Angelina & Kevin love for ever


Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Coup de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Coup de feu    Sam 8 Oct - 17:50


Quelques semaines s’étaient écoulées depuis la venue de Cane. La petite Eleonore grandissait à l’instar de ses ainés. Cela dit Kevin était anxieux. Angelina s’approcha de lui et commença à l’embrasser. Kevin sourit et répondit à ses baisers de manière de plus en plus langoureuse.
-         Il vaut mieux que je m’arrête là avant d’aller plus loin.
-         Qui t’en empêche ? Les enfants viennent de s’endormir, Kevinella et Pheasant font également une sieste.
-         Chérie, es-tu sur d’être prête ?
-         Oui et j’en ai très envie.
Kevin l’embrassa alors puis la souleva du sol et la porta dans leur chambre où ils firent l’amour avec passion.
-         Whaoo, dit-elle en reprenant son souffle.
Kevin rit tout en l’embrassant.
-         Tu as été extraordinaire.
-         Tu été pas mal non plus.
-         Pas mal ? dit-il faignant la colère.
Angelina éclata de rire. Kevin l’embrassa.
-         Je t’aime tellement.
-         Je t’aime moi aussi.
Soudainement l’esprit de Kevin s’égara.
-         Chéri, ne t’inquiète pas, cette petite fouine de Devon Hamilton ne pourra pas nous atteindre. Nous nous aimons et il aura beau tout essayer jamais je ne te quitterai. Je t’aime plus que tout au monde. J’aime nos enfants, notre famille et je te promets : nous l’agrandirons. Nous aurons notre stade de super Bowl.
Kevin sourit et l’embrassa derechef.
-         Cela dit ce n’est pas à lui que je pensais mais à toute autre chose.
-         À quoi donc ?
Son bras autour des épaules nues d’Angelina, Kevin se redressa.
-         Dylan est passé au Neon Ecarlate hier et m’a fait une proposition.
Angelina se redressa.
-         Comment ça une proposition ?
Kevin éclata de rire.
-         Ce n’est pas du tout ce que tu imagines.
-         Tu me rassure, j’ai eu peur l’espace d’un instant.
Kevin sourit et l’embrassa.
-         Je t’aime et tu le sais. Il n’y aura personne d’autre dans le monde tout entier que toi, mon Angelina.
Angelina l’embrassa.
-         Alors dis-moi quelle est donc cette proposition de Dylan qui te rend si pensif.
-         Dylan envisage très sérieusement de demander Colleen en mariage.
-         C’est vrai ? Mais c’est génial !
-         En effet mais il n’en fera rien tant qu’il ne sera pas à la hauteur de la famille Abbott.
-         Les Abbott sont peut-être une famille riche mais ils sont très gentils. Je n’oublie pas devoir la vie en partie à Jack Abbott. Il a réussi à mettre de côté son inimité avec Victor Newman pour changer le conseil d’administration de l’hôpital. Attention, je ne sous-estime pas le rôle que tu as joué. Tu t’es battu comme un beau diable pour me sauver et c’est à toi, avant qui que ce soit d’autre à qui je dois la vie et un jour je le raconterai à nos enfants.
Kevin l’embrassa.
-         Mais quel est le rapport entre sa volonté de demander Colleen en mariage et sa proposition. Aimerait-il que tu sois son témoin ?
-         Je ne sais pas il ne m’en a pas parlé. Peut-être prendra t’il Paul ou Nick.
-         Dans ce cas qu’elle était sa proposition qui te trouble à ce point ?
Kevin prit une profonde inspiration.
-         Dylan aimerait racheter le Neon Ecarlate. Il m’a fait une offre bien au-dessus de la valeur du marché.
-         Quoi ? Tu lui as dit qu’il n’était pas à vendre ?
-         Je lui dis devoir y réfléchir et t’en parler au préalable car je ne ferai rien sans ton accord.
-         Kevin, le Neon Ecarlate c’est toute ta vie.
-         Non, chérie, non. Ma vie c’est toi. Toi et les enfants avec bien sur Kevinella et Pheasant. C’est vous ma vie.
-         Mais enfin, chéri, tu adore le Neon Ecarlate. Tu avais déjà cette affaire bien avant notre rencontre. Comment peux-tu envisager de le vendre ?
-         Effectivement j’avais cette affaire bien avant notre rencontre et il referme beaucoup de souvenirs. Des bons mais aussi des moins bons.
-         C’est à cause de Jana c’est ça ? Tu as dirigé cette affaire avec elle jusqu’à son enlèvement et ensuite sa trahison lorsqu’elle est tombée amoureuse de Ryder. Mais chéri, Jana est morte.
-         Oui elle est morte et je lui ai pardonné. Non ce n’est pas à cause d’elle si j’envisage de vendre.
-         Alors pourquoi ? À cause de Chloe ? Avec elle aussi vous avez partagé des souvenirs dans ce café. Si tu veux tirer un trait sur le passé je peux le comprendre.
-         Je ne veux pas tirer un trait sur le passé car c’est le passé qui a fait de moi l’homme que je suis aujourd’hui. Ton mari. L’homme qui t’aime et qui veut passer sa vie avec toi.
-         Et je t’aime aussi.
-         C’est pourquoi je veux te rendre fier de moi. Je ne veux pas qu’un jour toi ou les enfants puissiez à avoir honte de moi.
-         Kevin, qu’est ce tu racontes, je suis fière de toi et nos enfants t’adorent.  Même Eleonore du haut de ses deux mois te voue déjà une vénération sans borne.
Kevin rit.
-         Et je ne parle même pas de Kevinella et Pheasant. Chéri, nous t’aimons tous.
-         Je vous aime moi aussi. Chérie, si tu ne veux pas vendre le Neon Ecarlate alors nous le garderons.
-         Ce n’est pas ça. Kevin, ce café est avant tout le tien et c’est à toi de décider.
-         C’est le nôtre, Angelina.
-         Tu n’as pas répondu lorsque je t’ai demandé pourquoi tu voulais vendre le Neon Ecarlate. Est-ce une question d’argent car si c’est ça, je te promets de chercher un producteur.
-         Chérie, non, cela n’a pas de rapport avec l’argent et je ne veux pas que tu travailles uniquement si c’est pour avoir plus d’entrée. J’aimerais te voir rechanter, oui et pas uniquement pour nos enfants mais pour toi, parce que c’est ton rêve d’enfance de devenir chanteuse et parce que ta voix mérite d’être entendu. Mais je suis fatigué oui fatigué de me lever chaque matin, prendre mon petit déjeuner et filer ensuite au café à servir les mêmes personnes, voir les mêmes gens tous les jours, entendre leurs doléances. J’ai envie de faire autre chose de ma vie. Mais si tu ne veux pas alors nous le garderons.
-         Kevin, non, je t’aime et je veux te voir épanoui dans ton travail alors si tu veux vendre le Neon Ecarlate : fait le ! Ce café me manquera c’est sûr mais avant tout je veux te voir heureux et épanoui.
Kevin l’embrassa.
-         Tu es la meilleure.
-         Prouve-le, dit-elle pour le taquiner.
-         Rien de plus facile, dit-il en l’embrassant le souffle à moitié coupé.
 
 
***
 
Ce matin-là le Neon Ecarlate était plutôt calme : les clients n’étaient pas encore arrivés. Kevin prit Angelina dans ses bras et l’embrassa.
-         Chérie, es-tu sure ?
-         Comme je te l’ai dit c’est à toi décider et quoique tu décides je te suivrai. Chéri, si tu as un doute alors ne le vend pas. Si c’est à cause des souvenirs nous pourrons nous en créer et il est vrai que je pensais que nous fêterions le deuxième anniversaire des jumeaux dans notre café. J’imaginais la fête, il y’aurait eu mon père, Michael, Colleen et Dylan, Cassie et Daniel, Daisy avec Lucy, Eden et Noah plus leurs petits copains de la crèche. Nous aurions fait venir un clown ou Mickey et j’aurai chanté des chansons pour enfant. Tous les enfants auraient couru de partout et nous aurions pu faire la même chose pour Eleonore et nos futurs enfants.
Kevin la serra dans ses bras et l’embrassa à nouveau.
-         Nous pourrions faire ça chez nous.
-         Nous pourrions oui. Kevin, mon amour, je te l’ai dit c’est à toi de décider et si tu veux vendre, si cela peut te rendre heureux alors vend le et j’aime autant que ce soit Dylan qui le rachète plutôt qu’un parfait inconnu.
Kevin soupira et l’attira dans ses bras en lui caressant les cheveux.
-         Angelina, mon amour, nous aurons tout ça et plus encore. Nous la ferons cette fête entourée de nos amis et des amis de nos enfants. Peu importe l’endroit où nous la ferons mais nous la ferons. Je te le promets.
Angelina l’embrassa.
Ni Eden ni Daisy n’avaient commencé leur service ce matin la lorsque les premiers clients arrivèrent dont Dylan. Kevin s’assit à la table de Dylan.
-         As-tu parlé avec Angelina ?
-         Oui nous en avons parlé.
-         Elle est d’accord pour vendre ?
-         Angelina m’aime et veut mon bonheur c’est pourquoi je suis d’accord pour vendre à deux conditions.
-         Je t’écoute de quoi s’agit-il ?  
-         La première et elle est sine qua non : Daisy et Eden devront pouvoir continuer de travailler ici.
-         Je n’envisageais pas les choses autrement. Quelle est la seconde ?
-         L’anniversaire des jumeaux est dans trois semaines : Angelina à un rêve : faire une grande fête pour leur deux ans en invitant tout le monde ici. C’est pourquoi si tu es d’accord, ce café deviendra officiellement le tien juste après cette date. Je l’aime, tu comprends : elle a changé ma vie de façon irréversible et pour le meilleur c’est pourquoi j’aimerais lui faire ce plaisir.
-         C’est tout ?
-         Ce sont les seules conditions pré requises pour vendre le Neon Ecarlate. 
-         Quoi ? Tu vas vendre le Neon Ecarlate ?
-         Maman, mais qu’est ce tu fais là ? Je te croyais à Las Vegas.
-         Tu n’as pas répondu à ma question, Kevin, tu n’as pas l’intention de vendre le Neon Ecarlate, dis-moi ?
-         Même si ceci ne te concerne absolument en rien la réponse est oui. Oui je vais vendre le Neon Ecarlate à Dylan.
-         Je le savais, cette fille ne pouvait pas se contenter d’un modeste cafetier comme toi il lui fallait autre chose de plus glorieux de plus riche, de plus glorieux sinon cela aurait fait tache sur son CV : la chanteuse Angelina Veneziano marié à un petit gérant de café ce n’est pas assez pour elle alors il a fallu que tu vendes ce à quoi tu tenais le plus au monde.
-         Ça suffit comme ça, maman !  Angelina ne m’a rien demandé. C’est moi qui ai décidé de vendre pas ma femme ! Maintenant je te demanderais tant que cet établissement m’appartient encore de partir et de ne jamais y revenir tant que j’en serai encore le propriétaire.
Angelina entendit les paroles de Gloria qui la touchèrent plus qu’elle ne l’avait imaginé. Elle sortit du Neon Ecarlate en larmes.
-         Tu n’as rien entendu à ce que je t’ai dit alors je te le répète encore : je l’aime. Angelina est la femme que j’aime et je ne la quitterai jamais. Ou tu l’acceptes ou tu sors de ma vie.
-         Comment peux-tu me parler ainsi, Kevin, je suis ta mère !
-         Tu n’as jamais été une mère pour moi quand j’en avais besoin, tu laissais Tom le Terrible m’enfermait dans le placard.
-         Je n’avais pas la force nécessaire de m’opposer à lui.
-         Mais tu avais la force nécessaire de sortir avec lui, de faire l’amour avec lui pendant que je croupissais dans un placard et tu oses te faire appeler « mère » ? Mais tu n’as de mère que le titre. Je sais aujourd’hui en voyant Angelina comment une vraie mère se comporte avec ses enfants.  Angelina, où est -elle passée.
-         Elle est sortie en courant il y’a quelques minutes, dit Dylan.
-         Bon sang je dois la retrouver.
Kevin voulu partir à sa rencontre mais Gloria lui barra la route.
-         Laisse-la partir, Kevin, tu mérites tellement mieux que cette fille.
-         Tu n’as rien entendu à ce que je viens de te dire : je l’aime ! J’aime Angelina que cela te plaise ou non elle est l’Amour de ma Vie ! Ou tu l’accepte ou bien tu sors de ma vie.
-         Jamais je n’accepterai cette fille comme ma belle-fille.
-         Dans ce cas tu as fait ton choix et moi le mien. Maintenant laisse-moi passer et sort une bonne fois pour toute de ma vie !
-         Kevin, tu fais une lamentable erreur !
 Kevin poussa Gloria, couru à la rencontre d’Angelina et la rattrapa dans la ruelle derrière le Neon Ecarlate. En larme. Il posa une main sur son épaule par derrière.
-         Angelina.
-         Kevin, laisse-moi. Tu seras beaucoup mieux sans moi.
-         Arrête de dire des bêtises. Angelina, je t’aime.
Angelina se retourna et lui fit face les yeux larmoyant.
-         Moi aussi je t’aime, Kevin mais ta mère pense que tu mérites mieux que moi et peut être a-t-elle raison.
-         Je me fiche de ce que pense ma mère.
-         Mais je suis fatiguée, Kevin, fatiguée d’avoir toujours à me battre avec ta mère. Jamais elle ne m’acceptera ni n’acceptera nos enfants comme ses petits-enfants.  Elle ne m’a toujours pas pardonné de t’avoir séduit au moment où tu devais épouser Chloe.
-         Je n’ai jamais aimé Chloe comme je t’aime toi.
-         Kevin, ta mère me hait et j’ai l’impression d’être un obstacle entre vous. Au fil des années vous aviez réussi à tisser des liens et j’ai tout détruit. 
-         Tu n’as rien détruit du tout. Gloria n’a jamais été une véritable mère pour moi et tu le sais très bien. Ce qui l’intéressait chez moi ce n’est non pas le fait que je sois son fils mais mes compétences en informatique pour la tirer des guêpiers où elle a tendance à se fourrer. Mais elle ne se mêlera plus de nos affaires : je lui ai demandé, non je devrais plutôt dire : intimer l’ordre de sortir de ma vie. Angelina, je t’aime et avec toi je suis plus heureux que je ne l’ai été durant toute ma vie. Tu m’as appris le sens du mot aimer. Grace à toi je suis devenu un autre homme. Non en je devrais plutôt dire : je suis devenu moi-même. Pour être un homme je n’ai pas besoin de parler avec des esprits à l’aide d’un Ouija, ni de devenir un homme milliardaire. Avec toi je suis simplement Kevin.
-         L’homme que j’aime.
-         Et qui t’aime lui aussi : bien plus que les mots peuvent le dire.
Kevin l’embrassa.
-         Allez viens, rentrons à la maison. J’ai très envie d’embrasser les enfants, caresser Pheasant et sortir Kevinella car tout ça, ma chérie, fait maintenant partie intégrante de notre vie et je n’échangerais ma vie pour tout l’or du monde.
À travers ses larmes Angelina se mit à rire. Ils s’embrassèrent derechef lorsque soudain…
-         Kevin ! Kevin, mon Dieu qu’est qui se passe ? Kevin, mon amour ! Kevin !
Kevin venait de s’écrouler dans les bras d’Angelina. Couvert de sang.
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Coup de feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Un monde parallelle-
Sauter vers: