Angelina & Kevin love for ever

Angelina & Kevin love for ever

Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGaleriePublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Adam
Derniers sujets
» D Day
Mar 4 Déc - 22:29 par Angelina Fisher

» Visite innatendue
Ven 23 Nov - 15:19 par Angelina Fisher

» Resolutions
Sam 10 Nov - 22:05 par Angelina Fisher

» Deidre en attente du père noel
Sam 3 Nov - 16:01 par Angelina Fisher

» Halloween
Lun 29 Oct - 12:56 par Angelina Fisher

» Inquiétude
Jeu 18 Oct - 22:48 par Angelina Fisher

» Deidre Fisher
Mer 17 Oct - 13:41 par Angelina Fisher

» Le secret
Sam 22 Sep - 22:16 par Angelina Fisher

» Les auditions à l'aveugle
Sam 25 Aoû - 22:23 par Angelina Fisher

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 Le concert

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Le concert   Mer 2 Mai - 21:12


Alors que la vie chez les Fisher avait repris son cours normal, Angelina reçu une demande des plus inattendues de la part de Victoria Newman. Cette dernière lui demandant d’être l’invitée d’honneur au gala au profit des enfants enlevées qu’elle présidait cette année.
Angelina fulmina. Kevin qui travaillait dans la pièce voisine entendit sa femme vociférer.
-         J’n’en reviens pas : elle a remis ça ; encore !
-         Angelina ? Que t’arrive-t-il, chérie ?
-         Victoria Newman Abbott : elle remet ça !
-         Ça quoi ?
-         Figure-toi que cette femme me demande d’être l’invitée d’honneur au gala au profit d’un gala pour les enfants qui ont été kidnappés Comment ose-t-elle ? Après tout le mal qu’elle nous a fait elle et sa sœur afin que tu te remarie avec Chloe par pur égoïsme, en se fichant complètement de savoir si tu étais heureux ou pas avec elle et niant le fait que tu voulais vivre avec moi. J’avais déjà décliné son offre une fois. Cette fois elle revient à la charge en me demandant de venir chanter au profit d’une cause qui me tient particulièrement à cœur.
-         Je ne suis pas le seul à avoir souffert de leurs manigances. Chérie, je n’oublie pas que j’ai bien failli te perdre. Tu étais en danger de mort à cause d’eux. Je ne pourrai jamais leur pardonner.
Angelina se blottit dans les bras de son mari.
-         Je t’aime.
-         Moi aussi je t’aime.
Ils s’embrassèrent.
-         Que dois-je répondre ?
-         Ma chérie, ces deux dernières années ont été des plus dure à vivre et c’est un homme qui a grandi avec Tom le terrible qui te dit ça. Toi et les enfants représentaient tout pour moi. Je ne veux pas que fasses quelque chose à moins d’en avoir envie.
Angelina soupira.
-         Je ne sais pas moi-même ce que je veux. C’est une noble cause et nous sommes passés par là. Durant deux ans nous avons cru notre petite fille morte et ce furent des années d’horreur et pourtant aucun d’entre eux n’a jamais manifesté sa compassion ne serais qu’avec un simple mot de soutien.
-         Mon amour, dis-toi que rien ne t’oblige à participer à ce gala. N’oublie pas que Shirel donne de son temps à travers ces témoignages à ce genre de fondations. Alors rien ne t’oblige à participer à celle de Victoria Newman !
Angelina sourit.
-         Je peux te poser une question ?
-         Bien sûr !
-         Genoa City ne te manque pas par moment ? Avant de me connaitre tu avais passé de nombreuses années dans cette ville, tu connaissais grand nombre de personne et grâce à Chloe tu avais même tes entrées chez les Newman !
-         Victoria Newman, si c’est à elle que tu fais allusion, n’a jamais fait partie de mes amis. Elle était la femme de Billy Abbott qui le père de la fille de Chloe.
-         Et tu es aussi devenu le parrain de leur fils.
-         Cela remonte tellement loin tout ça maintenant. Johny doit être un adolescent désormais. Il a toute une famille pour prendre soin de lui. Deux en fait. Il n’a vraiment pas besoin de moi. D’ailleurs je suis quasiment certain qu’il n’a jamais dû entendre parler de moi et c’est très bien ainsi.
-         Et les autres ?
-         Quels autres, chérie ? Colleen était ma meilleure amie : je suis certain que vous seriez très bien entendues toutes les deux.
Angelina sourit.
-         Quant à Mackenzie, elle vit à Washington avec JT. Il y a bien longtemps que nous perdu le contact bien avant que tu n’arrives à Genoa City. Quant à mon frère, nous nous sommes réconciliés et il t’a finalement accepté au sein de la famille. Alors non, mon amour, cette ancienne vie ne me manque absolument pas. Je suis très heureux de celle que j’ai ici avec toi et les enfants. Rien n’a plus d’importance pour moi que vous.
Angelina sourit.
-         Je vais dire à Victoria Newman de chercher une autre chanteuse. Je ne suis plus celle que j’étais. Comment Chloe l’appelait -elle déjà ? Ah oui « l’abrutie du New-Jersey » Bien l’abrutie du New-Jersey n’est plus aussi sotte : elle a évolué. Elle est mariée à un homme extraordinaire et est mère de six magnifiques enfants, un chien et une superbe maison ! Et tu sais ce qu’il y’a de plus beau dans tout ça ?
-         Non, mais tu vas me le dire.
-         Cet homme dont je suis tombée amoureuse quasiment dès les premiers instants de notre rencontre, cet homme, je ne l’ai volé à personne, il est venu à moi de sa propre initiative.
-         C’est la meilleure chose que j’ai faite. En réalité, ma chérie, l’abrutie ce n’était pas toi mais plutôt moi pour ne pas avoir vu dès le début quelle femme merveilleuse tu es, dit-il tout en déboutonnant le chemisier d’Angelina. Les enfants dorment chez leurs copains ce soir ?
-         Oui. Du moins pour les trois grands. Les trois autres sont chez mon père avec Utah.
-         Nous avons donc la maison pour nous tout seuls, dit-il tout en l’embrassant.
-         Oui, dit-elle entre deux baisers.
Tandis que Kevin continuait à la déshabiller.
-         Tu étais tellement belle !
-         Je t’aime !
-         Je t’aime, moi aussi.
 
***
 
Quelques semaines plus tard tandis qu’Angelina était occupée à écrire les paroles d’une nouvelle chanson et Kevin quant à lui à monter sa startup sur l’environnement quand on sonna à la porte.
-         Je vais ouvrir ! dit Angelina.
En ouvrant la porte, l’expression de son visage changea radicalement.
-         Victoria ! Que venez-vous faire chez moi ?
-         Je suis venue vous parler, Angelina.
-         Allez-vous-en ! Allez-vous-en et surtout ne remettez plus les pieds chez moi. Vous n’êtes pas la bienvenue.
-         Angelina, je dois vous parler.
-         Et moi je n’ai rien à vous dire ! Nous nous sommes tout dit il y a de nombreuses années lorsque vous et vos amis nous avez obligé Kevin et moi à quitter Genoa City.
-         Victoria ! Que faite vous ici ? À ma connaissance personne ne vous a inviter. Puis d’ailleurs comment avez-vous eu notre adresse ? Suis-je bête, dit-il après une seconde de réflexion, j’ai failli oublier que vous étiez une Newman mais Newman ou pas, vous n’êtes pas la bienvenue chez nous.
-         Croyez-le ou pas ma démarche n’a pas de mauvaise intention. Si je suis ici c’est pour parler à Angelina.
-         Et moi je n’ai rien à vous dire.
-         Parfait alors vous allez écouter. Je n’ai pas fait tout ce chemin depuis Genoa City pour me voir claquer la porte au nez.
-         Eh bien c’est dommage car au risque de vous paraitre impolie c’est ce qui vous pend au nez.
-         Croyez-le ou non, je ne suis pas votre ennemie, Angelina sinon je ne vous aurai pas demandé de venir chanter au gala que je préside en faveur des enfants qui ont été enlevés, ce qui si je m’abuse, est arrivé à votre fille ainée.
-         Et si je m’abuse nous n’avons reçu aucun message de compassion de votre part mais aujourd’hui vous voudriez que je chante à l’un de vos galas ou seront réuni uniquement les gens de votre monde qui verseront des sommes folles pour se donner bonne conscience mais ignore tout de ce qu’une mère ou un père peut ressentir lorsque son enfant est kidnappé. Alors maintenant fichez le camp de chez moi !
-         Je pensais vraiment qu’Angelina Veneziano serait la première à répondre présente pour cette noble cause mais il faut croire que je me suis trompée et au final elle n’est pas si généreuse qu’elle veut bien le faire croire.
-         Fisher.
-         Quoi ?
-         C’est Angelina Fisher depuis près de dix ans maintenant. Quant à la générosité, je ne chante que pour des causes qui me tiennent à cœur parce que j’ai la certitude que les organisateurs l’organisent uniquement par philanthropie et non pas dans le seul but de se montrer. Vous voulez aider des enfants kidnappés, orphelins du tiers monde ou que sais-je encore : un conseil, envoyez-leur un chèque avec plusieurs millions de dollars, c’est ce que vous savez le mieux faire et vous pourrez même le déduire de vos impôts mais pitié ne venez pas jouer les plus fins, surtout pas avec moi. Cela ne prend plus.
-         Vous m’en voulez toujours pour ce qui s’est passé par le passé lorsque vous viviez à Genoa City.
-         Vous rendez vous compte que vous avez voulu me séparer de mon mari et de mes deux fillettes qui n’étaient pas encore venues au monde, votre frère Adam me fit accuser de kidnapping et maltraitance d’enfant et pour finir, vous avez gardé le silence lorsque votre amie Chloe vous a informé de la triple tentative de meurtre à mon encontre et celle de mes filles ! Et aujourd’hui vous voudriez que je chante pour l’une de vos œuvres organisées uniquement dans le seul but de vous donner bonne conscience ? Il n’en est pas question !
-         Les choses ont changé, Angelina, plus rien n’est comme avant. Pour commencer Billy et moi ne sommes plus ensemble.
-         Vous m’en voyez désolée mais cela ne change rien à mon opinion sur vous. Dites-moi, Victoria, à quel moment durant les deux années où notre fille nous a été enlevé avons-nous soit Kevin soit moi, reçu ne serais qu’un petit mot de votre part afin de nous remonter le moral ? Intitule de faire semblant de chercher : je vais vous le dire : jamais ! Vous dites que les choses ont changé ? Eh bien voyez-vous moi aussi j’ai changé : je ne suis plus là même qu’à cette époque où je m’en voulais d’avoir brisé un couple et le cœur d’une petite fille parce que au fond je n’ai rien brisé du tout. Quand Kevin est venu me trouver dans ma loge en Californie entre lui et Chloe tout était terminé depuis longtemps mais vous en fichiez pas mal. Mais dès le moment où Kevin m’a ramené à Genoa City, subitement vous vous êtes sentie concernée par Delia et avez utilisé votre fils comme prétexte pour parvenir à vos fins afin que je quitte au plus vite votre ville parce que je n’étais pas assez bien pour votre monde. Bien vous savez quoi, Victoria ? Vous avez gagné ce manche-là : Kevin et moi avons quitté Genoa City pour ne plus jamais y remettre les pieds. Nous nous sommes installés ici à Logan où nous avons bâti notre foyer. Vous nous avez chassé de votre ville, à présent c’est moi qui vous chasse de chez moi. Allez-vous-en et surtout ne revenez plus jamais et n’essayez pas d’entrer en contact avec moi de quelque manière que soit y compris par les réseaux sociaux.
 
***
 
Victoria finit par partir. Après son départ Kevin souleva Angelina dans ses bras et la fit tournoyer au-dessus du sol en l’embrassant.
-         Tu as été fantastique, grandiose, phénoménale et je t’aime, ma chérie.
-         Je t’aime, moi aussi, mon amour.
Kevin la serra dans ses bras et l’embrassa derechef.
-         Si tu savais comme je suis fier de toi : la façon dont tu as tenu tête à Victoria Newman. Tu as changé, ma chérie.
-         Comment ça changé ?
-         Je n’ai pas oublié comment nous nous sommes connus : rappelle-toi, ton père t’avait placé sous ma protection afin de te protéger de Carmine. À cette époque tu avais besoin de moi ce n’est plus le cas aujourd’hui.
-         Kevin, qu’est que tu racontes ? Évidement j’ai toujours besoin de toi. J’aurai toujours besoin de toi.
Kevin sourit.
-         Regarde-toi, tu as tenu tête à Victoria Newman en personne en l’envoyant balader. Angelina. Chérie, te rends tu comptes que cette femme a failli nous détruire et par amour tu as cru tout ce qu’elle te disait et tu étais prête à sacrifier une fois de plus ton bonheur pensant me rendre heureux car c’est que l’on t’avait fait croire. Or regarde-toi aujourd’hui, tu as réussi à te défendre seule : tu n’as pas eu besoin de moi comme auparavant.
-         Kevin, mon amour, j’ai et j’aurai toujours besoin de toi. Je t’aime voyons, dit-elle mi riant, mi les larmes aux yeux. Mais les choses ont changé c’est vrai. J’ai muri. Je suis devenue une femme : une mère et le tout grâce à toi, mon amour.
Angelina l’embrassa.
-         Chéri, nous sommes devenus des parents et aujourd’hui notre rôle est d’être le protecteur de nos enfants mais je t’aime au point de te laisser me défendre si d’aventure quelqu’un voudrait un jour quelqu’un devait derechef s’en prendre à moi.
Kevin rit et la serra dans ses bras.
-         Je t’aime !
-         Je t’aime moi aussi.
Ils s’embrassèrent langoureusement de longues minutes.
-         À ce sujet, chéri, j’ai justement quelque chose à te demander. J’aimerais ton avis concernant Shirel. Kenny, mon manager, aimerait que je chante à un concert ici en Utah. A Logan précisément.
-         Ma chérie, c’est une super nouvelle !
-         Tu le penses vraiment ? Il y’a si longtemps que je n’ai pas chanté en public : j’ai peur d’avoir perdu la voix.
-         Angelina, non ! Chérie, tu n’as pas perdu la voix : bien au contraire. Ta voix est toujours aussi magnifique !
Angelina sourit et l’embrassa.
-         Mais quelle était ta question au sujet de Shirel ?
-         Shirel a repris les cours de chants mais crois-tu qu’elle soit prête à rechanter en public ? J’aimerais beaucoup la voir sur scène avec moi comme avant mais je ne voudrais pas la bousculer.
Kevin soupira.
-         C’est compliqué. C’est vrai qu’elle semble aller bien mieux depuis l’arrestation de l’avocat et du médecin mais est-elle prête à se produire en public ? Je ne sais pas du tout ! D’un autre coté si elle est prête et que nous ne le proposions pas : quel genre de parents serions-nous ? Qu’en pense tu toi ? Sur le plan artistique est-elle prête ?
-         Incontestablement oui ! C’est plus le plan psychique qui m’inquiète.
-         Pourquoi ne pas le lui demander ?
 
 
***
 
Angelina et Kevin se rendirent dans la chambre de leurs filles.
-         Alana, tu veux bien nous laisser s’il te plait ? Nous avons quelque chose à demander à ta sœur.
-         Bien sûr, Papa !
Alana sorti de la chambre sous le regard perplexe de sa sœur.
-         J’ai fait quelque chose de mal, Papa ?
-         Non, pourquoi dis-tu ça ?
-         Vous venez Maman et toi dans la chambre, demandé à Alana de sortir pour me parler alors j’en conclus que j’ai fait une bêtise.
-         Tu n’as rien fait de mal, je te rassure. Si nous sommes là c’est parce que nous avons une question à te poser enfin surtout ta mère.
-         Que se passe-t-il, Maman ?
-         Chérie, te souviens-tu de Kenny mon manager ?
-         Un peu pourquoi ?
-         Il aimerait que je chante pour dans un concert qui aurait lieu ici à Logan.
-         Maman, ce serait super !
Angelina sourit.
-         Oui c’est super comme tu dis mais tu sais ce qui serait encore plus super ? Ce serait que ma petite fille chante avec moi.
-         Moi ?
-         Je ne vois pas qui d’autre je pourrais appeler ma petite fille en lui demandant de chanter. Alana n’a jamais manifesté le moindre intérêt pour la chanson et tes deux autres petites sœurs sont encore bien trop jeunes bien qu’à l’âge de Grace aujourd’hui tu chantais déjà.
Shirel resta silencieuse.
-         Chérie, que se passe-t-il ? Tu es bien silencieuse.
-         Chanter avec toi en public ?
-         Qui y’a-t-il de si surprenant à cela ? Chérie, tu as une voix magnifique et je croyais que tu voulais devenir chanteuse.
-         Maman, depuis que je suis toute petite je rêve de te ressembler et de devenir un jour comme toi. C’est juste que…
-         Que quoi, chérie ? Qu’allais-tu dire ?
-         La dernière fois que j’ai chanté en public ce fut le jour où… le jour où… le jour où il m’a kidnappé et emmené loin de la maison. Je croyais ne plus jamais vous revoir. Depuis ce jour je n’ai plus jamais chanté en public. Lorsque je vivais à Talkeetna je chantais seulement pour les animaux de la forêt. Eliott disait que j’avais une voix magnifique. 
-         C’est surement la seule chose vraie qu’il ait dite.
-         Il me mentait sans arrêt à votre sujet. Il n’arrêtait pas de répéter que vous ne m’aimiez plus et m’aviez remplacé, que tu étais jalouse de moi car j’avais une plus jolie voix que toi et il a fini par m’en convaincre. Il avait promis de me réaliser un album un jour mais là encore il me mentait.
-         Mais les choses sont différentes aujourd’hui : Eliott est mort et toi tu es rentrée à la maison.
-         Je sais.
-         Chérie, qu’est ce qui se passe ?
-         Rien, Maman.
-         Mon ange, je suis ta mère et je sais quand quelque chose te préoccupe alors dis-moi ce que c’est.
-         Je ne sais pas si je veux encore devenir chanteuse.
 
***
 
Angelina se tenait devant la baie vitrée le regard perdu dans le vague. Kevin l’attrapa par sa taille, posa sa tête sur son épaule.
-         Je comprends que tu sois déçue, je le suis moi aussi.
Angelina se retourna pour faire face à Kevin.
-         Je ne serais pas déçue si j’étais absolument certaine que ce soit son choix. Bien sur ce serait du gâchis car notre fille, Kevin, a une voix hors du commun, et ce n’est pas la mère qui parle mais la professionnelle mais si telle est sa volonté, je m’inclinerai et respecterai. Tout ce que je souhaite pour nos enfants c’est de les voir heureux et en bonne santé. Le seul problème est que je ne suis pas du tout sûre qu’elle veuille mettre un terme à sa carrière avant même qu’elle n’ait commencé.
-         Tu penses que…
-         Que tout est lié à Eliott ? Oui. Encore lui ! Même mort j’ai le sentiment qu’il continue à ruiner sa vie !
 
***
-         Qu’est ce Papa et Maman te voulaient ?
-         Kenny, l’agent artistique de Maman va lui organiser un concert chez nous à Logan et elle aurait aimé me voir monter sur scène avec elle pour chanter en public.
-         C’est une super nouvelle ! Tu dois être super contente.
Shirel hocha de la tête.
-         Je le suis.
-         On ne dirait pas à te voir.
-         Je ne suis pas sûre de pouvoir chanter à nouveau.
-         Quoi ? Mais qu’est ce tu racontes ? Tu as une très jolie voix. Je t’entends chanter quelques fois.
-         Oui mais pas en public.
 
 
***
 
-         Tu dois penser que je suis devenue folle et mon envie de voir notre fille devenir chanteuse me fait perdre la raison.
-         C’est le cas ?
-         Non ! Shirel a une voix magnifique c’est vrai et j’ai toujours pensé que tôt ou tard elle pourrait faire carrière dans la chanson. Shirel a toujours aimé chanter : elle a une très jolie voix. N’oublie pas que si Alana et Lisandro l’ont retrouvé c’est en entendant sa voix. Mais jamais je n’imposerai quoique ce soit à nos enfants et tu le sais. Je veux les voir heureux et épanouis
-         Je sais. J’ai été le premier à l’avoir remarqué. L’aurais tu oublié ?
Angelina sourit.
-         Non bien sûr. Tu es son tout premier fan.
Kevin sourit.
-         Qu’est-ce elle a à ton avis ? Pourquoi refuse t’elle soudain de chanter ? Timidité ?
-         Shirel timide ? Tu te moques de moi !
-         C’est vrai que cela n’a jamais été un de ses points forts. Tu disais tout à l’heure que tout était lié à cette ordure dont je refuse de prononcer le nom. Crois-tu qu’elle s’en veuille encore sur tout ce qui s’est passé depuis son retour à la maison ?
Angelina soupira.
 
 
***  
-         Pourquoi pas en public si c’est Maman qui te le demande c’est qu’elle pense que tu en es capable.
-         Alana, je n’ai plus chanté en public depuis bientôt trois ans. Je ne sais pas du tout si j’en serai encore capable.
-         Si Maman dit que tu peux c’est que tu peux.
-         Maman c’est Maman : elle n’est pas objective dès qu’il s’agit de nous. Elle aimerait tellement me voir remonter sur scène qu’elle dirait n’importe quoi.
-         Shirel, je crois que c’est toi qui dit n’importe quoi.
-         Je ne veux plus chanter, c’est tout ! La chanson s’est terminée pour moi ! Je ne veux plus être chanteuse mais une simple petite fille comme toi !
 
 
 

<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:13


Alana rejoignit ses parents dans la salle de séjour.
-         Chérie, et toi que pense tu de ce concert ?
-         C’est super pour toi, Maman. Cela fait si longtemps que tu n’as plus chanté en dehors des berceuses pour endormir Kaylan et Chiara.
Angelina sourit.
-         J’ai chanté des berceuses à chacun de vous.
-         C’est probablement ça qui a donné envie à Shirel de chanter elle aussi et très franchement j’ai toujours pensé que tôt ou tard elle deviendrait chanteuse à son tour. Seulement il semblerait qu’elle ait renoncé.
-         Est-ce qu’elle t’a confié quelque chose ?
-         Elle disait ne plus en être capable de chanter en public.
-         Pas capable ? Je ne lui aurais pas proposé si je ne l’avais pas jugé capable de le faire.
-         C’est exactement ce que je lui ai dit mais elle pense que tu manques d’objectivité lorsqu’il s’agit de nous.
-         En tant que mère je suis fière de chacun de vous et tout ce que je souhaite c’est de vous voir heureux et épanouis. Mais jamais je ne vous encouragerai à faire quelque chose dont je ne vous croirais pas capable où dont vous n’aurais tout simplement pas envie.
-         Je sais, Maman et c’est exactement ce que je lui ai dit mais elle s’est énervée et a dit ne plus vouloir chanter. Shirel a toujours aimé chanter. Si nous l’avons retrouvé Lisandro et moi c’est grâce à sa voix. Elle chantait dans la prairie alors pourquoi elle ne veut plus aujourd’hui ?
-         Je ne sais pas, mon ange.
-          Maman ?
-         Oui, chérie ?
-         Est-ce tu crois que Shirel est encore triste que cet homme soit mort ?
-         Pourquoi dis-tu ça ?
-         Parce que je crois que si Shirel ne veut plus chanter c’est à cause de lui.
-         Je ne le pense pas. Mais je crois qu’il est en effet responsable mais pas dans le sens où tu le pense, Alana.
-         Elle est vraiment guérie c’est vrai ?
-         Oui, ma puce ta sœur est totalement guérie, elle ne tient plus du tout compte de ce nom bizarre dont il avait affublé.
 
 
***
 
-         Désolé, chérie, ce coup de téléphone a été plus long que prévu. Alana a-t-elle apprit quelque chose de plus ?
-         Absolument rien ! Shirel est muette comme une carpe.
-         Ce n’est pas normal. Peut-être devrais-je essayer de lui parler ?
-         Oui peut-être. D’un autre coté je ne voudrais pas qu’elle s’imagine que je veuille faire pression sur elle pour qu’elle devienne chanteuse parce que ce n’est absolument pas mon intention. Kevin, chéri, tu me crois n’est-ce pas ? Tout ce que je veux pour nos enfants c’est de les voir heureux et épanouis : c’est la seule chose qui compte pour moi. Ce qu’ils feront comme métier plus tard m’importe peu tant qu’ils feront ce qu’ils aiment.
-         Je sais, chérie. C’est pareil pour moi et c’est pourquoi l’attitude de notre petite fille m’inquiète autant : elle a toujours adoré chanter. Elle a repris ses cours de chant pourquoi si elle veut tout arrêter ?
-         C’est bien pour ça que nous devons découvrir la vérité. Alana a soulevé un point intéressant tout à l’heure. Elle craint que Shirel n’éprouve encore du chagrin au sujet de la mort de ce type.
-         Non ! Non ! Angelina, non ! Notre petite fille ne ressent plus rien pour ce type.
-         Je le sais, mon amour. Je sais que notre fille est guérie et je l’ai dit à Alana mais ceci dit j’ai le sentiment que son refus catégorique de chanter à nouveau est d’une manière ou d’une autre lié à ce type.
-         Allons la trouver. Si son refus de chanter est lié à ce gars comme tu le pense nous devons le savoir.
Ils montèrent dans la chambre de leur fille et la trouvèrent allongée sur son lit en train de jouer à un rubis cube.
Angelina sourit.
-         Je me souviens que j’adorais ce jeu lorsque j’avais ton âge.
Shirel sourit.
-         Avec Alana nous nous livrons concurrence pour savoir laquelle d’entre nous trouvera la solution en premier.
-         C’est bien mais ne penses-tu pas que tu devrais aller jouer dehors profiter du soleil plutôt que de rester seule dans ta chambre ?
-         Je n’ai pas très envie d’aller jouer dehors aujourd’hui.
-         Il semblerait que ce ne soit pas la seule chose dont tu n’aies pas envie.
-         Je suis désolée, Maman, si je t’ai fait de la peine en refusant de chanter. Je sais bien que Papa et toi avaient toujours cru que je ferai carrière moi aussi et je l’ai cru moi aussi mais c’est fini. Jamais plus je ne chanterai de ma vie.
-         Shirel, loin de moi l’idée de t’obliger à faire quelque chose dont tu n’as pas envie mais cette décision est si soudaine.
-         Chérie, ta sœur pense que ton refus de chanter est lié à Eliott. Mon ange, dis-moi, est ce tu as encore des sentiments pour cet homme ? Sa mort te touche-t-elle toujours autant qu’au début de ton retour à la maison lorsque nous l’avons cru mort.
-         Non ! Papa ! Non ! Je te le jure, Papa !
La fillette se jeta dans les bras de son père.
-         Je te le promets, Papa, ce n’est pas ça : sa mort, la vraie cette fois, ne me fais plus du tout de peine. Il était trop méchant. Je le sais maintenant. À cause de lui je vous ai fait de la peine à Maman et toi mais pas que : j’en fais aussi à Alana et Lisandro, même si pour toi, Papa, ce fut plus que pour n’importe qui parce que il a fallu que tu m’entendes parler de lui comme mon père. À cause de lui tu as failli mourir, même si la première fois c’était de ma faute et d’une certaine façon la seconde également parce que je l’ai laissé entrer chez nous.
-         Chérie, rien de tout cela n’est de ta faute. Je te l’ai déjà dit : Eliot ne t’a pas fait de mal physiquement mais il a réussi à te manipuler le cerveau comme le font beaucoup de personne.
-         Oui je sais comme ton ex-femme.
-         Exactement !
-         Chérie, est-ce pour ça que tu ne veux pas chanter à ce concert ? Pour te punir de quelque chose dont tu n’es pas coupable ?
Shirel baissa les yeux.
-         J’ai vu juste c’est ça, mon ange ?
-         Non, Maman, ce n’est pas pour ça que je ne veux plus chanter. Vous me l’avez assez souvent répété Papa et toi : le seul coupable c’est Eliott pas moi.
-         Alors dis-nous la vérité, pourquoi ne veut tu pas chanter ? Si vraiment tu n’as plus envie de chanter, de devenir chanteuse alors je n’insisterai pas. Mais ne vient surtout pas me dire que tu n’en es pas capable car tu sais aussi bien que moi que c’est faux ! D’ailleurs si ta sœur et ton frère t’ont retrouvé c’est grâce à ta voix. Quand ils t’ont entendu chanter ils ont compris que c’était toi.
Shirel baissa les yeux. Les larmes commençaient à jaillir.
-         Chérie, dis-nous ce qui se passe. Si tu ne nous dis rien ton père et moi ne pourrons pas t’aider. En revanche si tu parlais nous le pourrions peut-être.
-         . Lorsque je vivais à Talkeetna, Eliott disait que si je chantais en public on pourrait reconnaitre ma voix et m’enlever à lui pour me ramener chez vous alors que vous ne vouliez plus de moi et je finirai à l’orphelinat. Maintenant si je chantais en public alors on pourrait m’enlever de nouveau.
 En voyant leur fille pleurer, Angelina et Kevin sentirent les larmes leur monter aux yeux également. Malgré tout Kevin fit tout pour garder une attitude rationnelle.
-         Mon ange, Eliott est mort et ses complices vont passer le reste de leur vie en prison. Ton oncle Michael est formel : ils ne sont pas prêts de sortir. Chérie, tu n’as plus rien à craindre. Et puis je serai là. Je serai dans les coulisses où je ne vous perdrai pas une minute des yeux ta mère et toi.
-         Papa, tu ne pourras rien faire si quelqu’un veut m’enlever à nouveau alors il le fera. Si vous n’étiez pas venus à Talkeetna pour voir le chat maire et si Alana et Lisandro n’avaient pas reconnu ma voix alors je ne vous aurais jamais revus et je serais peut-être devenue la fille dont Eliott a rêvé.
Les sanglots qu’elle retenait éclatèrent. La petite Shirel se jeta dans les bras de sa mère
-         S’il vous plait, Maman, Papa, ne m’obligez pas à chanter de nouveau en public. C’est au-dessus de mes forces. Je ne veux plus que l’on m’emmène loin de la maison : jamais plus !
Les larmes coulant sur son visage, Angelina lui caressait les cheveux.
-         Chut calme toi, mon ange. Jamais je ne t’obligerai à faire quoique ce soit qui soit au-dessus de tes forces.
Kevin les regardait l’une et l’autre : les larmes aux yeux.
 
***
 
-         Si cette ordure n’était pas déjà morte je crois bien que je l’aurais tué moi-même de mes propres mains pour ce qu’il a osé faire à notre fille.
-         Pour cela il aurait fallu que tu attendes ton tour. Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ? On ne peut pas la laisser toute sa vie vivre dans la peur.
-         J’ai peut-être une idée pour le concert. Puisque ton père a monté une agence de sécurité je vais lui demander d’assurer la sécurité des lieux.
-         C’est une bonne idée.
 Angelina resta silencieuse quelques minutes.
-         On dirait que quelque chose te tracasse est ce je me trompes ?
-         Non, non, tu ne trompes pas. OK, tu vas demander à Papa d’assurer la sécurité et je suis certaine qu’il acceptera. Mais se passera-t-il par la suite ? Au prochain concert ? Ou lorsqu’elle ira en ville seule avec ses amis si elle continue à être terrifiée à l’idée d’être à nouveau kidnappée ?
Kevin soupira puis attira Angelina dans ses bras en lui donnant un baiser.
-         Occupons-nous déjà de ça, nous verrons la suite après.
 
***
 
Seule dans sa chambre Shirel pleurait lorsque Alana entra.
-         Ne pleure pas, Shirel. Jamais Papa et Maman ne t’obligeront à faire quelque chose dont tu n’as pas envie et si tu n’as plus envie de chanter bien c’est pas grave.
-         Tu ne comprends pas, Alana : je n’arrête pas de les décevoir depuis mon retour.
-         Les décevoir ?
-         Je n’ai pas arrêté de leur faire de la peine en les repoussant, allant même jusqu’à accuser Papa d’avoir tué « mon père ! » Par deux fois il a failli mourir à cause de moi et pourtant il m’a pardonné. Il m’a appelé Shirel parce que il disait que ma voix était un chant de Dieu et elle lui rappelait celle de Maman qui a failli mourir en nous mettant au monde.
-         Tout ça n’est pas de ta faute mais celle d’Eliott et l’ex-femme de Papa et tous ces gens de Genoa City qui n’acceptaient pas Maman dans leur ville et c’est pourquoi ils sont venus vivre à Logan et ont agrandi notre famille.
-         Je sais déjà tout ça, Alana.
-         Et puis ce n’est pas qu’ils t’ont appelé Shirel que tu dois absolument faire carrière dans la chanson si tu n’en as plus envie.
-         J’en ai envie mais je ne peux pas.
-         Je ne comprends pas.
-         J’ai peur, Alana, j’ai peur que si je chantais qu’on me kidnappe encore une fois et cette fois je ne vous reverrai jamais plus.
 
 
*** 
 
-         As-tu eu Papa ?
-         Oui. Il va passer nous voir dans la journée.
Comme Angelina ne répondait pas, Kevin l’attira dans ses bras et lui donna un baiser.
-         Ne t’inquiète pas, ça va aller. J’ouvrirai l’œil depuis les coulisses et les hommes de ton père seront là. Rien n’arrivera à notre enfant.
-         Je hais ce type si tu savais, Kevin, comme je le hais. J’espère qu’il brule sous les feux de l’enfer. Je n’avais jamais ressenti un tel colère envers personne avant lui. Jamais je ne lui pardonnerai jamais de nous avoir privé de la vie de notre fille durant deux longues et interminables années et comme elle dit elle-même si le hasard nous avait pas conduit à Talkeetna nous ne l’aurions jamais revue.
Kevin l’embrassa.
-         Mais elle est là : chérie, notre petite fille est là et en bonne santé. Elle a peur mais cela lui passera. J’ai l’intention de demander à Emily Paterson le nom d’un de ses collègues qui pourrait aider notre fille à surmonter sa peur. Je n’étais pas emballé par cette idée depuis ce qui s’est passé avec Albright mais si c’est Emily Paterson qui nous le recommande dans ce cas c’est différent.
Angelina hocha de la tête. Kevin l’embrassa derechef.
-         Je t’aime.
Angelina sourit.
-         Je t’aime, moi aussi.
-         Papa, Maman !
-         Alana, ma chérie.
-         Pardon de vous déranger.
-         Chérie, tu ne nous dérange pas. Que se passe-t-il ?
-         Je viens de parler à Shirel. Elle a très envie de chanter c’est son rêve le plus cher mais elle a peur d’être à nouveau kidnappé. Je croyais que cet homme était mort ?
-         Oui, chérie, il est mort, répondit sa mère.
-         Alors pourquoi Shirel a-t-elle tellement peur ?
-         Il arrive parfois lorsque nous sommes victime d’un traumatisme que nous en gardions des séquelles.
-         Est-ce l’on en guérit ?
-         Cela dépend des personnes. En ce qui me concerne j’ai mis beaucoup de temps à me remettre de ce que mon père me faisait, il m’a fallu de longues années de thérapie afin de pouvoir guérir. J’ai aussi la chance de rencontrer des personnes qui m’ont tendu la main.
-         Comme Oncle Michael ?
-         Ce fut l’un d’entre eux.
-         Qui sont les autres ?
-         Il y’a eu Md Chancellor en premier, Mackenzie Browning, sa petite fille, et aussi une amie qui n’est plus de ce monde : Colleen Carlton. Grace à toutes ces personnes j’ai pu aller de l’avant et bien sur ta mère ! Elle m’aime tel que je suis sans jamais essayé de me changer. Sans elle je n’en serais pas là aujourd’hui et surtout je ne vous aurais pas eu.
Angelina et Alana sourirent. Puis Alana reprit :
-         Mais Shirel a peur, elle a très peur même et puis surtout elle s’en veut.
-         S’en vouloir mais de quoi ?
-         De vous décevoir.
-         Nous décevoir ?
-         Oui, Maman, vous décevoir. Elle a l’impression de tout faire de travers depuis son retour. Elle s’en veut énormément pour ce qui s’est passé. Elle se sent responsable de tes deux accidents, Papa et ne se pardonne pas de t’avoir accusé d’avoir tué « son père ».
-         Je lui ai dit plein de fois que c’était du passé, qu’elle n’était pas responsable.
-         Peut-être mais ce n’est pas son avis. Et là elle s’en veut de vous décevoir tous les deux parce que vous espériez qu’elle chante lors de ce concert et elle ne peut pas. Elle sait que vous l’avez appelé Shirel parce que vous aviez l’impression que sa voix était un chant vers Dieu mais elle a peur d’être à nouveau enlevé et ne jamais nous revoir si elle chantait en public et à cause de ça elle vous déçoit une fois encore.
-         Je vais monter lui parler. Il faut qu’elle s’ôte ces idées-là de la tête !
On sonna à la porte au moment où Angelina s’apprêtait à monter l’escalier.
-         C’est surement ton grand-père : je lui ai demandais de venir, dit Kevin à sa fille.
-         Grand-père ! dit Alana en sautant au cou de ce dernier en le voyant. Je suis contente de te voir.
-         Moi aussi je suis toujours content de voir mes princesses.
-         Angelo, moi aussi je suis content de vous voir, dit Kevin en lui tendant la main. Vous vous faites plutôt rare ces derniers temps.
-         Je n’étais pas à Logan ces derniers temps. Je ne suis rentré qu’hier.
-         Je suis au courant, Angelina m’en a parlé. Chérie, tu veux bien aller jouer dehors avec les autres ? Je dois m’entretenir avec ton grand-père au sujet de ta sœur.
-         Au sujet de Shirel ?
-         Oui.
-         D’accord, Papa.
-         Que se passe-t-il avec Shirel, Kevin ? Où est ma Princesse ?
-         Au premier avec Shirel.
-         Que se passe-t-il avec elle ? Ton coup de téléphone m’a intrigué je dois dire. Quelque chose ne va pas ?
-         Kenny, le manager d’Angelina a organisé un concert pour elle : ici même à Logan dont les bénéfices seront reversés à une œuvre qui s’occupe de retrouver des enfants qui ont été enlevés. Il aimerait aussi, et nous avec, que Shirel chante à ce concert. Seulement Shirel a peur : peur de chanter en public. Elle s’imagine que si jamais elle chantait de nouveau devant un tas de monde qu’elle serait derechef enlevée. Elle n’a pas oublié que c’est au cours d’un concert qu’Eliot la kidnappée et elle est terrifiée à l’idée que cela se reproduise.
-         Je croyais que ce salopard était mort ?
-         Il l’est mais cela n’empêche pas votre petite fille d’avoir peur que quelqu’un d’autre ne l’enlève. Angelina et moi avons beau la raisonner il n’y a rien à faire. Elle est prête à renoncer à son rêve de devenir un jour chanteuse par crainte d’être de nouveau kidnappée et ne plus jamais nous revoir. J’ai tenté de la rassurer en lui disant que je serai dans les coulisses et je veillerai sur elle mais cela ne la rassure pas. Avec sa mère nous avons cherché une solution et c’est alors que j’ai pensé à vous ! Angelo, vous êtes son grand-père et elle vous adore. Je me suis dit que vous pourriez…
-         Que je pourrais assurer la sécurité des lieux.
 
***
 
Quand Angelina entra dans la chambre de sa fille elle la trouva en train de lire un livre.
-         As-tu trouvé l’astuce pour le rubis cube ?
Shirel secoua de la tête en signe de négation.
-         Tu la trouveras une prochaine fois ce n’est pas grave. Shirel, nous devons parler toutes les deux. Chérie, ta sœur nous a tout raconté à Papa et moi. Mon ange j’aimerais beaucoup que tu t’ôtes cette idée de la tête comme quoi tu nous décevrais. C’est faux, chérie, c’est entièrement faux ! Jamais tu ne nous as déçu ni ne pourras nous décevoir. Si tu ne veux plus chanter, OK, ce n’est pas grave et peu importe si nous t’avons appelé Shirel. Tout ce que nous voulons Papa et moi pour nos enfants c’est de les voir heureux et bien dans leur peau. Peu importe le métier qu’ils feront plus tard l’essentiel étant de bien le faire et de l’aimer.
-         Mais j’aime chanter, Maman. J’ai toujours voulu être comme toi en devenant chanteuse. Seulement Eliott…
-         Eliott est mort ! Chérie, il est mort ! Il ne pourra plus te faire le moindre mal et ses complices sont en prison pour de très, très nombreuses années.
-         Oui mais il y a de nombreuses mauvaises personnes dans les rues qui enlèvent des enfants comme moi. Tous les jours il y’a des enfants qui sont enlevés à leurs parents. Certains ne reviennent jamais.
-         C’est malheureusement vrai mais, ma puce, tu ne peux pas t’arrêter de vivre à cause de peur irrationnelles sinon tu ne vis plus.  Mais si cela peut te rassurer en ce moment même ton père est en train de s’entretenir avec ton grand-père afin que lui et son équipe puissent surveiller les locaux et vérifier que tout va bien.
-         Grand-père va sécuriser les lieux ?
-         C’est possible.
-         Oh, Maman, ce serait super ! Si Grand-père sécurise la salle de concert alors je n’aurai pas peur. Je saurai qu’il ne pourra rien m’arriver.
 
***
 
-         Oui.
Angelo sourit.
-         Naturellement je paierai le prix qu’il faut mais je tiens absolument à rassurer ma petite fille.
Angelo continuait de sourire ce qui irrita Kevin.
-         Pourquoi souriez-vous bêtement ? Je viens vous demander d’assurer une salle de concert où se produiront ma femme : votre fille, et ma fille, votre petite fille, et tout ce que vous trouvez à faire c’est de sourire bêtement !
-         Je souris parce que tu n’as pas l’air de réaliser de la cocasserie de la situation. Kevin, il y’a de cela de nombreuses années alors même que tu étais fiancée à une autre j’avais placé en toi toute ma confiance en te demandant de prendre soin de ma fille. Bon gré, mal gré tu avais accepté. Pas ravi mais tu avais accepté. Et regarde-toi aujourd’hui, c’est toi qui vient me demander de t’aider à protéger la fille que tu as eu avec ma princesse.
-         J’avoue n’y avoir plus pensé. Tout ce qui m’importe c’est de protéger ma fille. Alors est ce vous acceptez ou dois-je chercher quelqu’un d’autre ?
-         Calme-toi ! Naturellement j’accepte. Shirel est ma petite fille et moi aussi je ferai n’importe quoi pour elle. La famille sert à ça.
-         Pardon, Angelo. Je suis à cran en ce moment avec tout ce qui se passe, tout ce qui s’est passé ces deux dernières années. Bientôt trois. Je ne pensais plus revoir mon bébé vivant et elle est là : ma fille, ma fille chérie est revenue, seulement elle est traumatisée.
 
 
***
 
-         En effet ce serait super, seulement que va-t-il se passer après ce concert ?
-         Quoi ?
-         Tu as bien entendu, je t’ai demandé ce qui se passera après ce concert ?
-         Je ne comprends pas.
-         C’est pourtant simple : ton grand père assure la sécurité. Le concert est un succès. Tout s’est très bien passé. Et ensuite ?
-         Comment ça ensuite ?
-         Lors du prochain concert ? Quand ta meilleure amie te demandera de venir jouer chez elle ? Auras tu peur aussi ? Est-ce tu refuseras d’y aller sous prétexte que quelqu’un pourrait t’enlever ?
Shirel regarda sa mère.
-         Je ne sais pas : je n’y ai jamais pensé. Eliott m’a enlevé un jour de concert.
-         Eliott est mort !
-         Oui mais il s’il était encore en vie il pourrait m’enlever à nouveau.
-         Oui et moi je peux sortir dans la rue et me faire renverser par une voiture et mourir sur le champ ou si j’ai de la chance rester paralysée.
-         Ou veut tu en venir, Maman ?
-         Ce que j’essaie de te dire, c’est que l’on ne peut pas vivre en pensant à des futurs hypothétiques qui tourneraient mal sinon on reste cloitré chez soi et on arrête de vivre.
Shirel regarda sa mère : pensive et intriguée par ses paroles.
-         Je vais descendre préparer le diner : réfléchi à ce dont nous venons de parler.
Angelina était sur le point de descendre lorsque Shirel l’appela.
-         Maman !
Angelina se retourna.
-         Oui ?
-         Que ce serait-il passé si vous n’étiez jamais venu à Talkeetna ? Si j’avais grandi avec Eliott. Serais-je devenue le monstre qu’il a vu en rêve ?
-         Tu viens de le dire, Shirel, c’était un rêve. Juste un rêve.
-         Mais si cela avait été réel ?  Si Papa et toi n’étiez jamais venus alors j’aurais passé toute ma vie avec lui est ce je serais devenue cette fille-là ? Une fille capable de tuer quelqu’un ?
Angelina soupira.
-         J’aime à croire que tu aurais grandi en te souvenant des valeurs que ton père et moi t’avons enseignées depuis que tu es toute petite et que jamais Shirel Fisher n’aurait totalement disparue. À présent si cette conversation est finie je dois vraiment aller préparer le repas de ce soir.
Shirel sourit.
-         Elle est finie.
-         OK, alors tache de penser à tout ce dont nous venons de parler. Je t’appellerai quand ce sera prêt.
Angelina était sur le point de descendre lorsque Shirel l’appela.
-        Maman !
Angelina se retourna.
-        Oui ?
-        Je t’aime.
Angelina sourit.
-         Je t’aime aussi.
 
 
 
***
 
Quand Angelina gagna le salon elle se blottit dans les bras de son mari qui lui sourit.
-         Papa est parti ?
-         Oui. Il est allé à son bureau tout organisé pour le concert. Comment va Shirel ?
-         Elle va bien. J’ai longuement discuté avec elle. Chéri, je suis ravie que Papa ait accepté d’assurer la sécurité mais cela ne peut être qu’à titre exceptionnel, je ne veux surtout pas que cela devienne une habitude.
-         Si c’est le seul moyen de protéger notre enfant alors où est le mal ?
-         Il n’y a aucun mal à ça et toi comme moi voulons protéger nos enfants mais nous n’aiderons pas notre fille si nous l’encourageons dans cette voix.
-         Chérie, il est de notre devoir de la protéger.
-         Il est de notre devoir de protéger tous nos enfants sans exception, je suis d’accord avec toi mais entre les protéger à tout prix et les encourager dans leur peur la frontière est tenue.
-         Tu penses que c’est que je fais ? Crois-tu que j’encourage notre fille à vivre dans la peur ?
-         Inconsciemment oui. Je ne te jette pas la pierre : j’ai réagi exactement comme toi au début mais en y réfléchissant et discutant avec elle j’ai soudain réalisé que nous devions la pousser dans ses retranchements : l’inciter à aller de l’avant. Mon amour, Eliott est mort. Ses complices sont en prison : Shirel n’a plus rien à craindre. Chéri, je n’ai pas envie d’envoyer notre fille consulter un psychiatre aussi éminent soit-il. C’est à nous ses parents de l’aider à aller de l’avant : à ne plus avoir peur. Si elle décide à faire ce métier elle sera emmenée à se produire dans des concerts parfois dans des petites villes comme la nôtre parfois plus vaste avec des milliers de spectateurs. Je ne voudrais pas qu’elle se sente en insécurité et de même dans la vie quotidienne je ne veux qu’elle puisse sortir voir une amie, aller au supermarché, à l’école, la bibliothèque, le cinéma, le centre commercial… en un mot être libre. Je veux qu’elle réapprenne à vivre comme avant. Comme si rien ne s’était passé.
-         Crois-tu que ce soit possible ?
-         Je crois que tout est possible si l’on le veut vraiment.
Kevin sourit.
-         Je t’aime.
-         Je t’aime, moi aussi.
Kevin passa ses bras autour de sa taille et l’attira vers lui pour l’embrasser.
-         Tout à l’heure ton père m’a fait remarquer quelque chose de très intéressant.
-         Que tu as besoin d’aller chez le coiffeur ?
Kevin rit.
-         Non. En réalité Angelo me faisait remarquer l’ironie de la situation lorsqu’il y’a de cela longtemps alors que j’étais engagé avec une autre avec laquelle je devais me marier il t’avait placé sous ma protection et aujourd’hui c’est moi qui lui demande de l’aide afin de protéger notre fille. Sa petite fille.
Angelina sourit et lui donna un baiser.
 
 

<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:16


Lisandro frappa à la porte.
-         Entre, Lisandro !
-         Tu as reconnu ma façon de frapper ?
-         Tu as une manière bien à toi de frapper à la porte.
Lisandro sourit.
-         Alana m’a demandé de récupérer son livre d’Histoire.
-         Il est sur son bureau.
-         Tu es au courant de la nouvelle ? Grand-père va surement assurer ta sécurité au concert. Tu vas pouvoir chanter avec Maman.
-         Je sais, Maman me l’a dit.
-         C’est génial tu ne trouves pas ? Tu dois être folle de joie tu vas pouvoir réaliser ton rêve de toujours : chanter !
-         Oui c’est génial.
-         Tu n’as pas l’air convaincu.
-          Si bien sûr. Tu me connais j’ai toujours voulu chanter depuis que je suis toute petite. Eliott prétendait vouloir s’occuper de ma carrière mais il mentait comme pour tout le reste d’ailleurs : il n’a cessé de me mentir et mentirait encore s’il était encore en vie.
-         Il te manque ?
Shirel secoua de la tête en signe de négation.
-         Plus aujourd’hui. Plus depuis Halloween où j’ai compris qu’il était vraiment.
-         Mais tu penses encore à lui pourtant.
-         Pas de la manière dont tu le crois. Rassure-toi, je suis guérie. Je suis contente d’être rentrée à la maison avec vous tous mais oui je l’avoue je pense encore à lui quelque fois et je me demandais quelle aurait été ma vie si vous n’aviez pas trouvé dans la forêt Alana et toi. Serais ce devenue comme la fille de ses rêves ? Maman dit que non mais comment le savoir ?
-         Qu’est ce ça peut faire comment tu serais devenue si tu n’étais pas rentrée à la maison puisque de toute façon tu es là.
-         C’est important pour moi de savoir comment je serais devenue si j’avais vécu plus longtemps avec lui.
Lisandro qui ne comprenait pas où sa sœur voulait en venir ni pourquoi, prit ce qu’il était venu chercher et redescendit.
-         On mange bientôt ? Je meurs de faim !
-         Ce sera prêt dans une vingtaine de minute. Ta sœur n’est toujours pas descendue ?
-         Non. Elle cherche à comprendre ce qu’elle serait devenue si elle avait vécu avec Eliott. Pourquoi est-ce elle parle encore de lui, Maman ? Il est mort n’est-ce pas ?
-         Oui, chéri, il est mort.
-         Alors pourquoi Shirel parle-t-elle encore de lui ? Je croyais qu’elle avait oublié puisque maintenant elle est de nouveau à la maison. Est-ce elle est encore malade ?
-         Non, non, elle n’est plus malade mais elle a du mal à oublier ce qu’elle a vécu.
-         Pourquoi ? Il est mort, il ne pourra plus lui faire du mal.
-         C’est compliqué, chéri. Ta sœur a vécu des choses horribles qui sont difficilement oubliable.
-         Je ne comprends pas.
-         Je sais. C’est un peu compliqué à comprendre lorsque on est si jeune.
-         Hey, champion, que dirais tu de faire une partie de basket-ball un contre un ?
-         Tu es prêt à te faire battre, Papa ?
Angelina se mit à rire.
-         Le diner sera bientôt prêt. Je monte voir Shirel.
 
 
***
 
-         Toc-toc, je peux entrer ?
-         Entre, Maman ! dit Shirel avec le sourire.
-         Alors, as-tu trouvé la réponse à ta question ?
-         Toujours pas, non. J’aime à croire que tu as raison et que j’aurais grandi en gardant les valeurs que Papa et toi m’avez enseigné mais comment en être sure ?
-         Me permets tu de te poser des questions sur ta vie là-bas ?
-         Bien sûr !
-         OK. Par où commencer ?
-         Par le commencement.
Angelina rit.
-         Cela me parait une bonne idée. Alors dis-moi quand vous êtes partis vivre en Alaska à quoi occupais tu tes journées ? Est-ce Eliott était toujours avec toi ?
-         Non, il travaillait à la maison et parfois James venait.
-         Et toi que faisais tu durant tout ce temps ?
-         Je m’occupais comme je pouvais. Parfois je lisais, d’autre je dessinais ou autre activité manuelle lorsqu’il faisait trop froid pour aller jouer dehors.
-         Et lorsque tu étais dehors que faisais tu ?
-         Je chantais !
-         Tu chantais ?
-         Oui, pour les animaux de la forêt. Il y’en avait tellement ! Quand je m’aventurais un peu loin de la maison je pouvais apercevoir les ours polaires, l’ours noir, l’élan du Canada. Une fois j’ai même vu voler dans le ciel un Pygargue à tête blanche.
-         Notre emblème national ?
-         Oui, notre emblème. Il y’avait aussi les loups. Tu sais ils ne sont pas aussi méchants que ce que raconte les contes de fées.
-         C’est vrai ?
-         Oui, c’est vrai. Ils vivent en famille et lorsque je les voyais il m’arrivait de repenser à notre famille.
-         C’est vrai, tu pensais à notre famille ?
-         Oui. Je me demandais ce que j’avais fait pour que vous ne nous vouliez plus de moi.
-         Et cela te rendait triste ?
Shirel hocha de la tête en guise d’acquiescement.
-         Eh bien je crois que tu as la réponse à ta question, ma chérie. Comment une petite fille qui se prend d’amitié pour une famille de loup et chante des chansons aux animaux de la forêt pourrait-elle devenir ce monstre sans cœur qui tue de sang-froid et laisse ses parents souffrir en leur laissant penser qu’elle est morte pour rester vivre avec un criminel ? Tu ne trouves pas qu’il y’a comme un non-sens ?
Shirel sourit.
-         Je t’aime, Maman ! Tu es vraiment la meilleure maman du monde, dit-elle en jetant ses petits bras autour du cou de sa mère.
Angelina sourit.
-         Moi aussi, je t’aime, mon ange.
-         Est-ce je pourrais chanter en duo avec toi lors du concert ?
-         Rien ne ferait plus plaisir.
-         Le duo mère-fille Angelina et Shirel Fisher : on va mettre le feu !
Angelina rit.
-         On va mettre le feu. Mais en attendant si tu descendais manger ? Alana ne va pas tarder à revenir et Lisandro est avec ton père dans le jardin occupé à jouer au basket-ball.
-         Lisandro et Papa en train de jouer au basket ? Il faut que j’aille voir ça !
Angelina rit et sortit de la chambre.
 
 
***
 
Le soir venu lorsque tous les enfants furent endormis, Angelina rejoignit Kevin dans leur lit.
-         Enfin un peu de tranquillité, dit-elle en se prélassant dans les bras de Kevin.
Ce dernier l’attira vers lui en l’enlaçant d’un bras autour de son cou.
-         Oui enfin seuls !
Angelina se redressa et lui fit face.
-         Ne te méprends pas : j’adore nos enfants et notre vie de famille mais parfois j’ai besoin de souffler un peu et me retrouver seule avec toi.
Kevin sourit.
-         Je ne méprends pas, je comprends ce que tu veux dire. Il m’arrive moi aussi de vouloir rester un peu seul avec ma femme.
Angelina sourit et lui donna un baiser.
-         Lisandro était ravi d’avoir gagné. Dis-moi franchement, tu l’as laissé gagner n’est-ce pas ?
-         Qui moi ? Jamais je ne ferai ça, dit-il d’un air faussement offusqué.
Angelina rit.
-         Donne-moi une seule bonne raison pour laquelle je le ferai ?
-         Pour faire plaisir à ton petit garçon et voir ces étincelles dans ses yeux.
Kevin sourit.
-         Il était tellement heureux à l’idée de gagner. Il s’en est fallu de peu mais je ne pouvais pas me résoudre à le décevoir. C’est idiot je sais.
-         Cela n’a rien d’idiot. C’est même tout l’opposé.
Elle l’embrassa.
-         Shirel semblait aller bien au diner
-         Elle n’en avait pas seulement l’air elle allait bien.
-         Le fait de voir son grand-père s’occupait de la sécurité a dû la rassurer.
-         En fait c’était plus profond que ça. La sécurité des lieux n’était qu’une excuse. En réalité elle craignait si Eliott était encore en vie qu’elle serait devenue comme la fille qu’il avait imaginé si nous l’avions jamais retrouvée.
-         Comment as-tu fait pour la convaincre qu’elle ne serait jamais comme ça ?
-         En réalité rien.
-         Comment ça rien ? Tu as bien dû faire quelque chose ?
-         Je lui ai posé des questions sur sa vie là-bas en Alaska, ce qu’elle faisait de ses journées lorsqu’elle n’était pas avec Eliott et elle m’a répondu le plus naturellement du monde qu’elle passait son temps avec les animaux de la forêt. Chéri, si tu l’avais entendu parler de tous ces animaux. À croire qu’ils étaient ses amis ! C’est alors que je lui ai demandé si la fille qu’Eliott avait imaginée aurait été capable de se lier d’amitié avec tous ces animaux alors qu’elle avait tué un être humain ? Seule Shirel Fisher pouvait l’amie des animaux : pas Eliotta Brown.
-         Si tu savais comme je hais cet individu. De toute ma vie je n’ai jamais autant haïs quelqu’un comme je le hais à l’exception d’une seule.
-         Chloé ?
-         Oui. Ne va surtout te pas méprendre en pensant que je ressens encore quelque chose pour elle. Tout était fini entre nous bien avant nos retrouvailles mais je ne peux m’empêcher de lui en vouloir pour tout le mal qu’elle t’a fait à toi et aux filles lorsqu’elles étaient bébés. Vous auriez pu mourir.
-         Mais nous sommes là. Nous sommes là, mon amour, dit-elle en embrassant Kevin qui tressailli à l’évocation de ces souvenirs. Nous sommes là, mon amour et nous allons bien. Toutes les trois. Nos deux filles sont belles comme le jour, nous avons trois autres enfants magnifiques et quant à moi je vais on ne peut mieux et je t’aime à la folie.
Kevin sourit.
-         Moi aussi, je t’aime, dit-il en lui donnant un baiser sur ses lèvres.
-         Prouve-le ! dit-elle coquine.
-         Rien de plus facile ! dit-il en se couchant sur elle tout en commençant à l’embrasser. C’est fou comme je t’aime.
-         Je t’aime moi aussi, dit-elle en répondant à ses baisers.
 
 
***
 
Le jour J arriva enfin. Dans les coulisses tout le monde s’activait. Angelina et Shirel avaient répété tout au long de la journée ensemble et séparément car Shirel réservait une surprise à son père. Ce dernier s’occupait avec Angelo de la sécurité des lieux.
-         Est-ce tout est en place c’est bon ?
-         Tout est sécurisé. Mes hommes sont postés à des endroits stratégiques, des caméras de surveillance ont été posées ainsi que des sirènes d’alarme. S’il y’avait le moindre problème la personne ne pourrait pas s’en tirer.
-         Vous en êtes sur ?
-         Sûr et certain. Cesse de t’inquiéter et va donc t’occuper ta femme et ta fille !
-         Angelina et Shirel sont en pleine répétitions.
-         Bien.
 
 
***
 
Kevin se rendit à la loge de sa femme.
-         Est-ce tout est en place c’est bon ?
-         J’ai parlé avec ton père : tout est en train de se mettre en place. Il a posté des hommes à tous les endroits stratégiques, équiper la salle de caméras de surveillance, systèmes d’alarme dernier cri. Rien ne pourra se passer.
-         Bien.
-         Comment va Shirel ? Elle n’est pas trop inquiète ?
-         Non, je pense que de côté cela ira. Elle a compris. En revanche, elle prépare quelque chose pour ce soir, j’ignore quoi elle refuse de m’en parler mais quel que soit sa surprise elle a le trac.
-         Et sa maman ? dit-il en passant ses bras autour de sa taille.
-         Sa maman l’a également. Cela fait si longtemps que je n’ai pas chanté en public.
-         Tout ira bien. Tu vas les épater.  
-         Je l’espère.
-         Mon amour, c’est ton public, ils sont venus pour te voir.
Angelina le regarda avec des yeux enamourés. Kevin l’attira un peu plus vers lui.
-         Tu sais ce que ce concert me rappelle ? Un autre concert dans une autre salle. Ce n’était pas ici à Logan mais à Los Angeles. Je n’étais pas sûr que tu veuille bien pardonner ma stupidité.
Pour toute réponse Angelina l’embrassa.
-         Tu n’étais pas encore prêt à l’époque où je suis entrée dans ta vie.
-         Dieu merci tout ça c’est derrière nous. Aujourd’hui nous sommes mariés, les parents de six merveilleux enfants, un chien, une magnifique maison. Je n’aurais jamais eu tout ça sans toi.
-         Ni moi sans toi.
-         Chérie, lorsque le concert sera fini, j’aimerais beaucoup que nous partions quelque part rien que tous les deux. Nous pourrions confier les enfants à ton père. Dans la journée Kimberly pourrait venir s’occuper d’eux tandis que les plus grands seront à l’école. Qu’en dis-tu ?
-         Un voyage rien que tous les deux ?
-         Oui rien que nous deux.
-         Une seconde lune de miel ? Chéri, j’adorerais !
-         Ou aimerais tu aller ?
-         Kevin, mon amour, il n’y a qu’un seul endroit au monde où j’aimerais retourner, tu sais bien.
Kevin sourit.
-         Je réserve nos billets.
-         On a parlé de billets par ici ?
-         Caroline ! dit Angelina en reconnaissant la voix de son amie.
-         Angelina ! dit celle-ci en serrant cette dernière dans ses bras.
-         Thomas ! s’exclama Kevin en serrant son meilleur ami dans ses bras.
-         Mais où étiez-vous passés ? Cela fait une éternité que nous n’avions plus de vos nouvelles.
-         Je sais, je suis impardonnable. Thomas et moi étions en Europe pour Forrester International.
-         Quand nous avons appris qu’Angelina Veneziano-Fisher donnait un concert, nous avons pris le jet et nous sommes rentrés aux États-Unis.
-         Tante Caroline, Oncle Thomas !
-         Shirel, ma chérie, tu es magnifique ! C’est fou comme tu as grandi !
-         Est-ce Douglas est avec vous ?
-         Bien sûr ! Il est avec Lisandro.
-         Est-ce Eric, Stephy, Ally, Eric, Hope, Wyatt et Liam sont là aussi?
-         Nous l’ignorons, Shirel, Caroline et moi étions en Europe.
-         C’est génial que vous soyez là, je suis trop contente !
-         Moi aussi, je suis ravi de vous voir.
-         Et moi, est-ce on est ravi de me voir aussi ?
-         Michael ! Je n’étais pas sûr que tu pourrais venir.
-         Je n’en étais pas sur moi-même jusqu’à hier. Christine avait une grosse affaire à plaider à Madison, par chance le juge est tombé malade et l’audience a été reportée à une date ultérieure.
-         Alors elle est là aussi ? dit Angelina.
-         Oui, elle discute avec ton père.
-         Et Fen, il est là aussi ?
-         Non, ma puce, il aurait aimé être là pour vous voir ta maman et toi sur scène mais il a bien trop de travail à Harvard.
-         Ne t’inquiète pas, chérie, je vais tout filmer et j’enverrai le tout par mail à ton cousin.
-         En scène dans trois minutes !
-         Vous devriez regagner vos places, je ne voudrais pas que vous manquiez le début.
-         Dis plutôt que tu as envie d’être seule avec Kevin, dit Caroline en riant.
-         Dieu merci, l’Europe ne t’a pas fait perdre ton sens de l’humour.
-         A plus tard.
Tandis que Caroline, Thomas et Michael regagnaient leurs places et Shirel sa loge, Angelina regarda Kevin.
-         Souhaite moi bonne chance.
-         Tu n’en as pas besoin : tu es la meilleure.
Elle sourit.
-         Je t’aime.
-         Je t’aime, moi aussi.
Ils s’embrassèrent derechef puis Angelina entra en scène sous les applaudissements du public.
-         Bonsoir ! Merci d’être venus si nombreux.

<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:18


<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:20


<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:21


<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:22


<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:23


Le public applaudit à tout rompre.
-         Merci ! Merci ! Vous êtes le meilleur public du monde : je vous aime. J’aimerais à présent vous présenter une des personnes les plus chères à cœur : ma fille Shirel ! Je vous demande de lui réserver un accueil chaleureux.  Shirel, ma chérie c’est à toi !
Tout sourire, Shirel entra sur scène, fit la bise à sa mère qui s’éclipsa afin de lui céder la place. Le public applaudit de plus belle.
Shirel fit la révérence à son public et enchaina.
-         J’aimerais vous chanter une chanson que ma maman m’a écrite :

<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:24


<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:25

 Le public applaudit à tout rompre.
-         Merci, merci à tous. Vous êtes vraiment le meilleur public du monde. La chanson qui va suivre est une surprise pour mes parents afin de leur dire à quel point je les aime. Cela fera trois ans le 4 juillet, à l’occasion du festival de l’Utah, j’ai été enlevé par un homme qui m’a emmenée vivre loin de Logan et surtout loin de mes parents. Il m’a retenue prisonnière durant deux ans. Deux ans au cours desquels il m’a raconté d’infâme mensonges au sujet de mes parents. Lorsqu’ils m’ont retrouvée, je me suis montrée odieuse et méchante avec eux. Particulièrement envers mon père. Cependant il m’a pardonné et aujourd’hui Maman a tenu à ce que je chante à son concert alors que rien ne l’obligeait. C’est pourquoi avec votre permission j’aimerais leur témoigner mon amour.  

<3>3<3<3<3<3


Dernière édition par Angelina Fisher le Jeu 3 Mai - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:26


<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 48
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Re: Le concert   Mer 2 Mai - 21:28


La nuit venue alors que tout le monde dormait dans la maison et comme à l’accoutumé Utah se trouvait dans la nursery auprès des deux derniers, Kevin et Angelina étaient blottit l’un contre l’autre dans l’intimité de leur chambre à coucher.
-         Ça va, ma chérie ? demanda Kevin.
-         Maintenant oui.
-         Tu étais anxieuse jusqu’à la dernière minute quand nous avons quitté la salle de concert, avoue-le.
-         Shirel n’a rien constaté au moins ?
-         Non, rassure-toi, elle n’a rien constaté.
-         Tant mieux parce que elle était si heureuse de pouvoir rechanter.
-         Tout comme sa maman, dit-il en l’attirant un peu plus contre lui.
Cette dernière sourit.
-         Je t’aime !
-         Je t’aime, moi aussi.
 

<3>3<3<3<3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le concert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le concert
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: L'enlevement de Shirel-
Sauter vers: