Angelina & Kevin love for ever


Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'escort girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: L'escort girl    Dim 11 Sep - 22:45


Tout Genoa City savait désormais que Kevin n’était pas mort ce qui rendit Devon fou de rage.
 
-         Je ne me débarrasserais donc jamais de lui ?
-         Que comptes tu faire maintenant ? As-tu l’intention de faire revenir Chelsea ?
-         Cela n’a pas fonctionné entre eux la première fois il n’y a aucune raison qu’il en soit différemment cette fois ci. Non je dois trouver autre chose qu’une femme pour les séparer mais quoi ?
-         Et Angelo ? Il ne pourrait pas t’aider ? Après tout tu aimes Angelina et tu peux lui offrir une vie de rêve contrairement à Kevin.
-         Ce vieux sot ne peut pas me sentir.
-         Tu pourrais t’excuser d’avoir mal agit : dis-lui que tu ne voulais pas faire du mal à Angelina qu’elle a mal interprété les faits et Kevin lui a monté la tête contre toi. Montre-toi sur ton meilleur jour, invite le à manger au club ou au Boulevard, ne lui parle pas de tes sentiments pour sa fille mais mise sur sa carrière qui est au point mort depuis qu’elle est mariée avec Kevin. Tu sais à quel point la carrière de sa Princesse comme il l’appelle compte pour lui. Une fois qu’il aura convaincu Angelina de retravailler pour toi, Kevin sera tellement en colère que leur mariage ne résistera pas.
-         Tu penses vraiment que cela peut marcher ?
-         Essaye toujours : de toute manière tu n’as rien à perdre.
 
 
Depuis sa sortie de prison Kevin n’avait revu personne. Il se consacrait entièrement à sa vie de famille. La grossesse d’Angelina ayant repris un rythme normal. Les cauchemars de Deidre avaient cessé et la consultation chez le pédopsychiatre confirma leurs pensées : l’angoisse de la séparation. L’enfant ayant eu peur d’être séparée de son père.
Ce jour-là la petite famille venait de passer la journée au lac où les enfants prirent leur premier cours de natation. À leur retour à la maison à peine eurent ils fini de diner que les enfants s’endormirent : Kevinella toujours dans son panier au milieu des deux lits quant à Pheasant, fidèle à son habitude elle s’endormit sur l’assise sous la fenêtre.
Angelina riait.
-         Je n’ai pas fini ma chanson qu’ils se sont endormis.
Kevin sourit et l’attira sur le sofa tout contre lui.
-         Tu es bien comme ça ?
Pour toute réponse Angelina sourit. Kevin caressa le ventre de sa femme.
-         Comment te sens tu ?
-         Je ressemble à une baleine mais à part ça je vais très bien.
Kevin rit.
-         Non tu ne ressembles pas une baleine, tu es belle, tu es ma femme enceinte et je t’aime.
-         Moi aussi, je t’aime. Kevin ?
-         Oui ?
-         Ou en es-tu dans tes recherches concernant Chelsea Lawson ?
-         J’ai fait quelques recherches sur le net il y’a plusieurs Chelsea Lawson mais pour le moment aucune d’elle n’est celle que nous recherchons.
-         C’est étrange. Hier lorsque je suis allée au supermarché il m’a semblé la reconnaitre.
-         Vraiment ? Je croyais qu’elle avait quitté la ville depuis l’annonce de ma mort ?
-         C’est aussi ce que je croyais. Je ne suis pas sûre à 100 % que ce soit elle mais pourtant au moment où nos regards se sont croisés elle a changé de rayon et je ne l’ai plus revue.
-         Demain je dois abattre la cloison de la chambre des enfants mais peut être pourrais-tu chercher à ma place, OK, baby ?
 
 
***
 
Le lendemain matin on sonna à la porte de la maison des Fisher. Angelina qui jouait avec ses enfants alla ouvrir. Alex se trouvait devant la porte. Angelina voulu lui refermer au nez mais il l’en empêcha.
-         S’il te plait, Angelina, ne ferme pas la porte au nez. Écoute d’abord ce que j’ai à te dire.
-         Tu n’as rien à me dire et je n’ai rien à te dire. Tu n’es pas le bienvenu.
Kevin qui était occupé à abattre une cloison dans la chambre des enfants n’entendit pas la sonnette de la porte d’entrée.
-         Chérie, tu n’aurais pas vu…  Alex, que faites-vous ici ? Vous n’êtes pas le bienvenu : allez-vous-en !
-         Kevin, je dois vous parler à vous et à Angelina : cela ne prendra que quelques minutes.
-         Pourquoi devrions-nous te consacrer ne serais qu’une seule seconde de notre temps après tout ce que tu nous as fait subir ?
-         Je peux tout vous expliquer.
-         Nous expliquer quoi pourquoi tu as jeté mon mari en prison comme un vulgaire criminel ? Pourquoi notre famille a été séparé à cause de toi, pourquoi notre fille faisait des cauchemars tous les soirs de peur de perdre son père. Tu as réussi à convaincre Michael de la mort de son frère et à cause de toi Kevin n’adresse plus la parole à son frère. Est-ce cela que tu es venu nous dire, Alex ? Si c’est ça alors tu peux repartir d’où tu viens.
-         C’est tout ça et plus. Je t’en prie laisse-moi entrer.
-         C’est bon, chérie, j’aimerais bien entendre ce qu’il a de si important à nous dire. Laisse entrer.
-         Merci, Kevin.
-         Je vous accorde cinq minutes, pas une de plus !
-         OK, cela suffira.
En le voyant Kevinella se mit à grogner et aboyer tandis que les enfants se mirent à pleurer.
-         C’est bon, Kevinella.
Angelina alla ver ses enfants.
-         Papa.
-         Papa est là, les enfants, papa est là et il ne partira pas. Il va rester avec nous.
Kevin prit ses enfants dans les bras.
-         Maman dit vrai, ne vous inquiétez pas, mes chéris, papa est là pour toujours.
Une fois les enfants calmés Kevin se tourna vers Alejandro.
-         OK, tu as cinq minutes montre en main pour nous expliquer les raisons de ta présence. Au-delà tu dégage.
-         Kevin, Angelina, je suis venu pour m’excuser. Je n’ai jamais eu l’intention de vous faire du mal. Je suis flic et je viens de New York. Là-bas on se méfie de tous et tout le monde. Alors lorsque la police de Miami nous a téléphoné pour nous annoncer ta mort j’y ai cru. Je n’avais aucune raison d’en douter.
-         Peut-être à ce moment-là mais lorsque je suis allée à la recherche de mon mari et pour le ramener chez nous pourquoi n’as-tu pas voulu admettre t’être trompé ? Tu as continué et continué entrainant même Michael avec toi dans ton délire.
-         Angelina, l’ADN était formel : Kevin était mort !
-         Tu aurais pu refaire les tests comme te le demandait Angelina.
-         Je n’avais aucune raison de gaspiller l’argent du contribuable.
-         Dis plutôt que tu ne voulais pas le faire. Ma mort t’aurait arrangé : moi mort tu aurais eu le champ libre avec ma femme tu t’es dit : « Kevin est mort je vais pouvoir tenter ma chance avec Angelina ». 
-         Si c’est le cas, Alex, alors tu me connais très mal : j’aime mon mari et je l’aimerai jusqu’à mon dernier soupir.
Soudainement Angelina vit l’ordinateur de Kevin toujours allumé sur ses recherches au sujet de Chelsea. Suréquipement elle abaissa le clapet. Geste qui n’échappa pas au regard policier d’Alex.
-         Que complétez-vous, qui y’a-t-il dans cet ordinateur que je ne puisse voir ?
-         Il n’y a rien.
-         J’ai vu ton geste, Angelina, pourquoi as-tu fermé le clapet de cet ordinateur ?
-         Il n’y a rien qui puisse t’intéresser, Alex.
-         Dans ce cas pourquoi Angelina l’a-t-elle fermé en catimini ?
-         Tu es vraiment sûr de vouloir savoir, Alex ? OK, je vais te le dire : Kevin et moi regardions des sites pour adultes pour pimenter nos ébats amoureux.
-         Vos ébats vraiment ?
-         Il y’a de l’écho on dirait.
-         Ok, les cinq minutes sont largement écoulées, nous t’avons entendu maintenant dehors !
-         J’ai demandé ma mutation à New York au moins là-bas lorsque nous avons des affaires de meurtre à élucider il s’agit de parfaits inconnus et non d’amis pour lesquels nous aurions eu la mort sur la conscience s’il était resté évanoui un peu plus longtemps.
Le visage d’Angelina changea tout à coup de couleur en virant au blanc pale, très pale. Kevin posa ses enfants au sol.
-         Les enfants, allez jouer avec vos jouets dans l’autre pièce. Maman et moi devons continuer de discuter avec ce monsieur.
-         Kevin, de quoi est ce qu’il parle ?
-         Je suis désolé, je pensais que tu le savais.
-         Savais quoi ? De quoi parles tu ?
-         Tu ne lui as rien dit ? Je pensais pourtant que vous n’aviez aucun secret l’un pour l’autre.
Kevin fulmina. Le sarcasme d’Alejandro le tapait grandement sur les nerfs.
-         Bon maintenant ça suffit comme ça, Alex, tu as dit ce que tu avais à dire, les cinq minutes sont largement écoulées alors maintenant dehors !
-         J’ai touché un point sensible on dirait. Finalement ton mari te cache des choses.
-         J’ai dit dehors !
-         Angelina, si j’étais de toi je garderais mes deux yeux grands ouverts sachant que mon mari me cache des choses.
-         Je n’ai aucun secret pour ma femme et maintenant fiche le camp d’ici si tu ne veux pas que je te jette dehors !
-         C’est bon je m’en vais. Mais avant de partir qu’y a-t-il de si secret dans cet ordinateur ?
-         Ça ne te regarde pas et maintenant dehors !
-         OK, je m’en vais mais on se reverra.
-         Je croyais que tu devais repartir pour New York ?
-         Finalement je vais peut-être rester ici encore quelques temps histoire de découvrir ce qui se trame dans cet ordinateur.
-         Rien qui puisse t’intéresser.
-         Cela je n’en suis pas si sûr.
-         OK, tu l’auras voulu, tu veux savoir ce qui il y’a dans cet ordinateur et bien je vais tout de te dire : Kevin et moi regardons parfois des sites pour adultes pour pimenter nos ébats. Maintenant fiche nous la paix !
-         Tu mens, tu mens pour le protéger j’en suis certain et je le prouverai. Kevin est encore trempé dans une de ses magouilles dont il a le secret et t’entraine avec lui dans sa chute infernale.
-         Pour le moment le seul d’entre nous qui entrave la loi c’est toi. Tu es dans une résidence privée et cela fait plus d’une demie heure que les propriétaires du lieu te demandent de partir et tu es toujours là ce qui si je m’abuse constitue une infraction à la propriété privée mais si tu veux je peux demander confirmation à Michael.
-         C’est bon je m’en vais mais on se reverra. Je découvrirai ce que vous tramez tous les deux.
-         Tu ne trouveras même pas un éléphant dans un couloir !
-         Angelina, toute ta vie tu as lutté contre les intrigues de ton père. Ne laisse pas Kevin te corrompre.
-         Dehors, Alex !
Une fois Alex dehors, Angelina confronta Kevin.
-         Kevin, de quoi Alex a-t-il voulu parler au sujet des évanouissements ?
-         De rien, chérie : il a simplement voulu faire son intéressant voilà tout.
-         Kevin, nous nous sommes promis de ne jamais avoir de secret l’un pour l’autre et voilà que je découvre que tu me cache quelque chose.
-         Mon amour, je ne te cache absolument rien. OK, j’ai quelque peu menti en te disant n’avoir rien eu en prison. C’est vrai je ne cessais de penser à toi mais resté enfermé dans ce placard… je me suis évanoui.
-         Pourquoi ne m’as-tu rien dit ?
-         Chérie, au moment où ils m’ont libéré tu étais à l’hôpital avec des contractions. J’ai menti pour ne pas te stresser davantage. Je ne voulais pas te perdre ni toi ni notre enfant.
-         C’est la seule raison ?
-         La seule et unique. Angelina, je t’aime, je n’ai aucun secret pour toi. Ne laisse pas Alex insinuer le doute dans ton esprit.
Angelina sourit et passa ses bras autour de la taille de Kevin en lui donnant un baiser sur ses lèvres.
-         Non, ne t’inquiètes pas, chéri, il aura beau essayer il n’arrivera pas.
Kevin sourit et l’embrassa en retour tout en passant à son tour ses bras autour de la taille déjà bien ronde d’Angelina.
-         Alors comme ça nous regardons des sites pour adultes pour pimenter nos ébats.
Angelina rit de bon cœur.
-         Je devais trouver une parade.
-         Tu penses qu’il a cru ?
-         Difficile à dire avec Alex. En même temps nous ne faisons rien d’illégal.
-         C’est vrai mais je n’ai pas envie qu’il sache que nous sommes soupçonneux vis-à-vis de Chelsea.
-         Kevin, je t’ai posé la question une fois et tu as répondu par la négative ceci dit je te la repose encore aujourd’hui : Kevin, es-tu certain de l’innocence d’Alex dans cette affaire ?
-         Je ne sais plus, chérie. D’un côté je suis tenté de te donner la même réponse mais d’un autre…
-         D’un autre coté tu doutes de son innocence.
-         À mon avis nous en saurons plus une fois que nous saurons avec certitude qui est Chelsea Lawson.  
 
 
***
 
Chelsea se trouvait en compagnie de Devon dans son ancien appartement. Ce dernier était furieux.
-         Pourquoi devrais je t’aider ? Tu as quitté la ville sans mener à bien ta mission.
-         Je croyais Kevin mort. Kevin mort je n’avais plus aucune raison de rester. Tu avais le champ libre avec Angelina.
-         Tu aurais dû t’assurer qu’il était bien mort avant de filer. Au lieu de ça c’est Angelina qui l’a fait et aujourd’hui ils sont plus amoureux que jamais. Alors je te le répète encore une fois : pourquoi devrais je t’aider ?
-         Parce que si nous unissons nos forces nous serons plus fort et chacun de nous y trouveras son compte. Toi tu récupéras Angelina et moi j’aurai Kevin.
-         Tu as un plan ?
-         Pour commencer je vais récupérer mon travail au Neon Ecarlate.
-         Comment comptes tu expliquer ton absence ?
-         Des raisons familiales. Ma vieille grand-mère dont j’étais si proche était gravement malade et me réclamait auprès d’elle. Hélas la maladie a eu raison d’elle et j’ai vraiment besoin de me changer les idées en travaillant.
 
 
***
 
Au poste de police Alejandro était en pleine conversation avec Michael et Christine.
-         Tu as fait quoi ?
-         Je suis allé chez Angelina et Kevin et j’ai bien fait.
-         Je t’avais expressément demandé de leur foutre la paix ! Cela plusieurs semaines maintenant que mon frère est de retour et moi-même je ne l’ai pas encore revu puisqu’il prend soin de m’éviter.
-         Oui et je crois savoir pourquoi.
-         Bien sûr parce qu’il m’en veut !
-         Non parce que il magouille quelque chose d’illégal.
-         Alex, nous savons avec certitude que le braqueur de la banque en Floride n’était pas Kevin mais un homme de main de Colin Atkinson.
-         Je ne suis pas en train de vous parler de cette affaire, Christine. Je vous parle de Kevin qui est entrain de manigancer je ne sais quoi d’illégal en entrainant Angelina.
-         Alex, mon frère ne trempe plus dans ce genre d’affaire depuis bien longtemps. À plus forte raison aujourd’hui : il a une femme et des enfants. S’il avait voulu replonger il aurait fait lorsque Angelina et lui étaient séparés et pensé ne jamais la revoir. Au lieu de ça il est allé se réfugier dans un coin pommé du Canada uniquement parce que ce lieu avait un sens pour Angelina et lui. Alors maintenant je te demande de cesser de les importuner.
-         Michael, je sais ce que j’ai vu. Kevin avait son ordinateur ouvert au moment où je suis arrivé dans la pièce or dès l’instant où mon regard s’est posé sur cette machine Angelina a aussitôt baissé le couvercle.
-         Leur avez-vous demandé pourquoi ?
-         Bien sûr je l’ai fait.
-         Qu’on t’il répondu ?
-         Angelina a prétendu qu’elle et Kevin regardaient des sites pour adulte pour pimenter leurs ébats.
-         Il n’y a rien d’illégal à cela. Kevin et Angelina sont tous deux majeurs et de plus ils sont mariés.
-         Michael, vous n’allez tout de même pas croire ça ?
Michael commença à perdre patience.
-         Bon maintenant, Alex, ça suffit ! Soit tu fais encore partie de la police de Genoa et en ce cas je te demande de bien vouloir te concentrer sur les affaires en cours soit tu n’en fais plus parti mais d’une manière ou d’une autre tu vas foutre la paix à mon frère et sa femme !
-         Je regrette, Michael, mais mon instinct de flic ne m’a jamais trompé jusque alors et mon instinct me dit que Kevin mijote quelque chose.
-         Excepté la fois où tu étais convaincu de sa mort au point où tu as réussi à me convaincre d’enfermer mon frère dans un placard où il aurait pu perdre la vie. Depuis mon frère ne m’adresse plus la parole et refuse de répondre à mes coups de téléphone. Alors cette fois, Alex, tu ne m’entraineras pas dans ton délire paranoïaque. Tu dois te faire une raison : Kevin est bien vivant et Angelina et lui sont mariés !
-         Je regrette, Michael, mais je ne laisserai pas entrainer Angelina dans sa chute.
-         Alex ! si vous persistez dans cette voix alors je m’arrangerai avec mes collègues à Washington pour vous muter dans un endroit où l’affaire la plus grave que vous aurez à résoudre sera le vol d’un poulet.
 
 
 
***
 
Tandis que Kevin finissait d’abattre la cloison, Angelina profita de la sieste des enfants pour continuer les recherches et alors qu’elle s’apprêtait à abandonner… 
-         Et voilà, ton bricoleur de mari a fini d’abattre cette cloison. Ais je droit à un baiser en guise de récompense ?
-         Kevin, j’ai trouvé ! Chéri, j’ai trouvé la preuve que nous cherchions : Chelsea Lawson existe bien, elle vient bien de New York et il n’est pas surprenant qu’aucun café où elle a prétendu avoir travaillé n’est jamais entendu parler d’elle car elle n’a jamais été serveuse. Chelsea Lawson est une escort girl ! Kevin, Chelsea Lawson est une prostituée !
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
L'escort girl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MISSION] Escort Girl
» [Mission] Escort Girl (Ou boy!)
» GIRL, JUST WANNA HAVE FUN - 05/08/13 VERS 22H30
» KATELINA • " That little flemish girl. "
» Trombinoscope ; comme futuroscope ;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Un monde parallelle-
Sauter vers: