Angelina & Kevin love for ever

Angelina & Kevin love for ever

Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'apres accouchement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: L'apres accouchement    Jeu 30 Juin - 22:21


Après avoir fait l’amour Kevin et Angelina étaient blottit l’un que l’autre.
-         Kevin, promets-moi quelque chose.
-         Tout ce que tu voudras.
-         Promets de ne plus jamais te comparer à Tom le Terrible. Mon amour, tu n’es pas comme lui, tu es même son tout son contraire.  Si nous sommes là les enfants et moi c’est grâce à toi et promets aussi d’arrêter de te sous-estimer.
Kevin la regarda les yeux enamourés. Pour toute réponse il l’attira vers lui et l’embrassa.
-         J’ai bien failli mourir de rire tout à l’heure quand tu parlais à papa. « Je ne peux pas vous la passer Angelina est sous la douche »
-         Que voulais tu que je lui dise d’autre : c’est la première idée qui m’a traversé l’esprit. 
Chérie, et si nous partions pour de bon quelque part tous les cinq ?
-         Tu voudrais partir quelque part loin de chez nous ? Où aimerais tu aller ?
-         Je ne sais pas : j’ai pensé à notre motel mais cela serait trop long avec les enfants et Kevinella. Mais nous pourrions aussi aller au Lac de Genova passer une semaine ou plus. Les enfants vont bien et toi aussi. Nous y resterons jusqu’au moment où tu seras prête à annoncer la double naissance.
Angelina soupira. Sa tête sur la poitrine de Kevin tandis qu’il lui caressait les cheveux.
-         Oui peut être, dit-elle évasive.
-         Chérie, dis-moi ce qu’il y’a ? Si tu n’as pas envie de partir, si tu préfères rester chez nous nous ferons comme tu voudras.
Angelina ne répondit pas.
-         angelina, dis-moi ce qui se passe ? Es-tu encore inquiète de ce qui s’est passé avant l’accouchement car si c’est encore le cas, chérie, rassure-toi c’est du passé à présent. Je t’aime, chérie, et je n’ai pas l’intention de m’en aller.
-         Kevin, tu vas penser que je suis égoïste ou cinglée mais j’ai envie de passer encore un peu de temps seule avec toi et les enfants.
C’est égoïste n’est-ce pas ?
Kevin sourit.
-         Pourquoi souris-tu ? J’ai raison c’est égoïste ?
-         Angelina, mon amour, tu es la personne là moins égoïste que je connaisse. Égoïste toi ? Mon amour dois je te rappeler ce qui s’est passé l’année dernière ? Tu étais prête à te sacrifier pour moi.
-         Et je le referais encore sans hésiter si c’était à refaire.
-         Prend tout le temps dont tu as besoin pour annoncer la nouvelle et pour le moment la seule chose que je désire refaire c’est ça.
Kevin l’attira vers lui et refit l’amour avec Angelina.
 
 
 
***
 
Seule au Gloworm Gloria se morfondait. Jeffrey était à Las Vegas et le restaurant marchait moins bien que d’habitude. C’est alors qu’Angelo entra. Il constata du premier coup d’œil que quelque chose clochait dans le restaurant.
-         On ne peut pas dire qu’il y ait foule.
Gloria soupira.
-         Angelo, qu’est ce je vous sert ?
-         Servez-moi le menu du jour avec un alcool fort : le plus fort que vous ayez. Que se passe t’il ici ? Où sont tous les clients ?
-         Vous avez dû entendre parler du Boulevard : ce nouveau restaurant au centre-ville : tout Genoa City va là-bas désormais. Ils m’ont volé mes meilleurs serveurs, meilleurs menus. Vous souvenez de cette recette dont vous aviez fait votre spécialité ? Ils l’ont volé elle aussi ! Et comme si tout cela ne suffisait pas, mon fils Kevin ne donne même pas de ses nouvelles ! J’ai simplement reçu un SMS m’informant qu’Angelina et lui partaient en voyage quelques jours. Je ne sais ni où ni pour combien de temps.
-         Je l’ai eu moi aussi ce matin et il m’a tenu les mêmes propos. J’ai voulu parler à ma fille mais elle était sous la douche d’après Kevin. J’aimerais bien savoir ce qui se trame chez eux.
 
***
 
-         C’était bien.
-         Bien c’est tout ce que tu trouves à dire ?
-         Non : c’était génial, géant, grandiose, sensationnel. Ça te suffit où tu en veux encore d’autre ?
-         Tu peux continuer cela ne me dérange pas.
-         Mon amour, sérieusement c’était fantastique mais toutes nos nuits le sont de toute façon mais là tu t’es surpassé.
-         C’est parce que j’ai la meilleure partenaire qui soit au monde.
-         Je craignais de te lasser.
-         De me lasser ?
-         Rappelle-toi, j’étais vierge au moment de notre mariage enfin je veux dire la première fois où nous avons fait l’amour. Chloe avait déjà de l’expérience.
-         Chérie, l’expérience ça s’acquiert et de toute façon ce que nous partageons tous les deux étaient tellement plus profond. Bien sûr j’aime nos ébats je serais fou de ne pas les aimer mais si je les aime autant c’est parce que je t’aime.
-         Moi aussi, je t’aime et c’est pourquoi, Mr Fisher, nous allons sortir de chez nous et voir du monde !
-         Chérie, rien ne nous oblige : on a tout notre temps.
-         Je sais mais il est temps pour Gowan et Deidre de rencontrer leurs grands-parents, oncles et tantes.
-         Tu es sûre d’être prêtre ?
-         Sure et certaine dit-elle en lui donnant un baiser sur ses lèvres.
 
****
 
-         Mon Kevin n’a jamais été comme ça auparavant mais depuis qu’il est avec votre fille il a changé.
-         Insinuerez que c’est de la faute à ma fille ?
-         Je n’insinue rien du tout : j’affirme ! S’il n’avait pas rencontré Angelina il n’aurait pas changé de la sorte.
-         Et si ma Princesse n’avait pas rencontré votre abruti de fils nous parcourrions le monde à l’heure qu’il est !
-         Oh vraiment ?
-         Oui vraiment !
-         Je vous rappelle que c’est vous qui êtes venu dans cette petite ville, personne ne vous a obligé à venir et personne ne vous oblige à y rester ! vous pouvez retourner d’où vous venez où aller ailleurs : comme vous voulez !
-         Sans ma fille ?
-         Vous pouvez toujours la reprendre avec vous !
-         Je vous rappelle qu’elle attend un enfant et c’est votre Kevin le père !
-         Mon fils est bien trop bon : il a sacrifié sa vie, une carrière prometteuse, de l’argent à ne plus savoir quoi en faire et tout ça par pitié pour votre misérable fille !
-         Carrière prometteuse ? A quoi faire servir du café ?
-         Je parle de tout ce qu’il aurait pu entreprendre avec Chloe ! Au lieu de ça votre fille l’a piégé en tombant enceinte. Mais elle pourrait partir en prenant son bébé avec elle et laisser enfin mon Kevin avoir la vie à laquelle il aspire.
-         Stop !
Gloria et Angelo se retournèrent en simultané du côté de la voix.
-         Kevin ?
-         Princesse !
-         Arrête avec ça, papa !
-         Mais je vous croyais partis, balbutia Gloria.
-         Vu votre comportement c’est que ma femme et moi aurions dû faire.
-         Vous êtes là depuis longtemps ?
-         Suffisamment pour avoir tout entendu. Angelina ne m’a pas piégé en tombant enceinte : je l’aime et cette grossesse nous la désirions tous les deux et Angelina n’ira nulle part.
-         Te rends tu comptes de tout ce à quoi tu as renoncé pour cette fille ?
-         Ne parle pas de ma femme en employant ce terme.
-         Laisse, chéri, ce n’est pas grave. J’ai toujours su que ta mère ne m’aimait pas et ne m’aimeras jamais. C’est vrai, je ne suis pas Chloe et je ne le serai jamais. Je ne suis pas une diva de la mode. Mais toi, papa, je pensais que tu aimais Kevin : je me suis lourdement trompée.
-         Angelina est loin de gâcher ma vie : bien au contraire elle est ce qui m’est arrivée de mieux dans ma vie mais puisqu’il en est ainsi, je ne veux plus de toi dans ma vie. À partir d’aujourd’hui tu n’as plus de fils qui s’appelle Kevin. Oublie-moi !
-         Comment peux-tu me parler sur ce ton, je suis ta mère.
-         Une mère qui souhaite voir son fils se séparer des êtres qui l’aime le plus au monde n’est pas une mère.
-         Cette femme a gâché ta vie, Kevin. Tu aurais pu devenir millionnaire si tu t’étais marié à Chloe comme tu l’avais prévu au départ.
-         Être riche et vivre sans Amour à quoi ça sert ?
-         Tu aimais Chloe.
-         Je suis amoureux d’Angelina et de nulle autre !
-         Tu as l’air d’oublié que c’est à cause d’elle si le mariage de ton frère a tourné au désastre.
-         À cause de moi, Gloria ? Lauren est tombée amoureuse d’une femme en l’occurrence : Chloe. En quoi suis-je responsable du divorce de Michael et Lauren ? J’en ai autant à ton service, papa. Moi non plus je ne veux plus de toi dans ma vie. Je t’ai toujours beaucoup aimé et respecté mais aujourd’hui je suis mariée et très heureuse en ménage. Kevin et moi nous nous adorons mais comme cela vous pose problème alors tant pis, Kevin et moi nous nous passerons de vous.
Ah et pour information, jamais je n’éloignerai mes enfants de leur père.
Angelina et Kevin quittèrent le Gloworm.
 
 
***
 
De retour chez eux Kevin attira Angelina dans ses bras.
-         Je suis désolé, mon amour, jamais je n’aurais cru qu’on en arriverait là un jour. J’aurais tant souhaité que nos enfants connaissent leurs grands-parents.
-         Moi aussi malheureusement cela ne sera pas. Nous les entourerons de tout notre amour. Cela et les prochain qui viendront si tu es prête pour un autre.
Angelina sourit. Elle passa ses bras autour du cou de Kevin.
-         Plus tard : j’ai déjà bien assez à faire avec deux, dit-elle en l’embrassant.
On sonna à la porte.
-         Ce doit être Michael.
-         J’y vais.
-         Je monte voir si les enfants vont bien.
Angelina alla ouvrir.
-         Michael : Kevin pensait bien que c’était toi. Je t’en prie entre !
-         Ou est Kevin et où étiez-vous passé ?
-         Il est en haut il arrive.
-         Où étiez-vous passés ?
Kevin arriva dans le salon. Du regard il fit comprendre à Angelina que tout allait bien.
-         Michael.
-         Kevin : Angelina allait me dire où vous étiez passé tous les deux ?
On sonna derechef à la porte.
-         C’est surement Colleen et les autres. Je vais ouvrir.
-         Pourquoi autant de mystère ? Que se passe-t-il ?
-         Tu vas bientôt le savoir.
-         Est-ce tout va bien entre vous ?
-         Oui ! Tout va bien entre Angelina et moi.
Angelina entra dans la pièce suivie de Colleen, Cassie, Eden, Daniel et Ambre. Elle s’approcha de Kevin qui l’enlaça. Michael s’impatienta.
-         Est-ce l’un de vous va me dire ce qui se passe !
-         Où étiez-vous ? Vous ne répondiez plus à aucun appel est ce tout va bien ?
-         Oui, Colleen, ne t’inquiète pas tout va bien. Angelina et moi avions besoin d’être un peu seul tous les deux.
-         Ah je vois vous aviez besoin d’être un peu seul avant l’arrivée de bébé, des biberons même au milieu de la nuit, des couches à changer, des pleurs…
-         Ce n’est pas tout-à-fait ça, Amber. En réalité Kevin et moi connaissons déjà ces moments pour notre plus grand bonheur. 
-         Quoi ? Angelina que veut tu dire ?
-         Vous souvenez du soir de la tempête ?
-         Bien sûr : tu étais partie furieuse du Neon Ecarlate à cause d’Alex.
-         Alex ?
-         Oui, Kevin : Alex. Il ta critiquait alors ta femme t’a défendu de manière virulente.
Kevin regarda sa femme et sourit.
-         Colleen, Cassie, Eden, Amber, je vais certainement vous décevoir mais je suis désolée il n’y aura pas de baby Shower.
-         Quoi ? pourquoi ça ?  
-         Angelina, est-ce il est arrivé malheur au bébé ?
-         Quoi ? non, Colleen ! non ! qu’est ce tu vas imaginer ? notre bébé va bien : il va même très bien. Si je dis qu’il n’y aura pas de baby Shower c’est parce que notre enfant est déjà né.
-         Quoi ? Quand ? s’écria Colleen.
-         La nuit de la tempête.
-         Tu as accouchée plus tôt que prévu ?
-         Oui, Cassie.
-         Je me souviens tu avais déjà eu un malaise au Neon Ecarlate.
-         Oui, Eden a raison, cela me revient, je voulais te ramener chez toi mais tu avais insisté pour rentrer toute seule. Tu es donc partie à l’hôpital toute seule ?
-         Non, Michael, je suis bien rentrée chez moi.
Kevin soupira et serra sa femme contre lui.
-         Angelina est bien rentrée chez nous. J’ignorais qu’elle avait eu un malaise au café et ce soir-là pour la première fois depuis notre mariage nous nous sommes disputés. J’étais prêt à quitter ma femme : je voulais divorcer.
-         Divorcer ? Je croyais que tu aimais Angelina ?
-         Oui, Michael, je l’aime plus que tout au monde.
-         Kevin m’aime autant que je l’aime.
-         J’aime Angelina, je l’aime plus que les mots peuvent le dire et si j’ai voulu la quitter c’était par peur : peur de ressembler à Tom le terrible et d’être un mauvais mari et mauvais père pour notre enfant.
-         Kevin : le fait même que tu te sois posé cette question montre que tu es aux antipodes de Tom le Terrible.
-         C’est exactement ce qu’Angelina m’a dit. Toujours est-il que cet à ce moment qu’elle a commencé à ressentir les premières contractions et perdre les eaux.
-         Mon Dieu ! tu as appelé une ambulance j’espère ?
-         Bien sûr sauf qu’elle n’est jamais arrivée.
-         Seigneur, comment avez-vous fait ? Vous avez appelé une doula ou une sage-femme ?
-         Non, Cassie, rien de tout ça. La tempête est arrivée et nous a coupé l’électricité. Nos portables étaient tous deux hors service nous étions totalement isolés du monde extérieur totalement livré à nous même.
-         Tu as dû avoir la peur de ta vie.
-         Nous avions peur tous les deux mais Kevin a pris sur lui et m’a aidé à mettre au monde le plus beau des bébés. Mon mari a été un héros. Notre bébé avait le cordon ombilical enroulé autour de son cou. Il doit la vie au sens propre à son père.
-         Oh mon dieu ! comment avez-vous fait ?
-         Nous étions isolés du monde alors Kevin a dû agir. Au cours de préparation à la naissance nous avions eu un court à ce sujet. Bien entendu personne alors ne s’imaginait en avoir besoin. Sans son père notre fils serait mort à la naissance.
-         Fils ? alors c’est un petit garçon ?
-         Oui, Eden, c’est un petit garçon.
Kevin qui avait quitté la pièce dans la plus grande discrétion revient bientôt avec le petit dans ses bras. Angelina sourit et se rapprocha de son mari et leur fils.
-         Angelina et moi vous présentons Gowan-Veneziano Fisher.
-         Gowan ? Qu’est-ce c’est ce prénom, plaisanta Michael.
-         Voyant, Michael, je suis sure qu’Angelina et Kevin ont choisi ce prénom en référence à la forge où ils se sont mariés.
-         C’est exactement ça, Colleen. Angelina et moi voulions des prénoms qui nous correspondent et vis-à-vis à une Tradition.
-         Je trouve ça tellement romantique.
-         Merci, Cassie.
-         Il est magnifique.
-         Merci, Eden.
À ce moment-là Deidre se mit à pleurer. Kevin et Angelina échangèrent un regard complice et se sourirent.
-         Vous gardez un enfant ?
-         Non, Colleen, ce n’est pas tout à fait ça. Nous ne gardons pas d’enfant.
-         Tout le monde, Kevin et moi aimerions vous présenter Deidre Katherine Fisher. Notre fille.
-         Votre quoi ?
-         Notre fille, Ambre. Après la naissance de Gowan, j’ai commencé à ressentir de nouvelles contractions. Peu de temps après Deidre est venue au monde.
-         Deux enfants ? Angelina, tu es sérieuse ? Ces deux bébés sont à toi ?
-         Oui, Colleen, à nous. Kevin et moi avons eu des jumeaux.
-         Mais tu ne nous as jamais dit attendre des jumeaux.
-         Ce fut une surprise pour nous aussi, Eden. Le médecin ne voyait qu’un seul bébé à l’échographie et n’entendait qu’un seul cœur mais pourtant : Deidre était bel et bien là et son frère et elle nous comble leur père et moi.
-         Mais alors vous avez mis au monde ces deux enfants tout seuls ? Sans l’aide de personne ?
-         Oui, Michael : nous étions rien que tous les deux pour mettre au monde nos enfants. Kevin est un héros.
-         Cela aurait pu être dangereux pourquoi ne l’as-tu pas immédiatement conduit à l’hôpital ?
-         Crois-moi je l’aurais fait si je pouvais. La vie de ma femme et de mes enfants était en danger mais je n’avais pas le choix ! Je devais agir sinon je risquais de la perdre. De les perdre.
-         Michael, Kevin a fait ce qu’il pouvait et même plus. Si nous sommes là aujourd’hui les enfants et moi c’est uniquement grâce à lui et je te défends toi ou n’importe qui d’autre de le juger.
Kevin attira Angelina vers lui et l’embrassa.
-         A présent que vous êtes tous au courant, Angelina et moi aimerions vous demander quelque chose. Les filles, je sais bien que vous aviez prévu un baby Shower mais cela ne pourra pas se faire cependant nous avons discuté Angelina et moi, nous voulons faire baptiser nos enfants le plus tôt possible et pour cela nous avons besoin de vous de quatre d’entre vous pour être le parrain et la marraine. Ce ne fut pas simple mais au final le choix s’est imposé à nous comme une évidence.
-         Colleen, tu as toujours été notre plus fidèle supportrice à Kevin et moi. Depuis le début tu soutiens notre union. Si nous avions fait un mariage traditionnel tu aurais été ma demoiselle d’honneur.
-         Tu es également la meilleure ami qu’un homme puisse rêver d’avoir.
-         C’est pourquoi nous aimerions que tu sois la marraine de Gowan si tu es d’accord.
-         Si je suis d’accord ? Vous plaisantez tous les deux ? J’accepte avec plaisir !
-         Michael, est tu OK pour être le parrain de notre fils ?
Michael sourit.
-         Rien ne me ferait plus plaisir.
Kevin et Angelina sourirent.
-         Quant à Deidre, sa naissance est tellement inattendue : nous n’avions rien prévu. Pourtant nous l’aimons de tout notre cœur son père et moi c’est pourquoi après avoir longuement réfléchi il nous ait apparu comme une évidence de qui serait sa marraine. Cassie, sans ton intervention auprès de ton grand père je serais morte à l’heure qui l’est et nous n’aurions ni Deidre ni même Gowan. C’est pourquoi nous serions honorés Kevin et-moi si tu acceptais de devenir la marraine de notre fille.
-         Vous voudriez que je devienne la marraine de votre fille ? J’ai bien entendu ?
-         Oui si tu es d’accord.
-         Si je suis d’accord ? Évidemment je le suis ! Je n’y attendais absolument pas, j’ai toujours su que ce serait Colleen puisque c’est votre meilleure amie et c’est pourquoi j’accepte avec plaisir votre proposition.
-         Passant maintenant au choix du parrain de Deidre. Ce fut le choix le plus draconien que ma femme et moi ayons eu à faire. Daniel, tu es mon meilleur ami depuis que je suis arrivé dans cette ville. Tu ne m’as jamais jugé même lorsque tout allé mal dans ma vie et c’est pourquoi j’espère que tu comprendras notre choix de parrain.
-         Devon, tu as été le premier à te rendre compte de mon amour pour Kevin et au fil des mois tu n’étais plus simplement mon producteur mais mon ami. C’est la raison pour laquelle nous aimerions beaucoup Kevin et moi que tu deviennes le parrain de notre fille.
Devon sourit.
-         Avec plaisir.
Tout à leur joie, personne ne remarqua l’attitude d’Ambre et Daniel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com En ligne
 
L'apres accouchement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» DEVONS-NOUS ATTENDRE LE PIRE ??APRES ARISTIDE,PREVAL ,JUDE VOICI LE CHOLERA !
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» Le role du Canada dans l'Haiti d'apres-Aristide
» Accouchement de Mara Elyzabeth Lorentz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Un monde parallelle-
Sauter vers: