Angelina & Kevin love for ever


Forum de fan fiction consacré à la love story d'Angelina Veneziano & Kevin Fisher des feux de l'amour
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Carmine et la maladie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Fisher
Prête à l'eglise de Genoa
avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 47
Localisation : Paris

Notre feuilleton favoris
Vos couples preferés dans le soap: Kevin & Angelina. Nick & Sharon. Christine et Michael. Victoria & Billy. Victoria & Ryan.
Si vous etiez un personnage des fda quel serait il : Michael Baldwin ou Christine Blair

MessageSujet: Carmine et la maladie    Lun 6 Juin - 21:18


-         Angelina, tu connais cet homme ?
-         Je suis content de te revoir moi aussi, dit-il avec un sourire narquois.
-         Je te le répète encore une fois qu’est ce tu fais ici ?
-         Bien tu vois je travaille. Je te sers quelque chose à boire c’est moi qui offre.
-         Non merci.
-         Très bien et tu ne présentes même pas à ta copine ? Je vais donc le faire moi-même. Carmine Basco pour vous servir.
De l’attirance physique de tout à l’heure il ne restait plus rien. Colleen ne savait comment réagir.
-         Colleen Carlton.
-         Pour la dernière fois, Carmine que fais-tu ici ?
-         Je viens de te répondre…
-         Ici dans cette ville si loin de Jersey, de ta famille, de ta bande de copain…
-         Angelina, rien ne compte plus que toi à mes yeux. Lorsque tu es partie j’ai cru en mourir de chagrin !
-         Arrête ça tout de suite tu veux !  Je suis mariée et j’aime mon mari.
-         Le mariage n’est pas une fin en soi, chérie…
-         Ne m’appelle plus jamais comme ça ! Je suis mariée je viens de te le dire !
-         Le mariage n’est en rien irréfutable, nous pouvons trouver un avocat qui servira au mieux tes intérêts de ton divorce.
-         Il se trouve justement que mon beau-frère en est un et si tu continues à faire ton intéressant je lui demanderai de te faire expulser de la ville.
-         Tu ne ferais pas ça un homme qui parcouru autant de miles rien que pour te voir.
-         Je vais me gêner.
-         Angelina, lorsque tu m’as demandé de simuler une fusillade, je l’ai fait sans poser de question.
-         Et je t’ai remercié en t’envoyant une coquette somme d’argent.
-         L’argent ne m’intéresse pas. C’est toi qui compte.
Il voulut l’embrasser mais il n’en eu pas l’occasion. Avant même qu’il ne réalise il se retrouva par terre : saignant du nez et de la bouche.
-         Ne vous avisez plus jamais à poser vos mains sales sur ma femme !
Kevin venait de lui envoyer de lui casser le nez et décroché la mâchoire. Angelina regarda son mari et lui sourit en tombant dans ses bras. Kevin l’embrassa sous le regard attendrit de Colleen.
-         Ça va, chérie, ce type ne t’a rien fait au moins ?
-         Je vais bien mais comment as-tu su ?
-         Colleen m’a envoyé un SMS.
Angelina sourit à son amie. Entretemps Carmine se releva la main sur son nez.
-         Vous avez un sacré crochet du droit mais vous ignorez sans doute qui je suis.
-         Te fatigue pas, Carmine, Kevin sait très bien qui tu es.
-         Et il sait aussi ce qu’il y’a entre nous ?
-         Ce qu’il y’a eu entre nous et cela n’était pas sérieux.
-         Pas sérieux ? Angelina, je t’aime !
-         Arrête avec ça, Carmine. Je suis mariée et éperdument amoureuse de mon mari.
-         Est-il au courant du piège ?
-         De quel piège parles-tu, Carmine, dit Angelina en soupirant.
-         La fausse fusillade du jour de son mariage avec comment s’appelle-t-elle déjà ?
-         Chloe. Elle s’appelle Chloe, et oui je suis au courant : Angelina m’a tout raconté.
Carmine resta bouche bée.
-         Rentre chez toi, Carmine : tu n’as rien à faire ici. Je suis mariée et j’aime mon mari et il m’aime autant que je l’aime.
-         Carmine, qu’est ce tu fais ici ? hurla Angelo.
-         Carmine allait partir. Angelina lui a clairement dit qu’il n’avait rien à faire ici.
-         Après tout ce que j’ai fait pour toi tu préfères ce cafetier à moi ? Angelina, ce n’est pas sérieux. Il ne te connait pas comme je te connais. Tous les deux nous sommes de la même trempe : nos familles se connaissent depuis des années !
Angelina soupira.
-         Rentrons à la maison, cheri. La journée a été longue et je suis fatiguée. Cette discussion m’épuise.
-         Bien sûr, chérie.
-         Carmine, tu as entendu ma fille : elle ne veut plus de toi.
Carmine était sur le point de partir lorsque vu Lauren arriver. Celle-ci ne le remarqua pas.
-         Angelo, qui est cette fille ?
-         Quelle fille ?
-         La rouquine là-bas au bar.
-         Oh elle s’est Lauren Femnore.
-         Des magasins Femnore ?
-         En personne !
-         Joli brin de femme.
-         Carmine !
-         Angelo, Angelina ne veut plus de moi dans sa vie, j’ai bien le droit de me distraire un peu.
 
 
***
 
-         Ça va, chérie ? Je ne te trouve pas bonne mine. Tout va bien ?
-         Je suis un peu fatiguée ça va passer. La journée a été longue.
-         Et voir Carmine n’a pas dû arranger les affaires non plus.
Angelina sourit et l’embrassa.
-         Kevin, je t’aime. Je t’aime toi et pas un autre. C’est à toi que j’ai dit oui tu te rappelles ?
Il l’embrassa.
-         Fais-moi un rafraichissement de mémoire.
Elle embrassa en retour.
-         La mémoire te revient ?
-         Il me faudrait un peu plus de pratique.
Angelina l’embrassa derechef lorsque soudain elle fut saisie d’un malaise et s’évanoui dans les bras de Kevin. Kevin prit peur.
-         Angelina, chérie, que se passe-t-il ?
Il la porta sur le sofa et l’allongea.
-         Angelina, mon amour, tu m’entends ? Réponds-moi, dit-il en lui tapotant le visage.
Angelina reprit lentement connaissance.
-         Kevin ? que s’est-il passé ?
-         Tu t’es évanouie.
-         J’ai soif.
-         Je vais te chercher un verre d’eau.
Kevin revint bientôt avec le verre d’eau.
-         Tiens, chérie.
-         Merci. Je suis restée sans connaissance longtemps ?
-         Quelques minutes qui m’ont semblé être une éternité.
-         Je suis désolée de t’avoir fait peur. Je me sens mieux maintenant ; je vais préparer le diner.
-         Il n’en est pas question !
-         Tu n’as pas faim ?
-         La question n’est pas là. Angelina, tu t’es évanouie. Je te conduis à l’hôpital pour voir un médecin.
-         À l’hôpital ? Non, chéri, ce n’est pas nécessaire. Je me sens bien. Pas la peine d’aller à l’hôpital.
-         Tu en es sure ?
-         Sure et certaine.
-         OK, mais pas question de faire la cuisine ce soir. Si l’on se faisait livrer une pizza ?
-         Ça marche ! dit-elle en souriant.
 
Le lendemain matin en se réveillant Angelina sentit une odeur de nourriture qui lui donna la nausée. Kevin avait préparé le petit déjeuner et lui apporta un plateau repas.
-         Oh chéri, tu as préparé le petit déjeuner ? Je suis désolée mais…
Angelina courut aux toilettes pour vomir. En voyant sa femme dans cet état Kevin devint de plus en plus inquiet.
-         Bon cette fois pas d’histoire habille toi : je te conduis à l’hôpital immédiatement.
 
 
***
 
Pendant qu’Angelina était en examen Kevin buvait café sur café. Cet endroit lui rappelait tellement de mauvais souvenir. Lorsqu’il entendit une voix derrière lui qui l’appelait.
-         Mr Fisher ?
Kevin se retourna.
-         Docteur, comment va ma femme ?
-         Elle veut voir, dit-il d’une voix blanche. Vous pouvez aller la voir elle est en salle 4.
-         Dites-moi au moins comment elle va ?
Le médecin regarda son bipper qui venait de sonner.
-         Je regrette je dois aller voir d’autres patients. Salle 4.
Kevin entra dans la salle le visage anxieux. Angelina venait de finir de s’habiller. En le voyant celle-ci lui sauta au cou.
-         Angelina, mon amour, que t’a dit le médecin ? Il n’a rien voulu me dire…
-         Kevin, mon amour, je suis enceinte !
-         Tu quoi ?
-         Je suis enceinte, mon amour, je vais avoir, non nous allons avoir un bébé.
Kevin n’en revenait pas.
-         Tu es enceinte ? Et tu en es certaine ?
-         Oui, oui mon amour, certaine ! on va avoir un bébé !
Lui si inquiet quelques minutes auparavant venait de voir toutes ses craintes s’évanouir. Non seulement Angelina n’était pas malade mais de plus ils allaient avoir un enfant. Ensemble ils allaient former une famille. Fou de joie il la prit dans ses bras en la faisant tourner au-dessus du sol.
-         Un bébé ! on va avoir un bébé !
-         Oui mon amour, nous allons avoir un bébé. Kevinella va avoir un petit frère ou une petite sœur.
-         Chérie, si tu savais comme je suis heureux. J’ai eu tellement peur…
-         Je sais. Je regrette de t’avoir fait peur.
-         Ça n’a plus d’importance à présent : plus aucune espèce d’importance. La seule chose qui compte c’est nous et la famille que nous allons avoir.
Kevin l’embrassa.
 
 
***
 
Carmine avait finalement renoncé à quitter Genoa City. Certes il savait qu’il n’avait aucune chance avec Angelina, son cœur appartenant à Kevin et lui seul et il la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle n’était femme que d’un seul homme mais Angelina n’était pas l’unique femme attirante de Genoa City. Cette Lauren Femnore était décidément très à son gout et il était bien décidé à tenter sa chance avec elle. Décidément aujourd’hui était son jour de chance : cette dernière vint justement s’assoir au bar.
-         Un verre de vin blanc svp.
-         Tout de suite ! Voici pour vous.
-         Merci.
Lauren ouvrit son porte-monnaie.
-         Laissez ! c’est pour moi. Lauren.
-         Vous savez qui je suis ?
-         Un bon barman doit avoir ses sources.
-         Vraiment ? Je n’aurais même pas droit au moindre indice ?
-         Appelez-moi l’inconnu du New Jersey.
-         New Jersey c’est de là d’où vous venez ?
-         C’est là même.
-         Où dans le New Jersey : Newark ?
-         Jersey City.
-         Et qu’est-ce qui vous amène à Genoa City ?
-         Vous !
Lauren sourit.
-         Moi vraiment ? cela dit je ne crois pas ne vous avoir jamais rencontré.
-         Vous ne croyez pas aux vies antérieures ?
-         Les vies antérieures ?
-         Dans une vie antérieure nous étions mariés et père et mère de huit enfants.
-         Huit enfants ? vraiment ?
-         Si vous ne me croyez pas consulter votre medium.
-         Je n’ai pas de medium.
-         Comment ? vous n’avez pas de medium ? Tout le monde devrait en avoir un !
-         Si vous le dites.
Michael entra dans le restaurant et vu sa femme au bar en train de se faire draguer par un parfait inconnu. Cela dit il n’eut pas le temps d’aller lui parler car son client venait d’arriver.
-         Je ne vous ai pas trop fait attendre ?
-         Non, je viens juste d’arriver. Allons-nous assoir nous y serons mieux pour discuter.
Quelques minutes plus tard Chloe débarqua au restaurant et s’installa au bar aux cotés de Lauren. Carmine reconnu aussitôt Chloe en tant qu’ex de Kevin mais ne souffla mot et continua sa technique de drague ignorant Chloe.
 
***
 
De retour chez eux Kevin et Angelina étaient aux anges.
-         J’n’en ne reviens toujours pas : mon amour, nous allons avoir un bébé.
-         Le plus beau de tous mes rêves se réalise.
-         Je croyais que c’était moi le plus beau de tous tes rêves, dit-il faignant la déception.
Angelina éclata de rire.
-         Sans toi je n’aurais pas ce petit être, dit-elle en posant ses mains sur son ventre.
-         C’est vrai, je plaide coupable, Votre Honneur. Quelle sera ma sanction ?
-         Celle-ci, dit-elle en l’embrassant en tombant à la renverse sur le sofa.
-         Punissez-moi autant que vous voudrez, Votre Honneur.
-         J’y compte bien, dit-elle en l’embrassant.
 
 
***
 
Au club Murphy attendait Katherine mais celle-ci avait derechef oublié. Murphy s’inquiétait de plus en plus pour sa femme mais celle-ci ne voyait pas l’intérêt d’aller consulter.
Il était perdu dans ses pensées lorsque Cane et Lily passèrent par là.
-         Murphy ?
Celui-ci sortit alors de ses pensées.
-         Cane, Lily, désolé je ne vous avais pas vu arriver.
-         Vous déjeunez seul ?
-         Katherine devait venir me rejoindre mais elle a dû oublier.
-         Joignez-vous à nous.
-         C’est gentil, Lyly, mais je ne voudrais pas vous déranger.
-         Allons donc, Murphy, Lily et moi insistant.
-         Merci, Cane.
-         Avez-vous appelé Katherine ?
-         J’ai appelé à la maison Esther m’a dit qu’elle était sortie en oubliant son portable.
-         Ces oublis sont de plus en plus fréquents.
 
 
***
 
On sonna à la porte de chez Kevin et Angelina. Kevinella aboya.
-         Tu t’attends quelqu’un ?
-         Non, répondit Angelina le souffle coupé entre deux baisers.
-         Alors laissons sonner.
-         Tu es sur ?
-         Oui, dit-il en l’embrassant derechef.
Il s’arrêta et la regarda.
-         C’est la première fois de ma vie que je fais l’amour à une femme enceinte.
-         Vraiment ?
-         Vraiment !
-         Et cette femme porte ton enfant.
-         Ça je ne suis pas prêt de l’oublier !
-         Embrasse-moi.
Alors même que Kevin s’apprêtait à refaire l’amour avec Angelina mais on sonna derechef à la porte et Kevinella aboya de plus belle.
Kevin et Angelina se regardèrent en souriant.
-         Va ouvrir pendant que je me rhabille.
-         OK, mais c’est partie remise, Md Fisher.
-         J’y compte bien, Mr Fisher.
Kevin alla ouvrir et à sa grande surprise trouva Md Chancellor à la porte.
-         Md Chancellor ? Que faites-vous ici ?
-         Je suis venu vous voir Chloe et vous.
-         Chloe et moi ?
-         Pourquoi cet étonnement ? Chloe est ma filleule vous l’oubliez. Ma filleule et votre femme.
-         Ma femme ? Chloe ?
-         Ou est-elle ? Dans le salon ?
Avant qu’il n’eût le temps de l’arrêter Katherine entra dans le salon et se trouva face à face avec Angelina.
-         Chloe, comment allez-vous…
Angelina se retourna.
-         Md Chancellor ?
-         Je suis désolé, chérie, je n’ai pas eu le temps la retenir.
-         Vous n’êtes pas Chloe.
-         En effet ce n’est pas Chloe. Md Chancellor, je vous présente Angelina : ma femme !
-         Votre femme ? Non, c’est Chloe votre femme.
Kevin était exaspéré, quant à Angelina son regard s’attrista. Kevin l’attira vers lui et l’embrassa.
-         Kevin ! comment osez-vous embrasser une autre femme que la vôtre ?!
-         Je vous répète qu’il s’agit de ma femme : ma femme ! Angelina est ma femme !
-         Non : non, c’est Chloe votre femme.
Kevin fulmina.
-         Une bonne fois pour toute : Chloe n’est pas ma femme : nous ne sommes pas mariés parce que je suis tombé éperdument amoureux d’Angelina.
-         Comment avez-vous osé ?
-         Osé quoi ?
-         Osé briser le cœur de ma filleule.
C’en était trop pour Kevin. Il prit son cellulaire et appuya sur une touche.
Au club le téléphone de Murphy sonna. Appel entrant Kevin.
-         Vous voulez bien m’excuser. Allo !
-         Murphy, c’est Kevin.
-         Kevin, avez-vous vu Katherine ?
-         C’est pour ça que je vous appelle : elle est chez moi mais vous devriez venir la chercher.
-         J’arrive tout de suite !
 
***
 
De son bar Carmine vit toute l’agitation.
-         Cette ville est encore plus intéressante que New York ! Bon alors où y’en étions-nous ?
-         Vous alliez me donner votre prénom.
-         Bien tenté mais ça ne marche pas.
Chloe était mécontente de voir sa maitresse se faire draguer.
-         Lauren, je peux te voir une minute ?
-         Bien sûr !
Elles s’éloignèrent du bar de manière à ce que Carmine ne puisse ni les voir ni les entendre.
-         Je peux savoir à quel jeu tu joues avec ce type ?
-         Je ne joue pas.
-         Ah vraiment ! ce mec te drague et tu le laisse faire. Pire tu entre complètement dans son jeu. Puis d’abord qui est-il ?
-         J’n’en sais rien il vient d’arriver en ville et je l’utilise comme couverture pour nous deux.
-         Tu as couché avec lui ?
-         Quoi ?
-         As-tu couché avec ce type ?
-         Non ! Bien sûr que non ! Je viens à peine de le rencontrer et de toute les manières, Chloe, tu es la seule qui m’attire. Je ne laisse même plus Michael poser les mains sur moi.
-         Montant dans notre suite.
 
 
*** 
 
 
Murphy arriva chez Kevin et Angelina accompagné de Cane et Lyly. Murphy tentait de ramener Katherine à la raison.
-         Katherine, rentrons à la maison.
-         Ou est Chloe ? pourquoi n’est-elle pas avec Kevin ? Qu’est ce cette, cette… Angelina fait ici ?
-         Angelina est ici chez elle, Madame Chancellor ! c’est sa maison et non celle de Chloe !
-         Pourquoi n’êtes-vous pas marié à Chloe ?
Kevin fulmina quant à Angelina elle ne disait mot.
-         Ça suffit ! Murphy s’il vous plait faite sortir Md Chancellor de chez moi. Je n’accepterai jamais personne vienne chez moi pour malmener ma femme : pas même Md Chancellor !
-         Allez viens, Katherine, il est temps de partir.
 
Après le départ de Md Chancellor, Kevin serra Angelina dans ses bras et l’embrassa.
-         Ton amie ne m’aime pas : j’ai pris la place de sa filleule.
-         Tu n’as pris la place de personne : je ne suis plus amoureux de Chloe. Angelina c’est toi que j’aime : toi et toi seule et si cela déplait à Md Chancellor et bien tant pis pour elle !
 
 
***  
 
Inquiet par l’attitude de sa femme, Murphy la conduisit à l’hôpital.
-         Murphy, je vais très bien ! je n’ai pas besoin d’examen.
-         Laissons les médecins en décider tu veux ?
-         C’est ridicule : je ne suis pas malade je ne comprends pas pourquoi Chloe n’est pas avec Kevin.
 
-         Kevin a été odieux avec Katherine. De quel droit a-t-il osé lui parler sur ce ton !
-    Je suppose que tu aurais réagi de la même façon si quelqu’un s’était interférer dans notre mariage.
-        Lily, il s’agit de Katherine. Kevin n’avait pas à lui parler sur ce ton.
 -     Je suis d’accord mais Kevin doit en vouloir à Katherine depuis le jour où elle a refusé d’intervenir en faveur d’Angelina.
 -        Elle devait avoir ses raisons.
 -      Quelques fut ses raisons Kevin a bien failli perdre sa femme. J’imagine que cela doit être dur à vivre de voir quelqu’un que l’on aime entre la vie et la mort.
 -         Je l’ai vécu avec toi mais jamais je n’ai parlé à Md Chancellor de cette façon.
 
 
***
-         Je suis désolé, chérie, ce n’est pas ainsi que j’imaginais la suite de cette journée.
-         Tu n’es pour rien. Md Chancellor ne m’apprécie pas et il va me falloir vivre avec je n’ai pas le choix. Je sais à quel point elle est importante pour les habitants de cette ville.
-         Elle ne l’est plus pour moi en tout cas.
-         Ne dit pas ça.
-         Pourquoi puisque c’est vrai ?
-         C’est faux et tu le sais très bien. Tu es tout simplement en colère. Md Chancellor à l’instar de Lauren voulait que tu épouse Chloe. Tout le monde en ville s’attendait à votre mariage.
-         Mais s’était sans compter de l’arrivée d’un ange qui a transformé ma vie.
-         Un ange ?
Kevin sourit.
-         C’est ce que tu es pour moi.
Angelina sourit.
-         A une exception près : contrairement aux anges je meurs de faim : ton fils ou ta fille semble avoir un appétit sans limite.
Kevin sourit.
-         Repose-toi pendant que je prépare le repas.


***

 
Le verdict fut sans appel : Md Chancellor souffrait d’une tumeur non opérable et n’en avait plus que pour quelques mois. Murphy était effondré. Il se confia à Cane.
-         Est-ce Katherine est au courant ?
-         Non elle ne sait rien.
-         Avez-vous parlé à Jill ?
-         Je lui ai téléphoné mais impossible de la joindre.
-         Et Tuker ?
-         Cane, vous savez ce que je pense de lui. Tout comme Katherine d’ailleurs.
-         Je suis d’accord mais en l’absence de Jill, il est le seul capable de diriger Chancellor Industrie.
-         Pas le seul, Cane : vous en êtes tout aussi capable et vous le dirigerez de la même manière que Katherine.
-         Comptez-vous le dire à Katherine ?
-         Je n’ai pas encore pris ma décision. Je dois d’abord m’habituer à l’idée de vivre sans Katherine.
-         Qu’est ce vous dites ? Murphy, Katherine va mourir ?
-         Nikky, je suis désolé que vous l’appreniez de cette façon mais malheureusement oui. Katherine souffre d’une tumeur au cerveau non opérable ce qui explique en partie ses changements de comportements ces temps-ci.
-         Je vais perdre ma meilleure amie. Je n’imagine pas ma vie sans Katherine.
 
 
 
 
 
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genoa-city.forumactif.com
 
Carmine et la maladie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’OBAMANIA, MALADIE INFANTILE DU NOIRISME
» [Alone] La paranoïa n'est pas une maladie.
» petite maladie
» Fuir la maladie
» Maladie, pirates et marines (titre temporaire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angelina & Kevin love for ever :: Fan fiction Angelina & Kevin :: Un monde parallelle-
Sauter vers: