Angelina & Kevin love for ever


Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Adam
Derniers sujets
» Adapation
Ven 15 Juin - 21:39 par Angelina Fisher

» Paralysie
Mar 5 Juin - 22:02 par Angelina Fisher

» Buon compleanno Adam
Lun 28 Mai - 20:47 par Angelina Fisher

» SHORE BREAK
Dim 27 Mai - 15:49 par Angelina Fisher

» Los Angeles
Lun 21 Mai - 12:34 par Angelina Fisher

» Diana Degarmo dans le rôle de Sandy Dubrowski
Jeu 10 Mai - 18:06 par Angelina Fisher

» Noce d'Etain
Mar 8 Mai - 12:53 par Angelina Fisher

» Hommage à Jeanne Cooper
Lun 7 Mai - 23:09 par Angelina Fisher

» Le concert
Mer 2 Mai - 21:28 par Angelina Fisher

Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 Los Angeles

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 391
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Los Angeles    Lun 21 Mai - 12:34


 
 
Los Angeles
 
 
 
Depuis le retour de Shirel, le concert donné à Logan en compagnie de sa mère, elle enregistra un cingle et deux covers. Son enlèvement, sa captivité appartenait désormais au passé. Shirel avait totalement retrouvé son équilibre. Quant à Angelina sa carrière prit un nouvel essor grâce notamment à un nouveau directeur artistique, fit plusieurs tournées de quelques jours à travers les États-Unis, participa à une comédie musicale. En parallèle mit au monde un petit Aidan, véritable coup de cœur pour tous les deux, aujourd’hui âgé de deux mois. Lisandro allait sur ses huit ans, Grace avait soufflé sa troisième bougie il y’a un mois et le petit Kaylan avait désormais deux ans. La startup de Kevin connaissait un grand succès auprès des associations mais aussi du FBI. Depuis le retour de Shirel, Utah était devenu très proche de sa jeune humaine et continuait de dormir avec elle.
Aujourd’hui Shirel et Alana allaient fêter leur dixième anniversaire. Pour l’occasion les petites avaient invité leurs camarades de classe.
-         Il faut vraiment inviter Alyson ?
-         Oui, Alana, il le faut.
-         Mais, Maman, elle est d’une prétention cette fille ! Je n’ai jamais vu une fille aussi prétentieuse. Ses parents sont très riches et elle fait sa crâneuse.
-         Alana, depuis quand juge t’on les gens sur leur compte en banque ? Je te rappelle au passage que la famille de Douglas aussi est très riche et pourtant vous êtes amis.
-         Oui mais Douglas s’est diffèrent.
-         Différent en quoi ?
-         Il est gentil et puis c’est un peu comme notre cousin. Alyson parle toujours d’argent, cette robe m’a couté 1000 $, ce pull 600 $, ce manteau 2000 $. S’il te plait, Maman, je n’ai vraiment pas envie de l’inviter.
-         Alana dit la vérité, Maman. Alyson n’est plus dans ma classe cette année mais elle était l’année dernière et me tapait sur les nerfs ainsi qu’à toutes mes copines.
-         Oui et cette année c’est à mon tour de subir cette calamité.
-         Cette calamité ? Tu ne crois pas que tu y vas un peu fort ?
-         Non, Maman, c’est ce qu’elle est.
-         Bon eh bien si aucune de vous ne voulez de cette fille pour votre anniversaire : ne l’invitez pas !
-         Merci, Maman, tu es la meilleure !
-         Mais oui bien sûr : je suis la meilleure mais j’imagine que si je t’avais obligé à l’inviter tu aurais râlé en disant que je ne comprenais rien à rien, que j’étais vieux jeu. Quoi d’autre encore ? Qu’est ce j’oublie ?
Alana se mit à rire.
-         Avant que je ne change d’avis et de te demande de l’inviter va aider ton père avec les algorithmes pendant que je vais changer Aidan.
-         Oui et moi je vais promener Utah.
 
Le soir venu une fois dans leur lit Kevin ne put s’empêcher de rire au récit d’Angelina.
-         Nos filles te mènent par le bout du nez.
-         Qui moi ? Tu t’es vu peut-être lorsqu’elles te demandent de leur faire quelque chose dont tu n’as pas forcément envie. Quelques yeux doux et hop c’est dans la poche.
Kevin sourit.
-         T’arrive-t-il de repenser aux évènements qui ont précédé la naissance de nos deux filles ?
-         Je me souviens de chaque détail comme si s’était hier. Je crois bien n’avoir jamais eu aussi peur de ma vie.
-         Moi aussi j’avais peur. Peur de ne pouvoir mener cette grossesse à terme. Pourtant je le l’ai fait. J’ai mené cette grossesse jusqu’à son terme et j’ai mis au monde les deux plus belles petites de la Terre.
-         Nos filles sont magnifiques, oui c’est vrai. Pourtant les quelques heures qui ont précédé leur naissance…
-         Hey, je vais bien maintenant, OK ? Je suis vivante et nos filles sont en parfaite santé. Nous avons cru Alana plus fragile que sa sœur Shirel qui est née en premier mais au final nous avons eu tort : Alana est bien plus forte qu’elle n’en a l’air.
-         Oui elle a beaucoup muri après l’enlèvement de Shirel.
-         Crois-tu qu’elle y pense encore ?
-         Non je ne crois pas. Elle semble avoir définitivement tourné la page. Tout ceci n’est plus qu’un mauvais souvenir pour elle comme il devrait l’être pour nous.
-         C’est vrai tu as raison, je devrais arrêter d’y penser.
-         Hey, j’ai une proposition à te faire : que dirais tu si après l’anniversaire nous allions passer une semaine à LA tous ensemble en famille profiter des avantages qu’offre une ville comme LA ?
-         Un voyage en famille nous ferait le plus grand bien. Chéri ! Puis je te poser une question et j’aimerais que tu me répondes franchement.
-         Bien sûr !
-         Est-ce la vie dans une grande ville te manque ?
-         Ma chérie, dois-je te rappeler que je n’ai jamais vécu à Los Angeles.
-         Je ne parlais pas de Los Angeles mais de Genoa City.
-         Pourquoi cette question, Angelina ? Nous sommes heureux ici.
-         Bien sûr mais Logan n’est pas Genoa City. Bien sur ce n’est pas un village mais c’est tout de même l’Utah, là où vivent les mormons avec leurs valeurs en décalage de la société du 21eme siècle. Ici il n’y a pas de tour Newman, d’Athletic Club, pas de gens fortunés que l’on côtoie au restaurant…
-         Et il n’y a pas de personne qui mettent la pression pour nous séparer toi et moi, pas d’avocat au plan sordide faisant semblant de vous nous aider pour mieux nous poignarder dans le dos. Et surtout il n’y a pas d’ex-femme qui joue les pyromane en tentant de tuer ma femme et mes enfants. À moins que ce ne soit toi qui regrette ce genre de ville. Oui après tout tu es devenue célèbre et que la vie à Logan ne convient plus à une star telle que toi.
Voyant que Kevin commençait à s’énerver, Angelina l’embrassa.
-         J’aime la vie à Logan, notre maison et surtout je t’aime, toi. Je suis contente de retourner à Los Angeles pour des vacances et revoir nos amis mais je n’aimerais pas y habiter à nouveau. J’étais partie vivre à Los Angeles après ton mariage avec Chloe afin de mettre plusieurs milliers de miles entre nous pour essayer d’oublier mais contre toute attente tu es venu ; tu es venu et tu as transformé la ville de toutes les stars en l’une des villes les plus romantique au monde.
Kevin sourit et l’attira vers lui pour l’embrasser. Angelina sourit en retour.
-         Te souviens-tu de la cheville foulée ?
Kevin rit.
-         Comment oublié un des plus beaux jours de ma vie.
-         Prêt à manger des linguini au petit déjeuner ?
-         Non, mais en revanche je suis prêt à te dévorer, dit-il en l’attirant contre lui et l’embrassant.
Angelina rit et l’embrassa en retour.
 
Le jour J arriva enfin : Shirel et Alana allaient célébrer leur dixième anniversaire. Pour l’occasion la maison avait été décorée sous leur thème favoris : musique pour l’une et ordinateur pour l’autre et pour thème commun : la nature et les animaux. Véritable passion pour l’une comme pour l’autre. Par chance pour elles la météo était également au RDV ce qui leur permit d’organiser une chasse au trésor dans le jardin et pour finir la journée en beauté après que les filles eurent souffler chacune d’elle respectivement soufflé leurs dix bougies et bien que Shirel fut quasiment une chanteuse professionnelle, ses amies tirent à faire un karaoké qui amusa tout le monde en particulier au moment où Shirel monta sur scène avec Utah dans ses bras :
-         Pour cette chanson je chanterai en duo avec Utah. Il aime particulièrement cette chanson.
Dès les premières mesures le chien se mit à pousser des petits cris qui fit rire tout le monde. La journée se termina sur une boum.
 
Une fois les invités partis, Kevin annonça aux enfants leur voyage à LA.
-         En Californie ? Chez Oncle Thomas et Tante Caroline ? demanda Alana.
-         Nous logerons à l’hôtel mais nous irons les voir.
-         Utah vient aussi ? dit Lisandro.
-         Bien sûr qu’Utah vient aussi. Ce voyage est un voyage pour la famille Fisher et Utah fait partie intégrante de cette famille.
-         Nous irons à la plage faire du surf ?
-         Tu ne sais pas surfer, répliqua Alana.
-         Douglas a dit qu’il m’apprendrait lorsque je viendrai en Californie.
-         Douglas ? Lisandro, si tu dois apprendre à faire du surf tu apprendras en t’inscrivant dans un cours comme tout le monde.
-         Mais, Maman, Douglas est californien il sait très bien surfer.
-         Peut-être mais tu apprendras par un professionnel reconnu, non par ton meilleur ami.
-         Mais Maman…
-         Ça suffit, Lisandro, ta mère a raison tu apprendras avec un professionnel ou tu ne surferas pas du tout. La discussion est close !
-         Je n’ai absolument rien à me mettre. Mon maillot de bain est trop petit, dit Alana.
-         Eh bien nous pouvons aller au centre commercial en acheter un autre. Shirel, tu n’as encore rien dit, tu n’es pas contente d’aller en Californie ?
-         Je suis contente de revoir Tante Caroline et Oncle Thomas et Douglas aussi bien sûr mais est-ce je serai obligée de surfer moi aussi ?
-         Bien sûr que non. Chérie, si tu as peur de faire du surf ou si tu cela ne te tente pas, rien ne t’oblige à en faire.
-         Merci, Papa. Pourrions-nous aller au planétarium ? Quand j’habitais a Talkeetna j’aimais voir les étoiles la nuit.
Pour la première fois depuis bien longtemps que Shirel évoquait ainsi l’Alaska. Ce qui surprit ses parents.
-         Quand tu habitais Talkeetna ? Ma chérie, est-ce cet homme te manque encore ?
-         Je pensais que c’était une histoire révolue.
Face à l’étonnement de ses parents Shirel comprit la meprise.
-         Papa, Maman, non ! Vous vous méprenez. Bien sûr Eliot ne manque pas. Plus du tout. Il m’a fait beaucoup de mal et à notre famille aussi. Mais j’ai appris des choses en Alaska en vivant au milieu de la nature. Des choses que l’on ne peut pas voir en ville. Mais si vous ne voulez pas aller au planétarium je comprendrai. Après tout nous ne resterons que quelques jours à Los Angeles et nous n’aurons pas le temps de tout faire.
-         Rien d’autre, tu es sure ?
-         Rien d’autre quoi ?
-         C’est juste cette vie qui te manque ?
-         Pas cette vie, Papa. Pour rien au monde je ne voudrais revivre loin de Maman et toi et du reste de notre famille. C’est juste que j’aimais admirer les étoiles. J’avais appris à les reconnaitre. Mais si vous ne voulez pas aller au planétarium je comprendrai. Après tout nous ne resterons que quelques jours à Los Angeles et nous n’aurons pas le temps de tout faire. Aller à Disneyland, aller faire du surf et voir Oncle Thomas et Tante Caroline est plus important qu’aller voir les étoiles puisque je suis la seule que cela intéresse.
-         C’est d’accord ! dit son père.
-         Papa, non, je te l’ai dit nous ne sommes pas obligés. C’est un voyage de famille nous devons faire les choses en famille.
-         Et nous le ferons. Nous irons au planétarium en famille. Il n’est jamais trop tôt pour commencer à s’instruire
-         Et puis j’ai toujours rêvé d’embrasser ta mère sous les étoiles, dit Kevin en souriant.
Shirel sourit.
-         Oh Papa, Maman, merci ! dit-elle en jetant ses bras autour de leur cou. Je vous aime tellement tous les deux.
-         Nous aussi on t’aime, ma chérie, dit sa mère.
-         On va voir Mickey ? dit la petite Grace.
Angelina sourit et se pencha vers sa fille pour la soulever.
-         Oui, ma chérie, on va voir Mickey, Minnie et tous les autres.
-         C’est vrai on va voir Mickey ? dit Kaylan.
-         Oui, mon ange, c’est vrai. On va voir Mickey, Minnie, Donald. Tu es content ?
-         Et ce n’est pas tout, lorsque nous serons sur la plage tu pourras faire de jolis châteaux de sable.
-         Comme le château de Cendrillon ?
-         Oui, Grace, comme le château de Cendrillon.
À l’instar de sa femme, Kevin prit son fils dans les bras.
-         Mais personne n’ira nulle part si nous n’allons pas tout de suite au centre commercial faire des achats.
 
Quelques jours plus tard la petite famille embarqua pour Los Angeles. À leur arrivée ils prirent la direction de Disneyland où ils passèrent 2 jours à la plus grande joie des enfants.
Le lendemain les Fisher se rendirent comme promis à leur fille ainée à l’observatoire Griffith afin de pouvoir admirer les étoiles avant d’aller admirer les neuf lettres de la colline d’Hollywood.
-         Votre mère et moi avions passé une nuit à la belle étoile ici.
-         C’est vraiment romantique, dit Alana.
-         Ce que Papa oublie de vous dire c’est que nous avions fait une course pour savoir lequel de nous arriverait plus vite au sommet et je l’ai battu, dit Angelina en riant.
-         Uniquement parce que tu as triché.
-         Tu as triché, Maman ? dit Shirel.
-         J’avais une bonne longueur d’avance sur ta mère lorsque soudain je l’ai entendu appeler à l’aide. Je me suis précipité vers elle, elle disait avoir glissé. J’étais inquiet pour elle, je lui ai tendu la main afin qu’elle remonte et c’est qu’elle me faussa compagnie et s’est mettant à courir comme un lapin.
-         Maman, tu n’as pas fait ça ?
Angelina riait à l’évocation de ces souvenirs.
-         Si, chérie, je l’ai fait.
-         Maman, je suis choquée ! dit Shirel tout en riant.
-         Moi aussi. Jamais je n’aurais imaginé que tu aies pu tricher un jour, dit Alana en riant elle aussi.
-         Je voulais gagner.
-         Parce que tu es une fille et que Papa est un garçon ?
-         Papa, tu n’as pas laissé une fille te battre même si c’est Maman ?
-         J’étais furieux mais pas parce que une fille allait me battre : c’était le cadet de mes soucis. J’étais tombé éperdument amoureux de votre mère et imaginez que j’allais la perdre avant même de lui avoir déclarer mes sentiments…
-         Oh, Papa, qu’est-ce c’est romantique ! Et toi, Maman, tu n’aimais pas Papa ?
-         Si, Shirel, j’aimais déjà ton père à l’époque. Comme tu le sais notre histoire était compliqué mais j’aimais ton père, oh ça oui j’aimais ton père mais j’ignorais ses véritables sentiments à mon égard. Je pensais que nous étions seulement amis. C’est en voyant à la fois la colère et la peur sur le visage de ton père que j’ai compris.
-         Qui a gagné finalement ?
-         Oh, Lisandro, qu’est ce tu peux être stupide ! Papa et Maman venaient de tomber amoureux l’un de l’autre et tout ce que tu veux savoir c’est qui des deux qui a gagné !
-         Shirel, ne traite pas ton frère de stupide. Chéri, nous avons tous les deux gagné. Nous avons franchi cette colline ensemble mais le plus important était le fait que nous nous aimions. Malgré le chagrin que je lui avais causé votre mère m’avait pardonné et ça croit moi, Lisandro, c’est la plus belle des victoires. Être avec la personne que l’on aime le plus au monde ça n’a pas de prix.
-         Et c’est là que tu as demandé Maman en mariage ?
-         Non, Alana, ce n’est pas ici. Ton père m’a demandé en mariage de la plus romantique des façons sur Walk of Fame.
-         Walk of Fame ? On peut y aller ?
-         Nous irons demain. Pour le moment nous allons rentrer à l’hôtel.
-         Et quand allons-nous faire du surf ?
-         Après demain. Je te le promets nous irons après-demain.
-         Tu n’as pas envie de voir l’endroit où Papa à demander à Maman de l’épouser ?
-         Si bien sûr mais je veux surtout faire du surf.
Angelina sourit et donna un baiser à son fils.
 
 
***
 
Le lendemain dès le lever du jour, la famille Fisher roula jusqu’à Hollywood Boulevard où ils marchèrent tout au long des étoiles s’amusant à se prendre en photo.
-         Si Caroline et Thomas tombent sur ces photos ils vont nous haïr de ne les avoir pas prévenus de notre venue en Californie.
Kevin rit. Ils marchèrent jusqu’au 6329 Hollywood Blvd où s’érigeait l’étoile de Grace Kelly.
-         Nous y voilà. C’est en cet endroit précis que j’ai demandé la main de votre mère.
-         Je m’en souviens comme si c’était hier. Tu m’avais taquiné en disant qu’un jour le nom d’Angelina Fisher serait gravé dans le granit, ce à quoi je t’avais répondu que ce n’était pas mon nom.
-         Et là je t’ai dit qu’il pourrait le devenir si tu le souhaitais.
-         Tu as alors mis un genou à terre et tu m’as demandé de t’épouser.
-         Et bien sûr tu as dit…
-         Bien sûr j’ai dit oui ! Oui, oui, et je te le redirai encore si tu me le demandais séance tenante.
-         Pourquoi ne pas le faire ?
-         Quoi ?
-         Pourquoi ne pas ne pas vous remarier là maintenant, ici à Los Angeles.
-         Alana, je te rappelle que ta mère et moi sommes déjà mariés.
-         Un tas de couples renouvellent leurs vœux de mariage.
-         Alana a raison. Vous vous aimez comme au premier jour et je pourrai chanter à votre mariage.
-         Cessez de dire des bêtises.
-         Mais, Maman. Je pourrai être ta demoiselle d’honneur tandis que Shirel chantera.
-         Oui et Grace pourrait être ta bouquetière.
-         Et Kaylan le porteur des alliances.
-         Et moi je serai ton garçon d’honneur.
Kevin rit.
-         Vous avez tout prévu à ce que je vois mais je vous rappelle et d’un que ni votre mère ni moi n’avons donné notre consentement.
-         Non mais tu vas le faire, dit Alana en souriant.
-         Ah oui, et qu’est ce qui te faire dire ça ?
-         Parce que tu aimes Maman et elle t’aime en retour. N’importe quel imbécile le verrait.
-         Un tas de couple s’aime mais ne renouvellent pas leurs vœux pour autant.
-         Ta mère marque un point.
-         Mais vous si parce que vous êtes un couple exceptionnel.
-         Pour une fois je suis d’accord avec mes sœurs.
-         Tiens donc, tu es d’accord avec tes sœurs.
-         Oui, Papa. Même Utah est d’accord. Pas vrai, Utah, Papa et Maman doivent renouveler leurs vœux, pas vrai ?
-         Ouaf ! fit le chien en remuant sa queue.
-         Oh je vois alors si même Utah est d’accord il semblerait, ma chérie, que nous n’ayons pas le choix : la démocratie a parlé, nous devons renouveler nos vœux de mariage.
-         Si c’est la démocratie qui le dit alors…
-         Hourra, firent les jumelles en cœur.
-         Je suis super content moi aussi.
-         Il va falloir tout organiser : choisir le lieu, le moment, envoyer les cartons d’invitations…
-         Calme-toi, Alana, le lieu est déjà tout trouvé : ce sera chez nous.
-         Chez nous ? Mais, Maman, la maison ne pourra contenir tout le monde !
-         Et qui comptes-tu inviter ? La Planète entière ?
-         Papa, enfin, il faut penser à la famille, les amis, les fans de Maman, les gens avec qui tu travailles pour ta startup…
-         Oui et Lenny, c’est le manager de Maman, nous devons lui envoyer une invitation.
-         Les enfants, je crains qu’il n’y ait un léger malentendu. Papa et moi allons renouveler nos vœux de mariage pour vous faire plaisir mais si nous le faisons cela sera dans la plus stricte intimité : rien que notre famille, votre oncle Michael, et Christine, vos cousins Fen et Blair, Grand-père et nos amis les plus proches à savoir votre tante Caroline et votre oncle Thomas.
-         Et Douglas ?
-         Cela va de soi, Lisandro.
-         Personne d’autre ?
-         Personne d’autre.
-         Mais pourquoi ne pas faire une grande cérémonie ?
-         Alana, ma chérie, ta mère et moi allons renouveler nos vœux de mariage parce que cela vous fait plaisir et à nous aussi. Seulement nous voulons que cela reste intime. Partager ce moment avec ceux que nous aimons.
-         Ne faites pas cette là : combien d’enfants dites-moi peuvent se targuer d’avoir assister aux renouvellements des vœux de leurs parents ?
-         Pas beaucoup. Dans ma classe la plupart de mes amis ont des parents divorcés, dit Lisandro.
-         C’est vrai les miens aussi, dit Alana.
-         Vous voyez ! Alors que vous, aller assister à un évènement unique dans la vie de vos parents.
-         Est-ce je pourrais quand même chanter ?
-         J’y comptes bien ! 
-         Rien ne ferait plus plaisir. Tu sais bien que je suis ton premier fan.
-         Et tu l’es aussi de Maman.
-         Normal j’ai la chance de vivre au milieu des deux plus belles voix de l’univers.
Shirel se mit à rire.
-         Je t’aime, Papa.
-         Je t’aime, moi aussi.
-         Bon et si nous allions rendre visite à votre oncle Thomas et Tante Caroline justement ?
-         Nous n’allons pas surfer ?
-         Demain, chéri. Je te le promets. Nous irons attraper les plus belles vagues.
-         Moi aussi je serai obligée de surfer ?
-         Non, Shirel. Comme je te l’ai dit tu n’es absolument pas obligée de faire quelque chose dont tu n’aurais pas envie. Chacun est libre d’agir comme bon lui semble.
-         Merci, Papa : tu es le meilleur !
Kevin rit.
-         J’essaie en tout cas.
Tout le monde rit de bon cœur.
 
 
-         Pourquoi ne nous avoir pas dit que vous veniez, j’aurais envoyé le chauffeur vous chercher à l’aéroport, dit Caroline en enlaçant son amie.
-         Nous sommes là depuis quelques jours. Nous avons d’abord passé deux jours à Disneyland pour ensuite nous promener dans les rues de Los Angeles. Nous avons promis à Lisandro d’aller surfer demain et après-demain nous rentrons à Logan.
-         Quoi déjà ?
-         Les enfants doivent retourner à l’école et quant à Kevin et moi nous avons un évènement à préparer : nous allons renouveler nos vœux de mariage !
-         Angelina, tu es sérieuse ? Vous allez vraiment vous dire oui une fois de plus ?
Angelina rit.
-         En réalité c’est l’idée des enfants mais je suis d’accord. Je l’aime tellement !
 
-         Tu es sérieux ? Angelina et toi allez renouveler votre engagement ?
 
-         Ce sont nos enfants qui ont eu l’idée Je suis fou de cette femme, Thomas. Je l’aime chaque jour un peu plus.
 
Thomas sourit.
-         En tout cas si tu as besoin d’un témoin je suis ton homme.
Kevin sourit.
-         Ce ne sera pas nécessaire. Angelina et moi voulons que cela reste symbolique pour faire plaisir à nos enfants. À ce sujet, j’ai promis à Lisandro que demain il prendrait une leçon de surf.
-         Cela me fait penser qu’il y’a une éternité où je n’ai pas surfé.
Kevin pouffa.
-         Tu veux me dire à quoi ça sert de vivre en Californie si l’on ne va pas surfer ?
-         Ç’est ça moques toi !
Les deux amis rirent de bon cœur.
-         Pourquoi ne viendrais-tu pas avec nous avec Caroline, Douglas et Phoebe ? Angelina et Caroline n’ont pas souvent l’occasion de se voir et les enfants seraient ravis de passer une journée avec leurs meilleurs amis.
-         Cela me semble une bonne idée. J’en parlerai avec Caroline. Douglas et Phoebe parle souvent de Lisandro, Kaylan et Grace.
 
Le soir venu lorsqu’ils se retrouvèrent dans l’intimité de leur chambre Kevin parla à Angelina des projets pour lendemain.
-         J’espère que tu ne m’en voudras pas mais j’ai demandé à Thomas de se joindre à nous avec Caroline et les enfants.
-         Tu as bien fait. Je l’aurais fait moi-même mais Caroline fut appelé à l’atelier.
-         Je me doutais que tu serais d’accord.
-         Évidemment je suis d’accord. Caroline est ma meilleure amie et les enfants adorent Douglas et Phoebe…
Kevin l’interrompit en l’embrassant.
-         Et moi c’est toi que j’adore.
-         Prouve-le, dit-elle en l’embrassant en retour.
-         Rien de plus facile.
 
Le lendemain matin la petite famille prit le chemin de la plage de Malibu où ils retrouvèrent leurs amis déjà sur place.
-         J’ai bien cru que vous n’arriveriez jamais et devoir envoyer le chauffeur des Créations Forrester vous chercher.
-         Ha, ha, très drôle. Lorsque tu auras une famille aussi nombreuse que là notre on en rediscutera. On a frôlé une troisième guerre mondiale parce que Grace ne retrouvait pas son doudou que Kaylan lui avait pris.
-         Parfois je me demande comment vous faite avec autant d’enfant ? Franchement je ne sais pas si j’arriverais.
-         Lorsque nous nous sommes mariés, Kevin et moi avions formulé le souhait d’avoir une famille nombreuse.
-         Vous êtes sur la bonne voie, dit Thomas en plaisantant.
-         Dixit un grand expert, dit Angelina taquine.
-         Vu l’enfance de Kevin et ses deux précédents mariages, il est naturel de vouloir une famille nombreuse maintenant qu’il a trouvé la femme de sa vie.
-         Dixit un grand expert en psychologie, la railla Thomas.
Angelina et Kevin rirent de bon cœur.
-         Tu n’as pas complètement tort. Quand Angelina et moi nous sommes retrouvés et j’ai su que je voulais passer ma vie avec elle, j’ai compris des lors que voulais une famille nombreuse.
-         Et toi, Angelina, tu le voulais aussi où Kevin a réussi à t’en convaincre ?
-         Il n’a pas eu à le faire. J’aimais Kevin et je voulais passer ma vie avec lui. Ma mère est morte lorsque je n’étais qu’un bébé. Papa a fait ce qu’il a pu mais il était toujours sur les routes pour ses affaires. J’étais souvent très seule avec la baby sitter. Je n’avais personne avec qui jouer. Je me disais alors que si un jour je devais me marier et avoir des enfants j’aimerais une grande famille afin que si l’un refuse de jouer, au moins l’autre sera là et il ou elle ne se sentira pas seul.
-         Mais vous avez eu des jumelles et de plus tu as bien failli mourir en les mettant au monde, malgré tout cela ne t’a pas empêché de recommencer. Étais ce une revanche sur tout ce que les notables de Genoa City t’ont fait endurer ?
-         Thomas ! Qu’est ce qui te prend de mettre les pieds dans le plat ?
-         Ce n’est rien, Caroline. Cela ne me dérange pas de répondre à cette question. Non, Thomas, cela n’a pas de rapport. Après la naissance des filles, j’avais demandé à mon obstétricien si je pourrais avoir d’autre enfants sans mettre ma vie en danger. Sa réponse fut affirmative. La seule chose qui avait mis alors ma vie en périple fut le stress, mais dès lors où nous avions pris la décision de déménager dans un autre état, j’ai voulu retomber enceinte et Lisandro est arrivé. Le reste s’est fait tout seul : Kevin et moi nous aimions chaque jour d’avantage et nous avons voulu agrandir notre famille.
-         Comptez-vous en avoir un autre ?
-         Ça se pourrait bien, dit Kevin en enlaçant sa femme.
Angelina sourit.
-         Angelina, ne me dit pas… tu es enceinte ? dit Caroline.
-         Quoi ? non ! Chiara et Kaylan sont encore trop petits pour envisager de retomber enceinte, de plus j’ai ma carrière. À notre retour à Logan, je dois passer Kenny qui a des projets pour moi et la startup de Kevin commence à se développer donc nous allons attendre encore un petit peu. Mais je te promets que lorsque le moment arrivera tu seras la première informée après Kevin et les enfants.  
-         Tu as intérêt, dit Caroline taquine.
-         Bien et si nous allions nager un peu ? dit Kevin. Je ne sais pas pour vous mais j’ai très envie de faire un plongeon.
-         Vas-y, chéri, je passe de la crème solaire sur les petits et je te rejoins une fois Chiara et Kaylan dans le club des tous petits.
-         OK, à toute, dit-il en l’embrassant. Je t’aime.
-         Je t’aime aussi.
-         Je te suis ! Je veux vérifier de ne pas être trop rouiller au surf.
-         Quant à moi je préfère peaufiner mon bronzage, dit Caroline en s’allongeant sur son transat tout en ajustant son chapeau de paille et ses lunettes de soleil.
Tandis qu’Angelina s’occupaient des deux derniers, les ainés étaient quant à eux partis nager depuis longtemps. Lisandro prenant sa première leçon de surf, quand soudain…
 
 
 
 
 

<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Los Angeles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Los Angeles
» Craig Conroy signe a Los-Angeles
» Composition Los Angeles
» "Line up" des Kings de Los Angeles
» Max & Absolem ¤¤ Los Angeles by night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: La jalousie-
Sauter vers: