Angelina & Kevin love for ever

Angelina & Kevin love for ever

Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGaleriePublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Adam
Derniers sujets
» Le secret
Sam 22 Sep - 22:16 par Angelina Fisher

» Les auditions à l'aveugle
Sam 25 Aoû - 22:23 par Angelina Fisher

» Un bonheur ephèmère
Mer 15 Aoû - 22:10 par Angelina Fisher

» Jalousie et souffrance
Dim 5 Aoû - 20:58 par Angelina Fisher

» Le retour d'Angelina
Ven 27 Juil - 22:22 par Angelina Fisher

» Angelina regle ses comptes
Jeu 19 Juil - 17:24 par Angelina Fisher

» Shirel/ Alana
Lun 16 Juil - 23:35 par Angelina Fisher

» LES RESEAUX SOCIAUX
Dim 15 Juil - 12:23 par Angelina Fisher

» Kyle
Mar 3 Juil - 22:51 par Angelina Fisher

Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 Le secret

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 405
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Le secret   Sam 22 Sep - 22:16


Le départ furibond de Kyle laissa Angelina abasourdie et pensive.
 
Assis sur son fauteuil roulant face à son ordinateur Kevin surfait à la recherche d’une idée pour un nouveau site internet mais son esprit était préoccupé par sa dispute avec Angelina. Il l’aimait tant, il ne voulait pas la perdre. Bien sûr il n’était pas chanteur même si au contact d’Angelina il avait beaucoup appris dans ce domaine mais jamais il ne pourrait monter partager un morceau sur scène avec elle mais il y’avait tellement plus entre eux. Leur mariage était un mariage d’amour. Ils s’étaient fait la promesse mutuelle de s’aimer pour l’éternité. Ce qui les conduisit en Utah : l’État des mormons. Chez les mormons on se marie pour l’éternité et lui comme Angelina trouvaient que c’est un beau symbole qui représentait bien leur union : leur amour. Mais ce stupide accident avait tout changé. Depuis ce jour ils n’avaient plus refait l’amour. Bien sûr Angelina disait que cela n’avait pas d’importance mais ce type était une menace. Telle une ombre maléfique il rodait, tapis dans l’ombre, attendant son heure. L’heure où il s’écroulerait et alors Angelina lui reviendrait. Mais il n’en était pas question : jamais non jamais il ne renoncerait à elle. Ce qu’il avait construit ensemble était quelque chose de solide. Angelina lui affirma d’une fois qu’il ne se passait rien entre eux. Mais si tel était le cas alors il se devait de lui offrir ce qu’elle méritait, ce qu’une femme comme elle était en droit d’attendre : un mari, un vrai ! Un homme qui s’aurait l’honorer comme il se devait en lui faisant l’amour. Pour cela il devait au préalable retrouver l’usage de ses jambes. Bien sur tous les examens, tous les médecins affirmaient qu’il n’y avait aucune chance mais c’était sans compter sur sa motivation. Il avait la meilleure des raisons à son désir de remarcher : Angelina.
Il n’y avait personne à la maison : les enfants passaient la journée au parc d’attraction avec Angelo. Le moment ne pouvait pas être mieux choisi. Ce ne fut pas sans appréhension qu’il recula son fauteuil du bureau, regarda ses jambes qui ne répondaient plus, en prit une dans ses mains qu’il fit poser au sol, la seconde, puis s’appuyant sur les roues avec ses mains il se souleva lentement, difficilement, quand soudain… Kevin s’écroula au sol.
 
 
***
 
Il s’était écoulé combien d’heure depuis le départ de Kyle ? Angelina n’aurait su le dire mais ses mots résonnaient encore dans ses oreilles : « si Kevin n’est pas fichu de voir combien tu l’aimes, c’est que c’est un abruti »
« Abruti » n’étais ce pas ainsi que l’on avait surnommé à Genoa City ? Angelina fulmina : comment Kyle osait il juger ainsi un homme qu’il ne connaissait pas ? Bien sûr il était en colère de voir son rêve de faire un album avec elle s’envoler, mais ce n’était qu’un album alors qu’elle risquait de perdre son mariage.
« Non ! cela n’arrivera pas, j’aime Kevin et je lui prouverai ! » dit-elle en se parlant à elle-même.
Une idée traversa l’esprit d’Angelina. Elle sortit son téléphone et appuya sur une touche. La sonnerie d’attente retentit.
-        Allo !
-        Salut, Caroline, je te dérange ?
-        J’étais en train de plancher sur un nouveau modèle mais j’ai besoin de prendre une pause. Et toi, quoi de neuf ?
-        Caroline, j’ai besoin d’un service.
-        Bien sûr, de quoi s’agit-il ?
-        Ce serait trop long à te raconter par téléphone. Je besoin de te voir.
-        Le jet Spencer est justement à Salt Lake City. J’appelle le pilote pour lui signifier de se tenir prêt à décoller aussitôt ton arrivée.
-        Je te remercie, Caroline.
Aussitôt raccroché, Angelina envoya un sms à Kevin.
« Kevin, je pars pour LA. Je serai de retour dans la soirée. Je t’aime. »
De l’autre côté de la ville, le téléphone de Kevin retentit l’informant du BIP d’un sms mais cloué au sol il ne put en prendre connaissance continuant à appeler à l’aide.
 
 
***
 
Aussitôt avoir atterrit à LA, Angelina s’engouffra dans un taxi qui la déposa devant l’immeuble de Caroline. L’appartement se trouvait dans un immeuble de haut standing avec portier et quatre ascenseur situé à Vénice Bay, à deux pas de celui dans lequel Thomas habitait avec Sally.
-         Hé bien quel luxe ! dit Angelina en plaisantant en entrant dans l’appartement de Caroline. C’est encore plus grand qu’au loft.
Caroline rit.
-         Cet immeuble appartient à Spencer Communication et puis c’est tout près de chez Thomas ce qui est plus pratique pour Douglas.
-         Je comprends. Est-ce il s’habitue au fait que vous soyez divorcés ?
-         Il s’y est très vite habitué. Il sait que Thomas et moi restons ses parents et l’aimons toujours autant mais nous ne vivrons plus dans la même maison. De plus il est ravi d’être bientôt grand frère.
-         Tu es enceinte ?
-         Non pas moi, Sally.
-         Je n’en savais rien.
-         Thomas n’en a pas parlé à Kevin ?
-         Je l’ignore.
-         Tu ne m’as toujours pas dit ce qui t’amène ? Cela avait l’air important au son de ta voix.
-         Ça l’est. J’ai besoin d’aide, Caroline et tu es la seule qui puisse m’aider. J’ai réfléchi et tourner le problème dans tous les sens mais je n’ai pas d’autre choix : il faut que j’en parle à quelqu’un qui peut comprendre et m’aider parce que si je ne fais rien ce secret va détruire mon mariage.
-         Quoi ? Détruire ton mariage ? Angelina, de quoi parles tu ?
-         Je détiens un secret, un secret que j’ai caché à Kevin. J’ai horreur de caché quoi que ce soit à mon mari et je ne l’ai encore jamais fait exception faite pour les choses sans importance du genre ce que je vais lui offrir à Noel ou son anniversaire mais là c’est différent. Le problème est que cela ne me concerne pas, du moins au début mais il est en train de me pourrir la vie et à cause de lui mon mari croit que je le trompe.
-         Pourquoi Kevin pense-t-il une chose pareille ? Est-ce cela aurait un rapport avec Kyle Taylor ? J’ai vu les photos sur internet quand vous parcouriez le pays. Kyle est un super beau mec et plus d’une femme aimerait passer au moins une nuit avec lui et dans ton cas il est logique d’avoir des besoins mais tu aimes Kevin et tu ne veux pas lui faire du mal, surtout dans son état. Tu aimerais lui avouer que tu l’as trompé mais tu n’oses pas. Ne t’inquiète pas je comprends alors dis-moi en quoi puis je t’aider ? Aimerais tu passer encore quelques nuits avec Kyle et tu veux que je te serve d’alibi c’est ça ?
Angelina fulmina.
-         Tu dis comprendre mais tu ne comprends rien et si tu penses que j’aurais pu tromper mon mari c’est que tu ne connais pas du tout et j’ai eu tort de venir te demander de l’aide.
Furieuse Angelina tourna les talons et s’apprêta à sortir mais Caroline la retint.
-         Attends, Angelina ! Je m’excuse, je ne voulais pas dire ça. Je suis désolée mais les photos, Shirel qui le choisi comme coach…
Angelina s’arrêta sur le seuil de la porte, poussa un soupir avant de faire face à Caroline.
-         Ces photos sont truquées ou sorties de leur contexte. J’aime mon mari et je lui resterai fidèle jusqu’à mon dernier soupir.
-         Alors entre Kyle et toi ?
-         Kyle et moi sommes amis et rien d’autre.
-         Je suis désolée. J’aurais dû savoir qu’entre Kevin et toi c’était bien plus solide qu’entre Thomas et moi. Excuse-moi. Angelina, je ne veux pas que toutes ces années d’amitiés s’effacent sur un malentendu. Tu es ma meilleure amie, je dirais même tu es la sœur que je n’ai pas eue. S’il te plait, tu veux bien accepter mes excuses ?
Angelina soupira.
-         OK, excuses acceptées. Moi non plus je ne veux pas perdre ma meilleure amie.
Les deux jeunes femmes se serrèrent dans les bras l’une de l’autre avec chacune d’elle : les larmes aux yeux. Puis Caroline retrouva son humour habituel.
-         Au fond je suis contente qu’il n’y ait rien entre Kyle et toi ce qui veut dire que j’ai toutes mes chances. Je n’aurais pas aimé être en compétions avec toi. Les autres femmes ont dû soucis à se faire : « Attention, Mesdames, Caroline Spencer entre en scène ! » dit-elle en plaisantant.
-         Si j’étais de toi je ne compterais pas trop là-dessus.
-         Tu viens de me dire qu’il ne t’intéressait pas.
-         Kyle ne m’intéresse pas : je suis amoureuse de mon mari et de personne d’autre mais Kyle ne s’intéresse pas à toi.
-         Aucun homme n’a jamais résisté à mon charme c’est dans les gènes.
-         À la condition de s’intéresser aux femmes, ce qui n’est pas le cas de Kyle. Kyle est homosexuel.
-         Quoi ?
-         Kyle est homosexuel et c’est pourquoi j’ai besoin de ton aide.
 
 
***
 
A Logan Kevin était cloué au sol. Il tenta à mainte reprise de se relever : sans succès. Il appela à l’aide mais bien entendu personne ne pouvait l’entendre. Cloué au sol des images lui revinrent en mémoire : celle de sa rencontre avec Angelina, tous les moments passés ensemble, leur voyage aux chutes du Niagara, leur premier mariage, leur retour à Genoa City, leur séparation. Pourquoi n’avait-il pas vu alors quelle femme merveilleuse était-elle ? Pourquoi l’avait-il repoussé obsédé qu’il était par une femme qui ne méritait pas que l’on fasse attention à elle. Était-il possible qu’Angelina veuille lui faire payer pour lui avoir fait du mal en la repoussant à cette époque ? Non ! Non ! Définitivement non ! Angelina n’était pas ce genre de personne. Et puis il y’avait eu leurs retrouvailles. Kevin se souvint de cette soirée où il avait retrouvé Angelina dans sa loge chez Daizee et avec quelle facilité elle lui avait pardonné et leur mariage. De cet amour été nés cinq magnifiques enfants. Il ne laisserait personne et encore moins ce type détruire ce qu’ils avaient mis tant d’années à bâtir. Derechef il essaya de se lever mais derechef il retomba.
 
 
***
 
Caroline écouta attentivement Angelina lui contait l’histoire de Kyle.
-         Il y’a un truc qui m’échappe dans ton histoire, si Kyle est vraiment gay et refuse d’en parler pour des raisons qui le regarde pourquoi s’est-il confié à toi ? Je te crois quand tu dis être amoureuse de Kevin et de lui seul. Je n’ai pas oublié dans quelles circonstances nous sommes devenues amies mais es-tu certaine que Kyle n’éprouve pas quelque chose pour toi ? Sinon pourquoi se serait-il confié à celle qui n’était à l’époque qu’une simple partenaire de travail ?
-         Kyle est homosexuel pas bi.
-         En es-tu si sûre ?
-         Sûre et certaine.
-         Alors pourquoi s’est-il confié exclusivement à toi et pas à des gens qu’il connait depuis des années comme ce Scott Kurosawa ?
-         Parce que je lui rappelle quelqu’un qu’il a aimé.
-         Donc j’ai raison : Kyle est bisexuel et est amoureux de toi.
-         Ce n’est pas de ce genre d’amour dont il s’agit. Kyle avait une sœur. Une sœur ainée dont il était très proche. Elle est morte il y’a quelques années dans un accident de voiture. Elle était la seule à être au courant de l’orientation sexuel de son frère or d’après Kyle je lui ressemble beaucoup et c’est pourquoi il s’est confié à moi.
-         Je comprends.
-         Tu comprends pourquoi je n’ai rien dit à personne ? Il m’a fait promettre de garder le secret. Au début cela m’était égal, même si je n’aime pas avoir de secret pour mon mari. Mais à dire vrai cela ne me regardait pas et s’il ne voulait rien dévoiler c’était son choix et son affaire. Pour tout dire quand je suis rentrée chez moi j’avais totalement oublié cette révélation. Je n’avais qu’une hâte c’était de revoir mon mari, mes enfants et mon chien. Mais Kevin avait vu ces photos montages et cela lui a brisé le cœur. Je n’avais aucune idée de ces photos, nous travaillions 7 jours sur 7 quasiment douze heures par jour. Je n’avais rien vu. Si j’en avais eu connaissance plus tôt j’aurais appelé Kevin pour le rassurer et lui dire que je l’aimais. D’ailleurs c’est ce qui s’est passé lorsque je suis rentrée chez moi et vu ces montages. J’étais persuadée que Kevin avait compris et je crois, non je suis sûre mais voilà finalement la pièce n’a pas eu le succès espéré en Europe et la troupe s’est séparée. J’ai revu Kyle plusieurs fois par hasard, notamment lors des auditions à l’aveugle. Il m’avait dit qu’il allait passer un casting pour une comédie musicale à Broadway mais cela n’a pas marché et il s’est retrouvé coach au casting des auditions à l’aveugle de The Voice kids. Pour finir Andrew a eu l’idée de cet album duo. Ce qui a rendu Kevin malade de jalousie.
Angelina marqua une pause.
-         Je ne voudrais pas avoir à choisir entre l’amour et l’amitié en trahissant la confiance a placé en moi mais je refuse de perdre l’homme que j’aime depuis tant d’année. Kevin et moi avons fondé une famille que nous aimons et plus encore nous nous aimons tous les deux. Seulement depuis cet accident Kevin n’est plus le même homme : il manque de confiance en lui. Toutes les souffrances qu’il a subi dans son enfance ont refait surface sans oublier qu’il fut trahi par une femme qu’il aimait.
-         Chloé ?
-         Non, pas Chloé : Jana, sa première femme. Elle est tombée amoureuse du demi-frère de Kevin.
-         Je ne savais que Kevin avait un frère.
-         Un demi-frère oui, mais ils ne sont pas proches. D’ailleurs cela fait des années qu’ils ont perdu tout contact. J’ai besoin de ton aide, Caroline : tu es la seule personne à pouvoir m’aider. Si je ne fais rien je vais perdre l’homme que j’aime plus que tout au monde.
-         Il n’en est pas question. Kevin et toi c’est pour la vie ! Rentre chez toi et laisse-moi m’occuper de Kyle.
-         Merci.
Caroline prit son téléphone et appuya sur une touche.
-         Salut, Thomas !  Je dois m’absenter de Los Angeles pendant quelques temps, te serais-t-il possible de garder Douglas durant mon absence ? Je dois partir pour Logan avec Angelina.
-         Bien sûr ! Pas de problème. Salut Kevin et Angelina de ma part.
-         Ce sera fait. Merci, Thomas, je te revaudrai ça !
Caroline raccrocha.
-         Veuillez préparer le jet s’il vous plait. Madame Fisher et moi partons pour Salt Lake City.
 
Il était déjà tard quand le jet privé des Spencer se posa sur l’aéroport de Salt Lake City. Après avoir déposée Caroline à l’hôtel, Angelina rentra chez elle.
Angelina entra chez elle et à sa grande surprise trouva la maison dans le noir le plus total.
-         Kevin ! Chéri, tu es là ?
Quand soudain…
-         Kevin, mon amour, que s’est-il passé ?
Elle trouva son mari demi-allongé sur le sol près de son fauteuil roulant : renversé.
-         Aide-moi, s’il te plait !
Angelina passa son bras autour de la taille de Kevin.
-         Passe ton bras autour de mon cou !
De l’autre main elle redressa le fauteuil roulant.
-         Appuis toi sur moi !
Angelina aida Kevin à se rassoir sur la chaise roulante.
-         Depuis combien de temps étais tu sur le sol ? Que s’est-il passé ? Tu as eu malaise ? Veux-tu que je te conduise à l’hôpital pour m’assurer que tu n’as rien.
-         Non ! Non, je n’ai pas besoin d’aller à l’hôpital : je vais bien.
-         Que s’est-il passé ? Depuis combien de temps étais tu sur le sol ? Es-tu certain de ne pas vouloir aller à l’hôpital ?
-         Je vais bien.
-         Que s’est-il passé ? Tu as eu un malaise ?
-         Je n’ai pas eu de malaise.
-         Alors comment et pourquoi t’es-tu retrouvé au sol ?
-         Je voulais me lever. Je voulais marcher. Je voulais qu’à ton retour tu te retrouves à nouveau avec un homme digne de ce nom et pas un fardeau.
-         Tu voulais te lever ? Seul ? Sans l’aide de personne ? dit Angelina abasourdie par les paroles de Kevin.
-         Je te l’ai dit je ne voulais plus être un fardeau pour toi.
-         Kevin, tu n’es pas un fardeau.
-         Mais je ne suis pas non plus un homme. Je voulais être de nouveau ton mari, ton amant.
Angelina fulmina.
-         Tu t’es mis sciemment dans cette situation ? Kevin, tu réalises que tu aurais pu te blesser ou pire te tuer ?
-         Je voulais retrouver l’usage de mes jambes afin de pouvoir t’honorer comme il se doit mais je n’ai pas réussi. Je ne suis qu’un bon à rien.
-         Tu n’es pas un bon rien. Kevin, je t’aime !
 Angelina marqua une pause.
-         Qu’est ce qui te prends enfin de penser que tu es un fardeau ? Chéri, je croyais que nous avions déjà eu cette discussion peu après ton accident et nous avons appris à vivre avec. Notre vie avait retrouvé son cours normal.
-         Tu appelles ça « normale » ? Cela fait des mois que je ne t’ai pas touché et chaque jour qui passe t’éloigne un peu plus de moi et te rapproche de ce gars.
-         Pour la centième fois : Kyle Taylor n’est pas mon amant ! Je ne m’intéresse pas à lui et il ne s’intéresse pas à moi de la façon dont tu crois.
-         N’essaye pas de ménager. Angelina, je vous ai vu ! Et aussi mal que cela puisse être, tu n’as qu’un mot à dire et je te laisserai t’en aller. Tu es jeune, tu es magnifique et tu rêves d’être mère à nouveau. Je n’ai pas le droit de te demander de te sacrifier. Ce n’est pas de ta faute si tu es tombée amoureuse d’un autre homme : c’est arrivé c’est tout. S’il te plait ne rend pas les choses encore plus difficiles qu’elles ne le sont déjà en niant les faits pour ne pas me faire du mal car cela fait l’effet inverse et cela me rend un peu plus amoureux de toi tous les jours. 
-         Je ne suis pas en train de me sacrifier, Kevin ni de te ménager. Oui c’est vrai je rêve d’être à nouveau maman : c’est notre rêve à tous deux d’avoir une famille nombreuse et nous avons déjà cinq merveilleux enfants et je ne dirai pas non pour un sixième mais un sixième avec toi. Si je ne peux pas le porter moi-même bien nous avions parlé de l’adoption dont je te rappelle nous avons obtenu l’agreement. Chéri, je sais que beaucoup de gens t’ont déçu et fait du mal. Des personnes qui étaient censées t’aimer et te protéger : ton père qui t’enfermait dans le placard, ta mère qui laissait faire, Michael qui a quitté la maison te laissant seul avec ces deux-là. Puis tu as rencontré Jana avec qui tu pensais passer ta vie. Malheureusement elle est tombée malade et est tombée amoureuse de ton demi-frère et enfin Chloe qui a abusé de ta confiance et de ton bon cœur depuis le début de votre relation. Mais je ne suis aucune de ces personnes et même si tu as l’impression de revivre ce qui s’était passé avec Jana, ce n’est pas le cas parce que moi je t’aime et jamais je ne te quitterai. J’ai dit à Andrew et Kyle que je ne ferai pas cet album duo.
Kevin la regarda : interloqué.
-         Tu ne le feras pas ?
-         Non.
-         Comment Kyle a-t-il prit la chose ?
-         Il n’était pas très content mais il s’en remettra.
-         Donc j’avais raison depuis le début : ce type te drague !
-         Tu te trompes au sujet de Kyle : c’est un homme adorable mais il n’est pas amoureux de moi.
-         Angelina, je vous ai vu ensemble : ce jour où je sortais de l’hôpital, je vous ai vu dans les bras l’un de l’autre.
Au beau milieu de sa colère, Kevin ne réalisa pas qu’il venait de dévoiler à Angelina l’endroit où il se trouvait cette journée-là.
-         Quoi ? L’hôpital ? Kevin, que faisais tu à l’hôpital ? Chéri, tu es malade ?
-         Si par malade tu entends infirme alors oui je le suis. Ce jour-là j’avais rendez-vous avec un chirurgien réputé qui a lancé une opération permettant aux personnes dans ma situation de pouvoir remarcher et retrouver leur vie d’avant.
-         Pourquoi ne m’en as-tu pas parlé ?
-         Pour deux raisons : la première est que je ne voulais pas te donner de faux espoir au cas où cela ne fonctionnerait pas, la seconde et probablement la plus importante est que je craignais que tu me dissuade de la faire si cela avait été possible.
-         Pourquoi t’aurais-je dissuadé ? Chéri, je sais à quel point tu rêves de pouvoir retrouver l’usage de tes jambes.
-         Parce que c’est une opération à haut risque.
-         Haut risque à quel point ?
-         La mort.
Angelina pâlit.
-         Il suffirait qu’il se trompe d’un en touchant un nerf au lieu d’un autre que cela pourrait faire une hémorragie dont on ne pourrait pas s’en sortir. Avant que tu ne dises quoique ce soit sache qu’il a déjà pratiqué cette opération sur des cochons et ils sont tous en vie.
-         Kevin, tu n’es pas un cochon ! S’il t’arrivait quelque chose…Mon Dieu, je ne veux même pas l’envisager !
-         De te toute façon après examen il s’avère que je n’ai pas le profil idéal pour tenter l’opération.
-         Merci, mon Dieu !
Elle resta un moment silencieuse puis toisa les prunelles de Kevin. Dans son regard on pouvait y lire le questionnement.
-         S’il t’avait donné son feu vert l’aurais tu fais sans m’en parler ?
-         Dois-je vraiment répondre à ta question ?
-         Non. Tu viens de le faire.
-         Angelina, je voulais retrouver l’usage de mes jambes pour être à nouveau un mari pour toi et un vrai père pour nos enfants.
-         Non ! Tu veux retrouver l’usage de tes jambes pour toi et pour toi seul.
-         Est-ce un crime de vouloir de nouveau être un homme : un vrai ?
-         En tentant une opération à haut risque sans en parler à ta femme ?
-         Nous avons tous nos secrets.
-         Sauf que mon secret ne nous concerne pas et ne risque pas de tuer l’un d’entre nous. Tu as pensé à moi ? Aux enfants ? Que serions-nous devenus si tu étais mort ?
-         Est-ce tu l’aimes ?
-         Pour la millième fois ce n’est pas ce que tu crois. Oui, j’aime Kyle mais…
Kevin ferma les yeux.
-         Je vais contacter Michael et lui demander d’établir des documents pour notre divorce ou peut être annulation j’en sais rien, je ne suis pas juriste. Après tout cela fait des mois que je ne remplis plus mon devoir envers toi.
-         Ton devoir ? Est-ce là ce que signifiait tes ébats avec moi ? « Ton devoir » ? Rien d’autre ? Est-ce aussi cela que tu disais à Chloe quand tu faisais l’amour avec elle ?
-         Chloe ne m’a jamais aimé.
-         Cela ne répond pas à ma question, Kevin ! Est-ce au bout de toutes ces années de mariages ne se résume qu’au sexe ? Au fait d’accomplir « ton devoir conjugal » et non à nos sentiments ? Dis-moi, Kevin, pourquoi es-tu venu me trouver dans ma loge un certain soir à Los Angeles si vivre avec moi est si pénible ! J’étais partie, je t’avais rendu ta liberté, je m’étais résignée à ne jamais te revoir pourtant quand j’ai entendu ta voix, quand je t’ai vu debout devant moi…mon Dieu ce jour-là je n’arrivais pas à y croire : mon rêve, mon rêve le plus inavoué dont je n’avais jamais parlé à personne, pas même à Papa tellement je n’osais y croire et pourtant tu étais bien là et ensuite quand tu m’as dit que tu m’aimer et m’a embrassé pour la première fois. Kevin, pourquoi t’es-tu battu pour nous alors que tout le monde à Genoa City comploter pour nous séparer. Toutes ces années de mariage, nos cinq enfants, notre installation ici en Utah, tout ce que nous avons traversé lorsque notre fille nous a été enlevée. Tout ceci n’était-ce donc qu’un mirage ? Un rêve tout éveillé ?
En voyant la douleur dans les yeux de sa femme Kevin sentit les larmes lui monter aux yeux.
-         Non ! Angelina, non ! Pardonne-moi, chérie, je me suis mal exprimé. Chérie, je t’aime. Je t’aime plus que les mots ne peuvent l’exprimer. Je n’ai jamais aimé comme je t’aime et rien qu’imaginer le fait que je puisse te perdre à cause de ce type... Il y’a des soirs où je rêve, je l’imagine en train de t’embrasser, te caresser, te tenir dans ses bras… sentir ton parfum, la douceur de ta peau, être en toi… j’ai des envies de meurtres et pourtant d’un autre coté comment le blâmer d’être amoureux d’une femme telle que toi.
-         Kyle n’est pas amoureux de moi.
-         Angelina, s’il te plait, je suis peut-être cloué sur ce fauteuil roulant pour le reste de ma vie mais je ne suis pas stupide : je vous ai vu tous les deux dans les bras l’un de l’autre.
-         Oui, oui tu nous as vu, je ne vais pas le nier car de toute façon je n’ai rien à cacher puisqu’il n’y a rien entre Kyle et moi et il ne se passera jamais rien. Je le serai dans mes bras ce jour parce que j’avais de la peine pour lui. Est-ce j’aime Kyle ? Oui. bien sûr. C’est quelqu’un d’adorable mais cela n’a rien à voir avec ce que j’éprouve pour toi.
-         Mais tu partages avec lui des choses que tu ne pourras jamais partager avec moi.
-         Nous sommes tous les deux des artistes. Nous nous complétons artistiquement. Ce sont les seules choses que nous partageons.
-         Et un secret : un secret dont tu refuses de me parler.
-         Je suis désolée, mon amour, j’ai promis de ne rien dire mais je te le promets : cela n’a rien à voir avec nous.
-         Tu n’arrêtes pas de répéter ça : ce secret n’a rien à voir avec nous pourtant ce type qui ne représente rien pour toi te demande d’avoir un secret envers moi ton mari et tu exécutes aussitôt. À ton retour tu m’avais dit qu’il partait se produire en Europe mais tu le retrouves ici à Logan. Ensuite tu m’assure qu’il va passer un casting pour une comédie musicale à New-York mais comme par hasard il est coach dans l’émission où notre fille va tenter sa chance.
-         J’étais aussi surprise que toi en le voyant.
-         Vraiment ?
-         Oui vraiment.
-         Ce n’était pourtant l’impression que tu donnais. Tu étais ravie quand Shirel l’a choisi comme coach.
-         Kyle devait passer un casting pour « The Cats » mais il n’a pas été retenu alors quand Brian a renoncé à son fauteuil, la direction de The Voice lui a demandé de le remplacer il a accepté.
-         Bien sûr, pourquoi ne l’aurait-il pas fait : cela lui donnait une occasion de te voir en toute impunité.
-         Il est le coach de notre fille non le mien.
-         Il n’est pas stupide il sait bien que tu n’allais pas laisser notre fille de 12 ans voyager toute seule. Il se doute que tu l’accompagneras sur le plateau.
-         Kevin, j’ai conscience qu’il y’a beaucoup de coïncidence, de hasard mais je te promets : Kyle n’est pas mon amant.
Kevin la toisa.
-         Je t’aime, Angelina. Je t’aime comme je n’ai jamais aucune femme dans ma vie et je t’aimerai jusqu’à mon dernier souffle mais je ne peux plus continuer comme ça. Ce soir je dormirai à l’hôtel. Demain je téléphonerai à Michael et lui demanderai d’établir les papiers du divorce. Tout bien réfléchi nous le devons à nos enfants. Une annulation leur ferai trop mal de se dire qu’aux yeux de la loi le mariage de leurs parents n’a jamais existé.
-         Kevin, non ! Mon amour, non ! Je t’en prie non, ne fait pas ça. Je t’aime, Kevin. Je te jure que je t’aime. Il n’y a rien entre Kyle et moi, crois-moi s’il te plait.
-         Je ne demande qu’à te croire. Angelina, je t’aime.
-         Alors reste ! Kevin, je t’aime !
-         Dans ce cas explique moi ce qui se passe avec ce type.
Comme Angelina ne répondait pas, Kevin sentit la colère monter en lui.
-         Tu dis m’aimer mais pourtant tu as des secrets envers moi.
-         Parce que c’est quelque chose qui ne concerne que Kyle et ne devrait pas avoir d’impact sur notre mariage.
Les larmes coulaient sur les yeux d’Angelina. Son mariage était en train de se briser et cette fois elle ne pourrait blâmer personne si ce n’est elle-même. Elle détenait un secret qui pourrait tout changer mais avait-elle le droit de briser la confiance d’un ami au risque de détruire sa famille ?
-         Je repasserai chercher quelques affaires et je serai là pour apprendre la nouvelle aux enfants.
Kevin était sur le point de sortir quand…
-         Il est gay !
-         Quoi ? dit-il en se retournant.
-         Kyle, il est homosexuel.
-         Quel est le rapport avec le secret ?
-         Tu ne comprends pas c’est ça son secret. Kyle est homosexuel.
-         Je n’ai jamais lu nulle part que Kyle Taylor serait gay.
-          Personne n’est au courant il ne veut pas que cela s’ébruite.
-         Dans ce cas comment se fait-il que tu sois au courant ?
-         Parce que il me l’a dit.
-         Il te l’a dit ? dit-il sarcastique.
-         Oui.
-         Tu viens de me dire qu’il ne voulait pas que cela se sache alors pourquoi t’en aurais t’il parlé ?
-         Parce que je lui rappelle quelqu’un qu’il a aimé.
-         Tu lui rappelles un homme ?
-         Sa sœur.
-         Sa sœur ?
-         Kyle a une sœur ou plutôt avait : elle est morte il y’a quelques années. Kyle et elle étaient très proches. Elle était la seule à connaitre son secret. Kyle dit que je lui fais penser à elle et c’est pourquoi il s’est confié à moi.
Kevin toisa Angelina et se mit à applaudir et éclata de rire d’un air ironique.
-         Là j’avoue tu m’épates. J’ai connu bien des femmes dans ma vie, deux d’entre elles l’ont particulièrement marqué mais toi j’avoue tu m’épates. Je n’ai jamais entendu une histoire aussi ridicule où plutôt non, elle n’a rien de ridicule bien au contraire. Tu ferais bien d’écrire des livres. Dis aux enfants que je les aime.
Kevin tourna les roues de son fauteuil et se dirigea vers la porte.
-         Kevin !
Angelina poussa un véritable cri de bête avant de s’affaler sur le sofa et éclater en sanglot.  
 
 
 
Cette nuit-là aucun d’eux ne réussit à trouver le sommeil. Au lever du jour Angelina prit son téléphone et appuya sur une touche.
-         Allo !
-         Angelina, qu’est ce qui se passe ?
Au son de la voix de son amie celle-ci comprit tout de suite que quelque chose n’allait pas.
-         Ne dit pas un mot : j’arrive tout de suite !
 
***
 
En arrivant chez Angelina, Caroline se gara dans l’allée, descendit de voiture et sonna à la porte.
-         Caroline ! merci d’être venue si vite, dit Angelina en serrant son amie dans les bras.
-         Au son de ta voix j’ai compris que quelque chose n’allait pas. Que se passe-t-il ?
-         J’ai tout dit à Kevin au sujet de Kyle.
-         Tu as bien fait, c’était la meilleure chose à faire. Ce secret aurait pu détruire ton mariage.
-         Kevin est parti.
-         Parti ? comment ça parti ?
-         Il est parti, il m’a quitté.
-         Je croyais que tu lui avais tout raconté au sujet de Kyle ?
-         Je l’ai fait : je lui ai tout dit, tout ce que je sais au sujet de cette histoire il le sait aussi.
-         OK, tu lui as donc dit que Kyle est gay et qu’il n’a rien à craindre pour votre relation.
-         Je lui ai tout dit mais il ne m’a pas cru et il est parti. Il est parti, Caroline et veut demander le divorce. Je ne sais pas quoi faire pour sauver mon mariage.
-         Moi je sais. Il faut pousser Kyle à dévoiler au grand jour son homosexualité. Il est temps pour lui de s’assumer tel qu’il est.
-         Kyle est quelqu’un de gentil, je ne veux pas qu’il souffre.
-         Angelina, tant qu’il ne dira pas la vérité il souffrira comme ma mère a souffert avant de tout dire à mon oncle Bill et toi aussi tu souffres de cette situation : ton mari vient de te quitter parce que il pense que tu es amoureuse d’un autre homme. Or c’est faux ! Tant que ce secret ne sera pas révélé au grand jour tout le monde souffrira. Il faut que ça cesse !
Le ton de Caroline se radoucit.
-         Il est tard, j’irai parler à Kyle dès demain matin. Essaye de te reposer en attendant.
 
Cette nuit-là ni Kevin ni Angelina ne réussirent à trouver le sommeil.
 
Le lendemain matin.
 
On frappa à la porte de la chambre d’hôtel de Kevin. Il ouvrit.
-         Michael, merci d’être venu si vite.
-         Kevin, qu’est ce tu fiche ici ? Ou sont Angelina et les enfants ?
-         Les enfants sont avec Angelo en Floride.
-         OK. Et Angelina ?
-         À la maison, enfin je crois.
-         Comment ça tu crois ? Kevin, que se passe-t-il ? La dernière fois que je t’ai vu dans cet état c’était lors de l’enlèvement de Shirel. Elle va bien au moins ?
-         Shirel va bien. Comme je viens de te le dire elle est en vacances avec le reste de la tribu en Floride chez Angelo.
-         Dans ce cas que se passe-t-il ? Ou est Angelina ?
-         Si je t’ai demandé de venir c’est pour établir des papiers de divorce.
-         Quoi ? Pour qui ? Kevin, que se passe-t-il ?
-         Michael, mon mariage est fichu. Il y’a un autre homme dans la vie d’Angelina.
 
***
Assise dans sa suite à l’hôtel tout en surfant Caroline réfléchissait au meilleur moyen d’aborder Kyle Taylor quand une idée lui traversa l’esprit.
« Mais oui mais bien sur : la voilà la solution : pourquoi n’y ai-je pas penser plus tôt ? »
Elle composa un numéro.
-         Allo !
-         Kyle Taylor ?
-         Lui-même. Qui à l’appareil ?
-         Laura Cook de Cook Instrumental Music Je suis passage à Logan pour vingt-quatre heure et j’aimerais beaucoup vous rencontrer.
-         Ce serait un honneur. Quand et où ?
-         Dans une heure au café près de l’hôpital de Logan. Cela vous convient -il ?
-         J’y serai !
 
***
 
-         Kevin, tout ceci n’a aucun sens. Angelina et toi n’allez pas divorcer.
-         Que veut tu que je fasse d’autre, Michael ? Je l’aime ! Je l’aime à en crever mais elle est tombée amoureuse d’un autre homme. Je ne peux pas l’en blâmer. Cela va bientôt faire un an que je ne l’ai pas touché.
-         Depuis ton accident.
-         Oui. 
-         Te l’a-t-elle reproché ?
-         Non ! Non ! Jamais ! Angelina est une femme extraordinaire. Elle n’a jamais dit quoi que ce soit à ce sujet. Bien au contraire elle dit que ce n’est pas grave et cela arrivera au moment où je serai prêt et qu’en attendant la vie que nous partageons, nos caresses, nos étreintes lui suffisent. Mais il y’a ce type, ce Kyle Taylor, dit-il d’un ton méprisant.
-         Kyle Taylor ? Celui de la comédie musicale ?
-         Oui et le coach de ma fille dans The Voice Kids. Il est constamment là, constamment présent dans sa vie, dans notre vie.
-         Kevin, je peux te garantir que tu fais des idées. Quand leur troupe se trouvait à Chicago. Christine et moi voulions voir Angelina jouer avant de lui rendre visite dans sa loge. Ce type, comme tu l’appelles a frappé à la porte de sa loge et est entré tout en parlant boulot. Il ignorait qui nous étions. Il ne savait même pas qu’il y’avait du monde. Quand Angelina nous a présenté à lui il s’est excusé pour l’interruption et nous a laissé en famille. S’il y’avait eu quoique ce soit entre eux Christine ou moi nous en serions rendus compte. À aucun moment Angelina ne s’est sentie mal à l’aise face à notre présence. Elle n’a cessé de parler de toi à quel point tu lui manquais et combien elle avait hâte de te retrouver.
-         Il a confié un secret à Angelina. Un secret dont je suis mis à l’écart. C’est la toute première fois depuis notre mariage qu’Angelina a des secrets envers moi.
-         Eh bien peut-être parce que cela ne te regarde pas.
-         Michael, il s’agit de ma femme ! Comment réagirais-tu si un homme confiait un secret à Christine dont tu serais tenu à l’écart ? 
-         Dans notre profession cela arrive tous les jours. Cela s’appelle le secret professionnel.
-         Angelina n’est pas avocate et moi non plus.
-         Kevin, dans cette affaire je ne suis pas seulement ton avocat surtout ton frère et en tant que tel je ne saurais que trop te conseiller de tirer cette affaire au clair avec elle. Il serait dommage de gâcher un mariage tel que le vôtre pour un malentendu. Je sais à quel point vous vous aimez tous les deux. Va parler à ta femme.
 
***
 
 
Kyle était assis au café quand Caroline se présenta sous une fausse identité.
-         Kyle Taylor ?
-         Laura Cook, je présume ? dit-il en se levant pour tendre la main à Caroline.
-         Vous présumez bien. Auriez-vous par hasard des dons de voyances en plus de vos qualités musicales et de comédien ?
Kyle rit.
-         Mon Dieu, non ! Asseyez-vous, je vous en prie, puis je vous offrir quelque chose à boire cependant ? Un café, un thé ?
-         Un café se sera parfait, je vous remercie.
-         Deux cafés, je vous prie. Votre coup de téléphone m’a surpris je dois bien l’avouer, j’ignorais que votre maison de disque s’intéressait à mon registre musical.
-         Cook Instrumental Music aime assez se diversifier. D’ailleurs pour tout vous dire après notre entretien j’ai rendez-vous avec Angelina Veneziano. C’est une de vos amies je crois ? Petite amie si j’en crois la rumeur.
-         La rumeur est infondée : Angelina Veneziano n’est pas ma petite amie !
-         Vraiment ?  
-         Oui vraiment ! Angelina n’est qu’une amie : rien de plus, du moins elle était jusqu’à hier. Aujourd’hui je n’en sais trop rien.
-         Pourquoi dites-vous cela ?
-         Elle aimerait pouvoir révéler à son mari un secret me concernant.
-         Êtes-vous marié, Kyle ?
-         Grand dieu, non !
-         C’est bien ce que je pensais car si vous l’étiez-vous comprendriez qu’il n’est pas facile pour une femme de cacher à son mari un secret qu’un autre homme lui aurait confié.
-         Cela ne le concerne en rien.
-         Peut-être mais vous l’avez dit à sa femme et cela a des répercussions sur leur mariage. Kyle, vous devriez annoncer au monde entier qui vous êtes. Croyez-moi vous en sentiriez bien mieux par la suite.
-         Mais qui êtes-vous ? Je croyais que vous étiez venue me trouver pour me proposer un contrat de disque. Au lieu de ça vous me parlez de la vie de… Oh, mon Dieu : vous n’êtes pas Laura Cook n’est-ce pas ?
-         Non en effet, je ne le suis pas. En réalité je m’appelle Caroline Spencer.
-         Spencer comme Spencer Communication ?
-         C’est mon oncle qui est à la tête de cet empire médiatique mais je ne travaille pas pour lui. Je suis styliste aux Créations Forrester.
-         Les Créations Forrester ? Écoutez j’ignore qui vous êtes et ce que vous me voulez mais je n’ai pas les moyens d’acheter l’une de vos créations. D’ailleurs je doute fortement les mettre à l’honneur : elles ne seront d’aucun effet sur moi.
Caroline rit.
-         Je vous crois sans hésiter mais ce n’est pas la raison de ma venue. Je ne suis pas ici pour vous vendre l’une de nos robes, soyez sans crainte.
-         Dans ce cas qu’est-ce qui vous amène ? Pourquoi m’avoir fait venir sous un faux prétexte ?
-         Angelina !
-         Comment ça Angelina ?
-         Angelina Fisher, Angelina Veneziano Fisher vous la connaissez je crois ?
-         En effet, je la connais.
-         Angelina est l’une de mes meilleures amies, non c’est ma meilleure amie devrais-je dire. Il n’y a rien dont nous ne parlons pas ensemble.
-         J’en suis ravi pour elle mais en quoi cela me concerne-t-il ?
-         J’ai été présente à chacune des étapes les plus importantes pour elle à commencer par son mariage avec Kevin et chacune des naissances de ses enfants. Je suis même la marraine de l’un d’entre eux. Kevin et elle forment un couple très uni.
-         Pourquoi me dites-vous tout ça ? Où voulez-vous en venir ? Si vous vous voulez parler des photos publiées sur internet, je vous rassure : ce sont des montages. Il n’y a rien entre Angelina et moi. Angelina n’est qu’une amie.
-         Je sais. Comme je l’ai dit, il n’y a rien dont nous ne parlons pas ensemble.
-         Écoutez, Mlle…
-         Spencer : Caroline Spencer.
-         Mlle Spencer, j’ignore le but de cet entretien ni pourquoi vous m’avez fait venir sous un faux prétexte, Angelina est votre amie : très bien ! J’en suis ravi pour elle mais cela ne me concerne pas. Je vous l’ai dit : il n’y a rien entre Angelina et moi ce n’est qu’une amie. Maintenant si vous voulez bien m’excuser j’ai des choses à faire autrement plus importante que de rester ici à discuter avec vous ou plutôt vous entendre parler de votre amitié avec Angelina sans que je sache en quoi je suis concerné. Si vous vouliez savoir s’il y’a quelque chose entre Angelina et moi, la réponse est non ! Les photos ont été truquées. Angelina n’est pas mon type de femme ! dit Kyle fulminant et se levant simultanément.
-         Ni d’homme, dit Caroline.
Le visage de Kyle devint soudain très pale. Il revint sur ses pas et fixa Caroline dans ses prunelles.
-         Que venez-vous de dire ?
-         Asseyez-vous !
Kyle se rassit plus mort que vif.
-         Kyle, je connais votre secret, Angelina raconté.
-         Elle n’avait pas le droit !
-         Kyle, je suis en mesure de vous aider : ma mère a longtemps agi comme vous. Elle avait peur d’avouer son homosexualité à sa famille pourtant lorsqu’elle le fit ses craintes s’envolèrent parce que mon oncle Bill prit parfaitement bien la chose en acceptant que ma deuxième maman fasse partie intégrante de notre famille. Si vous le souhaitez je n’ai qu’un coup de téléphone à passer et demander à ma…
Kyle n’écoutait plus. Il fulmina.
-         Qui d’autre que vous est au courant ?
-         Personne à ma connaissance mais, Kyle, je vous encourage vivement…
-         Non ! Angelina n’avait aucun droit de vous en parler. J’avais confiance en elle.
-         Angelina ne pouvait plus garder le secret : il était devenu trop lourd à porter et cela mettait en périple son mariage. Je vous en conjure, Kyle, dites la vérité, vous en sentirait soulagé… Kyle ! Kyle, revenez !
Furieux Kyle se leva et sortit du café.
 
 
***
 
On sonna furieusement à la porte d’Angelina.
-         J’arrive ! dit-elle tout en ouvrant… Kyle ! C’est toi qui sonne comme ça ?
-         Angelina, de quel droit m’as-tu fais ça ?
-         Je voulais tu n’aider rien de plus. Et qui mieux que Caroline aurait pu le faire ?
-         Je n’ai pas besoin qu’on m’aide ! Je t’avais confié un secret et tu avais promis de n’en parler à personne ! Or tu m’as trahi !
-         Je ne t’ai pas trahi, Kyle, j’ai gardé ton secret autant que j’ai pu mais cela ne pouvait plus durer. Kyle, ton secret est en train de me détruire mon mariage. Cinq enfants risquent de voir leur famille se détruire à cause d’un stupide secret qui n’a pas lieu d’exister.
Kyle faisait les cents pas dans la pièce tout en secouant de la tête en signe de désapprobation.
-         Caitlin n’aurait jamais fait ça : jamais elle ne m’aurait trahi comme tu l’as fait.
-         Je ne suis pas Caitlin. Caitlin était ta sœur, elle pouvait garder autant de secret que tu voulais personne n’aurait pensé à mal alors que pour moi c’est différent : dès le début la presse à scandale s’est emparée de notre amitié pour colportée des ragots sur internet et les réseaux sociaux. Mon mari et mes enfants l’ont vu et aujourd’hui mon mari crois que je le trompe et veut demander le divorce. Demain quand mes enfants rentreront à la maison ils verront leur famille détruite et tout ça pourquoi ? Parce que un homme que je considère comme faisant partie de mes amis, a honte d’avouer son homosexualité au public parce que il est resté figé au siècle dernier et a peur de perdre quelques fans.
-         Ce n’est pas ma faute si ton mari est assez stupide pour penser que tu pourrais le tromper.
Angelina fulmina.
-         Je t’interdis de traiter mon mari de stupide ! Kevin est loin d’être stupide, c’est toi l’abruti dans cette histoire. L’abruti doublé d’un égoïste.
-         Égoïste ? moi ?
-         Oui, toi ! Toi, Kyle Taylor, tu es égoïste au point de te moquer complètement de ce que ton secret me coute. Je suis sur le point de perdre l’homme que j’aime, mes enfants risquent de voir leur famille s’écrouler comme un château de carte et tout ça parce que tu as peur de dévoiler un secret dont tout le monde se fiche par crainte de perdre quelques fans.
-         Tu ne comprends rien. Combien même ton mariage s’achèverait ce ne serait pas une catastrophe.
-         Je te remercie, c’est sympa ! dit-elle cynique.
-         Même si Kevin et toi en veniez à divorcer, vous seriez toujours en vie et vos enfants pourront profiter de vous alors que moi non.
-         Quoi ?
-         Mes parents ont déjà perdu un enfant et tu voudrais qu’ils en perdent un autre. S’ils apprenaient la vérité à mon sujet cela les anéantiraient. Mes parents nous ont toujours fait passer en premier Caitlin et moi. A la mort de ma sœur, ils ont tout fait pour m’assurer un avenir en me payant des cours de chants avec les meilleurs professeurs.
-         Et cela a porté ses fruits : tu es l’un des meilleurs artistes du pays. Tu as des fans à travers tous les États-Unis.
-         Mais ils rêvent également de me voir marié et avoir des enfants. Ils souhaitent plus que tout avoir des petits enfants et tout cela bien sur m’est impossible.
-         Plus de nos jours : tu peux tout avoir au même titre qu’un hétéro.
-         Mes parents ne comprendraient pas. A Vicksburg dans le Mississippi nous n’avons pas l’esprit aussi large qu’à New-York ou Los Angeles. La bas l’homosexualité est un sujet tabou. Si mes parents apprenaient que j’en suis un, cela les anéantirait. Toute la ville le saurait et ils deviendraient la risée de la communauté. Je refuse de faire courir ce risque à mes parents.
-         Alors tu comptes vivre toute ta vie dans le mensonge ?
-         Je n’ai pas le choix.
-         Toi peut être mais moi je l’ai et je vais tout raconter à mon mari, dit-elle en se dirigeant vers la sortie.
-         Je te l’interdis !
Elle se retourna.
-         Tu n’as pas d’ordre à me donner ! Je refuse de vivre une minute de plus dans le mensonge en cachant un secret à mon mari et risquer de le perdre !
Angelina se retourna derechef vers l’entrée pour sortir quand soudain…
-         Pan !

<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Le secret
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: La jalousie-
Sauter vers: