se pencha sur Angelina et l’embrassa.
-         Je t’aime.
-         Je t’aime, moi aussi. Chéri, où en sommes-nous au niveau de notre projet d’adoption ?
Kevin la regarda, surpris.
-         Nulle part pourquoi ?
-         Nous avons bien obtenu l’agrément ? 
-         En effet.
-         Alors qu’attendons-nous pour y donner suite ? Aurais tu oublié notre rêve d’une famille nombreuse ? dit-elle en souriant.
-         Non. Bien sûr que non.
-         Dans ce cas qu’attendons-nous ?
Kevin sourit ce qui fit sourire Angelina.
-         Pourquoi souris tu ?
-         Parce que tu es une femme extraordinaire qui ne cesse de me surprendre un petit plus tous les jours.
Angelina sourit.
-         Je ne connais aucune femme qui soit comme toi, mon amour. Au moment où tu m’annonce vouloir donner un nouveau tournant à ta carrière, tu m’annonce aussi vouloir être mère à nouveau.
-         J’adorerais pouvoir pouponner à nouveau.
-         Changer les couches, les nuits blanches…
-         Je prends tout ce qui va avec et plus encore : je veux pouvoir donner à un enfant tout l’amour qu’il est en droit d’attendre d’une mère.
Kevin l’embrassa.
-         Alors fille ou garçon ? Qu’aimerais-tu que nous ayons ?
-         Cela n’a pas d’importance. L’important est qu’un enfant sans parents fera bientôt partie de nos vies. Il ou elle aura un père et une mère qui l’aimeront et des frères et sœurs pour s’amuser. Il aura même un chien.
-         Tu es une femme époustouflante, Angelina Fisher et ce petit bébé aura une chance folle de t’avoir pour maman.
-         Et toi pour papa.
Ils s’embrassèrent.
Quelques semaines plus tard un petit Ethan faisait son entrée dans la famille Fisher pour la plus grande joie des enfants et d’Utah.
Les jours, les semaines puis les mois s’écoulèrent. Comme elle l’avait dit, Angelina rompit avec la grande maison de disque et fonda sa propre maison de production à Logan pour la plus grande joie de Shirel qui pouvait enfin rechanter avec sa mère. La startup de Kevin devenait prometteuse. Des artistes de tout genre commençaient à arriver. Alors qu’il était penché sur son ordinateur, Angelina passa ses bras autour de son cou et l’embrassa sur sa tête. Kevin sourit, tourna sa chaise en saisissant sa femme par sa taille la faisant ainsi s’assoir sur ses genoux.
-         Ils arrivent de tout horizon.
-         Je n’en ai jamais douté. Tu as une merveilleuse idée mais j’espère tout de même que j’aurai une place privilégiée ? dit-elle taquine.
-         Tu as un emplacement exclusif ici, dit-il en mettant la main de sa femme sur son cœur.
-         Vraiment ?
-         Vraiment.
-         Tu as intérêt car cet endroit je ne veux le partager avec personne.
-         Il est tout à toi pour toujours.
Ils s’embrassèrent jusqu’à ce que les pleurs d’Ethan se mirent à raisonner.
-         Le devoir m’appelle, dit Angelina en souriant.
Kevin sourit. Angelina revint bientôt avec son fils dans les bras.
-         Ethan avait besoin d’un câlin de son papa.
Kevin sourit et prit son fils dans les bras.
-         Chéri, je me disais que nous pourrions penser à faire baptiser notre fils ainsi il deviendrait officiellement le nôtre aux yeux de Dieu.
-         Cela me parait une bonne idée. As-tu une idée pour le parrain et la marraine ?
-         J’ai pensé que nous pourrions demander à ton frère s’il accepterait le rôle étant donné que sans son aide Ethan ne serait pas notre fils aujourd’hui.
-         Cela me semble une bonne idée. Et pour marraine tu penses à quelqu’un de particulier ?
-         Oui, je me suis dit que nous pourrions demander à Sally si elle serait d’accord ; elle s’est montrée particulièrement gentille avec Shirel le jour de ton opération. Shirel l’apprécie énormément, et cela montrerait à Thomas que nous respectons son mariage mais d’un autre coté il y’a Caroline. C’est ma meilleure amie. Je ne voudrais pas qu’elle se sente lésée ou qu’elle pense que je l’ai remplacée.
-         Caroline te connait, je ne pense pas qu’elle se sentirait vexée de plus il ne faudrait pas oublier : elle est la marraine de Shirel et Alana. Je suis certain.
Angelina sourit.
 
Quelques semaines plus tard en l’église de la Sainte Trinité de Logan eut lieu le baptême d’Ethan Fisher avec pour marraine Sally Forrester et Michael Baldwin comme parrain et sous le regard attendri de ses parents, frères et sœurs.
Un mois après l’introduction d’Ethan Fisher au sein de l’Église catholique romaine, Thanksgiving arriva. Kevin marchait chaque jour un peu plus en s’aidant d’un déambulatoire ou de béquilles mais continuait néanmoins à avoir besoin de son fauteuil roulant. Angelina se trouvait sous le seuil de la porte respirant l’odeur des feuilles mortes Kevin sourit en la voyant ainsi.
-         Je me doutais que je trouverais ici.
Angelina sursauta.
-         Kevin ! Je n’avais pas entendu arriver.
-         Tu étais perdue dans tes rêveries.
-         J’adore cette période de l’année.
-         Je sais.
Ils rentrèrent tous les deux à l’intérieur.
-         Cette année plus que nulle autre j’ai une bonne raison de remercier Dieu. Tu as non seulement survécu à une très grave opération et de plus notre couple a traversé une tempête comme jamais auparavant.
-         Je suis désolé, chérie, j’aurais dû avoir plus confiance en toi, en nous.
-         Tu n’es pas entièrement responsable. Je t’ai moi aussi donner sans le vouloir des raisons de douter de moi. Je n’étais pas là durant des mois et à mon retour, je détenais un secret dont je refusais de te parler.
-         Ma chérie, tu avais donné ta parole. De plus tu avais raison : il ne me concernait pas.
-         C’est vrai mais tu es mon mari. J’aurais du tout de dire depuis le début.
-         N’en parlant plus, ce qui est fait est fait. On ne peut pas revenir en arrière. Nous ne pouvons qu’apprendre de nos erreurs pour aller de l’avant. À ce sujet, as-tu de ses nouvelles ?
-         Aucune et je n’en n’attends pas. La dernière fois que je l’ai croisé était le jour de ton opération. Il sortait de chez son psychologue.
Kevin sourit.
-         J’ai une surprise pour toi.
-         Une surprise ? Chéri, ce n’est pas encore Noel et encore moins mon anniversaire.
-         Je sais mais celle-ci est très spéciale.
 Lentement mais surement, Kevin posa ses mains sur les bras de son fauteuil, mit un pied par terre, puis un autre et se souleva du fauteuil sous le regard à la fois admiratif et anxieux d’Angelina vers qui il marcha.
-         Kevin…
Arrivé à sa hauteur il l’attrapa par la taille.
-         Je t’avais dit que je remarcherai.
-         Et tu as réussi. Mon amour, tu as réussi. Tu as réussi, mon amour, tu as réussi !
Elle plaqua ses lèvres sur celle de Kevin et l’embrassa.
-         Kevin, mon amour.
Celui-ci sourit.
-         Depuis quand ?
-         Cela fait déjà quelques semaines qu’à l’hôpital je remarche seul mais c’est la première fois que j’essaye en dehors. Je voulais attendre noël pour t’en faire la surprise à toi et aux autres mais au final j’ai voulu que nous soyons seuls la première fois où je pourrais enfin te retenir dans mes bras et pouvoir faire ça.
Il plaqua ses lèvres sur celle d’Angelina et l’embrassa langoureusement.
-         Je t’aime, Angelina.
-         Je t’aime, moi aussi, mon amour.
-         Papa, tu es debout ? Tu es debout et sans tes béquilles ?
Kevin se tourna en direction de la petite voix qui venait d’entrer et sourit en tendant sa main à sa fille qui accouru.
-         Shirel, mon bébé, comme tu peux le voir ton vieux père peut non seulement se retenir debout sans aide mais aussi remarcher.
-         Papa, c’est génial ! Maman, tu le sais depuis quand ?
-         Dix minutes, un quart d’heure au plus. Ton père vient de m’en faire la surprise.
-         Est-ce Alana, Lisandro…
-         Ta mère est la première à être au courant. Je l’ai prise de court elle ne s’y attendait pas.
-         Papa ! Je t’aime, Papa, dit-elle en jetant ses bras autour de la taille de son père.
-         Mon ange, moi aussi, moi aussi, je t’aime. Shirel, chérie, veux-tu dire à tes frères et sœurs de venir au salon sans leur dire la raison.
-         J’y vais, dit-elle en courant avertir ses frères et sœurs.
Angelina glissa ses bras autour de la taille de Kevin qui sourit et l’embrassa.
Quelques minutes plus tard, les quatre autres enfants de la fratrie descendirent comme un seul homme au salon.
-         Papa, Papa, Shirel nous a dit que tu marchais, c’est vrai ?
-         Pardon, Papa, je n’ai pas pu m’empêcher de le leur dire : c’était trop difficile.
Kevin sourit.
-         C’est vrai, Papa, tu peux vraiment marcher ? dit Lisandro.
Et Kevin s’appuya sur les bras de son fauteuil roulant, se tint debout et marcha vers ses enfants sous le regard attendri d’Angelina qui enlaçait sa fille ainée, ses bras autour de son cou tandis que Shirel serra les mains de sa mère tout en souriant en regardant son père avancer, pas à pas vers ses frères et sœurs.
Alana porta ses mains à sa bouche :
-         Papa, tu marches !
-         C’est bien vrai, Papa, tu peux vraiment marcher tout seul comme avant ? dit Lisandro.
-         Papa, debout, dit Grace.
-         Bout, Papa.
Tout en souriant, Kevin continua de marcher vers ses enfants. Lorsqu’il arriva à leur portée, quatre petits bras se retrouvèrent autour de son cou.
-         Papa, tu marches ! Tu marches, Papa, tu marches !
-         Oui, Alana, ma chérie, je remarche, dit Kevin en souriant.
-         Alors tu vas redevenir comme avant l’accident ?
-         Que veut tu dire, Lisandro ? Papa n’a pas changé après l’accident : il est resté le même.
-         Oui, Maman, je sais, mais il y’a des choses qui ne pouvait plus faire comme jouer au baseball. Jouer avec des filles ce n’est pas drôle.
-         Parce que tu n’aimes pas qu’une fille puisse te battre, dit Alana.
-         Quoi, même pas vrai, tu ne m’as jamais battu.
-          Tu es amnésique, je t’ai battu pas plus tard que la semaine dernière.
-         Même pas vrai.
-         Si c’est vrai, dit Shirel…
Et les enfants recommencèrent à se quereller comme à l’accoutumé sous le regard amusé de leurs parents.
-         Il y’a des choses qui ne changeront jamais, dit Kevin amusé.
La petite Grace, imité par son frère, passa ses petites mains autour des jambes de son père. Kevin sourit et se pencha vers ses enfants en leur caressant la joue.
Quelques heures plus tard le calme était revenu dans la maison et la petite famille put célébrer Thanksgiving.
Au moment où Kevin s’apprêtait à commencer la prière, Angelina dit :
-         Chéri, puis-je dire les grâces ?
-         Bien sûr !
-         Nous te remercions, Seigneur notre Dieu, pour toutes les bonnes choses présente à notre table en ce jour de Thanksgiving, mais avant tout, j’aimerais Te remercier d’avoir protéger Kevin et lui permettre de remarcher. Je Te remercie également pour l’arrivée d’Ethan au sein de notre foyer. Amen.
-         Amen, dire en cœur les membres de la famille.
-         Avant de commencer le diner, j’aimerais rajouter quelque chose si tu permets.
-         Bien sûr !
-         Papa, j’ai faim !
-         Ce ne sera pas long, Lisandro. Seigneur, j’aimerais à mon tour Te remercier pour toutes Tes bontés, mais avant tout pour m’avoir donné la famille dont j’ai toujours rêvé d’avoir et à commencer par m’avoir permis un jour de croiser le chemin d’Angelina. Ma jalousie aurait pu avoir raison de mon mariage, mais Angelina a su me comprendre et me pardonner. Merci de me permettre de remarcher. Amen.
-         Amen.
 
Noel arriva
 
  Il fut convenu de faire la surprise à Michael qui ignorait que son frère remarchait. C’est donc assis que Kevin les reçut.
-         Qu’est ce qui fait froid, il fait encore plus froid qu’à Genoa City.
Angelina se mit à rire.
-         Nous ne sommes pas dans la région des lacs ici mais dans les rocheuses. Donnez-moi vos manteaux !
-         Fen n’est pas avec vous ? dit Shirel.
-         Angelina, cette table est magnifique !
-         Merci, Christine, je suis contente qu’elle te plaise. Quelqu’un veut-il un peu d’Apple cider ? Kevin l’a faite tout seul avec des pommes de notre jardin.
-         Tu as toujours été très doué pour réaliser l’Apple Cider, dit Michael.
-         Kevin est doué dans bien des domaines, dit Angelina en arrivant avec le plateau d’Apple Cider.
-         Je te crois sur parole, dit Michael en riant sur un air faussement intimidé.
Angelina se mit à rire.
-         Ce n’est pas du tout ce que tu imagines.
-         Je veux bien le croire.
-         Mais non, je t’assure, si cela avait été le cas je n’en parlerais pas devant les enfants.
-         Tu marques un point.
-         C’est dommage que vous n’ayez pas pu venir pour Thanksgiving.
-         Nous avions chacun de nous un important procès à plaider pour le lendemain, dit Christine.
-         Kevin, Angelina, j’aime autant vous prévenir maintenant : Gloria a prévu de se rendre au prochain défilé des Créations Forrester. Elle travaille maintenant pour la section mode de Jabot et elle a prévu de les questionner à ton sujet et au sujet d’Angelina, dit Michael.
-         Qu’elle le fasse, de toute façon ils ne lui diront rien. Ce sont des amis loyaux.
-         Kevin, je t’observe depuis que nous sommes rentrés, comment se fait-il que tu ne sois pas sur ton fauteuil roulant ?
Kevin regarda Angelina qui lui sourit, puis regarda ses enfants qui sourirent à leur tour.
-         C’est quoi ce sourire ? Qu’est ce vous nous cachez tous ?
Kevin s’appuya sur le bras du fauteuil et se leva et marcha.
-         Kevin, que fais-tu… Oh mon Dieu, alors ça y’est tu remarche ? Mais depuis quand ? Pourquoi n’en avoir rien dit ?
-         Je tenais à vous en faire la surprise.
-         Eh bien pour la surprise tu as réussi. Je suis très heureux pour toi, dit Michael en serrant son frère dans les bras.
-         Princesse, tu le sais depuis quand ?
-         Kevin m’a fait la surprise à Thanksgiving.
-         Thanksgiving et tu ne m’as rien dit ? dit Michael en riant.
-         Kevin tenait à ce que vous soyez tous réuni chez nous pour Noel pour vous annoncer la nouvelle.
-         Eh bien ça pour une surprise elle est plutôt réussie.
-         Et si on ouvrait nos cadeaux maintenant ? dit Shirel.
-         Excellente idée !
-         Tiens, Blair c’est pour toi de la part de Maman et Papa. Oncle Michael, Tante Christine…
Après la distribution des cadeaux, Michael prit Angelina, qui regardait tout le monde en train d’admirer leur cadeau et en particulier Kevin, qui bien qu’ayant encore un peu de mal avec certains mouvements jouait avec son dernier venu, en aparté.
-         Kevin est pire qu’un enfant parfois.
-         Il peut être terrible par moment mais je l’aime.
-         Je sais et je suis content qu’il t’ait trouvé. Tu es celle qui lui fallait, celle qu’il a toujours recherché.
-         Je te remercie, Michael.
-         C’est moi qui te remercie de rendre mon frère heureux.
Angelina sourit puis alla rejoindre Kevin.
-         Papa, Maman : vous êtes juste sous le houx, s’écria Shirel.
-         Un bisou, on veut un bisou s’exclama Alana rejointe par ses frères et sœurs.
-         Ouaf !
-         Vous voyez, même Utah veut un bisou, dit Lisandro.
Kevin regarda Angelina.
-         On ne va tout de même pas les décevoir ?
-         Loin de moi cette idée, dit-elle en souriant.
Kevin plaqua ses lèvres sur celles d’Angelina et l’embrassa amoureusement.
 
Le soir venu après le départ de tout le monde et les enfants endormis ainsi qu’Utah, Kevin et Angelina restèrent un moment seul au salon en tête à tête.
-         Ce réveillon de Noel était magique. Avoir toute notre famille réunie sous le même toit. T’ai-je suffisamment remercié pour le cadeau ?
-         Il te plait vraiment ?
-         Tout me plait venant de toi, depuis le temps tu devrais le savoir.
-         Ça tombe bien car j’ai encore un cadeau pour toi.
-         Encore un autre cadeau, Kevin, mon amour, c’est bien trop.
-         Celui-ci est autant pour toi que pour moi.
Il lui prit la main et montèrent jusqu’à dans leur chambre où ils commencèrent à s’embrasser.
-         Kevin, es-tu sûr de pouvoir…
-         Oui, dit-il en murmurant tout en continuant de l’embrasser, et j’en ai très envie.
-         J’ai envie de toi, moi aussi.
-         Ce que je vous aime, Md Fisher, dit-il dans un murmure tout en s’allongeant sur elle.
-         Je t’aime, moi aussi.
Lorsqu’il la sentit prête, Kevin plongea en elle et tous deux purent jouir du bonheur retrouvé.
Neuf mois plus tard, Angelina mit au monde une ravissante petite fille.
 
The End.

 

<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Epilogue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epilogue
» Epilogue - Invasion démoniaque
» EPILOGUE : New Orleans By Night
» Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers [Epilogue]
» Evénement Divin #1 {5} : The Last of Us [Epilogue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: La jalousie-
Sauter vers: