Angelina & Kevin love for ever


Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 5 : les amants maudits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Chapitre 5 : les amants maudits    Dim 6 Sep - 13:48


-         Voici la raison pour laquelle je vous ai demandé de venir. J’ai l’immense le bonheur de vous faire part de nos fiançailles.
Devon sourit en voyant son amie entrer dans les bras de Kevin. Il fut le premier à s’avancer pour les féliciter.
-         Angelina, j’ai été le premier à me rendre compte de ton amour pour Kevin tout comme je suis le premier à apprendre votre rupture. Je sais à quel point ce fut dur pour toi. Ta chanson « good good bye » en parle mieux que bien des discours et là je te vois enfin au bras de l’homme que tu aimes alors permets moi d’être le premier à te féliciter.
-         Merci, Devon. Tu le sais pour moi tu es bien plus qu’un simple manager : tu es mon ami.
-         Moi aussi je suis contente pour vous deux, dit Lily en s’avançant vers eux. Angelina, tu mérites d’être heureuse.
-         Merci, Lyly.
-         Tu peux me croire, Lyly, j’ai bien l’intention de faire le bonheur de cette merveilleuse jeune femme chaque jour que Dieu fait.
-         Je te crois, Kevin, dit Lyly en riant et lui donnant un baiser ainsi qu’une accolade.
-         Vous n’allez peut être pas me croire mais je suis moi aussi très heureuse pour vous deux. Mais si vous répétez à mes fans que l’héritière mise à nue est romantique je nierai absolument tout, dit-elle en plaisantant.
-         Ne t’inquiète pas ton secret est bien gardé avec nous, répondit Kevin en riant.
-         Avez-vous fixé une date, demanda Devon ?
-         Oui, nous aimerions nous marier pour début mai lorsque la nature refleurie, répondit Angelina.
-         A votre place je n’y compterai pas, répliqua Gloria. Vous devrez d’abord me passer sur le corps avant de vous emparer de nouveau de mon Kevin.
-         Maman, Angelina ne s’empare pas de moi comme tu dis. Je l’aime et je veux l’épouser.
-         Et Chloé ? répliqua Victoria laconiquement.
-         Quoi Chloé ?
-         Que devient-elle ?
-         Pour la centième fois j’en sais rien et je m’en fiche.
-         Tu te fiche de savoir ce que devient ta femme ?
-         Ex-femme, Victoria. Ex-femme. Chloé et moi avons divorcés tu ne te souviens pas ?
-         Votre divorce ne compte pas. Chloé est la femme de ta vie.
-         Non, maman, c’est Angelina la femme de ma vie.
-         Moi vivante tu n’épouseras jamais cette femme.
-         Ah oui ? c’est ce qu’on va voir.
-         Je t’en empêcherai.
-         Ah oui et comment ? Tu comptes m’enfermer dans un placard comme le faisait Tom le terrible ?
-         Kevin, Chloé est désolée pour votre divorce. Je lui ai parlé pas plus tard qu’hier soir et elle regrette ce qui s’est passé. Je t’en prie, Kevin laisse lui une chance.
-         Je lui ai déjà laissé une chance et elle m’a rendue la vie infernale. Je sais bien que Chloé et toi êtes amies et c’est pourquoi je ne t’avais pas invité à cette réception.
-         Parce que tu appelles ca une réception ? c’est tout au plus une simple mascarade.
-         Et toi Michael, tu n’as pas dit pas un mot de toute la soirée. Tu es d’accord avec maman et Victoria ?
Michael prit une profonde inspiration.
-         J’en sais rien, Kevin. Tout ceci va un peu trop vite pour moi je dois dire. Il y’a encore peu de temps tu te morfondais sur ton divorce et maintenant te voilà fiancé à Angelina ? A quel jeu es-tu en train de jouer ?
-         Je ne joue à aucun jeu, Michael et tu te trompes je ne morfondais pas sur mon divorce avec Chloé c’est la meilleure chose qui me sois jamais arrivé. J’avais du mal à accepter la mort de Md Chancellor c’est diffèrent.
-         Tu as oublié le mal que je me suis donné afin de faire annuler le mariage dans lequel Angelina t’avais piégé ?
Angelina ne disait mot. Comme elle l’avait prédit la famille de Kevin ne l’acceptait pas.
-         c’est diffèrent cette fois, Michael : je n’ai pas piégé Kevin. Il est venu me voir de son plein gré.
-         Taisez-vous, Angelina, on ne vous a pas sonné !
Cette fois Kevin fulmina pour de bon.
-         Non, Victoria, c’est vous qu’on n’a pas sonné ni même invité et je vous défends à vous ou à qui que ce soit de parler de la sorte à ma fiancée !
-         Kevin, hurla Gloria. Tu as l’air d’oublier que Victoria est une Newman !
-         Abbott, maintenant répliqua Billy et nous allons nous en aller.
Les yeux d’Abby allèrent de sa sœur à ses amis. Elle n’était pas sans savoir que sa sœur et Chloé étaient amies mais elle ne s’était jamais entendue avec cette dernière.
-         Nous ferions mieux d’y aller nous aussi, dit Cane à sa femme.
-         Nous aussi, Michael, rentrons à la maison.
-         Eh bien moi je ne partirai pas. Si il y’a quelqu’un qui doit quitter le café de mon fils c’est bien cette fille !
-         Cette fille comme tu dis s’avère être ma fiancée et sa place est auprès de moi. Jeffrey, rendez-moi un service, faite sortir ma mère d’ici. Ramenez-la chez vous ou vous voulez je m’en fiche mais je ne veux plus la revoir ici tant qu’elle ne sera pas revenue à des meilleurs sentiments envers la femme que j’aime.
-         C’est Chloé la femme que tu aimes, hurla Gloria déchainée.  
-         Allez vient, ma colombe. Tu as besoin de dormir.
-         Personne ne m’empêchera de protéger mon fils de cette… cette… sorcière !
-         Ca suffit maintenant, sort immédiatement d’ici !
 
Cette fois Kevin était hors de lui. Enfin Jeffrey parvint à faire sortir Gloria du Neon Ecarlate et lorsque Kevin entendit le moteur démarrait, il se dirigea vers Angelina qui pleurait en silence. Il l’étreignit et l’embrassa sur sa tête.
-         Ne pleure pas, ma puce. Ils n’en valent pas la peine.
-         Ta famille me déteste, Kevin. Ils ne m’ont toujours pas pardonné ce qui s’était passé.
-         Mais moi oui. Je t’ai pardonné depuis longtemps et je t’aime, ma chérie. Je t’aime.
-         Moi aussi je t’aime, dit-elle les yeux remplis de larmes.
 
Le lendemain Victoria arriva au Gloworm. Gloria se trouvait au bar les premiers clients n’étant pas encore arrivés.
-         Gloria, vous devez absolument faire quelque chose. J’ignore quel plan sordide a encore imaginé cette… Angelina pour empêcher Chloe et Kevin de se retrouver, mais il faut absolument déjouer ses plans.
 
Dans leur appartement Christine et Michael prenaient leur petit déjeuner. Michael semblait préoccupé.
-         Je te connais suffisamment bien pour savoir que quelque chose te préoccupe et il ne s’agit pas du travail.
Michael s’efforça de sourire.
-         Touché, ma chère.
-         Michael, je n’ai rien dit hier mais pourquoi tout le monde semble détester Angelina ?
-         Il y’a deux ans, elle a piégé Kevin en l’entrainant hors de Genoa City le jour de son mariage avec Chloé.
-         Je suis au courant Danny m’en a parlé.
-         Danny ? dit Michael surpris.
-         Je l’ai appelé pendant que tu étais sous la douche pour essayer d’avoir plus de renseignements sur Angelina. J’ai également téléphoné à mes contacts du FBI pour essayer d’en savoir un peu plus à son sujet mais il n’y a pas grand-chose à dire. Elle est la fille d’Angelo Veneziano mais elle ne semble pas faire partie de la mafia. Quant à lui le FBI ferme les yeux sur certaines de ses irrégularités car il nous prête souvent main forte pour arrêter bien plus grave. Et concernant cet enlèvement Kevin n’a jamais porté plainte.
-         Non, il n’en a rien fait. Il avait de l’affection pour elle. Quand à Angelo, il n’est effectivement pas dangereux. Tu ne m’apprends rien Christine. C’est pourquoi nous l’avons laissé filé après l’enlèvement de Jeffrey.
-         Selon Danny, Angelina est une gentille fille.
-         Oui, c’est une gentille fille, dit-il dans un soupir.
-         Dans ce cas pourquoi cet accueil glacial ? J’avoue qu’hier elle m’a fait de la peine. Je n’aurais pas aimé être à sa place. Tu te rends compte qu’elle a dû entendre tout ce que tout le monde disait sur elle ?
-         Crois le ou non, Christine mais j’ai moi aussi eu de la compassion pour elle hier mais avant tout je dois m’assurer qu’elle ne tend pas un nouveau piège à mon frère.
-         Je n’étais pas là la première fois bien sûr mais pour autant que j’en aie pu voir hier Kevin semblait sincèrement amoureux. La façon dont il la défendait même lorsqu’elle était encore dans le patio en disait long.
-         Il essayait de se montrer gentleman c’est tout. C’est sa façon d’être.
-         Non, Michael, c’était bien plus que cela. J’ai déjà vu Kevin venir en aide  mais jamais de cette façon. Michael, l’homme que j’ai vu hier est un homme amoureux.
-         Allons au Gloworm. Je dois parler à Gloria. De la voiture j’appellerai Kevin pour lui demander de nous rejoindre là-bas et Eden aussi. Devant nous tous : sa famille, il ne nous mentira pas et je saurai alors s’il est vraiment amoureux d’Angelina ou n’est ce qu’une façade car il serait de nouveau tombé dans un de ses pièges.
 
Dans leur maison Kevin et Angelina prenaient leur petit déjeuner dans un silence pesant. La jeune femme avait vraiment mal vécue la soirée de la veille et malgré tout l’amour dont Kevin l’avait entouré elle n’en demeurait pas moins tourmentée.
Ce fut Kevin qui interrompit en premier ce silence absolu.
-         Cela va aller, ma chérie. Dès qu’ils auront compris à quel point je t’aime ils t’accepteront.
Angelina le regarda droit dans les yeux.
-         Non, Kevin, ta mère ne m’acceptera jamais comme un membre de votre famille et ton frère non plus. Je sais combien vous êtes liés tous les trois et je refuse de briser les liens qui vous unisse. Je t’aime beaucoup trop pour ça.
-         Angelina, qu’est ce tu racontes tu ne brises aucun lien. J’aime ma mère et j’aime mon frère et Eden aussi mais toi… toi, ma chérie, tu es l’amour de ma vie. Je n’ai jamais aimé comme je t’aime.
Il se leva de sa chaise, fit le tour de la table et fit lever Angelina pour l’embrasser sur ses lèvres.
C’est à ce moment que le téléphone de Kevin sonna.
-         C’est Michael, dit-il à l’attention d’Angelina.
-         Tu dois lui répondre.
-         Ça va aller ?
-         Oui. Ne t’inquiète pas, dit-elle en s’efforçant de sourire. Je vais débarrasser la table et faire la vaisselle pendant ce temps. 
-         Allo, dit Kevin en s’emparant du téléphone.
-         C’est Michael, je me trouve dans la voiture en compagnie de Christine. Nous dirigeons vers le Gloworm et j’aimerais que tu nous retrouve là-bas. Il va de soi que tu dois venir seul.
-         Pourquoi ?
-         Comment ça pourquoi ? dois-je te rappeler ce que tu nous as annoncé hier ?
Michael commençait à s’emporter.
-         Justement pourquoi dois-je venir sans ma fiancée ?
-         Je t’en prie n’emploie pas ce mot là en parlant d’Angelina.
-         Tu devras t’y faire, Michael car c’est ce qu’elle est pour moi en attendant que mon divorce avec Chloé soit enfin entériné et je puisse enfin l’épouser.
-         Sans Angelina je n’irai nulle part.
Kevin raccrocha laissant Michael plus perplexe que jamais.
-         Il m’a raccroché au nez.
-         Michael, je suis désolée si ce n’est pas ce que tu veux entendre mais Kevin m’a l’air réellement amoureux d’Angelina.
-         Oui bien va dire ça à Gloria. Elle est tellement convaincu que Kevin et Chloé finiront leurs jours ensemble.
-         Mais enfin ils ont divorcé !
-         Pour Gloria ça ne compte pas. Pour elle Kevin et Chloé peuvent et devront se retrouver tôt ou tard.
-         Et tu partages son avis ?
-         J’en sais rien, Christine. Il y’a trop de question sans réponse dans cette affaire.
 
-         Vous pouvez me croire, Victoria, cette fille devra d’abord me passer sur le corps avant de devenir Md Kevin Fisher.
-         Je pourrais peut être proposer de l’argent à Angelina ? Non, attendez, j’ai eu une meilleure idée qui nous débarrasser définitivement d’Angelina Veneziano.
Les yeux de Gloria brillaient de mille feux.
-         Quelle est-elle ?
-         J’ai quelques contacts dans le monde de la musique et notamment l’un d’eux qui me doit un service. Il pourrait racheter son contrat à Devon et l’envoyer faire une carrière très loin de Genoa City voir des Etats Unis ! Une tournée non-stop où elle n’aurait pas le temps de rentrer à la maison si vous voyez ce que je veux dire.
Billy écoutait toute la conversation sans se manifester. Sur ces mots Michael entra au restaurant.
-         Attendons d’abord de savoir ce Kevin à nous dire.
-         Michael, tu ne vas pas te laisser émouvoir par cette pseudo histoire d’amour ? ton frère ne peut pas être amoureux de cette fille : c’est impossible !
-         Heureusement pour vous mon grand-père n’a jamais pensé cela de vous autrement aujourd’hui vous seriez là où vous étiez en arrivant à Genoa.
-         Abby, vous n’oseriez pas me comparer à Angelina ?
-         Non, Gloria, je ne vous compare pas.
Gloria sourit.
-         Angelina a du talent et du cœur et elle aime Kevin.
-         J’aimais John de tout mon cœur !
-         L’auriez-vous aimé s’il avait été pauvre ? Au moins on ne pourra pas accuser Angelina de rester avec Kevin pour son argent : il n’en pas !
 
 
Chez Kevin et Angelina celle-ci venait de finir la vaisselle. Elle s’avança vers Kevin qu’elle sentit tendu.
-         Que voulait Michael ?
-         Il aimerait que je le retrouve au Gloworm.
-         Mais sans moi, n’est ce pas ?
-         Je lui ai clairement dit que je n’irai nulle part sans toi.
Angelina secoua la tête.
-         Vas-y, mon amour. C’est ta famille et je refuse d’entraver la relation qui vous uni.
-         C’est toi ma famille. Toi et les enfants que nous aurons.
-         Les enfants, Kevin ?
-         Tu n’en veux pas ?
-         Bien sûr que oui mais c’est la première fois que nous en parlons. Comment le pourrions-nous ?
Kevin la regarda avec des yeux amusés.
-         C’est très simple, je peux te montrer le mode d’emploi si tu veux ?
-         Idiot, va ! dit-elle en riant. Je veux dire comment voudrais tu que nous ayons des enfants alors que ta famille ne me supporte pas ? que dirons-nous à nos enfants lorsque ils demanderont pourquoi mamie déteste t’elle tant maman ?
-         Peut-être d’ici là ma mère aura compris à quel point je t’aime et sera revenue à la raison ?
-         C’est possible mais j’en doute.
-         Angelina, si je dois choisir entre toi et ma mère alors mon choix est vite fait.
-         Non, Kevin, ne dit pas ça.
-         C’est pourtant vrai. Je me suis comporté comme un idiot en te laissant filer une fois mais c’est fini. Tu es le bonheur de ma vie, Angelina.
-         Et toi le mien, Kevin mais cela ne pourra pas marcher entre nous.
Sur ces mots, Angelina voulu retirer sa bague de fiançailles mais Kevin la stoppa.
-         Non ! Garde cette bague à ton doigt. Angelina, je t’aime comme je n’ai jamais aimé et ma famille devra s’y faire.   
-         Et si cela n’arrive jamais ? Tu les as entendu hier, particulièrement ta mère, tout le monde était persuadé que tu avais retrouvé Chloé au cours de ton voyage.
-         Entre elle et moi c’est fini et je ne l’ai jamais aimé comme je t’aime. Je t’en prie, ma chérie, garde cette bague à ton doigt. Je vais me rendre au Gloworm et leur parler si c’est ce qu’ils veulent et ensuite je reviendrai à la maison avec toi et en rentrant nous irons tous les deux voir le Père Todd et voir s’il veut bien nous marier.
Il l’étreignit un long moment en l’embrassant puis pris la route du Gloworm laissant Angelina… Angelina ne savait plus trop où elle en était. Elle aimait Kevin de tout son cœur depuis toujours mais avait-elle le droit de s’interposer entre lui et sa famille ? Elle était perdue dans ses pensées lorsqu’on sonna à la porte. Elle alla ouvrir.
-         Devon ? Lyly ? Cane ? Que faites-vous ici ? Si vous êtes venus voir Kevin il vient de partir pour le Gloworm.
-         Ce n’est pas Kevin que nous sommes venus voir mais toi, Angelina, répondu Devon.
-         Vous en prie, entrez !
-         Nous sommes venus voir comment tu allais depuis hier ? cela n’a pas dû être facile pour toi d’entendre tout ça alors que tu étais cachée dans le patio.
-         Tout ce qui a été dit et la plus pure des vérités. J’ai mérité toutes ces critiques. Ce que j’ai fait à Kevin est mal.
-         Tu es trop dure envers toi, dit Lyly. Bien sur ce n’était pas bien mais au moins tu agis en écoutant ce que ton cœur te dictait et non pour des raisons purement mercantile. Et Kevin t’a pardonné sinon tu ne serais pas là aujourd’hui.
-         Angelina, des erreurs nous en commettons tous. Crois moi j’en ai commis moi aussi des erreurs qui aurait pu couter cher à ma famille mais au final Lily m’a pardonné et j’ai retrouvé ma famille.
-         A la différence près que la famille de Lyly t’a elle aussi pardonné contrairement à celle de Kevin.  
-         Détrompez-vous, dit Neil qui les avait rejoint, j’en ai voulu à Cane et pas qu’un peu et cela à deux reprises. La première lorsque il nous a menti sur son identité en se faisant passer pour Philip Chancellor et la seconde lorsque il ne nous a omit de nous dire qui était Colin Atkinson.
-         Moi aussi j’en voulais à Cane.
-         Toi, Devon ?
-         Oui, moi. Tu vois personne n’est parfait. Nous avons tous nos défauts et nos faiblesses. De la même façon que j’en demandais trop à ma mère avant d’accepter qu’elle était humaine. Tout simplement humaine. Et ce que tu es, Angelina, humaine. Tu n’es pas parfaite exactement comme nous tous.
-         Et l’essentiel étant que Kevin t’adore sinon il ne nous aurait pas téléphoné pour nous demander de venir te voir, dit Lyly en souriant.
-         Kevin vous a téléphoné ?
-         Il ne voulait pas que reste seule.
 
Lorsque Kevin arriva au Gloworm Michael s’y trouvait déjà ainsi que Victoria mais aussi Abby.
-         Tu es finalement venu ? dit Michael.
-         Je suis venu parce que Angelina m’a poussé à venir autrement je ne serais pas là.
-         Angelina t’a poussé à venir, à qui voudrais-tu faire croire ça ? ricana Gloria méprisante.
-         Ne le croit pas si tu veux mais c’est la pure des vérités.
-         Cela doit faire partie d’un de ses plans tordus.
C’est à ce moment que la porte du restaurant s’ouvrit laissant apparaitre le meilleur ami de Kevin : Daniel Romalotti et sa femme : Heather Stevens. Depuis la mort qui avait suivi la disparation inquiétante de Daisy, Daniel vivait à Chicago avec Heather et la petite Lucy.
-         Gloria, j’ai reçu votre message que se passe-t-il ?
-         Daniel, j’ai besoin que vous obteniez ce que ni Michael ni moi-même n’arrivons à obtenir de la part de Kevin à savoir de quoi Angelina le menace t’elle cette fois ?
-         Angelina ? Je ne comprends pas elle n’est pas à Los Angeles ?
-         Plus maintenant, dit Eden qui était restée dans l’ombre. Elle est revenue à Genoa City avec Kevin.
-         Comment ça avec toi ? Elle t’a encore tendue un piège ? Je croyais pourtant que vous aviez coupé tout contact ?
-         Nous l’avions. Mais durant ces vacances je suis allé à Los Angeles pour la revoir et j’en suis tombé amoureux. Eperdument amoureux.
-         Angelina ? ne me dit pas que tu parles de la chanteuse Angelina Veneziano ? demanda Heather.
-         Elle-même.
-         Je ne savais pas que vous connaissiez tous les deux. Je suis fan de ses chansons.
-         Nous connaissons plutôt bien nous avons même été mariés un certain temps.
-         Ce n’était pas un vrai mariage. Angelina l’avait piégé tout comme Daisy la fait pour moi.
-         Laisse Daisy en dehors tout ça, fulmina Kevin. Sans compter que les deux situations ne sont pas comparables.
-         Ah oui moi je trouve que ici au contraire. Angelina t’a piégé dans un mariage dont tu ne voulais pas tout comme Daisy le fit avec moi et tous les deux ne nous sommes mariés avec elles uniquement pour protéger quelqu’un que nous aimions.
-         Sauf que Chloé n’a jamais été en danger. Pas une seconde et quand à Daisy, bien que j’ai fini par m’attacher à ma sœur, je suis le premier à admettre qu’elle avait fait des choses très grave par le passé contrairement à Angelina. De toute façon c’est du passé, aujourd’hui Daisy est morte et rien n’y personne ne la fera revenir mais j’ai une chance avec Angelina et je ne compte pas la laisser passer.
-         Comment ça une chance ?
Kevin prit une profonde inspiration.
-         J’ai l’intention d’épouser Angelina.
-         C’est une blague ?
-         Cela n’a rien d’une blague. Je l’aime. Je l’aime bien plus qu’on ne peut le dire avec des simples mots et j’ai l’intention de l’épouser. D’ailleurs je vais de ce pas la rejoindre afin que nous allions voir le Père Todd.
-         Oncle Todd ?
-         Lui-même, Heather. Angelina et moi comptons lui demander s’il veut bien nous marier.
-         Mais c’est une supère nouvelle !
-         Kevin, tu devras d’abord me passer sur le corps avant que je ne te laisse épouser cette fille-là !
-         Cette fille a un nom, maman : c’est Angelina. Angelina, Angelina. Tu vois ce n’est pourtant pas si difficile à prononcer.
-         Tu ne peux pas épouser Angelina un point c’est tout !
-         Je n’ai plus besoin de ton accord pour me marier.
-         C’est Chloé que tu aimes non Angelina.
Kevin soupira : exaspéré. Daniel le poussa dans un coin du restaurant.
-         Attends, Kevin, c’est sérieux cette histoire ? tu as vraiment l’intention d’épouser Angelina ?
-         Je n’en ai pas seulement l’intention, Daniel, je vais le faire. Angelina et moi allons-nous marier au mois de mai prochain. D’ici là la période de mes six mois d’attente afin que mon divorce avec Chloé sera entérinée.
-         De quoi te menace-t-elle cette fois ?
Kevin fulmina.
-         Elle ne menace en rien. Je l’aime et je veux passer ma vie avec elle est si difficile à comprendre ?
-         Depuis quand est-elle de retour à Genoa ?
-         Depuis que je l’ai ramené de L.A.
-         Quoi ?
-         Daniel, j’aimerais beaucoup rester et tout expliqué mais je dois rejoindre ma fiancée. Elle et moi avons rdv avec le père Todd. Demande donc à Lyly ou à Abby : elles pourront t’expliquer.
 
Dans tout ce remue-ménage personne en dehors de Christine à qui il s’était confié ne s’était rendu compte de la disparation de Michael. Ce dernier arriva devant la maison de Kevin et Angelina. Il sonna à la porte. Angelina alla lui ouvrir.
-         Michael ? Kevin n’est pas avec vous ?
-         Il est toujours au Gloworm.
-         Dans ce cas que faites-vous ici ?
-         C’est vous que je suis venue voir, Angelina. Puis j’entrer ?
-         Bien sûr.
-         Excusez-moi tout le monde mais j’aimerais rester seul avec Angelina.
-         Avec tout le respect que je vous dois, Michael, vous êtes ici chez Angelina et Kevin et il nous a demandé de veiller sur elle.
-         Ça va aller, Devon. Je te remercie. Je vous remercie tous autant que vous êtes mais Michael veut me parler seule.
-         OK mais n’hésite pas à me téléphoner si quelque chose ne va pas. De jour comme de nuit. Je serai toujours là pour toi. Inutile de te dire qu’aujourd’hui tu es bien plus qu’une artiste à mes yeux.
-         Merci, Devon. J’apprécié ton amitié et pour moi aussi tu es bien plus qu’un simple producteur.
-         N’hésite pas à me téléphoner également, OK ?
-         OK. Merci, Lyly, dit-elle en faisant une accolade à la jeune femme.
-         Réfléchi bien à ce que je t’ai dit, dit Cane.
-         C’est promis, dit-elle en souriant.
Cane et Neil lui donnèrent un baiser sur la joue et tout le monde sortit.
-         Voilà, Michael, nous sommes seuls. De quoi voulez-vous me parler ?
-         J’ai entendu la version de Kevin quand à vos retrouvailles maintenant j’aimerais entendre la vôtre.
-         Que voulez-vous entendre ?
-         La vérité.
-         Kevin vous la racontait plus d’une fois et vous ne voulez toujours pas le croire tant vous êtes persuadé que je lui ai tendu un piège une fois encore.
-         Est-ce le cas ?
-         Non !
-         Qu’est ce qui me le prouve ?
-         Rien, Michael, je n’ai aucune preuve. Juste ma parole et celle de Kevin.
Angelina prit une profonde inspiration.
-         Ecoutez, Michael, j’ai conscience que je suis à des années lumières  de la belle-sœur rêvée pour un procureur. C’est vrai, je ne suis pas une lumière comparé à Chloé, je n’ai ni sa beauté ni son talent pour la mode mais j’aime Kevin de tout mon cœur. Je l’ai toujours aimé et pourtant j’avais renoncé à lui afin qu’il puisse être heureux avec Chloé. Je n’étais même pas au courant de leur divorce : c’est lui qui me l’apprit lorsqu’il est venu me trouver ce soir du 2 juillet dans ma loge à L.A. et c’est aussi lui qui m’a demandé en mariage. Je ne l’ai pas contraint à le faire. Pas cette fois. Mais tout cela il vous la déjà dit.
-         En effet il nous la dit le problème est que je n’y crois pas un mot et Gloria non plus.
Angelina marqua une pause.
-         Michael, vous êtes bien procureur ? non ? Dans ce cas vous devez avoir à votre disposition un détecteur de mensonge. Je serais prête à y passer pour vous prouver que je dis la vérité.
-         Cela n’a aucune valeur légale.
-         Je le sais bien mais cet interrogatoire non plus.
-         Selon vous c’est que je suis en train de faire ?
-         Si ce n’est pas le cas alors ça y ressemble fortement.
-         Savez-vous que je pourrais vous faire arrêter ?
-         Sous quel motif je vous prie ? d’être tombé amoureuse de votre frère ?
-         Pour enlèvement et séquestration !
-         Pour la centième fois, Michael, je n’ai pas enlevé Kevin.
-         Pas cette fois ci peut être mais la dernière fois ce fut le cas et dans ces cas le code pénal fédéral ne prévoit aucune prescription. A fortiori dans votre cas où c’est relativement récent. Angelina, vous avez commis un crime fédéral. La peine encourue est la prison à perpétuité.
-         Tu es cinglé, Michael, hurla Kevin qui venait d’arriver, Angelina ne m’a pas enlevé je suis allé la rejoindre de ma propre initiative.
Kevin s’approcha d’Angelina qui se blottit dans ses bras.
-         Elle ne t’a peut-être pas enlevé cette fois ci mais la fois dernière ? Elle t’a entrainé hors de la ville afin que tu n’épouse pas Chloé.
-         C’est de la démence. Angelina ne m’a jamais kidnappé et encore moins séquestré. J’étais parfaitement libre de mes mouvements. Elle m’a tout au plus piège mais pas enlevé et de toute façon je ne lui en ai jamais voulu et encore moins aujourd’hui où je m’apprête à l’épouser.
-         Elle t’a menti et obligé à quitter la ville, l’état, mis ta vie en danger avec des coups de feux et tout ça le jour de ton mariage. Tu imagines l’effet que cela ferait sur un jury populaire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Chapitre 5 : les amants maudits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au plus profond de la nuit se retrouvent les amants maudits. [Fletcher Salir/Aël T. Demareck]
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» La Geste des Trois Amants
» Les amants de papier
» Le jardin des amants...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Retrouvailles-
Sauter vers: