Angelina & Kevin love for ever


Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Katherine Chancellor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Katherine Chancellor    Ven 17 Juin - 21:13


Katherine Chancellor décéda. Pour toute la ville de Genoa ce fut une grosse perte. Peu de temps auparavant un jour alors que personne ne s’y attendait on frappa à la porte de chez Kevin et Angelina. Kevinella jappa. Angelina ouvrit la porte. Qu’elle ne fut pas sa surprise en voyant devant sa porte…
-         Md Chancellor ?
-         Vous êtes surprise de me voir : je comprends. Je suis moi aussi surprise d’être là. Puis je entrer ?
-         Bien sûr !
Angelina était embarrassée.
-         Je suis désolée, Kevin est sorti : il ne devrait plus tarder. Puis je vous offrir quelque chose à boire ?
-         Non merci.
-         Je vous en prie asseyez-vous !
-         Merci mais je n’en ai pas pour longtemps. Savez-vous quand Kevin doit il rentrer ?
À cet instant on entendit Kevinella aboyer.
-         Voilà Kevin.
-         Chérie, je n’ai pas trouvé… Md Chancellor ? Qu’est ce vous faites chez nous ? Ça va, chérie, demanda-t-il à sa femme en l’attrapant par sa taille en lui donnant un baiser.
-         Kevin, je comprends que vous soyez surpris de me voir chez vous comme je l’ai dit à Angelina je suis moi-même surprise d’être ici mais je devais vous parler.
-         Je vais vous laisser discuter.
-         Non reste ! Tout ce que Md Chancellor à me dire elle devra le faire devant toi.
-         Kevin a raison : vous êtes la maitresse de maison après tout et de toute façon ce que je dois dire vous concerne tous les deux. Kevin, Angelina, je suis venue pour m’excuser auprès de vous de mon comportement. J’ai mal agi mais comprenez-moi, Angelina, je connais Chloe depuis sa naissance : c’est moi-même qui ai aidé Esther à la mettre au monde : c’est ma filleule et je désire son bonheur. Quant à Kevin je le connais depuis bon nombre d’année maintenant, je l’ai vu lutter pour devenir quelqu’un de meilleur, mais vous, vous, Angelina : vous êtes arrivée à Genoa City sans avoir aucune attache ici exception faite de votre père mais qui n’était pas un membre de notre communauté.
-         Md Chancellor, si vous êtes venu chez nous pour insulter ma femme alors vous pouvez repartir d’où vous venez.
-         Je suis désolée, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire.
-         Alors que voulez-vous dire ?
-         J’étais venue pour m’excuser de n’être pas intervenue lorsque vous me l’aviez demandé, mais mettez-vous à ma place, Kevin : je vous connais depuis des années, j’ai été votre alliée en toute circonstance, y compris à l’époque de l’écureuil argenté.
Katherine marqua un temps d’arrêt.
-         Je suis désolée, Angelina n’est peut-être pas au courant de cet épisode de votre vie.
-         Ma femme est au courant de tout ce qui concerne mon passé, dit Kevin en passant son bras autour du cou d’Angelina : nous n’avons aucun secret l’un pour l’autre. Je l’aime et elle m’aime autant que je peux l’aimer.
-         Très bien. J’en suis contente pour vous. Lorsque vous êtes venu me voir pour me demander de l’aide je n’étais pas moi-même et de plus je ne connaissais pas Angelina. Tout ce que je voyais c’était Chloe malheureuse par la faute d’Angelina.
Kevin commençait à fulminer. Angelina s’en rendit compte et serra sa main dans la sienne.
-         Alors parce que vous voyiez Chloe malheureuse vous étiez prête à laisser mourir une jeune femme ?
-         Je suis désolée.
-         Md Chancellor, que venez-vous faire chez nous ? OK, je suis une inconnue pour vous : j’en prends acte. Vous ne m’aimez pas, ça aussi je l’ai compris. Vous auriez aimé voir Kevin avec Chloe, malgré mon respect par égard à votre âge et à votre place dans cette communauté, je suis au regret de vous dire que cela n’arrivera pas. J’aime Kevin et il m’aime. Ensemble nous allons fonder une famille, dit-elle en passant sa main sur son ventre.
-         J’en ai conscience. D’où les raisons de ma venue chez vous. Kevin, Angelina, j’aimerais vous remettre ceci, dit-elle en leur tendant un papier.
-         Qu’est-ce s’est dit Kevin en le dépliant.
-         C’est un chèque, dit Angelina surprise.
-         Et d’un montant astronomique : un million de $
-         Oui.
-         Pourquoi cet argent ?
-         Pour m’excuser de n’être pas intervenue lorsque vous me l’aviez demandé.
-         Md Chancellor, je ne vous demandais pas d’argent : pas un demi dollar. Tout ce que j’attendais de vous était de passer un simple coup de téléphone à vos amis du conseil d’administration de l’hôpital afin de sauver ma femme puisque je n’avais plus le pouvoir de le faire moi-même étant donné que notre premier mariage avait été annulé. Imaginez perdre l’être que vous aimez le plus au monde en sachant que quelqu’un en qui vous avez confiance peut vous aider mais refuse : comment réagiriez-vous ?
-         Encore une fois, Kevin, je suis désolée. Je suis contente que mon vieil ami Victor soit intervenu et ait pu sauver Angelina.
-         Ah oui, vraiment ? Dans ce cas expliquez-moi pourquoi vous avez tenté de me piéger le soir de votre réception en voulant faire annuler mon mariage ?
-         J’ai fait une erreur de jugement : je voulais le bonheur de ma filleule et le vôtre or il se trouve que celle-ci semble l’avoir trouvé avec une femme et vous avec Angelina.
-         En effet j’ai enfin trouvé le bonheur avec Angelina et notre futur bébé et je n’ai pas le moindre besoin d’argent, dit-il en lui rendant son chèque. Angelina et moi nous en sortons parfaitement bien.
-         Pour l’instant mais lorsque votre enfant sera là vous aurez besoin de plus d’argent.
-         Kevin et moi sommes parfaitement capable d’assumer notre enfant à naitre.
-         J’n’en doutes pas mais cet argent pourrait être une rente pour lui et servir à payer ses frais de scolarité s’il veut plus tard intégrer une grande université telle Harvard ou Yale.
-         Si notre fils ou notre fille est un jour désireux d’intégrer Harvard, Yale ou n’importe quelle université de ce genre, il devra s’en montrer capable et sa mère et moi financeront ses études.
-         Et comment, Kevin, vous savez combien s’élève les frais de scolarité dans ce genre d’établissement ?
-         Je gagne bien ma vie avec le Neon Écarlate et depuis qu’Angelina chante un soir sur deux les recettes ont triplé. Et je ne parle pas de la vente des CD d’Angelina ni de ses futurs concerts. Si malgré tout cela n’est pas suffisant en cas notre enfant sera un élève boursier comme tant d’autre.
-         Angelina, s’il vous plait, vous voudrez bien raisonner cette tête de mule qu’est Kevin ?
-         Je suis désolée, Md Chancellor, mais je partage l’avis de mon mari sur la question et je suis solidaire de toutes ses décisions. Vous êtes venue pour nous présenter vos excuses : OK, excuses acceptée mais nous ne voulons de l’argent de personne : nous tenons à nous en sortir tout seuls tous les deux comme n’importe quel couple d’américain moyen. Reprenez votre cheque : nous n’en avons pas besoin.
Katherine déçue reprit son chèque des mains d’Angelina.
-         Je constate avec regret, Kevin, que vous n’êtes pas prêt à me pardonner. J’aimerais pouvoir vous dire : nous avons le temps, le problème est que je n’en ai pas.
Kevin soupira.
-         Ne croyez pas que j’ai oublié tout ce que vous avez fait pour moi depuis mon arrivée à Genoa City. Vous étiez pour moi une véritable amie et c’est dur pour moi de vous en vouloir mais malheureusement vous avez très récemment fait des choix qui ont bien failli couter la vie à celle que j’aime, car que vous le vouliez ou non j’aime Angelina. J’en suis amoureux fou. Éperdument amoureux.
-         Kevin, je vous ai présenté mes excuses.
-         Oui mais le mal est fait et pas plus tard que la semaine dernière vous avez tout tenté pour faire annuler mon mariage afin que j’épouse Chloe.
-         J’ai eu tort d’agir comme je l’ai fait. Toute ma vie j’ai reproché à Victor d’intervenir dans la vie de ses enfants et au final j’ai fait pareil avec vous car je voulais voir ma filleule heureuse et je pensais à tort qu’elle ne pourrait l’être qu’avec vous. Je me suis trompée : vous êtes tous deux heureux mais l’un sans l’autre. Vous l’êtes avec Angelina et Chloe l’est avec une femme.
-         Oui et pas n’importe laquelle femme : Lauren : la femme de mon frère. Chloe a brisé un ménage et c’est ma femme que vous avez taxer d’en être. Alors désolé si ce n’est pas aussi simple pour moi d’accepter vos excuses.
 
Katherine repartit sans avoir pu obtenir le pardon de Kevin. Après son départ, Angelina passa ses bras autour du cou de Kevin et l’embrassa. Kevin sourit en répondant à son baiser.
-         Qu’ais je fais pour mériter ce baiser ?
-         Une femme a-t-elle besoin d’une raison particulière pour embrasser son mari ?
-         Pas la mienne en tout cas, dit-il en l’attirant dans ses bras, en l’embrassant à son tour.
-         Je t’aime, si tu savais à quel point.
-         Je t’aime moi aussi.
-         Chéri, tu devrais pardonner à Md Chancellor : c’est une vieille dame et elle est très malade et surtout vous avez toujours été bons amis.
-         C’est vrai mais je n’arrive pas à oublier qu’elle a refusé d’intervenir lorsque tu en as eu le plus besoin.
-         Elle a demandé pardon, dit-elle en souriant tendrement à Kevin.
-         Tu oublies qu’elle m’a tendu un piège lors de sa fête d’adieu.
-         Mon amour, Md Chancellor va quitter ce monde sous peu : je n’aimerais pas te voir avoir des remords de ne lui avoir pas pardonné.
-         Angelina, tu penses à notre enfant ? Quel exemple lui monterais je si je pardonne à une femme qui a failli laisser mourir sa mère ?
-         D’un héros. D’un homme au cœur d’or et qui a le don de savoir pardonner. D’ailleurs s’il ne m’avait pas pardonné il ou elle ne serait pas là aujourd’hui, dit-elle en passant sa main sur son ventre.
Kevin sourit.
-         Venez là, Md Fisher, dit-il en l’attirant sur le sofa.
-         Je t’aime. Plus que les mots peuvent le dire.
-         Moi aussi je t’aime.
 
 
***
 
Kevin se trouvait devant la grande bâtisse blanche de la Résidence Chancellor hésitant à sonner. Seuls les mots d’Angelina raisonner dans sa tête : « tu devrais pardonner à Md Chancellor : c’est une vieille dame et elle est très malade et surtout vous avez toujours été bons amis. » « Elle a demandé pardon » « D’un héros. D’un homme au cœur d’or et qui a le don de savoir pardonner »
Il allait sonner lorsque la porte s’ouvrit laissant entrevoir Katherine Chancellor.
-         Kevin ? que faites-vous ici ?
-         Je venais vous voir mais si vous alliez sortir…
-         Entrez !
Kevin suivi Md Chancellor au salon. Il croisa Chloe dans le couloir mais préféra l’ignorer.
-         Je vous écoute, Kevin, que voulez-vous ?
-         Après votre départ Angelina et moi avons discuté. Elle m’a rappelé à quel point vous étiez importante pour moi, à quel point je vous aimais et c’est sans doute pour ça que cela fait aussi mal. Je vous ai toujours considéré comme une amie et votre amitié m’a aidé à traverser bien des épreuves mais lorsque j’ai failli perdre Angelina : j’ai perdu toute raison d’autant plus qu’on pouvait la sauver mais je n’avais aucun moyen d’intervenir. La perdre m’aurait été insupportable. 
-         Vous l’aimez donc à ce point-là ?
-         Je l’aime plus que ça encore.
-         Je suis désolée : sincèrement désolée. Vous avez raison : j’aurais dû intervenir.
-         Dieu merci, Colleen et Cassie sont intervenues à temps.
-         Oui, Dieu merci.
Il y’avait comme un malaise dans la pièce. Un silence s’installa.
-         Où est Angelina ?
Kevin fut surpris par la question un peu abrupte de Md Chancellor.
-         Angelina ?
-         Oui, votre femme ! Où est-elle ? Pourquoi n’est-elle pas ici avec vous ?
-         Elle a pensé que je devais venir seul, de plus elle avait un enregistrement au studio de Devon.
-         Appelez-la !
-         Je vous demande pardon ?
-         Appelez-la : dites-lui de venir vous rejoindre.
-         Où ça chez vous ? A la Résidence Chancellor ?
-         Pourquoi cette tête-là ? Angelina est-elle oui ou non l’Amour de votre vie ?
-         Elle l’est.
-         Alors appelez la et demander lui de venir. Ou mieux aller la chercher et revenez avec elle. Je vous invite à diner tous les deux à moins que vous n’ayez d’autres projets ?
-         Non mais êtes-vous sûr que ce soit une bonne idée ?
Murphy qui avait assisté à toute la conversation sans que personne n’en s’en aperçoive.
-         Kevin, vous connaissez Katherine lorsqu’elle décide quelque chose il est inutile de discuter avec elle.
-         Rentrez chez vous et aller chercher votre femme.
 
 
*** 
 
Lorsque Kevin arriva chez lui il vit la voiture d’Angelina garé devant l’entrée mais ne la vit pas à l’intérieur de la maison.
-         Angelina !
Il entendit le rire de sa femme dans le jardin. Il sortit et la vit jouer avec leur chien. Elle était tellement belle !
Celle-ci se rendit compte de sa présence alla l’embrasser.
-         Chéri, il y’a longtemps que tu es là ?
-         Je viens tout juste d’arriver.
-         Comment ça s’est passé ?
-         Étrange.
-         Comment ça étrange ?
-         Md Chancellor aimerait nous avoir à diner ce soir.
-         Nous ?
-         Nous.
-         Chéri, tu as du mal comprendre : toi peut être mais pas nous.
Kevin l’enlaça.
-         Chérie, Md Chancellor nous a invité tous les deux. Elle a compris que mon cœur t’appartient et t’appartiendra toujours.
Angelina était embarrassée. Kevin s’en rendit compte.
-         Que se passe-t-il, chérie ?
-         On ne peut pas y aller, enfin je veux dire je ne peux y aller.
-         Je comprends que tu sois réticente : je le lui suis tout autant que toi : même si elle a présenté ses excuses le mal est fait.
-         Non, chéri, non, ce n’est pas du tout ça : je veux bien pardonner à Md Chancellor ; après tout elle ne me connait pas du tout. Non si je suis réticente à me rendre à ce diner c’est à cause d’Esther.
-         Esther ? Qu’a-t-elle à y voir ?
-         C’est la domestique de Md Chancellor et la mère de Chloe. Je ne voudrais qu’elle soit contrainte à me servir. Après tout je suis celle qui a volé le fiancé de sa fille le jour de son mariage.
-         La meilleure chose que tu ai faite, dit-il en souriant.
-         Soit sérieux, dit-elle en riant.
-         Je le suis. Sérieusement, Angelina, je t’aime : tu es une femme extraordinaire mais je te défends de penser à toi comme étant celle qui a volé le fiancé de Chloe.
-         C’est la vérité : Kevin, je t’ai piégé pour que tu m’épouses.
-         C’est de l’histoire ancienne : aujourd’hui je t’aime plus que je n’ai jamais aimé qui que ce soit dans ma vie. Chaque jour je t’aime un peu plus que la veille et là encore tu viens de me donner une raison supplémentaire de t’aimer. Penser à Esther comme tu viens de le faire : tu es une femme absolument incroyable et extraordinaire. Cependant j’aimerais que tu cesses de te culpabiliser : à présent nous sommes mariés dans tous les sens du terme et ce petit bout en est la preuve, dit-il en caressant son ventre, quant à Chloe elle est passé à autre chose. Elle et Lauren filent le parfait amour.
-         Et Michael ?
-         Michael va bien lui aussi et Fen aussi. Michael et Lauren sont parvenu à un accord. Tu vois tu n’as aucune raison de te culpabiliser et je te le répète : je t’aime mais si tu ne veux pas y aller je peux téléphoner en trouvant une excuse.
-         On ne peut pas faire ça : Md Chancellor va mourir. Nous devons y aller pour lui faire plaisir.
Kevin l’attira vers lui et l’embrassa.
 
 
***
 
Kevin et Angelina arrivèrent au manoir Chancellor. Kevin aida Angelina à sortir de la voiture. Celle-ci tira sur sa robe.
-         Comment suis-je ? Je ne voudrais pas faire mauvaise impression à Md Chancellor. Je n’ai pas trop l’air d’une énorme vache ?
-         Tu es magnifique, ma chérie.
-         Tu n’es pas objectif.
-         Crois-moi tu l’es. Tu es la plus belle femme jamais rencontré et je t’aime à la folie. 
-         Je t’aime moi aussi.
Kevin sonna à la porte. À sa grande surprise ce ne fut pas Esther mais un autre personnel de maison qu’il n’avait encore jamais vu qui leur ouvrit la porte.
-         Madame, monsieur, puis je vous débarrasser ?
Surprit Angelina et Kevin donnèrent leurs manteaux.
-         Madame vous attend dans le salon, si vous voulez bien me suivre, dit une autre domestique.
-         Kevin, Angelina : je suis contente que vous ayez accepté mon invitation. Angelina, vous êtes ravissante.
-         Merci.
-         Le diner sera bientôt prêt.
-         Md Chancellor, je tenais à vous remercier de nous avoir invité à votre table. J’ai conscience croyez-moi que cela ne fut pas chose facile : Chloe étant votre filleule.
-         C’est vous que Kevin a choisi. Il vous aime et vous l’aimez : ensemble vous allez fonder une famille qui si j’en crois votre tour de taille ne serait tarder.
-         Il ou elle arrivera vers le 15 septembre.
-         Vous voulez dire que vous ne savez toujours pas si c’est un garçon ou une fille ?
-         Kevin et moi ne voulons pas savoir.
-         C’est une chose rare de nos jours, dit Murphy.
-         Angelina et moi ne faisons pas les choses comme tout le monde.
Angelina était embarrassée par l’attitude Katherine parlant de lieux communs. Kevin se rendit compte du malaise et enlaça sa femme. Ce fut lui qui entra dans le vif du sujet.
-         Où est Esther ? Qui sont ces gens-là ?
-         Je lui ai donné congé pour ce soir. Je me suis dit que nous serions plus à l’aise et elle aussi si elle n’était pas là. Ce personnel m’a été envoyé par une agence qui emploie du personnel de maison.
-         Le diner est servi, dit la domestique.
-         Passons à table, voulez-vous ?
Le diner s’écoula dans une ambiance courtoise jusqu’à une heure raisonnable où Kevin se rendit compte qu’Angelina commençait à être fatiguée.
Après quelques paroles de politesse Kevin et Angelina allaient prendre congé de leurs hôtes lorsque Katherine les rappela.
-         Kevin, Angelina, attendez !
Tous deux se retournèrent.
-         Je suis sincèrement désolée pour mon comportement envers vous, Angelina. Kevin avait raison à votre sujet vous êtes la femme qui lui correspond. Vous aimez Kevin et il vous aime, je regrette d’avoir refusé de vous aider lorsque Kevin en a fait la demande.
-         C’est du passé : n’en parlant plus ! J’ai été ravie de faire votre connaissance.
-         Il en de même pour moi. Rentrez bien, les enfants.
 
 
Le lendemain matin Kevin et Angelina furent réveillés par un coup de téléphone : Md Chancellor était décédée dans la nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Katherine Chancellor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Katherine Pierce
» Des retrouvailles inattendues - 2013 [Katherine Pierce]
» Katherine Pierce - Vampire (prise)
» ♦ Qui je suis ? Je suis Katherine Pierce , la survivante ♦
» Like an obsession feat. Katherine Pierce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Un monde parallelle-
Sauter vers: